dimanche 18 septembre 2022

De la gauche du travail et de la gauche des allocations

La déclaration de Fabien Roussel a déclenché une vive polémique, amplifiée par la bulle médiatique qui a demandé aux uns et aux autres de réagir à ses déclarations. Il faut dire que sa formulation est provocante et on peut penser qu’il donne de l’eau au moulin de l’exécutif, qui veut encore s’attaquer aux allocations chômage. Mais sur le fond, le candidat du PCF n’a-t-il pas raison ?

 


Traiter les causes plutôt que les conséquences

 

dimanche 21 août 2022

Ce que Buitoni, Kinder et Orpéa disent de notre époque

Et si l’année 2022 marquait une rupture dans la compréhension des conséquences néfastes de notre système économique ? Bien sûr, les scandales sanitaires ou sociaux ne sont pas nouveaux, mais ce début d’année a été entâché par trois scandales majeurs qui sont un rappel trop cruel de ce que peut générer très directement notre système économique. Retour sur trois taches rouge sang : Orpéa, Kinder et Buitoni.

 


Leurs profits valent plus que nos vies

 

dimanche 7 août 2022

EDF, Engie : ce que leurs énormes pertes et profits disent de l’époque…

5 milliards de pertes pour l’un, 5 milliards de pertes pour l’autre. Des records. Le premier semestre 2022 aura été un révélateur du destin croisé de l’ancien duo du service public de l’énergie français, et plus encore des conséquences de la bien mal nommée libéralisation du marché promue par nos dirigeants à travers l’UE : socialisation des pertes et privatisation de profits toujours plus élevés.

 


Le nouveau marché de l’énergie contre le bien commun

 

dimanche 31 juillet 2022

Uber : Macron, c’est le parti de l’étranger et de la précarisation

La révélation de l’appui marqué apporté par Macron à l’implantation d’Uber en France a déclenché une nouvelle polémique dont il s’est expliqué le 14 juillet. La macronie a trouvé une forme de parade révélatrice de son état d’esprit : rien de ce qu’il aurait fait ne serait illégal. Une diversion qui vise à cacher le problème peut-être plus fondamental de la ligne politique de ce président, qui ne semble jamais se soucier des intérêts de son propre pays, et acteur d’une précarisation sauvage.

 


Au service des actionnaires de la Silicon Valley

 

dimanche 17 juillet 2022

Nationalisation d’EDF : une anecdote, un gros risque et un gros oubli

Papier publié en avant-première sur le FigaroVox

 

Si le plein retour dans le giron public d’EDF est une bonne nouvelle pour ceux qui pensent qu’il s’agit d’un service public qui ne gagne rien à être privatisé, l’annonce surprise du gouvernement doit être remise en perspective pour plusieurs raisons. D’abord, l’État ayant conservé plus de 80% du capital, cela ne changera qu’à la marge son influence. Mais surtout, cela ouvre la voie à des opérations capitalistiques dangereuses, et surtout, cela passe à côté du problème du marché européen de l’énergie.

 


C’est le marché de l’électricité qu’il faut reprendre en main

 

dimanche 10 juillet 2022

dimanche 3 juillet 2022

Garder raison sur le niveau de la dette publique

Papier publié en avant-première par Front Populaire

 

Bien sûr, à 2813 milliards d’euros, et 113% du PIB, il est facile, avec la forte remontée des taux longs et les annonces de la BCE, de se faire peur et d’en conclure l’urgente nécessité d’une cure d’austérité, alors même que leurs conséquences sont toujours plus criantes dans la santé ou l’éducation. Pourtant, un élément démontre que la situation est bien moins périlleuse que certains disent le croire.

 


Plus d’un quart de notre dette est virtuel

 

vendredi 17 juin 2022

Dimanche : NUPES, LR ou RN plutôt que Macron

Même si près de 50% des Français ont préféré ne pas s’exprimer dimanche dernier, il est encore possible de le faire ce dimanche car notre vote aura une influence critique sur les cinq années à venir tant l’issue du scrutin est incertaine. Rien n’est joué entre une courte majorité absolue, une majorité relative pour l’exécutif ou même une Assemblée sans majorité évidente. Voilà pourquoi chaque voix comptera dimanche, notamment celles de ceux qui sont critiques de Macron, trop prompts à l’abstention. Votons !

 


Hâter le crépuscule du roitelet

 

vendredi 10 juin 2022

Le 12 et le 19 juin, #ToutsaufMacron

Finalement, le choix qui se présente à nous pour les législatives est simple : donner, ou non, une majorité à la main de Macron. Voulons-nous, ou non, cinq années de plus où l’hôte de l’Elysée pourra faire ce qu’il veut, avec une armée de députés aux ordres, les rares rebelles ayant été exclus ou réduits au silence ? Pour moi, la réponse est évidente : tout doit être fait pour tenter de mettre en minorité Macron.

 


L’horreur au carré

 

dimanche 5 juin 2022

Stade de France : le fiasco qui définit la macronie

La gestion calamiteuse de la finale de la Ligue des Champions de football est devenue ce qui définit le début du second mandat de Macron. Faute de nouvelles idées ou de nouvelles personnalités vraiment marquantes, c’est la gestion du quotidien qui a repris le dessus dans le narratif de ce nouveau mandat, et c’est peu de dire que ce fiasco confirme largement tout le mal que l’on peut penser de l’exécutif.

 


Amateurisme, mensonges, irresponsabilité et humiliation de la France

 

dimanche 29 mai 2022

Macron 2 : déjà le grand n’importe quoi

Il faut espérer que cela aura des conséquences lors des élections législatives, mais les débuts du second mandat de ce président détestable sont dans la droite ligne des cinq années de son premier mandat. Après une longue attente, l’annonce de la nomination d’Elisabeth Borne, puis du nouveau gouvernement, montre à nouveau que Macron se moque des Français et que sa boussole est une communication grossière, mensongère, contradictoire et dangereuse pour le pays.

 


Opportunisme bien-pensant et orwellien à bout de souffle

 

dimanche 22 mai 2022

Il est trop tôt pour parler de stagflation

 Entretien publié sur Front Populaire

 


ENTRETIEN. Energie, alimentaire, guerre…Dans un contexte européen tendu, la hausse prolongée des prix met à rude épreuve les ménages français. On fait le point avec Laurent Herblay, gaulliste social et auteur du livre Oligarchisme et déconstruction de la démocratie (éd. Librinova).

 

Front populaire : Pouvez-vous nous expliquer théoriquement le phénomène de la « stagflation » dont on parle en ce moment ?

 

dimanche 15 mai 2022

Macron et l’UE : le retour du techno-fédéralisme n’est-il que tactique ?

Papier publié mardi par le FigaroVox

 

Lundi, Macron a prononcé un discours devant le parlement de l’UE. Il s’y est dit favorable à une révision des traités ainsi qu’à une extension du recours à la majorité qualifiée, idées loin de faire l’unanimité au sein des pays. Par-delà le positionnement tactique à l’égard des électeurs de gauche les plus favorables à l’UE, on peut craindre que cela reste une priorité de son nouveau mandat.

 


Errare humanum est, perseverare…

 

dimanche 8 mai 2022

Inflation, salaires, pouvoir d’achat : l’horreur oligarchiste

Papier publié par Marianne

Dans la bulle de certains, le pouvoir d’achat progresserait. Une simple comparaison du revenu moyen et de l’inflation moyenne pourrait peut-être l’indiquer. Mais la moyenne peut être extraordinairement trompeuse. Nous le savions sur les revenus avec l’effarant cas étatsunien, mais, dans une étude de référence, l’OFCE montre que la moyenne est mauvaise conseillère sur l’inflation également. Pas étonnant qu’il y ait un grand écart entre des moyennes trop grossières et le sentiment des Français.

 


Inflation des salaires en haut, et des prix, en bas

 

mercredi 27 avril 2022

Macron 2 : chant du cygne pour l’oligarchisme ?

L’analyse de cette élection présidentielle est complexe. A première vue, la réélection de Macron, avec plus de 58% des voix exprimées, et 5 millions de voix de plus que Marine Le Pen, peut donner l’impression que rien ne peut changer, renforçant la résignation de ceux qui ont justement le plus intérêt au changement. Mais par-delà ce score, qui paraît élevé par rapport aux sondages, beaucoup d’éléments montrent au contraire que la fin du temps de l’oligarchisme pourrait être très proche.

 


L’oligarchisme arrive dans une impasse

 

vendredi 22 avril 2022

Dimanche, refusons l’injonction de l’oligarchie !

Le 24 avril, la France sera face à un choix important : persévérer dans le pire des politiques oligarchistes, dont les représentants sont passés de 65 à 34% des voix au premier tour en 10 ans, avec le président le plus détestable de la Cinquième République, ou voter pour la paria des élites, la représentante de l’extrême-droite. Toutes les élites, ou presque, jusqu’à la CGT, ont pris position pour le président sortant, exprimant un intérêt de classe si transparent qu’il justifie plus que jamais ma position.

 


Le candidat du Medef, de Hollande et de Sarkozy

 

jeudi 21 avril 2022

Incohérence et totalitarisme des ayatollahs de l’ordre juridique de l’UE

Papier publié mardi sur le FigaroVox

 

La présence dans le programme de Marine Le Pen d’éléments remettant en cause la supériorité du droit de l’UE a provoqué une offensive tous azimuts des oligarchistes qui expliquent que son programme serait inapplicable ou qu’il mènerait inévitablement à un Frexit, pour faire peur à ceux qui n’y sont pas favorables. Malheureusement, cet argumentaire est totalement infirmé par les dix dernières années, où les circonstances et les rapports de force ont aussi montré que les traités ne sont que du papier…

 


Une tyrannie juridique à géométrie variable

 

dimanche 17 avril 2022

Dix raisons de faire barrage à Macron

Au premier tour, les urnes ont parlé. Bien entendu, les castors du politiquement correct crient au fascisme et à l’extrémisme pour tenter d’obtenir un second mandat pour leur champion, plutôt que parler bilan et projet. Pourtant, pour qui prend le soin d’examiner les deux alternatives du second tour, aussi insatisfaisantes soient-elles, celle à laquelle il faut faire barrage est clairement le président sortant.

 


Macron 2, ce serait l’horreur au carré

 

vendredi 8 avril 2022

L’effarante invisibilisation du chômage de masse

Les statistiques concoctées sous le mandat de Hollande semblent avoir fait leur travail, à défaut que les Français en aient trouvé : la fin de la publication mensuelle des statistiques du nombre de demandeurs d’emplois et la mise en avant des statistiques plus étroites du BIT permettent même à Macron d’oser évoquer le plein emploi. Pourtant, il suffit de se pencher sur les chiffres pour comprendre que le chômage de masse, s’il a légèrement reculé depuis 2017, reste à un niveau extrêmement élevé.


 

Un léger mieux après un pic historique

 

jeudi 7 avril 2022

Salvini, Tsipras ou Johnson : les 3 possibilités d’une présidence Zemmour (billet invité)

Billet invité de Mr Frexit

Eric Zemmour a récemment publié son programme pour l’élection présidentielle 2022. Sans surprise, son thème de prédilection à savoir, l’immigration est bien mis en avant. Fin du regroupement familial, expulsion des délinquants étrangers, déchéance de nationalité pour les délinquants bi-nationaux, restriction du droit d’asile à quelques centaines de cas par an… 



En revanche il préfère rester évasif sur d’autres sujets (Frexit, euro…) parce que selon lui cela
diviserait l’électorat alors que 70% de la population est d’accord avec lui sur l’immigration. On peut comprendre la stratégie électorale mais peut-on vraiment éluder la question de la souverainité  aussi facilement?


A quoi ressemblerait une présidence Zemmour ? 3 scenarios possibles :

1)     L’option Salvini