dimanche 15 juillet 2018

Réflexions sur le lien idéologique entre néolibéralisme et répression routière, partie 2 (billet invité)

Par Rodolphe DUMOUCH, enseignant de biologie-géologie et géographe ruraliste.
Suite du papier de jeudi
Faire croire que l’État s’occupe de la population
La première hypothèse est assez facile à envisager : faire de l’inflation règlementaire sur les routes, c’est une diversion pour faire croire que l’État s’occupe de la population pendant qu'on libéralise à tour de bras et qu'on sabre les aides sociales aux citoyens. Entre 1992 et 2018, le code de la route a triplé de volume, alors même que partout on nous vante l’« État minimal ».

jeudi 12 juillet 2018

Réflexions sur le lien idéologique entre néolibéralisme et répression routière, partie 1 (billet invité)

Par Rodolphe DUMOUCH, enseignant de biologie-géologie et géographe ruraliste.

Le 80 Km/h, l’arbre qui cache la forêt
Le 1er juillet 2018 est la date du passage au 80 Km/h sur les routes de la France périphérique, évènement, en matière de transports, qui fait le plus parler de lui mais qui n’est pas le seul à mériter attention, loin de là… Il faut dire qu’ils nous y préparent depuis plusieurs années. Ils sont revenus régulièrement à la charge dans les médias. Cette nouvelle lubie a commencé à être exposée en 2014, avec des rééditions successives tous les trois ou quatre mois dans les principaux titres de presse et sur nos écrans.  C’est toujours mauvais signe, quand une obsession technocratique de cette nature réapparaît régulièrement. C’est qu’elle est déjà décidée…

vendredi 6 juillet 2018

De Alstom, de STX, d’ADP et du bradage de notre patrimoine

Macron semble décidé à poursuivre la vente des bijoux de famille de notre beau pays : ADP et la Française des Jeux sont les nouvelles cibles des marchés que le président va leur accorder, aussi absurde soit la privatisation de ces entreprises. Le plus effarant est que le bilan des années Hollande, tant sur Alstom que STX, démontre la folie de laisser-faire la vente de notre patrimoine.


Laisser la France perdre des actifs stratégiques