dimanche 31 juillet 2022

Uber : Macron, c’est le parti de l’étranger et de la précarisation

La révélation de l’appui marqué apporté par Macron à l’implantation d’Uber en France a déclenché une nouvelle polémique dont il s’est expliqué le 14 juillet. La macronie a trouvé une forme de parade révélatrice de son état d’esprit : rien de ce qu’il aurait fait ne serait illégal. Une diversion qui vise à cacher le problème peut-être plus fondamental de la ligne politique de ce président, qui ne semble jamais se soucier des intérêts de son propre pays, et acteur d’une précarisation sauvage.

 


Au service des actionnaires de la Silicon Valley

 

Je ne pense pas qu’il y ait eu un véritable acte de corruption directe active, même si le soutien apporté à Uber a été fort. Malheureusement, le rôle qu’a joué Macron comme ministre de l’économie dans ce dossier est tristement cohérent avec son discours sur la « start up nation » ou le ruissellement. Macron veut laisser faire le plus possible ceux qui ont de l’argent, au nom d’une idéologie oligarchiste maintes fois infirmées, mais qui reste dominante dans les élites de notre pays, comme ailleurs. Peu lui importe la précarisation de ceux qui travaillent : n’est-il pas celui qui a poussé la bagatelle de trois réformes du droit du travail en France en à peine 3 ans ? Et la nationalité d’une entreprise, ou la défense des intérêts de la France ne sont-elles pas totalement anecdotiques pour l’homme qui a laissé filer Alstom, Alcatel, Technip ou Lafarge sous pavillon étranger ? Le problème des Uberleaks, c’est son caractère si macroniste.

 

Bien sûr, il n’est pas anormal qu’un ministre reçoive des représentants d’entreprise, même si la force du soutien interroge. Et les choix qu’il fait peuvent l’être pour de simples raisons idéologiques. Et ici, le choix de laisser une entreprise étatsunienne totalement bouleverser le marché français des taxis correspond malheureusement à une caractéristique trop commune des élites de notre pays : une totale indifférence à notre indépendance et notre souveraineté. Les règles du marché et de la libre-circulation de tout priment sur la préservation de nos intérêts en France. C’est ce qui avait scellé le sort de Péchiney ou d’Arcelor, ainsi que la gestion du partage d’Airbus. La France a une capacité particulière à produire une élite totalement indifférente au maintien en France des savoir-faire ou de nos intérêts, tout en étant souvent fascinée par le capitalisme étatsunien, aussi excessif et destructeur soit-il, comme Uber.

 

Ce faisant, Macron n’est que le énième dirigeant français du parti de l’étranger, dont la fascination pour les idoles de son époque l’éloigne de son propre pays. Pourtant, Uber, ce sont des intérêts étatsuniens qui se sont contruist au détriment des intérêts de tous les chauffeurs de taxi de France. C’est cette même indifférence qui l’a fait accepter les trop nombreux rachats ou « fusions » d’entreprises françaises quand il était le principal inspirateur de la politique économique de notre pays : Alstom, Alcatel, Technip ou Lafarge sont ainsi passés sous contrôle étrnager quand il était aux affaires. Macron, c’est l’incarnation la plus pure d’un laisser-faire qui s’applique même au démembrement des intérêts de notre pays contre quelques vagues promesses qui n’engagent que ceux qui les écoutent. S’il n’a pas défendu Alstrom et ses actifs extrêmement stratégiques, il ne fallait pas s’attendre à ce qu’il défende les intérêts de nos taxis.

 

En outre, comme je le dénonçais alors, Uber, c’est la logique de la terre brûlée, une concurrence totalement déloyale à l’égard des taxis, qui payaient cher, alors, leur licence, qui leur imposait une vraie formation, alors que Macron a œuvré pour minimiser celle demandée aux « chauffeurs » Uber à quelques heures. C’est une immense précarisation d’un secteur économique au seul profit des dirigeants de l’entreprise et de leurs actionnaires, même si leur calcul est, ici, assez alétoire. Mais, ce faisant, Macron montre une fois de plus son adhésion à la logique toute oligarchiste qui consiste à tenter de mettre en place un oligopole ultraprofitable qui peut à la fois extraire un maximum d’argent des consommateurs, après avoir réduit en cendre la concurrence, tout en asservissant ses prestataires, qui n’ont que des devoirs et assument la majeure partie des investissements. Macron doit admirer l’habileté du modèle d’affaire de Uber, aussi antisocial et destructeur soit-il. Il n’y avait besoin de convaincre Macron. Il admirait et admire Uber…

 

Plus que des procès en légalité, ce qui est choquant ici, c’est d’abord ce rappel du fond idéologique du marconisme : indifférence complète à la France et aux Français et adhésion à la loi de la jungle économique qui permet aux dirigeants et aux actionnaires des grandes entreprises les pratiques les plus déloyales. On peut y ajouter ce manque de transparence démocratique si caractéristique de tout son premier mandat. Les Uberfiles définissent le macronisme. Et ce n’est pas beau à voir.

41 commentaires:

  1. En face c'est le RN : https://twitter.com/Drmartyufml/status/1554722886375579648

    RépondreSupprimer
  2. Et la Marine Le Pen subventionnée par des dictateurs, vous en pensez quoi ? https://twitter.com/SophiaAram/status/1551104921705013248

    RépondreSupprimer
  3. Je souhaite faire amende honorable, je suis bien entendu contre l'imposition du voile aux femmes musulmanes, mais ne pense pas qu'une loi suffise, c'est l'éducation qui importe pour contrer ce genre de pratiques asservissantes. Si j'ai pu blesser Laurent Herblay, je m'en excuse, je suis parfois virulent, sans doute à tort, c'est mon caractère parfois excessif devant l'injustice faite aux femmes. J'ai rencontré une jeune femme musulmane il y a 10 minutes, voilée, je me suis permis de lui dire qu'elle me semblait toute triste, c'était sans aucune méchanceté, c'était sans aucune méchanceté, c'était une jolie jeune femme à l'apparence soumise, le visage baissé par je ne sais quelle maltraitance familiale. J'ai eu pitié pour elle.

    RépondreSupprimer
  4. @ Anonymes

    J’ai probablement bien plus écrit que vous sur le FN/RN et Marine Le Pen. Je vous renvois aux mots clés du blog. Sur le financement de Marine Le Pen, le fait qu’elle ait du trouver une banque hongroise en dit long sur les dysfonctionnements de notre démocratie. Il n’est pas normal que le premier parti d’opposition ait à chercher en dehors des frontières un financement.

    En effet, la question du voile est complexe. Je penche pour l’interdiction tant cela contrevient à tout ce qu’est notre pays. Le voile, c’est l’asservissement, l’inégalité, une forme de xénophobie et naturellement, cela contrevient totalement à la laïcité. Après, je pense qu’il faut aussi gagner les cœurs et la raison et le faire de manière ferme, mais ouverte.

    RépondreSupprimer
  5. MLP c'est quand même la nana qui friquote avec Poutine qui est probablement le pire criminel du XXI siècle, qui a massacré des tchéchènes, des georgiens, des syriens et qui massacre des ukrainiens en menaçant la planète d'un hiver nucléaire, et vous vous prétendez gaulliste, vous êtes ignoble.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a massacré qui Poutine en Syrie. Les islamistes de l'EI et du Front Al-Nosra ? Tu parles d'une perte !
      Poutine est en train de flanquer une raclée au seul pays de la planète où l'on se permet d'ériger, par dizaines, des monuments à la gloire de prétendus héros qui ne se sont illustrés que par des massacres antijuifs ou le nettoyage ethnique des Polonais de Vohynie, ce que la communauté juive ukrainienne n'a cessé de dénoncer avant 2022, dans l'indifférence totale du reste du monde, en dehors d'Israël. Je suis reconnaissant à la Russie de nous débarrasser de cette engeance .

      Supprimer
    2. Abruti, Poutine ce salaud a rasé en Syrie des villes entières, hôpitaux, écoles, habitations, civils, il a écrasé les mouvements démocratiques qui se révoltaient contre Assad le boucher tortionnaire, t'es qu'une sale merde ignoble et sordide. Maintenant, Poutine massacre les ukrainiens, fait violer les femmes ukrainiennes, détruit les villes, hôpitaux, habitations, écoles, bâtiments publics, tu es une infecte pourriture, Poutine fait émasculer des hommes ukrainiens au cutter. T'es vraiment une sale merde ! Sale personnage immonde, va crever en enfer.

      Supprimer
    3. T'as raison, je suis trop méchant, vas-y, punis-moi ! Par la même occasion, n'oublie pas d'agonir d'injures Amnesty International, qui vient de dénoncer le stationnement systématique de troupes ou de moyens militaires ukrainiens dans les écoles et les hôpitaux. Comment ont-ils osé critiquer l'Ukraine ? Quelle outrecuidance ! Quelle offense à Saint Bandera !

      Supprimer
    4. @ Anonyme

      Je ne vois pas bien la logique de votre raisonnement… Soit dit en passant, si vous consultiez les archives du blog que j’ai parlé il y a très longtemps de la complaisance de MLP à l’égard de Poutine…. Et Macron n’a pas été le dernier à fricoter avec lui…

      Poutine, pire criminel du 21ème siècle. Voir. Le Guardian a chiffré en 2016 à 4 millions de morts le bilan des guerres menées par les USA en Irak, Afghanistan… Et encore, il s’agit de morts directs. Si on considère les conséquences de l’effondrement qui a suivi, le bilan est probablement bien plus lourd. Washington est plus probablement celui qui a été le plus sanguinaire à l’étranger dans les dernières décennies. Et le régime de Pékin a du sang sur les mains également, même s’il est probablement plus difficile d’avoir un chiffrage précis…

      Supprimer
    5. Les norias de camions de pétrole de l'EI n'ont été détruits qu'après l'entrée en guerre de la Russie, c'est certainement la jungle syrienne qui empêchait l'empire amirequin de les voir.
      Ah le fameux dernier hôpital d'Alep détruit chaque semaine! La comparaison du traitement médiatique entre les batailles d'Alep et Raqqa est intéressante.
      La Russie a lutté contre le cancer djihadiste, qui a ensanglanté les rues françaises, et je ne vais lui reprocher cela.

      Supprimer
  6. Comme disait Churchill, vous aurez la guerre et le déshonneur, vous êtes un vendu aux fachos, vous n'êtes absolument pas gaulliste, vous êtes un leurre. J'ai connu des militaires gaullistes hauts gradés qui se sont battus face à Hitler sous les ordres du Maréchal Philippe Leclerc de Hauteclocque, ils étaient d'une toute autre trempe que vous, eux ils ont vraiment risqué leur peau, dans les prisons nazies, devant les Tiger en Normandie, devant Rommel, vous n'êtes qu'un petit paltoquet sans envergure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le retour de l'antifasciste en carton qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu la bête... Il faut vraiment n'avoir aucun bon sens et aucune fierté pour se vanter des gens que l'on a connus comme si l'on avait participé en quoi que ce soit à leurs exploits.

      Supprimer
    2. Ta gueule sale merdouille, le Général de Witasse m'a toujours reconnu comme son ami respectueux.

      Supprimer
    3. Des types totalement pourris de ton genre je leur ai fait bouffer le bitûme à 10 ans avec l'aide d'un polynésien-franco-chinois, ça allait très vite, ils se mangeait le trottoir rapisos. Ceinture noire de Judo, élève de Maître le Berre 9 éme dan champion d'Europe. Les mecs dans ton genre qui venaient m'emmerder, c'était direct arm lock, coup de talon dans leur gros bide, bourre pif à la Audiard style Lino Ventura, pour les repousser, ils étaient tétanisés par mes réactions rapides et efficaces, ils savaient plus où ils habitaient, complètement frigorifiés.

      Supprimer
    4. C'est bien ce que je disais. L'homme qui a vu l'homme qui a vu la bête. Ce besoin de s'associer aux mérites d'un autre pour exister ne serait-ce qu'un tout petit peu... Mon pauvre petit, je te plains.

      Supprimer
    5. Ahuri, donc il faut avoir fait la guerre pour avoir un avis ? Hitler c'est pas grave, il a fait moins de morts que Staline, tes avis de pété du neurone on sait ce que ça produit.

      Supprimer
    6. Pas besoin d'avoir fait la guerre l'idiot. Pas besoin non plus de se vanter des exploits des autres comme s'ils étaient les siens. Tu te prends pour quelqu'un parce que tu as fréquenté un tel ou tel... Bientôt tu te décrira

      Supprimer
    7. (suite du précédent post pour cause de plantage) tu te décriras comme un grand cycliste parce que tu as connu le cousin de la concierge du beau-père d'un type qui avait fréquenté Poulidor. Si tu ne vois pas le grotesque de tes prétentions parasitaires, c'est ton problème. Les autres le voient à ta place.

      Supprimer
  7. @ Anonyme

    Vendu : il faudrait que j’ai obtenu quoique ce soit, ce qui n’est pas le cas
    Facho : de qui parlez-vous ? Qu’est-ce qui justifie l’emploi de ce terme ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai aunce appétance pour Macron, Xi Jinping ou GW Bush, mais Poutine c'est quand même le type qui a fait éxécuter des journalistes et opposants russes, qui censure internet en Russie, 500 000 morts en Syrie et des millions de syriens déplacés ou exilés... des villes entières rasées, maintenant en Ukraine, mais vous peu vous chaut, ce ne sont que ne sont des broutilles pour vous, ça c'est pas une invention.

      Supprimer
    2. 500 000 morts en Russie à cause de la Russie ? Quelle foutaise ! Il faut vraiment être le dernier des Tartuffe pour parler de la Syrie comme si le problème là-bas avait été la Russie et non l'EI.

      Supprimer
    3. Imbécile, c'est Hafez el-Assad et cet enfoiré de Bachar el-Assad qui n'ont pas arrêté de torturer leur population depuis des décennies? L'armée russe est venue tout détruire en Syrie à coups d'armes non conventionnelles à sous munitions.

      Supprimer
    4. Les Russes ont fait preuve de beaucoup plus de discrimination dans leurs bombardements que les Américains au Vietnam, en Irak ou en Afghanistan. Des bombes à sous-munitions ? Parlons-en : c'est l'armée ukrainienne qui utilise actuellement des obus ou des roquettes pour disperser des mines antipersonnel PFM-1 sur le centre-ville de Donetsk. Des dizaines de vidéos ont montré que les rues en étaient jonchées. Où sont les objectifs militaires de ces bombardements sur un centre civil ? Seuls des civils en sont victimes. Et ce n'est pas du tou nouveau.

      Voir : https://www.osce.org/files/f/documents/f/b/469734.pdf (Rapport de l’OSCE sur les victimes civiles dans le conflit est-ukrainien). Il porte sur la période du 1/01/2017 au 15/09/2020.

      -946 civils tués ou blessés dans les régions de Donetsk et Luhansk.

      -270 dans les zones sous contrôle gouvernemental ukrainien.

      -657 dans les zones sous contrôle séparatiste.

      -19 dans les zones disputées.

      Donc près de 70% des victimes ont été blessées ou tuées consécutivement à des bombardements gouvernementaux.

      Supprimer
    5. Je complète mon post précédent par les données OSCE pour l'année 2016 (https://www.osce.org/files/f/documents/a/a/342121.pdf) :

      -148 tués et blessés dans les zones du Donbass sous contrôle gouvernemental ukrainien.
      -281 tués et blessés dans les secteurs tenus par les sécessionnistes.
      -13 tués et blessés dans les zones disputées entre les deux forces en présence.

      Donc, en 2016, les victimes des bombardements gouvernementaux représentaient plus de 63 % du total des personnes tuées ou blessées dans le Donbass, en y incluant les pertes dans des zones disputées.

      L'Ukraine continue aujourd'hui, à coup d'obus ou de mines, ce qu'elle a fait ces dernières années : bombarder des zones à forte densité de population, dans le but d'y terroriser les civils, qu'elle ne considère pas comme des Ukrainiens, mais comme des sous-hommes russes (« des gens qui ne servent à rien », pour parler comme Poroshenko et d'autres politiciens de l'ouest ukrainien). En cas de reconquête, ces populations seraient vouées au nettoyage ethnique. D'où le refus parfaitement cohérent et assumé du pouvoir ukrainien de respecter les accords de Minsk. L'idéologie nationaliste ukrainienne née dans les régions de l'ouest (Lviv, notamment) est incompatible avec l'idée d'une Ukraine multiculturelle et décentralisée respectant le principe d'autodétermination des peuples. Voir sur ce point les déclarations d'Oleksiy Danilov, Secrétaire du Conseil national de défense et de sécurité ukrainien, fin janvier 2022 : il déclare à l'Associated Press qu'il aurait dû apparaître dès leur signature que les accords de Minsk étaient inapplicables, puisque leur respect ne pouvait qu'entraîner la destruction de l'Ukraine (https://apnews.com/article/russia-ukraine-russia-france-germany-europe-d9a2ed365b58d35274bf0c3c18427e81).

      Supprimer
    6. Euh, c'est qui a envoyé l'armée russe en Ukraine ? des dizaines de milliers de morts, de viols, t'es vraiment une belle merde immonde, l'Ukraine ne menaçait en rien la Russie qui s'est permise de massacrer des Syriens, Tchétchène...

      Supprimer
    7. Ah ouais, l'armée russe combat avec envois de bouquets de fleurs, mais t'es con un manche à balai, t'es bon pour le cabanon en hôpital psychiatrie !

      Supprimer
    8. L'Ukraine était un pays hostile, où l'on massacrait des russophones (une quarantaine brûlés vifs à Odessa en mai 2014), candidat à l'entrée dans l'OTAN pour faire bonne mesure, ce qui représentait une menace existentielle pour la Russie. Les violations des accords de Minsk par les groupes armées nationalistes ukrainiens étaient régulières et assumées. Je trouve que les Russes se sont montrés bien patients.

      Sur la Syrie, tu te ridiculises à chaque fois que tu en parles, en cherchant à faire croire que l'intervention russe a été le problème. Les Russes n'ont pas massacré des innocents et ont apporté une solution au vrai problème qui était la menace islamiste. Les dommages collatéraux de leurs bombardements ont été bien moindres que ceux dont les puissances de l'OTAN ont pu se rendre responsables. Je pourrais parler des centaines de milliers de victimes qu'elles ont causées en Irak et en Afghanistan, mais en m'en tenant à la Syrie, il est démontré que des milliers de civils innocents au moins ont été victimes des erreurs d'appréciation des bombardements américains. Et la source n'est pas russe. Juste Le New York Times : https://www.nytimes.com/interactive/2021/12/18/us/airstrikes-pentagon-records-civilian-deaths.html.

      Al Baghdadi aurait dû t'inviter à un dîner de cons, le Troll. Tu en aurais été l'attraction.

      Supprimer
  8. Étrange monde où toute critique du Mépris de classe En Marche est apparenté à un soutien à la PME de Montretout. Comme si il n'y a avait que 2 alternatives. Ridicule.

    Surtout que c'est l'existence de la seconde organisation qui permet à l'éborgneur d'être au pouvoir avec les élections présidentielle à 1 tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le RN, parti créé par des anciens Waffen SS français qui ont tenté d'assassiner de Gaulle, et après ça se prétend gaulliste, pauvre décérébré...

      Supprimer
    2. Encore des fables bonnes pour les trolls de ton acabit. Ce ne sont pas d'ancien SS français qui ont tenté d'assassiner de Gaulle au nom de leur idéologie. Jean Bastien-Thiry avait commencé par être gaulliste (comme son père) avant de rompre avec le général par soutien à l'Algérie française. Salan, chef de l'OAS, n'avait évidemment rien d'un nazi. Ce confusionnisme absurde au point d'en être cocasse est bien digne d'un troll qui gobe par contre sans sourciller la propagande venue d'Ukraine. Ce merveilleux pays qui a fait du pogromiste antisémite et polonophobe Bandera son héros national. Qui a élu Andriy Paroubiy, fondateur du parti social-nationaliste d'Ukraine et grand ami de JMLP comme Président de la Rada en 2016, après en avoir fait un quasi-ministre. Etc.

      Supprimer
    3. Gros nul en histoire : http://www.slate.fr/culture/86829/waffen-ss-francais-racines-droites-radicales

      Supprimer
    4. Mort de rire... Rapport avec l'OAS et les tentatives d'assassinat du général de Gaulle, qui est le seul point sur lequel je t'ai répondu ? Aucun. Avant de prétendre me donner des leçons d'histoire, il faudrait apprendre à lire, bouffon.

      Parmi les conjurés qui ont tenté de tuer de Gaulle, où étaient les anciens SS ? Parmi les militaires membres de l'OAS, que ce soit les généraux putschistes ou les seconds couteaux comme Argoud, aucun n'était évidemment un ancien SS. Ils avaient au contraire servi dans les FFL. Les politiques pro-OAS, comme Soustelle ou Bidault, avaient de superbes états de service dans la Résistance antinazie. Susini, président de l'Association générale des étudiants d'Algérie et co-fondateur de l'OAS, né en 1933, était évidemment trop jeune pour avoir fait la guerre et il est entré en politique au sein du RPF gaulliste, avant de virer à l'extrême-droite dans les années cinquante. Bref, tu racontes n'importe quoi, comme d'hab. Le clown qui se prend pour un historien parce qu'il a lu un article de vulgarisation historique de Slate, qui ne va même pas dans le sens de ses propos...

      Tu délires sur les SS du FN, mais sur Paroubiy, le gentil nazillon ukrainien, accueilli en chef d'État par les dirigeants européens après avoir su faire oublier son début de parcours politique, tu n'as toujours rien à dire ? Pourtant, il y avait matière, notamment compte-tenu des échanges d'amabilités entre le nazillon ukrainien et le père Le Pen. Je t'ai traité de Tartuffe, mais c'est encore trop flatteur. Le fond de ta personnalité, c'est la bêtise lâche du balourd frustré : tu ne comprends jamais rien et tu trouves toujours le moyen de te défiler la queue entre les jambes lorsqu'on signale l'énormité de tes bourdes.

      Supprimer
    5. T'es vraiment un gros con négationiste, comme JMLP, une sorte de Trump ignoble.

      Supprimer
    6. C'est JMLP qui a déclaré que la Schoah était un détail, 6 millions de Juifs morts dans des conditions atroces. Hitler avait prévu d'éxécuter 11 millions de Juifs en Europe. Et toi espèce de merde puante, tu votes RN, un parti de criminels historiques.

      Supprimer
    7. Qui vote RN, bouffon ? Certainement pas moi ! Et JMLP, qui m'a toujours bien dégoûté, n'a pas déclaré que la Shoah était un détail. Il a appliqué ce terme à la question des chambres à gaz. C'est une forme de négationnisme et JMLP a été condamné pour ces propos. Mais quitte à citer ce personnage sordide, autant le faire avec exactitude. Même ça tu n'en n'est pas capable, pauvre cruche !

      Inutile par ailleurs de tenter de m'attribuer la même opinion, tu ne pourras t'appuyer sur aucun propos de ma part pour le démontrer. Il est où mon prétendu négationnisme ? Parce que je rectifie tes sottises sur les prétendus SS à l'origine du FN et qui auraient tenter d'assassiner de Gaulle ? Quelle blague ! J'ai démontré le grotesque de ton délire sur ce sujet. Que tu ripostes en me traitant de négationniste est hilarant, alors que mon premier post dans ce fil était consacré à la dénonciation du négationnisme ukrainien. C'est toi le fan borné des ukronazis ici. Tu devrais te construire un petit monument à Bandera ou à Choukhevytch dans ton jardin. Ça t'irait très bien.

      Supprimer
    8. Ukronazis, crétin, et les mercenaires russes de Wagner tu connais ?

      Supprimer
    9. Ouais et alors, Dugland ? Tu préfères les étrangers qui s'engagent aux côtés de l'Ukraine couverts de la tête au pieds de tatouages représentant des svastikas, des symboles de divisions SS ou des portraits photoréalistes de Hitler ? T'es un vrai Prix Nobel pour ce qui est de l'art de botter en touche quand tu te sens pris en défaut.

      Pour ce qui est du négationniste et de la haine antisémite, aucun pays au monde et de loin n'arrive à la cheville de l'Ukraine d'aujourd'hui. Et c'est surabondamment documenté, notamment grâce au fil Twitter d'Eduard Dolinsky, directeur du Comité juif ukrainien, par ailleurs bon patriote ukrainien pas du tout pro-russe, qui a assuré le suivi des manifestations d'antisémitisme et de négationniste dans les années précédant la guerre (bon travail d'Olivier Berruyer ici, à partir des tweets de Dolinsky : https://www.les-crises.fr/ukraine-l-antisemitisme-se-developpe-en-ukraine-avec-le-soutien-de-certaines-autorites/).

      Et je n'accuse même pas le pouvoir de Kiev d'être aux mains des néo-nazis. Non, il est juste incapable de s'en débarrasser et fait systématiquement le jeu de leur idéologie par l'idéalisation du rôle historique de l'OUN/UPA qu'il croit nécessaire à la construction d'un récit national ukrainien.

      Poutine en fait des tonnes en prétendant dénazifier l'Ukraine ? Oui, c'est de bonne guerre. Mais il n'invente rien, il se contente de grossir le trait, d'exagérer le poids des néo-nazis dans l'appareil d'État et la société ukrainienne. Les commentateurs occidentaux se trompent lourdement en cherchant à minimisant le danger dans leurs analyses. En agissant ainsi, ils font le jeu de la propagande russe qu'ils prétendent combattre. Et toi, comme tu es bête, tu tombe à fond dans le piège...

      Supprimer
    10. ... Ou plutôt « tu tombes ». À force de fréquenter des trolls incultes, j'en perds mes conjugaisons.

      Supprimer
  9. Crétin, Zelensky est lui même juif dont sa famile a subi l'extermination des juifs par les nazis. Il y a des néo nazis aux USA, en France, Allemagne, en Grèce, en Russie et aussi en Ukraine... cette merdouille toxique pollue les pays partout, t'es vraiment une souillure ignoble.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas eu de néo-nazis élu à la présidence du Bundestag ou de l'Assemblée nationale française, contrairement à l'Ukraine. En Grèce, aucun village n'a utilisé les pierres tombales des cimetières juifs pour ses bordures de trottoir, contrairement à l'Ukraine. Les dirigeants du parti d'extrême-droite Aube Dorée et quarante-cinq de ses députés ont été condamnés en 2020 comme membres d'une organisation criminelle. On attend encore que l'équivalent survienne en Ukraine, où Zelensky a dit des néo-nazis du bataillon/régiment Azov : « Ils sont ce qu'ils sont ». On a vu plus vigoureux comme réprobation... En Russie, les néo-nazis n'ont pas pignon sur rue et ne participent pas en uniforme SS à des cérémonies officielles, notamment des inaugurations de monuments par dizaines, sinon centaines, à la gloire de criminels impliqués dans l'assassinat de dizaines de milliers de Juifs ou de Polonais, après avoir théorisé la nécessité de les massacrer, contrairement à l'Ukraine.

      L'Ukraine, c'est ce que serait l'Allemagne si l'on y érigeait aujourd'hui des statues de Heydrich ou de Himmler à tous les carrefours ; ce que serait l'Allemagne si l'on y faisait jouer des enfants dans des saynètes mettant en scène des usuriers juifs cupides ; ce que serait l'Allemagne si les fêtes religieuses y étaient l'occasion de rappeler toutes sortes de superstitions médiévales antijuives ; ce que serait l'Allemagne si des foules y défilaient avec des slogans du type « Tabassons les Juifs et sauvons l'Allemagne ».

      Tout ce que je dis est attesté. Le fil Twitter de Dolinsky est à cet égard uffisamment éclairant sur le caractère tout à fait unique de la situation ukrainienne en matière de survivance d'un antisémitisme enraciné dans la tradition politique nationaliste. Le fait que Zelensky (que les Russes n'ont jamais traité de « nazi) »soit d'origine juive ne change rien à cet état de fait. Il est un complice objectif, par passivité comme par compromission, du renouveau de l'ultra-nationalisme dans son pays. Et les idiots utiles dans ton genre font les délices des salopards qu'ils prétendent dénoncer, mais auxquels ils confèrent une légitimité, sous prétexte de dénoncer les méchants Russes.

      Supprimer