vendredi 10 février 2017

De Apple, de la globalisation et du protectionnisme

C’est une information rapportée discrètement par la Tribune : Apple va produire des IPhone en Inde à partir du printemps. La raison évoquée est la faible part de marché de l’entreprise, à seulement 2,7%. Le moyen pour la firme à la pomme de concilier l’utile au profitable. D’abord en se donnant les moyens de combler une partie de l’écart de ventes avec Samsung, tout en profitant de la forte croissance d’un marché qui n’est pas encore arrivé à maturité, quand les ventes ralentissent en Chine. Mais aussi sans doute le moyen d’y gagner financièrement, puisque le coût du travail y est beaucoup plus faible, même si Apple devra utiliser 30% de composants locaux pour ouvrir ses propres boutiques.



L'idiot du village global

Bref, l’Inde démontre une nouvelle fois que les pays asiatiques utilisent un protectionnisme stratégique pour faire croître leur économie, en contraignant les multinationales à s’implanter localement, suivant le modèle de développement du Japon, qui a largement inspiré la Corée du Sud, puis la Chine. Parallèlement, Trump demande à Apple de produire aux Etats-Unis et que la Chine menace la firme en cas de mesures protectionnistes de Washington. Le Brésil l’a poussé à produire des IPad localement, faisant de l’Europe le seul grand marché où Apple ne produit pas.


3 commentaires:

  1. Votre protectionnisme est idiot :

    https://www.aei.org/publication/25-reasons-why-protectionism-is-taken-seriously-when-its-actually-a-form-of-economic-suicide/

    RépondreSupprimer
  2. L'indépendant11 février 2017 à 19:08

    L'idiot c'est vous ! Le protectionnisme réussit, pas le libre-échange "intégral".

    RépondreSupprimer
  3. @ Libre-échangiste éructant

    Même The Economist reconnaît que c’est le modèle de développement de l’Asie :
    http://www.gaullistelibre.com/2013/07/quand-le-modele-asiatique-contredit-le.html

    RépondreSupprimer