mercredi 16 août 2017

Le comité Orwell dénonce l’ultralibéralisme autoritaire

C’est une œuvre ambitieuse par laquelle le comité Orwell, présidé par Natacha Polony, a voulu commencer son combat idéologique. « Bienvenue dans le pire des mondes » est une remise en perspective globale des évolutions de nos sociétés, économiques, politiques et sociétales. Un livre tout aussi riche que recommandable. Premier aperçu, avec son analyse économique.


Ce marché qui veut gouverner le monde

lundi 14 août 2017

Guilluy, théoricien de la fracture de nos sociétés

Des essais que j’ai lus, « la France périphérique » restera probablement une référence, une contribution majeure à l’analyse de la crise que traverse notre pays, mais aussi l’ensemble des pays dits occidentaux, en synthétisant économie, politique et géographie. Guilluy est un auteur qu’il faut avoir lu pour toute personne intéressée par la chose publique. Retour sur les comptes-rendus de ses livres.



Voir, ou refuser de voir la fracture de nos sociétés

samedi 12 août 2017

La vision très noire de Guilluy

Peut-être plus encore que « la France périphérique », le dernier livre de Christophe Guilluy est assez noir. En développant sa pensée et l’enrichissant de développement bien vus, dont certains seront familiers aux lecteurs du blog, son discours peut devenir très pessimiste, un peu comme Natacha Polony, au point que parfois, j’ai même tendance à penser qu’il l’est un peu trop.



Entre impasse politique et issue inquiétante

jeudi 10 août 2017

Guilluy décrit les ressorts d’un débat biaisé

La question de la fracture sociale n’est pas nouvelle, puisqu’elle était au cœur de l’élection de Chirac en 1995. Et outre le fait d’y apporter sa contribution de géographe avec son concept de périphérie, dans son nouveau livre, Christophe Guilluy revient également sur les raisons pour lesquelles le débat public est aussi biaisé en faveur de cette pensée unique dominante.



Effacement de la périphérie et brouillage de classe

mardi 8 août 2017

dimanche 6 août 2017

Guilluy décrypte la fracture politique hexagonale

Dans « la France périphérique », Guilluy remet en cause le découpage traditionnel de notre société et livre une analyse très intéressante des phénomènes migratoires dans notre pays. Mais il livre aussi une analyse politique d’autant plus pertinente que les années qui sont passées depuis en ont démontré le caractère prophétique, dans bien des domaines, que ce soit sur le FN ou les élections de 2017.


L’intellectuel qui avait anticipé la victoire de Macron ?

lundi 31 juillet 2017

Lectures de vacances

Après ces trois premiers livres de l’année, je vous propose cet été les fiches de lecture des livres suivants dans les prochains jours. Bonne lecture !


David Desgouilles « Dérapage », partie 1
Coralie Delaume (avec David Cayla) « La fin de l’UE », partie 1, partie 2 et partie 3
Marc Dugain et Christophe Labbé, « L’homme nu – La dictature invisible du numérique », partie 1, partie 2

lundi 17 juillet 2017

L’impasse FN mise à nu

Avant les présidentielles, certains soutenaient que le FN pouvait parvenir un jour au pouvoir. Pendant la majorité de la campagne, Marine Le Pen était en tête des sondages, entre 25% et 28%, et même si elle était donnée perdante au second, la progression réalisée en quelques années remettait en cause la théorie du plafond de verre. Mais après les élections, l’impasse du FN semble éclatante.


Structurellement minoritaire et peu crédible

mardi 11 juillet 2017

Macron, la présidence oligarchique

Bien sûr, tous les gouvernements qui se succèdent depuis près de 35 ans servent d’abord les intérêts des plus puissants. Mais jamais peut-être un président et une majorité n’avaient assumé aussi clairement le fait de rouler pour l’oligarchie, ceux qui réussissent, par opposition à ceux « qui ne sont rien ». Toutes les annonces de politique économique du gouvernement vont dans ce sens.


Tendre avec les gros, dur avec les petits

lundi 3 juillet 2017

mercredi 28 juin 2017

Rendez-vous en septembre !


Le 23 avril 2017, au premier tour de l’élection présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan rassemblait sur son nom 1.695.000 suffrages, soit 4,7% des votants. Ce résultat, plus qu’honorable, amenait le fondateur et président de Debout la France à un niveau encore jamais atteint. C’était, enfin, la concrétisation et la consécration de la ligne obstinément et courageusement suivie par celui qui était encore notre candidat. Une ligne claire, indépendante, cohérente, et par-dessus tout une ligne droite.

lundi 26 juin 2017

De la France et Danièle Obono : merci Caroline Fourest et Céline Pina !

C’est la polémique de la semaine dernière : les échanges entre Danièle Obono, députée de la France Insoumise, et les Grandes Gueules de RMC au sujet de sa signature d’une pétition défendant des artistes qui chantaient « Nique la France » et la demande qu’elle dise « Vive la France ». Une polémique où Caroline Fourest et Céline Pina parviennent à saisir l’essentiel. 


Un double relativisme critiquable

jeudi 15 juin 2017

La crise du SME (système monétaire européen) ou la préfiguration de l’euro (billet invité)

Billet invité de l’œil de Brutus

Cette analyse est pour l’essentiel issue de la lecture Jean-Pierre Chevènement, Un Défi de civilisation, Fayard 2016, pages 90 à 105


Début 1982, alors que l’application de son programme politique génère de fortes tensions sur les marchés de change (notamment des spéculations contre le Franc et des fuites importantes de capitaux),  François Mitterrand se trouve face à dilemme : sortir du SME pour restaurer la compétitivité de l’économie française ou y rester pour préserver cet « acquis » européen.

dimanche 11 juin 2017

Quand The Economist dénonce les conséquences de ses idées

The Economist est décidément étonnant. S’il s’agit peut-être du plus dogmatique des ultralibéraux, défendant le libre-commerce des reins humains ou des grossesses, et arc-bouté sur un laisser-passer et laisser-faire extrémiste, il continue de nourrir la critique de l’ultralibéralisme dans ses articles, qui ont dénoncé les limites des modèles britanniques et allemands ces derniers jours.



Toutes les conséquences de l’ultra-libéralisme