jeudi 13 septembre 2018

Nouvelles illusions européennes en Grèce



Déni de réalité et temps acheté…

Les discours officiels des dirigeants européens et de Tsipras sont hallucinants. Ce dernier a un sacré culot d’oser promettre quoique ce soit aujourd’hui pour attirer les électeurs, lui qui avait promis la fin de l’austérité et de la tutelle européenne il y a quatre ans, avant de suivre les politiques menées par ses prédécesseurs, qu’il avait pourtant tant critiquées. En outre, il promet de respecter ses engagements européens, dont on sait qu’ils ne sont guère compatibles avec ses promesses de hausses des salaires et des dépenses publiques et de baisses des impôts. Oublie-t-il que son pays doit dégager un excédent budgétaire primaire de 3,5% du PIB jusqu’en 2022 et encore 1,5% du PIB en… 2060 ! On attendra également de voir ses promesses sur le salaire minimum mensuel, passé de 760 à 586 euros…


Il y a un an, il a signé un programme d’austérité d’une durée de plus de 40 ans ! Si le pays va mieux, en partie grâce au tourisme, dans un contexte où les pays arabes ont perdu bien des visiteurs internationaux, et d’une conjoncture internationale plutôt porteuse (croissance, faible taux d’intérêt), on peut craindre que le pays ait traversé une phase relativement plus facile. Tout retournement conjoncturel pèserait lourdement sur une économie aussi fragile, contrainte de dégager de tels excédents budgétaires primaires, une terrible camisole austéritaire pour le pays. Et bien évidement, il est ridicule de parler de sortie de la mise sous tutelle pour un pays encore engagé pour plus de quatre décennies à une austérité sévère, dont l’applilcation sera en outre vérifiée pas moins d’une fois par trimestre !

Beaucoup d’analystes soulignent d’ailleurs que ces plans sont des illusions et que jamais la Grèce ne pourra tenir de tels objectifs. The Economist a livré deux papiers saignants sur le sujet. Dans le premier, il dénonce des « objectifs exagérément ambitieux » et rappelle que le (pourtant peu bienveillant) FMI plaide pour un allègement de la dette… Le journal des élites globalisées soulignent que ces politiques ont été contre-productives, pointant une baisse des investissements de 60%, outre le recul du PIB d’un quart. Les banques sont encore en difficulté, et le pays souffre d’une démographie d’autant plus vieillissante que des centaines de milliers de jeunes ont quitté le pays avec la crise.



En clair, la Grèce n’est malheureusement que dans le nouveau chapitre de ces plans inhumains, anti-démocratiques et inefficaces qu’elle accepte depuis plus de huit ans. Elle finira par ne pas rembourser, tant il est évident que le moindre retournement de conjoncture brisera ce fragile et malsain équilibre. Le pire est que beaucoup avait déjà écrit il y a déjà plus de huit ans

19 commentaires:

  1. Pour sortir de la spirale infernale de la dette il doit être consenti à la Grèce l'a été à l'Allemagne en 1953 par la conférence de Londres.

    RépondreSupprimer
  2. Les hommes sont capables de supporter beaucoup et longtemps. Tsipras a donc choisi l'horreur sans fin.
    C'est un fin psychologue ce garçon et un inspirant de première pour Macron.

    RépondreSupprimer
  3. Vous qui êtes fasciné par les trolls (en tout cas, vous en parlez à tout bout de champ), que pensez-vous du coup des deux Russes, hier ?

    https://www.rt.com/uk/438393-petrov-boshirov-skripal-simonyan/
    "But with the optimism of knowing God is on its side, and the ‘no publicity is bad publicity’ mantra ringing in its ears, Salisbury Cathedral itself is not wasting its new-found notoriety. It sent out a promotional tweet detailing the mighty 123-meter erection which apparently attracted Petrov and Boshirov in the first place. (...) It’s been a common yet much-overlooked theme among those who refuse to believe the pleas of innocence coming from Moscow; surely only highly-trained agents could successfully navigate Britain’s antiquated railway system two days in a row."

    RépondreSupprimer
  4. À mourir de rire. Jean Quatremer s'aperçoit que l'UE est en train de devenir allemande : http://bruxelles.blogs.liberation.fr/2018/09/10/une-allemagne-europeenne-dans-une-europe-allemande/

    Il n'a jamais que quelques décennies de retard sur les critiques de Maastricht...

    YPB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Allemagne n'affirme ses positions que parce que les autres pays sont d'accord et laissent faire. Votre nationalisme est ridicule car il ne permettra jamais de résoudre les problèmes écologiques à côté desquels la crise de éco de 2008 est une promenade de santé.

      Vous faites partie du vieux monde déjà mort.

      Supprimer
    2. Comme si la gouvernance allemande de l'Europe était une réponse au nationalisme et un moyen de faire face aux problèmes écologiques ! Les pays qui se laissent faire sans protester sont ceux dont les dirigeants ont renoncé à leur souveraineté. Ce n'est donc en aucun cas un argument contre le souverainisme, bien au contraire. Et le spectre de l'Europe allemande autoritaire et austéritaire est précisément ce qui a récemment stimulé le nationalisme contre l'esprit de coopération. Ce que Ralf Dahrendorf et Frederick Mann, deux Allemands auropéistes (et assez hostiles à tout chauvinisme pour se faire naturaliser britanniques), avaient déjà compris dès les années 80. D'où leur hostilité à l'idée d'une monnaie unique et d'une évolution fédéraliste à marche forcée de la construction européenne.

      « Although he was a man of wide European culture, he was a consistent opponent of closer European union. He distrusted a common European currency precisely because it would inevitably lead to a European state. He was profoundly sceptical that the original purpose of the founders of the European movement could be realised. Why should a political union prevent another war on the continent? Like his political heroine, Margaret Thatcher, he did not think that bringing Germany into a European union with its neighbours would achieve a permanent peace on the continent. On the contrary, Germany's economic dynamism would make it the dominant force in the European Community and a destabilising influence. »

      Geoffrey Lewis, F. A. Mann : a Memoir, Oxford, Hart Publishing, 2013 (Mann, né en Allemagne et naturalisé britannique en 1946, a été de son vivant le plus grand spécialiste du droit international de la monnaie).

      YPB

      Supprimer
    3. @YPB

      Si c'est le même troll que notre client habituel, vous savez, le fan de Monsanto qui traite les cancéreux victime du Roundup de "crétins" qui n'ont pas su se protéger, cela jette une triste lumière sur la crédibilité de ses professions de foi écologistes...

      Mais bon, de la part d'un clown qui voit, comme vous l'avez rappelé, la part de l'euro dans les réserves de change tripler entre 1999 et 2013 (elle n'a même pas été multipliée par 1,5 et a même régressé à 20 % environ depuis), pourquoi s'étonner ? Le gars qui ne sait rien, ne vérifie rien, ne réfléchit pas, mais affirme péremptoirement et joue les prophètes...

      Supprimer
    4. Anonyme de 12:22

      Je ne sais pas si c'est le même. Il n'a pas cité Cadre et Dirigeant magazine, ni menacé de me mettre un bourre-pif. Mais vous avez mille fois raison de rappeler le coup du poids de l'euro dans les réserves de change internationales. C'est un classique. On ne s'en lasse pas !

      YPB

      Supprimer
    5. "Les pays qui se laissent faire sans protester sont ceux dont les dirigeants ont renoncé à leur souveraineté."

      Oui, et alors ? Rien ne les empêchait d'utiliser le souveraineté et ces mêmes dirigeants dans un cadre souverainiste à la con se comporteront pareils.

      Le round up n'est pas considéré comme cancèrigène par la majorité des études, mais vous êtes un sale con qui ne reconnait pas les études scientifiques.

      Par conséquent, la souveraineté avec des connards de votre espèce ne peut mener qu'à la ruine d'un pays.

      L'enjeu écologique nécessite des accords internationaux, dont une délégation de souveraineté, comme ça a toujours été le cas depuis des siècles. On ne signe pas des accords internationaux pour les déchirer le lendemain, connard !

      Supprimer
    6. Hé hé hé... Je le reconnaîtrais à mille lieues à la ronde...

      Qui a dit qu'il fallait refuser tout accord international au nom de la souveraineté ? Ou refuser de respecter des accords signés ? En quoi l'idée de souveraineté serait-elle incompatible avec la parole donnée ? Être souverain, ce n'est en rien refuser de s'insérer dans des relations internationales régulées par le droit.

      Le vieux monde est déjà mort ? C'est ce que disaient certains lorsque de Gaulle saluait l'ambassadeur de Yougoslavie en l'appelant "Monsieur l'Ambassadeur de Serbie". "C'est un homme du XIXe siècle !" se gaussaient les niais dans ton genre, convaincus que l'avenir était aux ensembles transnationaux. On a vu le résultat.

      Le Roundup, c'est pas cancérogène du tout, bien sûr... La majorité des études le disent ? Combien de ces études ont été financées/commandées par Monsanto ?

      Selon https://topclassactions.com/lawsuit-settlements/lawsuit-news/853295-toxicologist-alleges-glyphosate-toxicity-is-ten-times-more-than-monsanto-admits/, le Dr William Sawyer, toxicologue, a témoigné au cours du procès intenté par Dewayne Johnson, que les déclarations de Monsanto relatives à l'absorption du glyphosate par la peau en cas de contact étaient grossièrement sous-estimées, (1 % du glyphosate passant la barrière de la peau selon Monsanto, contre 10 % dans la réalité).

      Sawyer a aussi estimé que l'adjonction d'un surfactant au glyphosate, le POEA, pouvait expliquer la différence entre ses estimations et celles de Monsanto, qui n'a évalué que la pénétration du glyphosate seul. Le POEA n'aide pas seulement le glyphosate à être absobé par les feuilles, mais il accélère aussi son absorption par la peau. Des études de 2002 et 2005 (Julie Marc et Francisco Peixoto) ont montré que la toxicité du Roundup (glyphosate + surfactant) était supérieure à celle du glyphosate seul, bien que Monsanto ait toujours présenté les co-formulants de ses produits comme "inertes".

      Je me demandais où était "le sale con qui ne reconnaît pas les études scientifique". Maintenant, j'ai ma réponse ! C'est le troll, le même qui fait semblant d'ignorer les révélations des Monsanto papers.

      Les Monsanto Papers ont prouvé que Monsanto, anticipant le risque d'une décision défavorable du CIRC en 2015, avait envisagé de prendre les devants en favorisant la publication d'articles disculpant leur produit, rédigés par ses experts, mais signés d'auteurs apparemment indépendants, comme ils l'avaient déjà fait auparavant (http://www.sciencemag.org/news/2017/03/update-after-quick-review-medical-school-says-no-evidence-monsanto-ghostwrote). Trois articles de commande, assez médiocres au demeurant, ont été effectivement inclus au dossier européen de réautorisation du glyphosate et pris en compte par l'EFSA(https://www.efsa.europa.eu/sites/default/files/topic/20170608_glyphosate_statement.pdf). On voit sur quoi repose l'argument-massue, inlassablement répété, des défenseurs du glyphosate selon lequel "la plupart des études" auraient confirmé son caractère non cancérogène...

      Par respect pour Laurent, je ne répondrai plus sur cette question du Roundup, hors-sujet par rapport au sujet du papier sur la Grèce. La démonstration est suffisante par ailleurs.

      Supprimer
    7. Anonyme 15 septembre 2018 à 12:44

      « Rien ne les empêchait d'utiliser le souveraineté et ces mêmes dirigeants dans un cadre souverainiste à la con se comporteront pareils. »

      Réponse d'une indigence logique réjouissante. Tout empêchait au contraire ces dirigeants de faire usage de leur souveraineté, puisqu'ils y renoncent a priori de bon cœur, étant étrangers au cadre mental du souverainisme. Et, dans un cadre souverainiste, ce ne seraient pas les « mêmes dirigeants » qui agiraient, mais des souverainistes. Autant nous dire que Tsipras ou Macron agirait de la même manière dans un cadre souverainiste, alors que dans un cadre vraiment souverainiste, la Grèce ne serait plus gouvernée par un Tsipras, ni la France par un Macron.

      YPB

      Supprimer
    8. "Et, dans un cadre souverainiste, ce ne seraient pas les « mêmes dirigeants » qui agiraient, mais des souverainistes."

      Représentés par strictement aucun parti en place, à part votre petite secte d'illuminés mégalomanes, le roi est nu, et tout le monde se fout de vos billevesées en France, d'où vous n'avez aucun parti.

      Vous voulez interdire le glyphosate, et c'est du glyphosate qu'il s'agit pas de ses combinaisons avec des adjuvants soit inertes, soit éventuellement toxiques si démontré par des étude polycentriques, pas une seule étude, connard !

      La France souveraine, c'est 0,9 % de la population mondiale, abruti ! Quel poids ?

      " Autant nous dire que Tsipras ou Macron agirait de la même manière dans un cadre souverainiste, alors que dans un cadre vraiment souverainiste, la Grèce ne serait plus gouvernée par un Tsipras, ni la France par un Macron."

      Ah ouais, tu crois ça ? C'est ta boule de cristal qui te l'a dit ? Tu t'imagines que le MEDEF va faire des cadeaux tout d'un coup. Le Venezuela souverain, par exemple, ça c'est une putain de réussite des centaines de % d'inflation au bord de la guerre civile, idem en Syrie.

      La France souveraine de Louis XIV, Louis XVI et des 2 Napoléons, ou la Russie souveraine du Tsar d'avant 1914, était si merveilleuse pour les classes ouvrières ? Pauvre ignare qui s'imagine que la lutte des classes se résume au souverainisme quand 2 siècles d'histoire prouvent tout le contraire, ce qu'avait compris Marx et l'internationale socialiste, connard !

      Tu n'es qu'un benêt inculte qui croit au père Noël.

      Supprimer
    9. C'est parce qu'il se voudrait souverain que le Venezuela est en crise ? Parce que la Grèce enchaînée à l'UE ne l'est pas peut-être ? Faut-il être bête pour soutenir de telles énormités !

      Quant à évoquer la France de Louis XIV... Pourquoi pas la Gaule de Vercingétorix tant qu'on y est ? Et citer la Syrie pour prouver soi-disant qu'un pays n'a aucun intérêt à rester maître de son destin... Là ça se passe de tout commentaire, tellement c'est niais. Non, la souveraineté n'est pas une formule magique, mais comme personne ne l'a jamais prétendu, le constater ne démontre rien.

      Marx ? Lisez-le sérieusement avant de le citer. Votre culture économique se résume à des souvenirs de fiches de lecture et de cours, assaisonnés de copiés-collés pillés dans des travaux de seconde main. Le contact régulier avec la littérature académique vous fait manifestement défaut et vous êtes trop paresseux pour vous y mettre.

      Quand on accumule les erreurs factuelles et les biais de raisonnement les plus grossiers dans ses pseudo-démonstrations, et qu'on met en avant au quotidien une inculture sociologique et économique rédhibitoire, on devrait éviter de la ramener comme vous le faites. Mais ça supposerait d'avoir deux sous de jugeote et un peu de pudeur en prime.

      YPB

      Supprimer
    10. "Le contact régulier avec la littérature académique vous fait manifestement défaut et vous êtes trop paresseux pour vous y mettre."

      Votre culture académique économique se résume à Sapir, vous êtes ridicule, et concernant le glyphosate c'est une ou deux études que vous citez quand il en faut bien plus.

      C'est vous la feignasse !

      "C'est parce qu'il se voudrait souverain que le Venezuela est en crise ? Parce que la Grèce enchaînée à l'UE ne l'est pas peut-être ?"

      Le Venezuela, malgré ses ressources pétrolières, est dans une merde autrement plus noire que la Grèce, mais ça échappe à vos yeux couverts de peaux de saucisson.

      Supprimer
    11. Toujours aucune réaction aux révélations des Monsanto papers sur la manière dont cette entreprise a tenté de peser sur la littérature scientifique ? C'est typique de votre couardise. Au cas où vous ne l'auriez pas compris, vous réfuter est le dernier de mes soucis, je vous l'ai aussi déjà dit. On ne réfute pas un troll. Le signaler régulièrement comme un troll suffit. Il y a bien plus de deux ou trois études relatives aux effets des co-formulants du glyphosate, en comptant celle de Séralini de 2015 (« Co-Formulants in Glyphosate-Based Herbicides Disrupt Aromatase Activity in Human Cells below Toxic Levels », International Journal of Environmental Research and Public Health, 2015). Même à supposer que Séralini et ses collègues ne soient pas crédibles, il se trouve que la bibliographie de cet article comporte 75 références à des études tirées de la littérature scientifique internationale sur les effets toxiques du glyphosate ou de ses co-formulants dans les herbicides. Je compte sur vous pour balayer chacune de ces études de votre mépris, mais je considère qu'un autre intervenant a déjà démontré à quel point vous étiez à côté de la plaque sur cette question.

      Sapir n'est pour moi qu'une référence parmi d'autres. Les derniers auteurs, économistes ou sociologues, que j'ai cités ici étaient Dahrendorf et Mann. Dont vous ne savez rien. Quiconque me lit a l'occasion de constater que je cite bien d'autres auteurs. J'ai dû citer William Mitchell plus souvent que Sapir ces dernières années, ou encore d'autres néochartalistes comme Nersisyan et Wray. Sans parler de Bibow, Flassbeck, Dahrendorf, Dornbusch, Keynes, Streeck, Beck...

      Quand je vous répond sur les Abenomics, voici sur quoi je m'appuie sur le point très précis des chaînes de valeur : « On a aussi invoqué l'internationalisation des chaînes de valeur pour réduire à rien l'importance des écarts du taux de change réel dans le commerce international, mais cet argument a été clairement réfuté par la littérature économique récente : Johnson, R C, and G Noguera, “Fragmentation and Trade in Value Added over Four Decades.” NBER Working Paper n°18186, Harvard, NBER, 2012 ou encore R. Duval, K. Cheng, K. Hwa Oh, R. Saraf, and D. Seneviratne, “Trade Integration and Business Cycle Synchronization : A Reappraisal with Focus on Asia,” IMF Working Paper n° 14/52, International Monetary Fund, Washington DC, 2014. L’édition 2017 du rapport External Sector Report du FMI confirme ces analyses. » (http://www.gaullistelibre.com/2018/02/japon-nouvelles-preuves-de-la-reussite.html?showComment=1518552739042#c640716462826084661).

      J'ai cité aussi régulièrement la Real-World Economic Review, etc. Et quiconque vous lit a l'occasion de constater à quel point vous fuyez comme le lâche et le menteur que vous êtes chaque fois que vos erreurs factuelles ou vos paralogismes sont démontés. Vous avez donné tort à Sapir sur l'évolution de l'euro comme monnaie de réserve internationale ? Les chiffres lui donnent raison et ridiculisent vos affirmations, lesquelles montrent que vous ne savez ni lire un graphique, ni vérifier une information. Ces procédés ne trompent personne, on a suffisamment eu l'occasion de vous le dire.

      Le Venezuela, malgré ses ressources pétrolières, est dans une merde autrement plus noire que la Grèce ? Je m'en fiche n'étant pas chaviste... Si Sapir l'est, c'est son affaire. Dans tous les cas, ce n'est pas le fait de défendre sa souveraineté qui a mené le Venezuela dans cette impasse. Et cette remarque, venant de l'imbécile assez ignorant en économie pour me soutenir sans honte que la bonne performance économique de la Suède par rapport à la moyenne de l'Eurozone était due aux « ressources naturelles » du pays, est au mieux comique, au pire grotesque.

      YPB

      Supprimer
    12. Les admirateurs de Zemmour comme vous ne peuvent qu'avoir un QI d'huitre.

      La Suède n'a pas de grosses ressources naturelles ?

      L'appel à l'interdiction du glyphosate, peu importe ses adjuvants, se base sur une seule étude du CIRC alors que les agences sanitaires se basent sur l'ensemble des publications scientifiques et n'ont pas retenu la dangerosité. Quels sont vos compétences en toxicologie et évaluations pour prétendre que les agences sanitaires partout dans le monde sont incompétentes. Vous n'êtes qu'un troll ignare, autant en économie qu'en toxicologie, allez vous faire foutre !

      Supprimer
    13. Zemmour ? Je n'ai jamais lu un de ses livres, ou écouté une de ses émissions. Je vous mets au défi, pauvre comique, de trouver sur ce blog une seule référence à Zemmour de ma part ! Continuez donc à délirer de manière grotesque, ça m'amuse.

      Je n'ai jamais dit que la Suède n'avait pas de ressources naturelles, mais que la remarquable résilience économique de la Suède ne s'expliquait pas par ces mêmes ressources qui ne jouent plus aujourd'hui le rôle qui a été le leur pour permettre l'industrialisation du pays autrefois. Dans la période précédant la dernière crise financière, l'agriculture, la sylviculture, la pêche, le secteur des mines et des carrières étaient d'ailleurs en net déclin (https://www.cairn.info/revue-de-l-ofce-2007-1-page-31.htm). La force de la Suède aujourd'hui réside dans la compétitivité de son appareil productif. Mais peu vous importe : vous aviez, lorsque vous avez brandi cet argument idiot relatif aux ressources, besoin de trouver n'importe quel prétexte qui vous permette de minimiser la pertinence du choix suédois de ne pas rejoindre l'eurozone.

      Sur la question du glyphosate/Roundup, encore une fois, et je ne suis pas le seul à l'avoir signalé, vous persistez à ignorer les révélations décisives des Monsanto Papers relatives à la manipulation de la littérature scientifique par Monsanto. Vous ne connaissez pas davantage ce qui a été publié dans le cadre de l'affaire Dewayne Johnson contre Monsanto.

      Quant à l'économie, vous vous y connaissez si peu que vous multipliez les sottises sur les questions monétaires et vous révélez d'une outrecuidance grotesque quant à l'estimation de l'évolution du poids de l'euro dans les réserves de change, tout à votre obsession de contredire Sapir à tout prix. Lorsqu'on vous signale vos erreurs grossières (vous êtes incapables de lire un graphique et vous ne vous donnez pas la peine de vérifier les données), vous faites la sourde oreille. C'est votre méthode à chaque fois que vous êtes pris en flagrant délit de mensonge ou d'erreur factuelle. Lâche vous êtes, lâche vous resterez.

      YPB

      Supprimer
  5. L'économie, c'est du pipeau.

    Aujourd'hui, l'économie, c'est des bulles de dettes, et rien d'autre.

    Toute l'économie mondiale repose sur de gigantesques bulles de dettes.

    Mais il n'y a pas que la dette publique qui gonfle comme une gigantesque bulle de savon. Il y a aussi la dette privée.

    Aux Etats-Unis, la dette privée atteint des proportions délirantes. Dette immobilière, dette automobile, dette étudiante, dette des cartes de crédit, … la dette privée dépasse les 13 293 milliards de dollars ! Record historique battu !

    Samedi 15 septembre 2018 :

    Dix ans après Lehman Brothers, la dette des ménages américains explose.

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/09/15/20002-20180915ARTFIG00010-dix-ans-apres-lehman-brothers-la-dette-des-menages-americains-explose.php#xtor=AL-201

    RépondreSupprimer
  6. Maladie du vih depuis 3 ans, douloureuse à manger et à tousser sont des cauchemars, surtout la première année À ce stade, le système immunitaire est gravement affaibli et le risque de contracter des infections opportunistes est beaucoup plus grand. Cependant, tous les séropositifs ne développeront pas le SIDA. Plus vous recevez un traitement tôt, plus votre résultat sera bon.J'ai commencé à prendre des ARV pour éviter la mort prématurée, mais j'avais foi en Dieu que je serais guéri un jour.Comme brevet Hiv, nous vous conseillons de prendre des traitements antirétroviraux pour réduire nos chances de transmettre le virus à d'autres, il y a quelques semaines, je suis venu chercher sur Internet si je pouvais obtenir des informations sur le traitement du VIH avec des plantes médicinales, j'ai vu un témoignage de quelqu'un qui avait été guéri du VIH, Achima Abelard et d'autres brevets de Herpes Virus Tasha Moore témoignant également à propos de ce même homme, appelé Dr Itua Herbal Center. J'ai été ému par le témoignage et je l'ai contacté par son Email.drituaherbalcenter@gmail.com Nous avons discuté et il m'a envoyé une bouteille de plantes médecine je l'ai bu comme il m'a instruit à.Après avoir bu il me demande d'aller faire un test que comment j'ai mis fin à ma vie souffrante du brevet Hiv, je suis guéri et libre de pilules Arv.Je lui suis pour toujours reconnaissant Drituaherbalcenter .Voici son numéro de contact +234 8149277967 ... Il m'assure qu'il peut guérir la maladie suivante ... VIH, cancer, virus de l'herpès, épilepsie, fibromyalgie, SLA, hépatite, maladie de Parkinson. Diabète, fibrome ...

    RépondreSupprimer