lundi 19 octobre 2020

Couvre-feu à 21 heures : la restauration à nouveau sacrifiée

La start up nation ne se nourrit-elle que de fast foods et livraisons à domicile ? Malheureusement, le choix des mesures pour contenir la seconde vague épidémique est à nouveau dramatique pour le secteur de la restauration. Pire, les mesures d’accompagnement annoncés par le gouvernement ne sont toujours pas à la hauteur des enjeux de la survie d’un secteur si emblématique pour notre pays.

 


Indifférence totale à patrimoine en danger

 

samedi 17 octobre 2020

samedi 10 octobre 2020

Bridgestone, Latécoère, Suez : la chienlit industrielle continue

Bien sûr, il ne fallait pas s’attendre à autre chose sous cette présidence. Déjà, sous Hollande, Alstom, Alcatel ou Technip avaient été rachetés, puis dépecés et l’usine Goodyear d’Amiens avait fermé, accélérant notre hémorragie industrielle. Aujourd’hui, outre les fruits de ces choix, le gouvernement actuel y ajoute de nouvelles erreurs, de Latécoère à Bridgestone en passant par Suez.

 



Commerçants et banquiers d’affaires sans frontières

 

lundi 5 octobre 2020

Et si Trump était sorti gagnant de son débat ?

L’impression qui a dominé après le débat pour beaucoup était celle d’un pugilat qui n’apporterait pas grand chose tant les partisans des deux camps semblent figer dans leurs positions. Mais après avoir vu l’intégralité du débat, en essayant d’éviter tout biais dans mon jugement, et après mûre réflexion, grandit l’impression que Donald Trump a peut-être été meilleur que Joe Biden.

 


Président incorrect contre professionnel bien pensant

 

samedi 3 octobre 2020

Le révoltant TINA communautariste de Mélenchon

Papier publié mardi dans le FigaroVox

 

Le mot « créolisation », utilisé par Mélenchon a suscité des polémiques, auquel il a répondu dans l’Obs. L’occasion de clarifier, s’il y en avait encore besoin, le virage communautariste de La France Insoumise, aggravé par une nouvelle importation anglo-saxonne, le refus de toute alternative. Pour lui, « la créolisation n’est ni un projet, ni un programme. C’est un fait qui se constate ».

 


Le modèle français et le français au rebut