lundi 23 avril 2018

Le dérisoire buzz protectionniste de Donald Trump

Le président des Etats-Unis n’a pas été un héros de télé-réalité pour rien. Il aime ce qui fait parler, agiter l’écume, sans se soucier le moins du monde du fond des choses. Après deux ans de bruits protectionnistes, la comparaison avec la réalité des mesures prises, notamment sur l’acier, par-delà les annonces bruyantes, montre qu’en matière de protectionnisme aussi, Trump n’est pas à prendre au sérieux.


La politique économiques, façon clash et buzz

mercredi 18 avril 2018

Que penser de l’intervention en Syrie ?

C’est malheureusement une question récurrente qui se pose à nous depuis près de trois décennies, avec l’intervention en Irak pour venir en aide au Koweit, en Afghanistan, à nouveau en Irak, puis en Libye, et en Syrie depuis quelques années. Etait-il véritablement légitime d’intervenir militairement, en essayant de sortir des raisonnements caricaturaux en noir et blanc ?


Comme un écho aux frappes en Irak de Clinton ?

lundi 16 avril 2018

Macron, vieux concentré d’oligarchie ultra-libérale

Nous sortons d’une incroyable séquence communicante de Macron, démarrée par la longue interview de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 jeudi et poursuivie par l’interview croisée de Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel. Mais finalement, ce qui est impressionant, c’est à quel point son discours se place dans la droite ligne de ses deux prédécesseurs, Sarkozy et Hollande.


Un enfant de Thatcher, sourd au sort de son peuple

samedi 14 avril 2018

La bulle Tesla proche de l’explosion ?

On peut voir dans Tesla celui qui a détrôné les limousines BMW et Mercedes en Europe en 2017, dont la valorisation boursière dépasse celle de Ford et GM, qui révolutionnerait toute l’industrie automobile. Mais, de plus en plus, on peut aussi et surtout y voir une bulle boursouflée, dont l’épaisseur s’affine et menace d’éclater avec l’arrivée de la concurrence et son désastre opérationnel.


Quand il n’y a plus que la surface qui tient

mardi 10 avril 2018

mercredi 28 mars 2018

Le Guépard (billet invité)

Billet invité de JL Porry

On se souvient, ceux de ma génération en tout cas, du roman de G. di Lampedusa adapté à l'écran par L. Visconti avec C. Cardinale, A. Delon et B. Lancaster. C'est la chronique d'une grande famille sicilienne (portant un guépard dans ses armoiries) confrontée aux désordres de la réunification italienne. Pour survivre, elle adopte comme ligne de conduite " tout doit changer afin que rien ne change ".

La réforme constitutionnelle que l'on nous annonce répond à la même finalité : sous la fumée de réformes spectaculaires, maintenir l'essentiel, c'est à dire que le peuple n'ait pas droit à la parole et n'ait pas les moyens de contrôler les gouvernants.

vendredi 23 mars 2018

BMW, multi-nationale maître du monde

Ce sont deux articles de la presse professionnelle automobile qui resteront probablement des détails dans le flux des nouvelles médiatiques : les dernières annonces de BMW sur ses projets dans la voiture autonome, et les commentaires du même constructeur sur l’évolution des négociations sur le Brexit. Pourtant, ces deux papiers sont extraordinairement révélateurs de l’évolution de notre monde.


Ce que multi-nationale veut…

lundi 19 mars 2018

Un double merci pour les athlètes paralympiques !

Vingt médailles, dont sept d’or, un record pour notre pays, une quatrième place au rang des nations, Marie Brochet qui récolte pas moins de quatre titres, comme à Sotchi il y a quatre ans : ces jeux paralympiques ont été un formidable succès pour la délégation française, qui gagne, petit à petit, un éclairage médiatique de ses exploits. Et s’il y avait aussi un sens politique à ses succès ?


Exploits sportifs, humains, mais aussi sociaux ?

mercredi 28 février 2018

Comme un goût d’avant un krach financier…

Outre l’improbable défense du plan de relance à destination des plus riches de Donald Trump, la lecture du The Economist daté du 10 février, après le grand coup de chaud des marchés du début du mois, donne aussi le vertige sur notre situation économique. Parfois, on se demande s’il ne s’agit pas d’une description des errements qui auraient déjà mené à un nouveau krach financier.


L’improbable synthèse de 2001 et 2008 ?

samedi 24 février 2018

Anne Nivat et la tentation communautariste

Le livre d’Anne Nivat représente sans doute l’un des meilleurs documentaires sur la France périphérique, trop souvent absente des média. La bienveillance et l’investissement de cette grande journaliste permettent d’approcher très près de cette réalité que l’on peut ignorer. Elle consacre une grande partie du livre aux tensions communautaires, avec un regard assez engagé.


Des individus et du projet de société

jeudi 22 février 2018

Le portrait de la France périphérique d’Anne Nivat

C’est un livre absolument remarquable qu’a signé Anne Nivat, une véritable plongée dans cette France oubliée par les média et nos dirigeants. En choisissant de passer trois semaines dans chaque ville, elle en tire un portrait sans doute profondément authentique, loin de la superficialité communicante des pastilles médiatiques. Un complément majeur aux livres de Christophe Guilluy.


Violence à tous les étages

samedi 10 février 2018

Le nouveau krach financier : maintenant ou demain ?

C’est une véritable semaine noire pour les marchés financiers. Le Dow Jones a battu son record de perte en nombre de points sur un jour et perdu 10% en deux semaines. Faut-il voir dans ces mouvements le début d’un nouveau krach, comparable à celui de 2001 ou 2008, ou seulement une répétition à taille réduite de celui qui finira par venir, plus tard en revanche ?


Du sens des mouvements des marchés

dimanche 4 février 2018

vendredi 2 février 2018

La condition agricole : honte de nos sociétés

Dans quelques décennies, nul doute que nos descendants jugeront d’une manière extrêmement dure la façon dont nos sociétés traitaient alors ceux qui nous nourrissaient. Car derrière les gesticulations de Macron devant le monde agricole, la réalité est là, terrible. Un tiers des agriculteurs vivent avec moins de 350 euros par mois, et 20% sont carrément en déficit. Un véritable scandale.


L’abandon des agriculteurs à la loi de la jungle marchande

mercredi 31 janvier 2018

La mondialisation heureuse contre l’économie réelle : Partie II : Le mystère de l’inflation déguisée (3/3) (billet invité)

Billet invité de Marc Rameaux, qui a publié « Portrait de l’homme moderne », suite des papiers de samedi et lundi

Un tour de passe - passe monétaire

Une analyse plus profonde et plus critique sur la mesure de l’inflation nous fait cependant reconsidérer ce point de vue. Il est curieux qu’un gonflement monétaire ne se traduise par l’augmentation d’aucun prix, dans aucun secteur de l’économie. Loin de stagner, l’inflation est en fait réapparue sous une autre forme, qu’aucun indice des prix classique ne peut mesurer. Cette inflation « déguisée » ou plus exactement déplacée a été identifiée dans cet article des Echos :


lundi 29 janvier 2018

La mondialisation heureuse contre l’économie réelle : Partie II : Le mystère de l’inflation déguisée (2/3) (billet invité)

Billet invité de Marc Rameaux, qui a publié « Portrait de l’homme moderne », suite du papier de samedi

Le premier provient de « La Tribune », montrant au passage que l’escamotage de l’inflation interroge de plus en plus les spécialistes économiques :


La relance de l’activité par le crédit, notamment celui fait aux entreprises, ne s’est pas transmise aux particuliers sous forme de hausse salariale, notamment depuis 2008. Non seulement la valeur nominale des salaires a stagné voire fortement décru, mais les conditions de précarité de l’emploi se sont renforcées : la multiplication de CDD, jobs précaires et « micro-jobs », notamment en Allemagne, a contribué à tasser la progression salariale. Le multiplicateur de crédit est donc loin de s’être propagé dans toute la société et n’a pas engendré de « bonne inflation », celle de la dissipation d’énergie due à une reprise économique.

samedi 27 janvier 2018

La mondialisation heureuse contre l’économie réelle : Partie II : Le mystère de l’inflation déguisée (1/3) (billet invité)

Billet invité de Marc Rameaux, qui a publié « Portrait de l’homme moderne »

Un curieux phénomène, très peu mis en avant dans la presse économique ou généraliste, est que coexistent depuis environ 2008 deux facteurs contradictoires : une injection massive de liquidités dans l’économie et une faible inflation, celle-ci demeurant à des niveaux peu élevés et ne connaissant pas même d’accroissement sur la période de 2008 à maintenant.

Les quelques économistes ayant abordé le sujet sont en désaccord sur les causes de ce phénomène étrange. L’interprétation qui est proposée ici éclaire d’un jour nouveau le fonctionnement de notre système économique et financier depuis la crise de 2008. Ce qui semble être une petite contradiction est le révélateur d’un mécanisme fondamental institué au rang d’organisation officielle, bien que non déclarée et peu visible.

Une création monétaire sans surchauffe