samedi 28 novembre 2020

Loi Sécurité Globale : Macron toujours plus autoritaire et illibéral

Les récentes violences policières auraient déjà dû permettre l’enterrement de l’article 24 de la loi Sécurité Globale votée à l’Assemblée il y a une semaine. Pour l’instant, le gouvernement annonce une commission qui sera chargée de réécrire l’article qui a suscité tant d’oppositions. Mais toute la gestion du ministre de l’intérieur et du préfet de Paris devrait poser la question de leurs démissions.

 

Calculs politiciens et violences encouragées

 

lundi 23 novembre 2020

Réussir le second déconfinement, et l’après

C’est une chose de critiquer, c’en est une autre d’essayer de faire des propositions. Comme me l’a suggéré un analyste avisé de cette crise, plutôt qu’un énième papier seulement critique, j’ai essayé de faire une analyse des neuf derniers mois pour apporter des idées afin de mieux réussir la suite, en m’inspirant notamment des propositions de Nicolas Meilhan, à retrouver sur Twitter.  

 

 

Anticipation, fin du tout ou rien, et responsabilisation  

 

samedi 21 novembre 2020

L’étude publiée par Nature ne justifie pas la fermeture des restaurants

Les restaurateurs n’en avaient décidément pas besoin. La semaine dernière, une étude publiée dans Nature les a placés au premier rang des responsables de la propagation de l’épidémie. Voilà qui augure mal pour leur réouverture, qui semble devoir attendre jusqu’à la mi ou fin janvier ! Pourtant, cette étude présente de telles limites que de telles conclusions sont bien trop hâtives.

 


Trop d’angles-morts pour conclure quoique ce soit

 

mardi 17 novembre 2020

Le confinement de la France est-il trop sévère ?

Même si nous sommes au pic hospitalier de cette seconde vague et que le gouvernement vient de prolonger le second confinement, un tel questionnement est utile. Dans une démocratie mature et fonctionnelle, un tel débat devrait avoir lieu sereinement. Un reportage très intéressant d’Arte sur les Français, Allemands et Suédois face à la crise pose beaucoup de très bonnes questions.


Débat oublié et oubli des sacrifiés

 

samedi 14 novembre 2020

Ce que révèlent les chiffres de l’épidémie

Depuis quelques semaines, la communication autour des chiffres de l’épidémie de la seconde vague pose doublement problème. Non seulement les chiffres communiqués ne sont que ceux remontés le jour même, sans prendre en compte la date des tests. Mais plus globalement, le choix des chiffres mis en avant donne l’impression d’une volonté de communication aussi anxiogène qu’infantilisante.

 


Amateurisme, projet peur et conséquences

 

mardi 10 novembre 2020

lundi 2 novembre 2020

Brexit, plan de relance, Turquie : quand l’union (européenne) affaiblit l’Europe

Les crises sont des révélateurs. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce révélateur est extraordinairement cruel pour l’UE. Si l’union peut faire la force, les négociations du Brexit, celle du plan de relance et les rapports avec la Turquie démontrent que, parce que les pays de l’UE ne tirent pas dans le même sens, l’union, loin de nous rendre plus fort, affaiblit tous les pays qui la composent.

 


Londres qui gagne et relance européenne asthmatique

 

samedi 31 octobre 2020

Confinement, services publics, impréparation et communication

Mercredi, après avoir longtemps refusé cette option, Emmanuel Macron a choisi de reconfiner le pays, pour mettre un nouveau frein au développement de l’épidémie. Mais si cette présentation peut être relativement consensuelle, elle occulte de nombreux aspects de la gestion de cette pandémie, moins flatteurs pour ce président, entre l’impréparation à la seconde vague, l’inconséquence et l’injustice des choix faits, les trop nombreux mensonges et l’infantilisation effarante des Français.

 


Culpabilisation, irresponsabilité et autoritarisme

 

lundi 26 octobre 2020

Après Samuel Paty

L’horreur de l’assassinat commis il y a une semaine, tellement étranger à ce que devrait être la France, a imposé à notre pays une réflexion salutaire sur la remise en cause de notre façon de vivre par les islamistes. Et si la mort horrible de Samuel Paty était le point de rupture permettant à notre pays d’en finir avec des accommodements devenus inacceptables ?

 


Une guerre contre ce qui fait la France

 

lundi 19 octobre 2020

Couvre-feu à 21 heures : la restauration à nouveau sacrifiée

La start up nation ne se nourrit-elle que de fast foods et livraisons à domicile ? Malheureusement, le choix des mesures pour contenir la seconde vague épidémique est à nouveau dramatique pour le secteur de la restauration. Pire, les mesures d’accompagnement annoncés par le gouvernement ne sont toujours pas à la hauteur des enjeux de la survie d’un secteur si emblématique pour notre pays.

 


Indifférence totale à patrimoine en danger

 

samedi 17 octobre 2020

samedi 10 octobre 2020

Bridgestone, Latécoère, Suez : la chienlit industrielle continue

Bien sûr, il ne fallait pas s’attendre à autre chose sous cette présidence. Déjà, sous Hollande, Alstom, Alcatel ou Technip avaient été rachetés, puis dépecés et l’usine Goodyear d’Amiens avait fermé, accélérant notre hémorragie industrielle. Aujourd’hui, outre les fruits de ces choix, le gouvernement actuel y ajoute de nouvelles erreurs, de Latécoère à Bridgestone en passant par Suez.

 



Commerçants et banquiers d’affaires sans frontières

 

lundi 5 octobre 2020

Et si Trump était sorti gagnant de son débat ?

L’impression qui a dominé après le débat pour beaucoup était celle d’un pugilat qui n’apporterait pas grand chose tant les partisans des deux camps semblent figer dans leurs positions. Mais après avoir vu l’intégralité du débat, en essayant d’éviter tout biais dans mon jugement, et après mûre réflexion, grandit l’impression que Donald Trump a peut-être été meilleur que Joe Biden.

 


Président incorrect contre professionnel bien pensant

 

samedi 3 octobre 2020

Le révoltant TINA communautariste de Mélenchon

Papier publié mardi dans le FigaroVox

 

Le mot « créolisation », utilisé par Mélenchon a suscité des polémiques, auquel il a répondu dans l’Obs. L’occasion de clarifier, s’il y en avait encore besoin, le virage communautariste de La France Insoumise, aggravé par une nouvelle importation anglo-saxonne, le refus de toute alternative. Pour lui, « la créolisation n’est ni un projet, ni un programme. C’est un fait qui se constate ».

 


Le modèle français et le français au rebut

 

samedi 26 septembre 2020

Ce plan de relance qui disqualifie plus encore l’UE

La réponse à la crise économique la plus grave depuis une génération aurait dû être rapide, forte et simple à mettre en œuvre. La réponse de l’UE est tout le contraire. Tardive : les fonds n’arriveront au mieux que près d’un an après le début de la crise. Faible : il n’y a plus que 0,7% du PIB sur 3 ans. Complexe, ce qui va sans dire. Et pire pour nous, la France y perdra au moins 15 à 20 milliards de plus !

 


Trop tard, trop peu, trop complexe, trop contraignant

 

lundi 21 septembre 2020

Cette bulle financière qui finira par exploser

Bien sûr, alors que nous traversons cette année une crise sanitaire et une crise économique comme nous n’en avions pas vécues depuis des décennies, un tel pronostic peut sembler déprimant. Malheureusement, tous les signes d’une bulle complètement folle sont réunis, entre planches à billets mal dirigées, spéculation boursière extravagante, illustrée par Tesla, et vague de fusions-acquisitions…

 


Le retour du grand casino financier

 

lundi 7 septembre 2020

Le plan-plan de relance, entre postures et impasses

J’ai emprunté à Charlie Hebdo le terme « plan-plan », tant il qualifie bien le pot-pourri énarchique présenté jeudi. Au mieux, on peut y voir la copie passable d’étudiants besogneux et convenus. Mais derrière cet édifice qui additionne des mesures de secrétaires d’état, la communication est bien trop grossière et les impasses bien trop grandes pour que notre pays y gagne grand chose...

 


Copier-coller tout ce qui n’a pas marché

 

samedi 8 août 2020

Coronavirus : la crise d’une époque

Il y a trois mois, nous entrions dans la phase de déconfinement. Depuis, les craintes d’une seconde vague gonflent encore plus vite que le nombre de cas. L’occasion de chercher à faire un premier bilan de cette crise, dont bien des aspects soulignent à quel point elle est la crise de notre époque, cette époque du laisser-passer, du laisser-faire, ou des reculs démocratiques, sociaux et des services publics.

 

Une crise de la globalisation dite néolibérale

 

lundi 3 août 2020

Gisèle Halimi : le féminisme n’est pas compatible avec le voile


La semaine dernière, cette figure du féminisme est morte à 93 ans. Elle s’était distinguée il y a 31 ans par une opposition aussi ferme que calme et positive contre le port du voile à l’école, ce qui l’avait poussé à quitter SOS Racisme, alors trop complaisant avec des comportements incompatibles avec notre vision de la société. Ses propos sonnent toujours aussi justes aujourd’hui.




« Le voile est un apartheid »



lundi 27 juillet 2020

samedi 25 juillet 2020

Ces 750 milliards qui disqualifient l’UE et Macron


L’interprétation de l’accord de mardi n’a pas fini générer des débats entre partisans de l’UE, qui continuent à y voir un moment hamiltonien, et critiques qui y voient une forme de chant du cygne. Même s’il ne faut pas négliger la réelle, même si limitée, évolution fédéraliste, sur le fond l’UE persiste dans la même impasse. Et la France de Macron est bien le dindon de la farce pour reprendre Natacha Polony.




Une UE dérisoire et caricaturale, un Macron qui oublie la France



lundi 20 juillet 2020

L’oligarchie indécente (1/2) : Villeroy de Galhau, haut fonctionnaire anti-Etat


Le gouverneur de la Banque de France est peut-être le haut fonctionnaire le plus révoltant du pays. Voici un homme davantage payé que le président, sans plus de responsabilité que celle du gouverneur d’une banque centrale balte, qui ne cesse de défendre les politiques d’austérité dont même le FMI s’éloigne. Mais le pire, c’est qu’il le fait avec la faiblesse argumentative de l’ifrap.




Porte-parole superficiel et révoltant de l’oligarchie



samedi 18 juillet 2020

Castex, nouveau chemin : Macron tourne en rond


L’interview du 14 juillet et la déclaration de politique générale du Premier ministre nous ont permis d’en savoir un peu plus sur le nouveau chemin promis par le président. En réalité, il s’agit uniquement d’une posture destinée à relancer un mandat. La direction reste la même, à quelques nuances près, et Macron tente par des artifices grossiers d’accréditer une nouvelle dynamique.




Même fond, changement superficiel de forme