lundi 23 novembre 2020

Réussir le second déconfinement, et l’après

C’est une chose de critiquer, c’en est une autre d’essayer de faire des propositions. Comme me l’a suggéré un analyste avisé de cette crise, plutôt qu’un énième papier seulement critique, j’ai essayé de faire une analyse des neuf derniers mois pour apporter des idées afin de mieux réussir la suite, en m’inspirant notamment des propositions de Nicolas Meilhan, à retrouver sur Twitter.  

 

 

Anticipation, fin du tout ou rien, et responsabilisation  

 

samedi 21 novembre 2020

L’étude publiée par Nature ne justifie pas la fermeture des restaurants

Les restaurateurs n’en avaient décidément pas besoin. La semaine dernière, une étude publiée dans Nature les a placés au premier rang des responsables de la propagation de l’épidémie. Voilà qui augure mal pour leur réouverture, qui semble devoir attendre jusqu’à la mi ou fin janvier ! Pourtant, cette étude présente de telles limites que de telles conclusions sont bien trop hâtives.

 


Trop d’angles-morts pour conclure quoique ce soit

 

mardi 17 novembre 2020

Le confinement de la France est-il trop sévère ?

Même si nous sommes au pic hospitalier de cette seconde vague et que le gouvernement vient de prolonger le second confinement, un tel questionnement est utile. Dans une démocratie mature et fonctionnelle, un tel débat devrait avoir lieu sereinement. Un reportage très intéressant d’Arte sur les Français, Allemands et Suédois face à la crise pose beaucoup de très bonnes questions.


Débat oublié et oubli des sacrifiés

 

samedi 14 novembre 2020

Ce que révèlent les chiffres de l’épidémie

Depuis quelques semaines, la communication autour des chiffres de l’épidémie de la seconde vague pose doublement problème. Non seulement les chiffres communiqués ne sont que ceux remontés le jour même, sans prendre en compte la date des tests. Mais plus globalement, le choix des chiffres mis en avant donne l’impression d’une volonté de communication aussi anxiogène qu’infantilisante.

 


Amateurisme, projet peur et conséquences

 

mardi 10 novembre 2020

lundi 2 novembre 2020

Brexit, plan de relance, Turquie : quand l’union (européenne) affaiblit l’Europe

Les crises sont des révélateurs. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce révélateur est extraordinairement cruel pour l’UE. Si l’union peut faire la force, les négociations du Brexit, celle du plan de relance et les rapports avec la Turquie démontrent que, parce que les pays de l’UE ne tirent pas dans le même sens, l’union, loin de nous rendre plus fort, affaiblit tous les pays qui la composent.

 


Londres qui gagne et relance européenne asthmatique