mardi 15 juin 2021

Sortie de mon premier livre « Le néolibéralisme est un oligarchisme »

Aujourd’hui est le jour de sortie de mon premier livre, disponible en version numérique sur le site de Librinova, qui m’édite. Il devrait être disponible sur les autres librairies numériques sous 48 heures. La version papier devrait sortir d’ici deux à trois semaines.

 


Vous pouvez donc l’acheter pour un peu moins de 5 euros sur le site de Librinova dès à présent. Vous avez gratuitement accès à l’avant-propos et aux deux premières pages de la première partie. Ayant fini par choisir l’auto-édition, je vous remercie chaleureusement de toute aide pour accélérer sa diffusion, ce qui sera clé pour son référencement futur. Je vous tiendrai au courant de la date de sortie de la version papier.

 

Après plus de 14 ans à tenir un blog, je suis convaincu que le combat contre le système économique et politique actuel doit être repensé, tant il semble impossible aujourd’hui d’en sortir. Ce que j’ai cherché à faire c’est proposer une remise à plat de sa critique, sur le fond et sur la forme. Trop négligée, la bataille des mots sera essentielle, tant le lexique oligarchiste s’est imposé, faisant des parasites fiscaux des paradis…

 

Le terme néolibéralisme s’est imposé pour qualifier le système économique et politique en place. Pourtant, cette pensée n’est ni nouvelle, ni tellement libérale. Pire, ce terme biaise le débat public. Et s’il n’était que l’habillage positif de la doctrine du ruissellement, promue par Reagan, Thatcher, ou Macron ? Les quatre dernières décennies ont bien montré que donner aux plus riches ne rapporte rien au reste de la société.

 

En fait, le néolibéralisme n’est qu’un oligarchisme, un système qui fait des intérêts des multinationales et des 1% les plus riches la seule boussole de l’action publique. Et politiquement, c’est une déconstruction de la démocratie : une sortie de décisions politiques du champ démocratique. Elles sont alors gravées dans le marbre de traités envahissants ou confiées à des technocrates dits indépendants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire