vendredi 20 février 2015

Le rêve américain, enterré par la loi de l’argent

C’est l’un des intérêts de The Economist, la bible des élites globalisées, de montrer les problèmes de notre époque, comme il vient de le faire en dénonçant « la nouvelle aristocratie des Etats-Unis ». Mais s’il pointe justement le rôle du renchérissement de l’éducation, qu’il dénonce, il en oublie d’autres.



La mort du rêve étasunien








Une analyse partielle

D’ailleurs, The Economist avait publié des études montrant que la mobilité sociale est maintenant plus forte dans les pays européens qu’aux Etats-Unis. Voilà un fait que les néolibéraux ignorent ou préfèrent ignorer : il est sans doute plus facile de monter dans la société en France qu’outre-Atlantique ! Mais son analyse bute sur deux faiblesses. Car, pas fou au point de critiquer son lectorat, il en vient à soutenir que les enfants des ménages les plus riches sont plus intelligents : « le capital intellecturel mène l’économie de la connaissance, donc ceux qui en ont le plus ont une plus grosse part du gâteau. Et il est de plus en plus héritable ». En fait, le dossier finit par un appel assez vague à plus de méritocratie.



Mais cette présentation des choses est inexacte, comme le montrait Paul Krugman dans son livre de 2008 : quand 30% des élèves du premier quart de leur classe de 4ème mais dont les parents font partie du dernier quartile de revenus accèdent l’université, ce chiffre monte à 74% pour ceux du premier quartile et même 29% de ceux qui sont dans le dernier quart de classe mais dont les parents sont dans le 1er quintile. En clair, l’argent semble davantage compter que le mérite aux Etats-Unis. Enfin, alors même que le journal publie dans le même numéro un graphique effarant sur les inégalités, il en parle peu et omet de citer Paul Krugman et Joseph Stiglitz qui ont longuement nourrit ce débat dans leurs livres.

19 commentaires:

  1. Sur la question du financement de l'Ecole, le Monde diplomatique de janvier dernier signalait par ailleurs que l'écart entre les écoles des quartiers riches et celles des quartiers pauvres étaient également encore accentué, dans un pays comme les Etats-Unis où il n'est pas rare de donner de l'argent à son ancien établissement, par le fait que les dons des plus riches allant vers leurs anciennes écoles, ils se focalisent sur les établissements déjà les mieux dotés, alors même que d'autres auraient bien davantage besoin de financements.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lire bien entendu "était" et non "étaient". Désolé pour l'orthographe.

      Supprimer
  2. heureusement, en France, nous avons résolu le probleme : un étudiant à Polytechnique sur deux a AU MOINS un de ses deux parents prof ou enseignants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça. T'es prof, parent et t'as compris qu'avec peu de croissance les bonnes places sont de plus en plus chères? Essaye de limiter la concurrence pour assurer ces places à tes enfants.

      Stratégie : fais baisser le niveau de l'enseignement (mais comme tu peux pas le présenter comme ça, tu dis "favoriser l'égalité pour tous les enfants") et profite de tes vacances pour donner des cours particuliers à tes gosses.


      Mais rassurons-nous, tout ceci est un mythe. On sait bien que les modèles sont les hussards noirs de la République.
      Et que c'est un hasard si les profs votent en large majorité (beaucoup plus que le reste de la population) pour le PS, un peu UMP quand ils vieillissent et à quelques rares exceptions pour d'autres partis.

      Supprimer
  3. C'est le résultat de la "révolution conservatrice" initiée par Ronald Reagan. Cela avait d'ailleurs été annoncé par les opposants, mais on n'a pas voulu les croire.

    Ivan

    RépondreSupprimer
  4. @ L’ami

    Merci pour ces précisions

    @ Le Parisien

    Cela ne change rien au fait que la mobilité sociale est plus forte en France qu’aux USA

    RépondreSupprimer
  5. pour tout besoin de débouchage canalisation paris, débouchage canalisation paris 1 ou débouchage canalisation paris 2, contactez notre entreprise spécialiste dans le domaine de plomberie installée trè près de chez vous.

    RépondreSupprimer
  6. Si vous recherchez un service de dépannage plomberie au moindre coût et une intervention en urgence? Contactez notre : plombier bagneux ; plombier chatenay malabry

    RépondreSupprimer
  7. Nous garantissons la résulution du problème dans un délai maximum de 20 minutes quelque soit l’ampleur de la panne . Le dynamisme, la polyvalence et le savoir-faire sont les secrets de professionnalisme de nos électriciens : electricien paris 1 ; electricien paris 2 ; electricien paris 3 ; electricien paris 4 ; electricien paris 5 pour un dépannage en urgence et de haute qualité. Nos électriciens sont le plus compétents sur le marché avec des certifications françaises et internationales. Notre savoir faire est reconnu par les établissements de normalisation les plus répandus.

    RépondreSupprimer
  8. Notre équipe d'artisans chauffagistes : chauffagiste paris 1 ; chauffagiste paris 2 ; chauffagiste paris 3 ; chauffagiste paris 15 ; chauffagiste paris 5 ;sont à votre demande pour tous travaux concernant votre chaudière, votre chauffe-eau, vos pompes à chaleur ou votre climatisation..

    RépondreSupprimer
  9. Notre équipe d'artisans chauffagistes : chauffagiste paris 13 ; chauffagiste paris 14 ; chauffagiste paris 6 ; chauffagiste paris 7 ; chauffagiste paris 8 ;sont à votre demande pour tous travaux concernant votre chaudière, votre chauffe-eau, vos pompes à chaleur ou votre climatisation..

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer