jeudi 29 septembre 2016

Gaulois : Sarkozy pousse ses adversaires à la faute

Il n’est pas très fréquent que je sois d’accord avec Nicolas Sarkozy, l’opposition que j’ai pour lui m’ayant poussé, il y a presque dix ans, à ouvrir un blog, à voter contre lui en 2007 et blanc en 2012. Cependant, dans la polémique pas si dérisoire sur ses propos sur les Gaulois, il pousse ses adversaires à la faute, aveuglés qu’ils sont par leur opposition et le bruit médiatique.



Une ode au modèle assimilationniste Français

mercredi 28 septembre 2016

Hannah Arendt : La tradition et l’âge moderne (billet invité)

Billet invité de l’œil de Brutus



Cet article initie une série de recensions sur La Crise de la culture d’Hannah Arendt. La lecture de cet ouvrage n’est pas des plus accessibles. La pensée d’Arendt ne fait en effet pas système. Quand on constate comment les systèmes de pensée uniformisée et se voulant une cohérence d’ensemble ont pu dégénérer en totalitarismes de part une lecture réductrice du monde, on ne saurait faire grief à celle qui fut l’une des plus grandes critiques de tous les totalitarismes de ne pas s’être laissée enfermer dans une case philosophique. Si Hannah Arendt entame son ouvrage par une allégorie de la caverne de Platon, ce n’est pas pour rien : rien ne serait plus vain et dangereux que de se laisser cloîtrer au fond d’une caverne avec quelques schémas réducteurs (la lutte des classes, l’inégalité des races, la concurrence « libre et non faussée », l’ « ordre spontané », la main invisible, etc.) en guise de représentations du réel.

mardi 27 septembre 2016

dimanche 25 septembre 2016

Quelques vérités chiffrées sur l’immigration

Est-il seulement possible de débattre calmement d’immigration. Entre les béni-oui-oui qui annoncent que le pays aurait besoin de 10 millions d’immigrés en 30 ans, et ceux pour qui « être français, ce serait être blanc et catholique », « la France serait championne d’Europe » ou qui évoque un « grand remplacement », il est souvent difficile de débattre calmement du sujet, ce que je vais tenter.



Un double coût, une absence de besoin et une urgence d’assimilation

vendredi 23 septembre 2016

Jean-Marie Colombani : le débat bouillie et ce que cela révèle

Il faut vraiment lire le bloc-note de Jean-Marie Colombani dans Direct Matin. Il est réjouissant de voir la bouillie informe d’arguments de l’ancien patron du Monde. Car cela en dit long sur l’impasse intellectuelle des eurolibéraux, tout en révélant certains aspects de leur pensée.



Alerte démocratique ou totalitaire ?

jeudi 22 septembre 2016

Donald Trump est-il une ruse de la raison ? (billet invité)

Billet invité de Marc Rameaux, auteur de « L’homme moderne »


Que révèle cette candidature ?

Démagogue, sexiste, raciste, grossier, simpliste, vulgaire, inconscient, … aucun épithète n’a manqué à l’appel dans les jugements portés sur Donald Trump, y compris et en premier lieu en provenance de son propre camp politique.

Je refuse de rentrer dans ce débat, de rentrer dans cette guerre des jugements et des alertes. Il est impossible à ce stade de savoir qui est Donald Trump, quelle est la mesure de ce qu’il pense sincèrement et du personnage qu’il joue, des dérapages voulus ou non contrôlés, de la part de bêtise ou de provocation savamment calculée.

mercredi 21 septembre 2016

dimanche 18 septembre 2016

Elections autrichiennes, sondages et perspectives 2017 (billet invité)

Billet invité de l’œil de Brutus



Ainsi donc, dans une quasi-torpeur médiatique, les dernières élections autrichiennes ont-elles été invalidées. Nonobstant les rhétoriques on ne peut plus douteuses tenues par le parti d’extrême-droite autrichien (bien mal nommé « parti de la liberté »), il y a fort à parier que l’invalidation se fût faite en sens inverse (c’est-à-dire invalidant une victoire obtenue par un candidat eurosceptique, quel qu’il soit), l’européisme militant des grands médias se serait répandu à gorges déployées pour hurler à l’atteinte démocratique de l’ogre fasciste. Mais tout ceci n’est guère une surprise. Par contre, de cette élection controversée peuvent être tirés deux enseignements intéressants dans la perspective des échéances électorales françaises.

samedi 17 septembre 2016

Ultralibéraux et identitaires : les meilleurs ennemis

Nous vivons décidément une drôle d’époque. Non seulement nos dirigeants cèdent toujours plus aux sirènes ultralibérales mais le fond de l’air vire aussi de plus en plus identitaire. Les circonstances peuvent expliquer cette évolution, mais on peut aussi voir un lien dans l’ascension de l’un et l’autre.



Cercle vicieux ou alliance inconsciente ?

vendredi 16 septembre 2016

Stiglitz prône le démontage de l’euro

Bien sûr, Joseph Stiglitz n’envisage pas uniquement cette issue dans son livre « L’euro menace l’avenir de l’Europe ». Mais, comme il le reconnaît lui-même, les conditions qu’il met au maintien de la monnaie unique européenne sont « peu probables ». Dès lors, le plan B d’un démontage de l’euro, que ce soit totalement, ou en deux parties, est bien ce que recommande le « prix Nobel d’économie ».



Et il n’est pas le seul, car pas moins de 9 « prix Nobel d’économie » critiquent la tour de Babel monétaire européenne. Certes, ils ne proposent pas tous son démontage, mais une partie grandissante le fait et la tonalité de ces économistes devient de plus en plus critique devant l’évidence. Malheureusement, la sortie du livre de Joseph Stiglitz n’a clairement pas la place qu’elle devrait dans les média en France, où certains osent même renvoyer le « prix Nobel d’économie » au FN.


jeudi 15 septembre 2016

Profits, dividendes, fiscalité : les actionnaires vainqueurs de la lutte des classes

Bien sûr, ce n’est pas nouveau, mais plutôt le fruit de décennies de politiques ultralibérales. Mais le plus effarant reste que, malgré le déluge de chiffres confirmant que les excès du passé ont repris de plus belle, il n’y ait pas véritablement de remise en cause de la victoire des actionnaires.



Champagne en haut, austérité en bas

mardi 13 septembre 2016

Présidentielles de 2017 : encore un coup pour rien ?

Malheureusement, la campagne pour les élections présidentielles de 2017 est bien mal partie, non pas que l’on pouvait en espérer grand chose étant donnés les acteurs principaux. Mais les dernières semaines et les primaires des deux partis qui se succèdent au pouvoir depuis trop longtemps ne font apparaître qu’un bal d’égos, surfant sur des postures communiquantes sans la moindre réflexion.


Egos, bulles et (im)postures

lundi 12 septembre 2016

Quelques textes sur le burkini et le voile

Le burkini continue à susciter des débats houleux sur le blog. Mais je tiens à continuer de nourrir le débat en proposant la lecture de textes intéressants :

dimanche 11 septembre 2016

Generali : non à l’assurance Big Brother qui déconstruit la mutualisation

En 2017, Generali proposera, dans le cadre de ses contrats d’assurances complémentaires, un système de « récompense des bons comportements ». Les modalités sont encore un peu floues et l’entreprise présente cette initiative comme une avancée en matière de prévention. Mais en réalité, il s’agit bien d’une initiative détestable, à plusieurs titres.




Orwellisation et individualisme au carré

vendredi 9 septembre 2016

Uber, le Attila des transports routiers

Décidément, Uber continue à défier les règles du monde des affaires, en affichant des pertes de 1,27 milliards de dollars au premier semestre 2016, pour 2 milliards de chiffre d’affaires. En clair, l’entreprise dépense plus de 3 milliards quand elle en gagne 2 ! Des chiffres extravagants qui en disent long sur les logiques à l’œuvre pour les modèles d’affaire des licornes


Là où Uber passe, la concurrence ne repousse pas

lundi 5 septembre 2016

Tout ce qui ne va pas avec le redressement d’Apple

Cela a été une des informations principales de la semaine dernière : la commission européenne demande à Apple un redressement 13 milliards d’euros d’impôts à l’Irlande. Les passes d’armes entre l’UE et les Etats-Unis peuvent être prises comme une bonne évolution de la construction européenne. Mais en réalité, cette condamnation pose beaucoup plus de problèmes qu’elle n’en résoud.



Légitimation de la désertion fiscale, effacement des Etats