dimanche 27 mars 2016

Les députés votent le verrouillage de la présidentielle

Imaginons un instant Poutine ou Orban réduire le temps de parole de la plupart des partis de l’opposition pendant les campagnes électorales, ou mettre en place une règle qui pourrait réduire potentiellement le nombre des candidats d’opposition un an avant une élection. Toutes les belles âmes dénonceraient ces dictateurs en herbe. Mais ici, il s’agit du texte que les députés ont voté cette semaine.



PS et LR, uni dans l’oligarchie autoritaire

Bien sûr, a priori, ce qui a été voté peut sembler un détail, d’ailleurs traité comme tel par les médias qui en ont très peu parlé, signe caractéristique d’un dysfonctionnement de notre démocratie. Comme je l’avais déjà évoqué en décembre, malheureusement, le projet de loi du gouvernement est passé cette semaine, avec à peine quelques poignées de députés qui ont voté pour valider ce projet révoltant. La révoltante règle dite de l’équité, introduite pour la campagne de 2012, est étendue pour toute la période précédant la campagne dite officielle. Selon cette règle, les médias peuvent attribuer des temps de parole proportionnels aux sondages, ce qui aboutit donc à favoriser les grands partis établis, quand la règle d’égalité, voulu par le Général de Gaulle en 1965, assurait une égalité de traitement démocratique.

Et ce n’est pas tout, après la publication d’une petite partie des parrainages en 2012, ce projet de loi établit la publication de tous les parrainages, ce qui pourrait également affaiblir les petits candidats dans la mesure où le parrainage d’un élu pourrait avoir des répercussions… D’ailleurs, il sera intéressant de voir combien de candidats se présenteront l’an prochain, avec ce nouveau cadre législatif. Enfin, les dépenses de campagne seront comptabilisées sur 6 mois au lieu d’un an, ce qui revient encore une fois à avantager les grands partis qui pourront dépenser la même somme en deux fois moins de temps. Difficile de ne pas voir avec cette loi la défense cynique par le PS et les dits Républicains de leurs intérêts, qui mettent des bâtons dans les roues de tous les « petits » candidats qui pourraient émerger.

Tout ceci est rendu encore plus choquant par le fait de changer les règles de l’élection présidentielle à peine plus d’un an avant le premier tour, d’autant plus que l’on voit trop bien les avantages que peuvent en tirer les deux partis qui dominent notre vie politique depuis trop longtemps. De facto, avec ce projet, ce qu’ils veulent, c’est empêcher d’autres candidatures et réduire le temps de parole des autres partis (FN à part, leur meilleur ennemi). Et malheureusement, les média sont largement silencieux sur ce scandale démocratique. D’abord, les règles ne devraient pas pouvoir être changées à ce stade, et on peut se demander si ces règles de base de notre démocratie ne devraient pas être constitutionnalisées pour être protégées. Ainsi, nos deux partis dominants révèlent un inquiétant caractère peu démocratique.

Quel contraste avec le vrai démocrate qu’était le Général de Gaulle, qui, dans les années 1960, aurait sans doute pu passer outre l’égalité de temps de parole, mais qui respectait trop le peuple et la démocratie pour ne pas se battre à égalité. Avec cette loi, nos dirigeants montrent que le temps qui passe peut provoquer un retour en arrière. Un bien mauvais coup pour notre démocratie.

42 commentaires:

  1. Avec le quinquennat, il n'y a plus de cohabitation permettant des périodes de contre pouvoir. Le régime présidentiel voulu par de Gaulle est de toutes façons une aberration anti-démocratique.

    Donc arrêtez de présenter de Gaulle comme un grand démocrate, c'est faux.

    RépondreSupprimer
  2. DE GAULLE était un vrai démocrate / il l'a prouvé en quittant l'élysée comme il l'avait dit . ce qui se passa ensuite , fut fait après son départ par ses successeurs voir qui ont réformés la constitution depuis son départ et quelles étaient les modalités .de plus durant son mandat , il a toujours respecté le suffrage universel contrairement aux autres dont le pire sarkozy et son viol au non au traité de lisbonne !

    RépondreSupprimer
  3. le vote de lois dérangeantes en catimini pendant les vacances, la nuit quand tout le monde est parti (il suffit de quelques coups de fil pour rameuter opportunément les bons votes) est devenu quasiment une tradition au parlement ou au sénat où il est difficile de se sentir représenté. Heureusement que nous ne savons pas tout (qui accroit son savoir, accroit sa souffrance)..

    une technique équivalente avait été mise au point quand il a fallu rejeter le loi sur l'obligation de consolidation comptable pays par pays des groupes internationaux..

    ce serait trop bête que la France améliore quelque peu sa ligne recettes publiques. Il faut laisser croire que les français dépensent trop..


    quant à De Gaulle, chacun peut bien en penser ce qu'il en veut, une chose est sûre, il avait le sens de l'état, travaillait pour le pays, prenait des décisions pour que la France soit un pays indépendant, il a su dire NON au marché, à l'OTAN , il avait choisi de faire confiance aux qualités des forces vives du pays. Il était conscient qu'il représentait une des principales puissance du monde, un pays de 60 millions d'habitants..

    et surtout ce n'était pas un petit trou du cul, qui ayant travaillé un dossier dans le public, allait faire le lien ensuite dans le privé en multipliant son salaire....

    il a été un homme d'ETAT de SON époque qui avait ses nécessités.


    vive De Gaulle bordel...

    Stan

    RépondreSupprimer
  4. post scriptum

    de plus, c'est le seul président que j'ai jamais vu de toute ma chienne de vie, je lui ai serré la main j'avais 9 ou 10ans, je ne me la suis pas lavée depuis....
    et je suis natif de Haute Marne, c'était la zone..

    pas sûr que je sois objectif, c'est un fait, mais chacun les siens..

    Stan

    RépondreSupprimer
  5. "Il était conscient qu'il représentait une des principales puissance du monde"

    En 1960 peut être, en 2016 c'est plus le cas mon gars. 3 milliards d'humains en 60, 7 milliards maintenant dont des pays comme la Chine qui ont émergé.

    Ce que de Gaulle a laissé est très discutable, présidentialisme, l'énarchie et son capitalisme de connivence, une industrie nucléaire noyautée par les grands corps d'états et qui étouffe toute évolution nécessaire, une décolonisation accompagnée de massacres...

    Lisez donc Duval au lieu de mythifier un passé loin d'être si glorieux que vous ne vous l'imaginez :

    http://livre.fnac.com/a7963734/Guillaume-Duval-La-France-ne-sera-plus-jamais-une-grande-puissance-Tant-mieux?oref=00000000-0000-0000-0000-000000000000&Origin=SEA_GOOGLE_PLA_BOOKS&adhce=crtdcvrt2014&mckv=iSrEIqyJ_dc&pcrid=64457382383&ectrans=1&gclid=CO3SxPGv4MsCFY8y0wodGUwOmQ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. anonyme de 9:48

      peut être, mais vous pouvez balancer la démonstration circonstanciée pour n'importe quel sujet, la mesure avec laquelle on nous casse les bonbons pour toute démonstration est celle du PIB, et la France est la 6eme au monde ....point barre

      les internationalistes, dont vous n'êtes peut être pas, nous emmerdent avec, qui le modèle allemand, scandinave, espagnol, portugais, japonais, chinois, amerlock et j'en passe...au gré des sujets, des époques, des projets de lois, pays que tous les intellos reprennent la bouche en cul de poule pour montrer que les français sont des cons collectivement, des navets, des feignants et je ne sais quoi encore...

      la réalité est que ce benchmarking est surtout confortable pour que les pignoufs, pseudo hommes ou femmes d'état puissent ne pas prendre les responsabilités qui sont les leurs d'essayer de faire émerger, l'énergie, la potentialité, la créativité de dizaines de millions de personnes sur ce qui est pour l'instant encore un état : la France..

      les guignols qui sont censés nous représenter nous vendent à tout le monde , en morceau...ça suffit non ?

      je le dis toujours, à force de vouloir être tout le monde, on finit par ne plus être personne

      je me demande la tête que ferait le mec à qui on dirait souvent qu'il ressemble au facteur qui passe depuis des années dans le secteur... et bien moi, je fais cette tête là, à chaque fois qu'un pseudo intello, un ministre, un journaliste ou un expert dépendant me fait le coup....

      nous vivons une époque "soda" et "sandwich" les fameux dont la recette est la même d'un bout à l'autre de la planête....je n'en bouffe pas du tout, ça explique mon fond de pensée..)

      PS (la fin du texte concerne tout le monde et personne, parce qu'au fond je m'en fous..)

      joyeuses pâques, je vais boire l'apéro à la santé de la France, et à l'espoir que nous aurons un jour l'occasion de voir émerger autre chose qu'une troupe de guignols à sa tête...


      Stan

      Supprimer
    2. précision quand même, je lis régulièrmeent Guillaume Duval que je trouve intéressant, ça n'empêche qu'on peut ne pas être d'accord sur tout...

      Stan

      Supprimer
    3. C'est bien beau de reprocher à De Gaulle ce qu'est devenu l'E.N.A. après sa mort, et quelque chose que le général n'aurait pas laisser faire...

      Supprimer
    4. De Gaulle n'est pas irréprochable, mais soyons juste : faites-lui donc les seuls reproches qu'il mérite.

      C'est bien joli d'être un anti-gaulliste, mais bon, dans les années 60, justement vous dites qu'il y avait 3 milliards d'êtres humains... je pense pas que la France faisait le poids démographiquement parlant à cette époque-là non plus.

      Ensuite, ce sont ces chers libéraux qui font des va-nu-pieds chinois une puissance avec laquelle il faut compter...

      Cela dit, rien n'empêche de faire au mieux pour notre pays... d'autant que sur le plan économique, ce n'est pas la taille du territoire ni le nombre d'habitants qui font la puissance.

      Le nombre d'habitants, c'est utile pour disposer de beaucoup de chair à canon.

      Supprimer
    5. Comment blâmer le "capitalisme de connivence" de l'ENA sans blâmer le capitalisme de connivence des libéraux ?...

      On dirait qu'il y a les libéraux idéalistes et de l'autre côté, les libéraux "réels", les vrais possédants... et qui sont bien content que les libéraux idéalistes votent pour des programmes politiques qui arrangent bien les affaires des élus, énarques et libéraux-de-connivences !

      Supprimer
    6. La Chine très bon exemple quelques millions de riches , un bon milliard de misérables...à l'image de ce que les "anonymes" veulent nous imposer...De Gaulle avait une vision, vous vous êtes des comptables...d'ailleurs de la guerre sortent les hommes exceptionnels, de la paix ne sortent que des comptables...

      Supprimer
  6. "nous vivons une époque "soda" et "sandwich" les fameux dont la recette est la même d'un bout à l'autre de la planête"

    Vous n'avez pas beaucoup voyagé, je suppose, car je peux vous garantir que d'un pays à l'autre, les populations ne mangent du tout de la même façon.

    Evitez les clichés...

    Quant aux francais, ils subissent des dirigeants du public et du privé souvent complètement incompétents en raison du système de castes corporatistes établies de longue date, ENA, grandes écoles au détriment des universités, franc maçonnerie, syndicats vérolés...

    Je dis pas qu'il faut copier le modèle de tel ou tel pays, mais faudrait quand même commencer à enlever les rondelles de saucisson sur les yeux de pas mal de francais. Voir ce qui se fait ailleurs pour copier ou s'en inspirer quand c'est valable n'est pas honteux et c'est même ce que font tous les industriels

    Nos abrutis de politocards veulent la flexibilité du travail comme au Danemark mais sans payer autant que le Danemark pour le filet de sécurité sociale qui va avec.

    Ils veulent copier l'Allemagne, mais seulement ce qui y déconne, jamais ce qui y fonctionne bien.

    Les francais devraient commencer à se rendre compte qu'ils sont dirigés par des cons, politiciens comme cadres dirigeants de nombreuses entreprises dont Gattaz est très représentatif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand c'est valable...

      Encore une fois, vous ne critiquez pas ce qui est réellement exprimé.

      On blame le fait de copier ou de prétendre copier les idées libérales... et seulement les idées libérales qui ne marchent pas ailleurs pour qu'elles ne marchent pas ici.

      Personne ne dit que l'on doit jamais se remettre en question, nul attachement à un modèle "franchouillard"... c'est même pas le débat.

      On se retrouve encore à discuter de points de détails qui ne sont même pas le propos des anti-libéraux. On se retrouve encore à dépenser une énergie colossale à dire : non non, mais on parle pas de ça, on dit ceci.

      Mais c'est fait exprès ou quoi ? cette bataille de faux débats qui font écran ?... qui servent à nous noyer sous des tonnes de palabres.

      Supprimer
  7. "Evitez les clichés"

    compte tenu de ce que j'entends et je lis, je ne me sens même pas dans la moyenne inférieure

    quant à l'affirmation que je n'ai pas voyagé, je m'insurge avec la plus grande vigueur, je connais très bien le quart est de la France, le centre et le nord un peu..

    ...oui monsieur..

    et je connais parfaitement la forêt qui entoure mon village..

    alors...

    Stan

    RépondreSupprimer
  8. "et je connais parfaitement la forêt qui entoure mon village.."

    Vous appelez ca voyager ? Vous croyez que la France est seule isolée au milieu d'un océan ?

    RépondreSupprimer
  9. si on ne peut plus déconner... où va t'on ?

    Stan

    RépondreSupprimer
  10. A la longue, je supporte de moins en moins de voir que :

    1. ceux qui peuvent parler (les médias, les intellos, les politiques) dissimulent,escamotent les informations essentielles en nous amusant avec les faits divers,

    2. les autres, c-à-d. nous, passent leur temps à s'écharper sur des questions accessoires : untel faisait-il mieux ou moins bien ? qui est le candidat le mieux placé pour la prochaine élection ? Nous pourrions, par exemple, comparer Hollande à Pierre Mendès France ou l'endettement de notre pays sous Mitterrand et aujourd'hui. Cela pourrait servir à éclairer le débat, mais ne doit conduire à "noyer le poisson".

    Les questions que nous devons traiter sont, pour moi, au nombre de deux :
    - Partageons-nous le même diagnostic (ici un énième viol de la démocratie) ?
    - Que faisons-nous pour nous opposer et changer le cours des choses en proposant une alternative (ou pas selon le cas) ?

    Le reste n'avance rien d'autant que comme l'écrit un philosophe, construire en partant du passé, conduit à le perpétuer.

    DemOs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Démos,

      vous apprécierez comme les libéraux répondent de manière très sélective... ne reprenant que le propos "facile" à contredire ou à ré-interpréter.

      Mais accepter le débat ? répondre à ce qui est vraiment dit ? défendre leurs idées et prendre en compte (pour les contredire ou les trouver valables) les idées et arguments des autres : non !

      Surtout pas. Il faut contribuer à faire des médias des caisses de résonances qui cassent les oreilles... et qui étourdissent, et brisent la vigilance même des plus combattifs.

      C'est vraiment à dessein qu'il y a cette propagande de l'écharpage sur des questions accessoires.

      Supprimer
    2. cf. : voyez comme il ne répond qu'à la phrase finale de votre intervention.

      Baratin, rhétorique, monceaux de palabres...

      Supprimer
    3. Abd Salam

      " vous apprécierez comme les libéraux répondent de manière très sélective... ne reprenant que le propos "facile" à contredire........"

      normal, parce que vous voulez obtenir un raisonnement..héhé. Alors que voulez vous qu'ils vous racontent ?

      le moyen de défense d'une anguille quand vous essayez de la tenir, c'est de gigoter et d'être glissante..

      alors ne cherchez pas à les saisir, les libéraux, comme vous les appelez, il faut sans cesse montrer la bêtise de leur soi disant stratégie, décrivez le grandiose braquage en cours, le magnifique foutage de gueule en règle, de manière à ce que les gens moins informés puissent mieux savoir ce qui se passe....


      il n'y a rien d'autre à faire pour l'instant.

      Stan

      Supprimer
    4. Je vous trouve bien optimiste...

      La plupart des gens ont avalé la propagande libéral toute entière.

      Supprimer
    5. Abd Salam

      exact, parce que le disque est rayé depuis un bon moment sur les mêmes refrains, nombre de gens ne sont pas informés, mais ils commencent à comprendre le mot "réforme" dans toute sa splendeur...

      réforme = tu vas te faire baiser

      voilà c'est simple comme bonjour...

      Je ne suis pas du tout optimiste, en tant qu'atome je ne peux rien faire d'autre que de tenter d'informer de la saloperie magistrale en cours, à laquelle il faudrait réagir, avec mes moyens, c'est à dire quasi aucun.

      Quand je vois que les messages d'intellos, d'économistes et autres alternatifs ont du mal à passer, je ne me fais aucune illusion sur un effet à court terme. J'allume des bougies tous les jours pour que ça ne prenne pas une tournure barbare..

      Stan

      Supprimer
    6. Beaucoup trop de gens croient que le pays est vraiment sous pression d'une compétition extérieure...

      Et que même si les "réformes" sont préjudiciables, ben, on peut pas faire autrement. La propagande libérale est passée... et bien passée.

      Supprimer
  11. A propos des scandales contemporains, lisez l'article de Jean-Michel Quatrepoint,[USA] Une offensive judiciaire globale, sur le site lescrises.fr. Ou comment les Etats-Unis dominent le monde en fixant les règles du jeu.

    DemOs

    RépondreSupprimer
  12. "Le reste n'avance rien d'autant que comme l'écrit un philosophe, construire en partant du passé, conduit à le perpétuer."

    Bien d'accord, donc arrêtons de se référer à de Gaulle qui est mort depuis des lustres et dont l'époque n'est pas celle actuelle. Avancer en regardant dans le rétroviseur n'amène à rien.

    Tous ceux qui font référence à de Gaulle sont des pitres comme ceux de LR ou NDA, voire même le FN.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors jetons aussi le libéralisme qui est plus ancien encore que le gaullisme...

      Quite à ne pas regarder dans le rétroviseur... faudrait que les libéraux donnent l'exemple. Oui parce que l'époque de Locke et compagnie, c'est pas celle actuelle.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    3. Et le capitalisme alors, on le jette ou pas ?

      Parce que tant qu'à faire table rase du passé... le capitalisme est plus ancien que le libéralisme qui est plus ancien que le communisme...

      On fait quelque chose de nouveau -vraiment nouveau alors- ? chiche ?

      Ou la tactique des libéraux est uniquement de qualifier de passéistes les idées des autres ?...

      Les libéraux taxent les progressistes de réac pour mieux imposer le modèle social du 18e siècle.

      Supprimer
  13. @ Anonyme 8h30

    Votre « démonstration » est limpide, et apporte tellement d’arguments par rapport à la mise en place du suffrage universel pour la présidentielle, l’égalité de temps de parole pour les candidats, les nombreux référendums et le fait de quitter ses fonctions au premier référendum perdu…

    @ Stan & Abd_Salam

    C’est juste. Merci pour les réponses à l’anonyme

    @ Démos

    Que faire ? C’est une vraie question. La plus importante. Pour l’instant, pour ma part, je me contente de continuer à tenir ce blog. C’est déjà ça, même si c’est insuffisant. Merci pour la mention de l’article de JMQ.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. tenir ce blog, c'est déjà très bien, c'est du temps et du courage pour coucher un article quasiment tous les jours..

      Stan

      Supprimer
    2. +1 Je salue ton travail, qui a son importance pour toi et également pour nous dans un monde où les communicants sont devenus LE passage obligé. Pour moi, il est nécessaire qu'il existe d'autres lieux que les médias officiels pour s'informer et échanger. Lire tes articles et écrire permet, même à travers les courtes interventions que nous faisons, de confronter des idées, voire des a priori (probablement) et surtout de les clarifier.

      NB : il existe une mine d'informations sur internet. Ainsi, à propos de la conduite de l'Amérique avec ses vétérans je vous invite à voir une vidéo très émouvante intitulée " les derniers jours de Tomas Young dans laquelle ce jeune "vétéran" américain, qui va mourir, s'adresse avec force et sincérité à G-W Bush et une seconde sur le monopole des experts de la communication nommée
      "Désinformation, Media et Conflits Contemporains" sur le site lescrises.fr.
      Je précise que je n'ai aucune connaissance, ni aucun lien avec Olivier Berruyer qui fait, pour moi, un travail formidable. Merci à lui, comme à Laurent et à ceux qui créent et alimentent un blog vivant.

      DemOs

      Supprimer
    3. Félicitations pour votre blog...Il permet d'échanger librement nos idées. Echanger sans bien sûr s'insulter comme le fait le 'gugusse' dans son message du 27/03/2016 21H13.
      Mais c'est vrai que pour les présidentielles 2017 j'espère que vous choisirez NDA .. Certes il y'a des critiques qu'on peut lui faire ... mais il est patriote, honnête et sans excès.. et puis qui d'autres ??

      Supprimer
  14. "Pour l’instant, pour ma part, je me contente de continuer à tenir ce blog"

    Vous êtes un archaïque qui ne propose aucune solution valable, vous perdez votre temps avec votre blog de pseudo gaulliste béat. Vous ne faites qu'encourager les propositions et les votes du FN.

    Vous êtes un malfaisant de la pire espèce, car vous ignorez complètement les causes des problèmes. Vous êtes un fanatique tout autant que ceux que vous prétendez combattre alors que vous les renforcez.

    Vous êtes un ridicule petit prétentieux sans aucune culture de fond. Vous êtes le digne clone de NDA, cet imbécile grotesque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. anonyme 21:13

      j'ai lu votre charge contre le taulier, et j'ai dû nettoyer votre bave de mon écran.

      je ne connais pas Mr Herblay, mais vous me le rendez sympathique à chaque fois que vous venez ici nous raconter le contenu de vos journées..

      le plus drôle est que vous avez le choix de ne pas venir si les textes et l'homme vous sont insupportables.

      loin de moi l'idée de donner des leçons à quiconque, mais vu l'état dans le lequel vous vous mettez, il semble que grâce à ce blog, Mr Herblay vous fasse réellement du bien, sans que vous vous en rendiez compte...

      pensez y..

      Stan

      Supprimer
  15. "vous me le rendez sympathique à chaque fois que vous venez ici nous raconter le contenu de vos journées.."

    Quel contenu de mes journées ? T'es à peu près aussi décervelé qu'Herblay, pauvre guignol, et tu crois que le contraire d'une erreur est la vérité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et en plus il ne comprend rien le taon...

      Confucius a dit à propos de certains "c'est pas toujours facile"

      c'était un sage avant l'heure

      Stan

      Supprimer
  16. "et en plus il ne comprend rien le taon..."

    Manifestement, tu projettes tes déficiences sur l'autre, classique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi, je te reconnais, dugland, t'es déjà passer par ici. Mais j'ai juste une question à te poser : qu'est-ce que tu fiches sur ce blog si celui qui le tient est "un archaïque qui ne propose aucune solution valable, un ridicule petit prétentieux sans aucune culture de fond." T'es masochiste ou ton cortex baigne dans le bouillon ? Question grotesque, je pense que t'en connais un rayon, camarade.

      DemOs

      Supprimer
  17. Bonjour,
    J'avais en tête de publier une pétition avant votre article concernant ce texte. Je me permets de coller cette dernière ici.
    https://www.change.org/p/thomas-moreau-non-%C3%A0-la-loi-de-modernisation-des-r%C3%A8gles-applicables-%C3%A0-l-%C3%A9lection-pr%C3%A9sidentielle?recruiter=501096224&utm_source=share_for_starters&utm_medium=copyLink

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour,
    J'avais en tête de publier une pétition avant votre article concernant ce texte. Je me permets de coller cette dernière ici.
    https://www.change.org/p/thomas-moreau-non-%C3%A0-la-loi-de-modernisation-des-r%C3%A8gles-applicables-%C3%A0-l-%C3%A9lection-pr%C3%A9sidentielle?recruiter=501096224&utm_source=share_for_starters&utm_medium=copyLink

    RépondreSupprimer
  19. @ Démos et Stan

    Merci. La prochaine aventure, c’est un premier livre pour lequel il faut que j’arrive à me dégager du temps

    @ Thomas Moreau

    C’est une bonne initiative, également lancée par le Comité Orwell

    RépondreSupprimer