dimanche 2 juin 2013

La revanche du plombier polonais


La novlangue néolibérale les qualifie de « travailleurs détachés ». Même si le Commissaire Bolkenstein n’a pas pu aller aussi loin qu’il le souhaitait du fait du référendum français de 2005, l’explosion du nombre de travailleurs étrangers en France explique en partie l’explosion du chômage.



Une législation avantageuse

A l’origine était la directive Bolkenstein. Cette directive de la Commission visait à libéraliser les services dans l’Union Européenne, et faciliter la concurrence entre les européens. Techniquement, elle aurait permis à un roumain de venir travailler en France aux conditions roumaines (salaire, protection sociale, droit du travail). Mais devant la révolte des électeurs français contre le plombier polonais, les eurocrates avaient du faire marche arrière, mais pas sur tous les aspects du projet…

En effet, si l’Union Européenne impose à imposer les mêmes conditions de travail (SMIC, droit du travail, horaires), le système comporte trois brèches majeures. Tout d’abord, les fraudes sont tellement courantes que même la Fédération Française du Bâtiment demande plus de contrôles et d’inspecteurs du travail pour faire respecter la loi. Ensuite, il est bien évident qu’un salaire plancher est insuffisant pour assurer une concurrence loyale : il est bien évident qu’un maître de chantier polonais ou roumain se contentera du SMIC ou d’un peu plus, contrairement à un salarié français…

Mais la plus grosse faille vient du fait que les intérimaires étrangers ne cotisent pas à notre système de protection sociale, ce qui peut réduire de 40% leur coût de travail ! Assistance recrutement affirme : « tout en respectant la législation en France, l’intérimaire dépend de la loi fiscale et sociale de son pays d’origine. A salaire équivalent, il est donc possible de réaliser des économies substantielles ». Agri-tempo, spécialisé dans l’agriculture soutient que « les salariés polonais (…) ne sont pas redevables des cotisations sociales françaises, ce qui permet de vous proposer des prix attractifs ».

Un immense désastre social

Comme le rapporte le Figaro, deux députés viennent de remettre un rapport, qui complète celui du Sénat sur l’impact de l’élargissement sur le BTP. Ils soulignent que cela profite à l’Allemagne (qui n’a pas de SMIC), où le coût du travail dans les abattoirs est « trois fois inférieur au coût français ». Ils dénoncent également la condition « d’esclave moderne » de ces travailleurs à bas coût, qui dorment «  dans des hangars ou sur une simple paillasse, (sont) nourris de boîtes de conserve ».

Il y a un an, le Parisien avait révélé une note du ministère du Travail qui affirmait que le nombre officiel de ces travailleurs avait triplé en 4 ans, passant de 40 000 à 110 000 de 2006 à 2010, mais qu’en réalité, le chiffre était deux à trois fois plus important. En 2011, le chiffre a encore grimpé de 30%, à 145 000 officiellement. On peut donc estimer qu’il y a entre 300 et 500 000 travailleurs étrangers en France. D’innombrables anecdotes montrent l’ampleur du phénomène.

Certaines professions sont très touchées. Dans le transport routier, la part de marché internationale des transporteurs français est passée de 46 à 17% de 1999 à 2010 ! La profession estime qu’un tiers de ses 350 000 salariés sont aujourd’hui menacés, avec la montée du cabotage (les entreprises étrangères ont pris 3,6% du marché intérieur). Le président de la FFB soutient que « ces pratiques relèvent du dumping, bafouent les règles sociales et fiscales en vigueur sur le territoire ».

Non contente de nous soumettre à une concurrence mortifère d’un point de vue commercial, qui explique une grande partie des fermetures d’usines et de la montée du chômage, cette Europe vient porter la concurrence au sein même de nos pays. Jusqu’où faudra-t-il descendre ?

143 commentaires:

  1. Je pense comme dit Patrick Reymond que tant qu' en France nous avons des cosaques du système , cela ne bougera pas.

    Les cosaques sont les fonctionnaires et les retraités.

    Le jour où la France sera obliger de réduire les retraites et supprimer des postes de fonctionnaires comme dans les pays aidés européens, là il y a risque de radicalisation.

    Couplé avec une chute de l' immobilier serait l' idéal pour perdre l' effet de richesse que beaucoup de français pensent avoir via les prix du m2.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Votre observation est aussi archaïque, que stupide et infondée, d'une rare bêtise. Ce serait donc les fonctionnaires et les retraités, qui demandent la libéralisation des tarifs du gaz, de l'électricité, l'augmentation des impôts, la suppression des services publics.
      Par ailleurs, à ce que je sache, celles et ceux qui prennent les décisions de déréguler, de mettre fin à la souveraineté de notre pays, d'ouvrir le pays à tous les vents ne sont pas tous des fonctionnaires.

      Alors, remisez dans votre proche vos slogans ultralibéraux et servez-vous un peu de ce que vous avez entre les deux oreilles. On appelle ça un cerveau.

      Supprimer
    3. Je crains que vous n'ayez RIEN compris au post de Samuel.
      Il ne dit pas que les retraités et les fonctionnaires sont DEMANDEURS de ce que font les EUROCRATES ! Il dit simplement que tant que ces deux catégories de citoyens ne verront pas leur niveau de vie substantiellement diminué par des délires des eurocrates, ils ne bougeront pas et les laisseront ceux qui sont en première ligne au front se faire massacrer.
      C'est quand même très différent. Les EUROCRATES font qu'ils ont décidé de faire, selon le plan de la réunion secrète qui a eu lieu à la Maison-Rouge à Strasbourg à la fin de la 2° guerre mondiale quand l'élite nazie a compris qu'il fallait inverser la doctrine de Bismarck et "continuer la guerre par d'autre moyens en faisant de la diplomatie". ON n'a pas voulu le voir, mais pourtant cela crevait les yeux, derrière le paravent du gaullisme et de la Résistance, la France a été gouvernée et l'Europe a été construite par d'anciens "collabos" qui ont très bien vendu le statut d'ancien traîtres comme étant une facilité pour se réconcilier avec les Allemands. Schumann, Monnet, Papon, Bousquet et Mitterrand ont étés et sont restés des "collabos" que la république a très bien recyclés sous le prétexte de la construction européenne. Donc, cette Europe mortifère est en marche et elle marchera sur le ventre de tout le monde pour arriver à son but qui est que les banques et leurs actionnaires deviennent propriétaire de TOUT en hypothèque de dettes publiques et privées qui ont été faites sous la contrainte de la pénurie d'emploi et de revenu et de la hausse artificiellement créée des prix des biens et services essentiels (logement, nourriture, énergie);
      Dans ce laminage des peuples, comme dans un débarquement, mais à l'envers, il y a les premiers rangs, qui meurent tout de suite, et ceux qui sont à l'arrière et espèrent encore s'en sortir. Vous pensez bien qu'ils ne vont pas bouger pour aller se faire tuer à la place des premiers....
      Et c'est une monstruosité de plus à mettre au débit de cette immonde forfaiture dégueulasse qu'est l'Union Européenne, c'est qu'elle divise les peuples, qu'elle fractionne les unités nationales, qu'elle oppose les citoyens entre eux, qu'elle morcelle toute opposition et dressant les uns contre les autres, y compris dans les familles, ceux qui ont tout perdu tout de suite, et que l'on traite comme des pauvres types ringards et imprévoyants, et ceux qui croient qu'ils vont gagner quelque chose et qui se prennent pour des visionnaires optimistes et conquérants. De toute façon, tout le monde passera à la moulinette, alors dans 20 ans d'ici, ces petites querelles seront oubliées. Une bonne partie d'entre nous seront morts et enterrés (suicidés, gazés, déportés) et les autres seront des galériens au service du Gross Kapital germanique. Vous verrez ....!

      Supprimer
    4. D'abord, j'ai réagi au terme de "cosaque" et je maintiens ce que j'ai écrit du début à la fin.
      Il y a plus de 65 millions de Français, dont 23.8 millions de salariés dans notre pays et il faudra attendre que les fonctionnaires et les retraités réagissent pour que quelque chose change en Europe.

      Drôle de raisonnement qui doit apporter la plus grande satisfaction aux crapules que nous dénonçons et qui n'attendent qu'une chose : faire disparaître la fonction publique pour faire de tous les salariés des esclaves taillables et corvéables à merci. Pour ce qui concerne les retraites, nos dirigeants font tout pour que les salariés finissent leur existence, soit dans leur entreprise quand ils ont un job, soit à Pôle Emploi, voire à la soupe populaire. Alors, parlez-nous plutôt des pseudo-élites, mais pas des fonctionnaires, ni des retraités !

      L'avenir dépend de CHACUN d'entre nous, quels que soient notre sexe, notre âge, notre profession, notre statut .... et j'ajouterais notre héritage politique. Les partis traditionnels sont les promoteurs de cette Europe ultra libérale destructrice.

      Supprimer
    5. à Démos:
      sur les 65 Millions de Français, vous n'avez "que" 28 Millions d'actifs (moins de la moitié) desquels vous devez soustraire:
      - plus de 5 Millions de fonctionnaires payés sur dépense publique;
      - plus de 5 Millions au chomage (total ou partiel);
      Il vous reste moins de 18 Millions de personnes qui financent par leur activité dans le secteur marchand tout le système de l'Etat Providence à la Française (moins d'un Français sur Trois): ils sont écrasés de taxes et d'impots en tous genres (47% du PIB de Prélèvements Obligatoires en France) et vivent dans un inconfort et une précarité de plus en plus grands, sans aucune perspective d'amélioration à court et moyen terme: désespérant !
      Le système Français est près de l' ...effondrement !
      Il n' y a plus qu'à attacher sa ceinture, car cela va secouer fort...

      Supprimer
    6. Les plus de 5 millions de fonctionnaires dont vous parlez paient des impôts...

      Et ils sont payés pour effectuer un travail !

      Que les ultra-libéraux et leurs associés anti-Etat cessent de présenter les dépenses de l'Etat comme de l'argent qui disparait...
      Sans rien en retour.

      Ce n'est même pas une rhétorique manipulatoire, ils croient vraiment cette bêtise qu'ils assènent sincèrement !

      Supprimer
  2. @Laurent Pinsolle
    Jusqu'où faudra-t-il descendre ? Je ne crois pas aux théories du complot, mais je crois qu'il faudra descendre jusqu'au bout d'une certaine logique, celle du projet européen actuel, qui est incompatible avec la survie d'économies, de cultures et de structures sociales purement nationales.

    De manière significative, le mot « pays » est en train d'être expurgé du vocabulaire de la géographie européiste. On lui préfère le terme « territoire », même pour désigner des États souverains non membres de l'UE, dès lors qu'ils sont frontaliers de cette dernière : « […] le débat déjà ancien autour de la frontière orientale de l’UE pose le problème de l’adhésion ou non de territoires comme la Turquie ou la Russie. » (Histoire-Géographie-Éducation civique, Terminale Bac Pro, Livre du professeur, Éditions Belin, 2011, p. 127).

    YPB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'abord, j'ai réagi au terme de "cosaque" et je maintiens ce que j'ai écrit du début à la fin.
      Il y a plus de 65 millions de Français, dont 23.8 millions de salariés dans notre pays et il faudra attendre que les fonctionnaires et les retraités réagissent pour que quelque chose change en Europe.
      serrurier paris 19

      Supprimer
  3. Un seul mot: révoltant.

    RépondreSupprimer
  4. @samuel, je suis retraite, mais je ne suis pas cosaque, ni ex fonctionnaire.
    En tant que retraité (74 an, l'expérience de la vie professionnelle et le constat de la formation professionnelle, je vous dis en pleine connaissance de cause :
    Ce problème existe depuis des décades, il est le fruit de l'adéquation dans ce pays entre FORMATION et BESOIN de M.O. dans le monde du travail.ON FAIT APPEL à la main d'oeuvre étrangère ?
    La responsable c'est l'éducation Nationale, qui multiplie ses erreurs, pérennise des formations qui ont disparues et ne sont pas aptes à des décisions urgentes en fonction de la demande.
    Cette lourdeur de l'état dans l'état est à l'origine de la décadence de la FRANCE !!!!
    ET, contraire au SAVOIR FAIRE, on recrute des FONCTIONNAIRES ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laurent explique très bien à longueur d'articles les raisons de cette "décadence" qui est la conséquence d'une stratégie ultralibérale. L'ojectif des dirigeants européens, conservateurs et socio-libéraux, est, je le répète, de servir les intérêts des privilégiés, pas de défendre, ni de promouvoir ceux des citoyens ordinaires. Ils se fichent comme d'une guigne des retraités, des fonctionnaires, des chômeurs, des pauvres, des artisans ... Les dirigeants européens représentent le pouvoir de l'argent, ils portent la responsabilité des délocalisations, de l'ouverture des frontières ("le plombier polonais"), des 1000 milliards d'euros DONNES, oui DONNES aux banquier (ceux qui sont responsables de la crise de 2007),des erreurs et atermoiments pour régler la crise en Europe ...

      Ne vous laissez donc pas piéger par le discours des ultra libéraux, discours structuré, arme de guerre qui discrédite en les désignant comme coupables les fonctionnaires, les archaïques, les retraités ..., mais jamais les puissants qui se goinfrent depuis plus de vint ans. Eux, nos dirigeants sont modernes, mais surtout ils bénéficient de la politique qu'ils conduisent. Comme ceux qui les paient.
      La modernité serait l'ultralibéralisme et les droits des citoyens et des salariés, ce serait le moyen âge, non ?

      Partons plutôt des faits, prenons les chiffres et cessons de délirer à partir des éléments de com' politique des dirigeants de l'UE. Jusqu'à preuve du contraire, les privilégiés, les nantis captent une part de plus en plus importante de la richesse nationale, soit plusieurs dizaines de milliards d'euros chaque année en France. Et les pauvres, les précaires, eux, sont de plus en plus nombreux ....

      Supprimer
  5. @gilco56
    Il faut sortir de son trou de retraité avant de dire des âneries. Les jeunes n'ont jamais été aussi bien formés. La plupart d'entre eux ont un niveau largement supérieur à ce qui prévalait à l'époque de votre lointaine jeunesse. Si les entreprises font appel à la main-d’œuvre étrangère, c'est uniquement pour faire baisser les salaires, rien d'autre. On est typiquement dans le même genre de mécanisme que lors de la colonisation de l'Amérique ou des îles créoles. Une époque ou les patrons d'alors préféraient importer des esclaves pour cultiver la canne à sucre plutôt que de faire venir des paysans français meilleurs, mais plus revendicatifs et moins obéissants. Jusqu'au jour où les nouvelles venues les ont foutus dehors. Typiquement vous correspondez à ce que décrit Samuel ou Patrick Reymond sur son blog. Un type de personne qui vit hors du temps comme toute sa génération bien née et ayant trouvé de l'emploi au moment de l'état gaulliste, protectionniste et keynésien. Une période où il y avait le plein emploi parce que l'état régulait son commerce extérieur et sa demande intérieure. Et maintenant que ça vielle et que son vit de sa rente çà vient donner des leçons aux plus jeunes qui triment même en bossant comme des cinglés et qui sont en concurrence avec la planète entière. Vous sciez l'échelle sociale qui vous a vous-même permis de réussir, et en plus vous jouez les moralisateurs, mais quelle hypocrisie.

    @Laurent

    Ils appuient sur le champignon vers le mur économique. Quand il n'y aura plus personne pour financer l'impôt on se demande bien qui financera les énormes investissements publics qui font fonctionner nos joyeux crétins du patronat de l'industrie du BTP.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les "joyeux cretins" du patronat s'en fichent: Total et les multinationales (CAC40) font l'essentiel de leur chiffre d'affaire hors de France non ?
      Pour reprendre je ne sais plus qui, les riches ont fait "secession" et se fichent pas mal de leur pays d'origine.
      (Enfin, sauf en cas de gros pepin comme en 2007-2008, pour sauver les banques, ou on revient pleurer pres des etats, mais de toute facon l'etat n'a pas le choix, donc on n'a pas de soucis a se faire...).

      Supprimer
    2. Vos arguments peuvent être intéressants mais pourquoi les insultes et la morgue nous sommes tous dans le même bateau .
      L’inadéquation de la formation n'est pas nouvelle nous formions encore des dessinateurs industriels quand les tables traçantes existaient déjà .
      Le plein emploi peut être mais c’était majoritairement ce qu'on appelle maintenant des petits boulots
      je rappelle aussi que près de la moitié des retraités sont sous le seuil de pauvreté

      Supprimer
    3. @gilco56

      Sans vouloir nier les problèmes de l'Éducation nationale, il est absurde de lui attribuer la responsabilité du chômage de masse actuel ou du recours à la main-d'œuvre étrangère.

      Il existe en LP des sections destinées à former de futurs soudeurs. C'est un métier qui recrute et où l'on manque désespérément de main-d'œuvre. Pourtant les jeunes délaissent ces formations et préfèrent s'orienter, en dépit des conseils qu'on leur donne, vers la coiffure, la vente, le secrétariat… Ils ne veulent pas être des ouvriers. Faudrait-il les orienter massivement et de force vers ces filières porteuses ? Le problème est culturel. Tout mettre sur le dos des enseignants ou des fonctionnaires en général n'y changera rien. Il faut revaloriser les métiers manuels et de l'industrie.

      De même, l'Éducation nationale n'est en rien responsable de la désindustrialisation du pays. Les professeurs ne sont pas à incriminer si nous nous révélons incapables de protéger notre industrie d'une concurrence déloyale et d'éviter les délocalisations. Ils n'ont pas coulé la sidérurgie ni sinistré le textile ou la construction navale. Leur action n'explique pas les difficultés face à la concurrence chinoise des boîtes qui travaillaient dans le photovoltaïque. L'explosion des ventes de voitures coréennes en Europe n'est pas une conséquence des carences du système de formation professionnelle à la française, quels que puissent être ses défauts par ailleurs. Ce n'est pas au ministère de l'Éducation nationale que se trouve la solution à la trop faible rentabilité des entreprises industrielles françaises, puisque leurs marges sont les plus faibles d'Europe. Et ce n'est pas la Société des Agrégés qui s'oppose à ce que l'on puisse créer plusieurs milliers de licences de taxi supplémentaires.

      Il y a certes des gens au chômage du fait d'une offre de formation inadéquate, mais le problème essentiel reste que l'activité est globalement insuffisante. Le système de formation professionnelle en France n'était pas absolument pas meilleur durant les Trente Glorieuses. Mais il y avait du boulot. Point.

      YPB

      Supprimer
  6. @yann !
    Vous pouvez hurler, celà ne me gêne aucunement : je persiste et signe .
    J'ai donné, faites en autant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Glico56 : vous avez donné quoi ?
      Comme vous dites, ça fait des décennies que ça dure. C'est votre génération qui n'a su adapter la formation aux besoin notamment en flinguant tous les métiers manuel.
      C'est aussi votre génération qui à construit une Europe boiteuse (pour ne pas dire plus)...

      Si on doit faire appel a de la main d’œuvre étrangère c'est entre autre parce que plus personne chez nous ne veut faire les sales boulots. Parcequ'on a dit a nos enfant pendant toute leur scolarité : travaille bien a l'école, fait des études si plus tard tu ne veux pas avoir a faire un 'sale métier manuel' pour a peine survivre. Résultat, on a des gens qui ont fait des études, qui sont instruits, cultivés et qui ne veulent pas (a juste raison) aller faire un boulot qu'on leur a dit être 'dégradant' tout au long de leur vie pour 3 francs 6 sous et pour lequel ils ne sont pas formé.
      Résultat, il ne rêvent que d’être fonctionnaires, d'etre chef à la place du chef, avoir un salaire confortable sans se fatiguer, etc..

      La situation actuelle est l'héritage des 40 dernières années où l'on a vécu dans un "rêve". Aujourd'hui, on commence a se réveiller avec une sacrée gueule de bois...

      Supprimer
    2. C'est un peu a charge mais j'avoue que la Saint Barthélemy c'est nous aussi

      Supprimer
  7. @gilco56

    Je ne hurle pas. Je démontre votre absurdité. Grand bien vous fasse de vous croire supérieur. De toute manière, la structure économique actuelle fondée sur les principes néolibéraux s'écroule et conduit nos pays à l'effondrement. Une fois celui-ci advenu, les dettes, les rentes, et toutes les formes de capital accumulé seront de toute façon détruites. Il y aura un tabula rasa des valeurs patrimoniales. La destruction de l'appareil productif français par le libre-échange entraînant de toute manière la destruction des valeurs accumulée sur notre territoire. C’est inéluctable, car ce n'est pas le patrimoine terrien qui fait la richesse d'un peuple, mais bien ses capacités de production.

    RépondreSupprimer
  8. Je pense que ceux qui rechignent aux métiers manuels sont mal conseillés, problème culturel. Ma nièce, pas à l'aise dans les études, a commencé son apprentissage de plombière à 14 ans puis de chauffagiste. Elle était totalement indépendante financièrement à 18 ans et je l'ai toujours encouragée dans cette voie alors que d'autres la dénigraient. Mon neveu fils de médecin est devenu compagnon charpentier à 14 ans aussi puis a acquis un statut de cadre chez les compagnons.

    Ici, je vois des apprentis allemands qui n'ont pas l'air malheureux et peuvent évoluer par la suite.

    Ceci dit, il ne faut pas rêver la main d’œuvre industrielle est de plus en plus remplacée par des machines, même en Chine maintenant.

    RépondreSupprimer
  9. Sinon comme je l'ai mentionné dans le billet précédent, les boites françaises distribuent de plus en plus de dividendes au détriment des investissements ou des salaires, minant ainsi leur pérennité, façon prend l'oseille et tire toi. Beaucoup d'entreprises ETI allemandes sont family holder donc avec une vision d'investissements à long terme.

    RépondreSupprimer
  10. Encore une fois, je n'approuve pas l'entièreté de ce qui se passe en Allemagne, en particulier les lois Hartz qui sont néfastes sur le plan social, mais aussi sur le plan économique. L'Allemagne conservatrice d'avant Schröder avait du bon qui persiste.

    Seule une politique keynésienne d'envergure ciblée sur des investissements d'infrastructures locales générant des emplois locaux, me parait être la solution. Dans la mesure où la zone Euro est infoutue de le faire, ça part en brioche dans tous les sens.

    RépondreSupprimer
  11. @yann, j'arrête là et, ne donne aucune réponse à vos idioties

    @alain 34,
    Ce que j'ai donné : j'ai commencé à travailler jeune (16 ans) sans formation professionnelle aucune ...

    J'ai connu les 40 années du système dont vous parlez. C'est le système que je condamne. Qui a pris la tête du mouvement ? le système UMP-PS que j'ai toujours condamné. Certes, c'est ma génération qui n'y pouvait pas grand'chose, comme aujourd'hui VOUS ne POUVEZ PAS GRAND'CHOSE.

    C'est pourquoi, je suis aussi acharné à lutter contre ce système corporatiste qui en coopération avec les grands chefs d'entreprises (CAC 40)ont créés ce "mal français"
    Toujours est il que les analysesz, si j'en fait une compilation ne sont pas très loin de la mienne.

    Jesuis anti-système

    l'INADEQUATION entre FORMATION et DEMANDE, c'est la responsa bilité de l'éducation nationale ! et, elle seule ....

    Pour votre information : je rappelle que tous les modèles (genre emplois d'avenir) pour les jeunes et les sans emplois ont toujours été à l'usage des entreprises mécaninées employant de la main d'oeuvre non qualifiée.

    C'est pourquoi je dis que l'inadéquation date de 40 ans voire plus, à cause du système): POLITIQUES et GRANDS PATRONS.

    RépondreSupprimer
  12. Les puissants ont besoin de cosaques épargnés par la crise pour faire leur politique.

    Tant que ces cosaques évitent la crise , le système continuera sa politique. Travaillant dans le privée et jeune , je suis soumis au aléa de la crise .

    Qui fût l' électeur de base de M.Sarkozy lors des élections présidentielles ? Les + de 65 ans

    Qui fût l' électeur de base du PS lors des élections présidentielles ? Les fonctionnaires

    Qui possède le plus grand patrimoine immobilier ? les 15-30 ans ?

    http://lachute.over-blog.com/article-le-vieux-con-sans-peine-98720215.html

    http://lachute.over-blog.com/article-chute-de-la-consommation-au-premier-trimestre-117026418.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. L'article sur "la chute de la consommation" préconise "la sortie de l'euro" et "la dévaluation" comme solution, comme quoi vous avez des lectures qui dépassent le stade du slogan ridicule et de théorie fumeuse.
      Ceci dit, il est plutôt hilarant de lire un jeune - c'est vous qui l'écrivez - faire référence aux cosaques. Ouvrez vos fenêtres et votre esprit en même temps.

      Supprimer
  13. @gilco56

    Ce n'est pas de ma faute si vous n'êtes pas au niveau, c'est probablement dû à la médiocrité de l'éducation nationale de votre époque.

    RépondreSupprimer
  14. Pas besoin d'être anti-libéral pour condamner le principe de l'employé payé comme dans son pays et non pas selon nos lois. Je suis liberal et je le condamne. Les règles doivent être les même pour tous sur un territoire.

    La vérité c'est que les non-élus de l'UE ont voulu contourner les démocraties nationales, voyant qu'elles ne baissaient pas la fiscalité ils se sont dit que mettre de la concurrence interne via ce dumping intra-européen pousserait les gouvernements a se réformer. Ça ne marche pas comme ça, les démocraties doivent être respectées. Même si je pense qu'évidemment il faut libéraliser notre pays sauf sur la gestion des flux migratoires. Je suis pour qu'on revienne aux démocraties nationales en totalité.

    RépondreSupprimer
  15. @yann, vous êtes d'un ridicule ? l'éducation nationale de mon époque, m'a appris des valeurs que vous ne savez plus enseigner En priorité, l'honnêteté et l'humilité !
    Elle ne m'a jamais appris votre égo et votre suffisance ,
    Allez tchao

    RépondreSupprimer
  16. @gilco56

    Ce n'est pas moi qui ai commencé en faisant un commentaire du niveau du café du commerce. Et si le sens de l'humilité vous a été enseigné, vous m'excuserez de penser très franchement que vos leçons ont été bien mal acquises. Ou bien vous n'avez guère compris le sens de ce mot. Relisez donc votre premier commentaire pour y déceler votre humilité dans la façon dont vous jugez la jeunesse de votre propre pays.

    RépondreSupprimer
  17. @ yann, je n'ai jamais critiqué la jeunesse de mon pays !!!
    Je ne vous en dirai pas plus.
    Il appartient à laurent de juger.

    RépondreSupprimer
  18. A-t-on jamais vu un chef d’entreprise français délocaliser ses activités parce qu’il ne réussissait pas à trouver du personnel qualifié en France, et qu’il en trouvait beaucoup plus facilement en Roumanie ou au Bangladesh? Ce n’est pas une question rhétorique; j’aimerais vraiment savoir.

    Torsade de Pointes

    RépondreSupprimer
  19. @ Tous

    Merci de débattre dans le respect des autres. En effet, les métiers manuels ont beaucoup trop été dévalorisés alors qu’ils offrent aujourd’hui de meilleures perspectives d’embauche.

    @ YPB

    Je crois que nous approchons du moment où la révolte démocratique va tout balayer. Cet extrait d’un manuel scolaire est totalement délirant.

    @ Gilco56

    Les principaux responsables, je crois que ce sont les gouvernements qui laissent faire n’importe quoi, même si nous avons des choses à faire en matière de formation.

    @ Démos

    Le pire c’est que ce n’est pas leur agenda mais que par paresse et conformisme intellectuel, nos gouvernements pensent qu’ils ne peuvent pas faire autre chose que ce qu’ils font.

    @ Anonyme 12 :42

    Très juste !

    @ Olaf

    Bien vu sur les carrières ou sur les dividendes des multinationales.

    RépondreSupprimer
  20. @ laurent pinsolle
    MERCI pour cette mise au point. la responsabilité des gouvernements des 40 dernières années, qui plus que moi est de cet avis.; anti-système ?
    Pendant cette période, je n'ai pas vu un ministre de l'E.N. aller au bout de sa "réformette" Souvenons d'ALLEGRE qui parlai du mammouth !!!
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  21. Chaud-bouillant sur le forum !
    On s'invective, on s'emballe, on rejette la faute à l'autre, c'est toujours pratique l'autre dans ces cas là. On aimerait que les intervenants soient moins abrupts, moins sévères, qu’ils ne dénigrent pas une époque qui est passée où on travaillait certes, car l’emploi ne manquait pas, mais bien jeune, 13-14 ans pour certains, soit juste après le CEP. On ne se plaignait pas, d’ailleurs, on ne nous l’aurait pas permis. L’enfant était respectueux de l’instituteur qui n’hésitait pas à claquer le récalcitrant ou l’étourdi (chose qui serait impossible aujourd’hui). Après l’école, le gamin faisait l’apprentissage (parfois avec le coup de pied au cul) chez le patron, le tôlier, qui vous payait en fonction de votre rentabilité et encore c’était plutôt moins. Pas de syndicat pour se plaindre, ni d’assistance et d’aide sociale. C’était débrouille-toi ! Le montant du salaire de l’ouvrier, (car il s’appelait ainsi…) correspondait au prix d’un vélo neuf pour vous donner une idée. Pas question de dépensait son salaire dans autre chose, on ne gâchait pas, on était économe de droit. Les familles étaient souvent nombreuses c’était la seule richesse. Je pourrai continuer ce vécu mais vous ne voulez rien voir ni entendre, ça aussi, c’est l’époque.
    Je sais, aujourd’hui nous vivons une dure période, (la période des guerres étaient encore plus dures) où les parents et grands-parents aident leurs enfants et petits-enfants, de cela vous n’en parlez pas et pourtant cela existe aussi. Vous pérorez sur le retraité et le fonctionnaire comme d’un parasite. Pourtant sans fonctionnaire, point d’Etat. Il y en a trop, c’est vrai aussi, mais à qui la faute ?
    Une majorité de français ont voté pour une politique désastreuse et pourtant prévisible avec le corrézien. Rappelez-vous de la gestion de son département ? C’était déjà un amateur, un incompétent, une majorité de français ont passé outre, nous avons le résultat attendu. Le vote sarkozien n’aurait rien changé non-plus puisque c’est toujours la même soupe. Il fallait pour cela oser pour gagner, comme on disait dans mon ancien régiment. Là aussi, pour la plupart, vous ne savez pas ce que c’est, que donner deux années de sa vie pour la défense de son pays ! Tant mieux pour vous.
    Les retraités parlons-en, mon voisin 44 années de labeur comme menuisier, pour une retraite à 1100 euros, résultat pas de restaurant, pas de cinéma, pas de vacances, le strict minimum, son seul loisir le jardin et la pêche. Il y a un décalage entre le retraité de la fonction public et le privé, l’un touche 75% de sa retraite alors que l’autre touche 50%, elle est où l’égalité ?
    Depuis plus de 35 ans, il y a une forteresse sociale dans ce pays qui sape inéluctablement les fondements de notre société. Les fameux YAKA ont surchargé de droits ce que nous pouvions supporter. Cela ne pourra plus durer, entre l’armée pléthorique de fonctionnaires, les lois sociales incessantes par les demandeurs, l’immigration captive par le droit du sol, l’assistance et gratuité diverses, le moteur à fric ne pourra tenir. De plus,
    le président Poutine l’a bien dit : La France sera colonisée par ses anciennes colonies, c’est la chronique d’une libanisation en route et l’inévitable violence qu’elle fera naître.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop de fonctionnaires ? Trop de droits ? On peut toujours ergoter sur des cas particuliers, mais la France a plutôt besoin de PLUS de policiers, de juges ou d'enseignants. Mieux vaudrait développer la fonction publique que le chômage, qui est le vrai gaspillage ! Plutôt que de reprocher au fonctionnaire de toucher une meilleure retraite que vous, ne vaudrait-il pas mieux se battre pour un système de retraite décent pour tous ?
      Quant aux droits... si l'on commençait par respecter le droit du travail, objet de l'article que nous commentons justement ?
      Pour ce qui est de l'assistance, d'accord avec vous sur ses effets pernicieux, mais là encore la solution pour s'en passer passe par l'emploi.
      Ce n'est pas divisant en peu plus la société - en dressant les salariés du privé contre les fonctionnaires, les Français contre les immigrés, ceux qui ont un emploi aux chômeurs, etc. - que nous pourrons changer les choses. Il s'agit au contraire de trouver et défendre les solutions qui permettront à tous de vivre mieux, et, évidemment, ensemble.

      Supprimer
    2. Le coup de pied au derrière et la baffe dans la tête, beau programme éducatif...
      sans compter les séquelles physiques.

      La Révolution, en France, dans ce domaine comme dans tant d'autres, ouvre une période nouvelle et bannit les châtiments physiques, sinon de l'usage, du moins des règlements scolaires.

      http://www.inrp.fr/edition-electronique/lodel/dictionnaire-ferdinand-buisson/document.php?id=3472

      A ce compte, un désaccord dans une réunion de travail permettrait la baffe.

      Je ne vois pas bien pourquoi un enfant peut être tapé et pas un adulte désobéissant, dans ce cas. De quel droit ? Il y a d'autres moyens de sanctions,

      Supprimer
    3. @olaf

      Entièrement d'accord sur la condamnation des punitions corporelles. Ceci étant dit, on en est arrivé à reprocher à des enseigants agressés physiquement de se défendre, ne serait-ce que par une gifle. Là, il y a problème. Voir les témoignages présentés dans la thèse d'Anne Jolly, Stress et traumatisme. Approche psychologique de l'expérience d'enseignants victimes de violence, Université de Reims Champagne-Ardennes, 2002.

      Les enseignants doivent donner l'exemple aux jeunes ; mais être condamné par sa fonction à être traité comme un souffre-douleur n'a rien d'exemplaire. La grande formule des petits chefs de l'Éducation nationale est « Ne faites pas de vagues ! ». C'est une école de la lâcheté et de l'irresponsabilité qui ne peut conduire les élèves qu'à mépriser les enseignants-victimes qu'on leur offre en pâture.

      YPB

      Supprimer
    4. C'est par respect pour mes enfants que je leur ai mis une ou deux bafffes. Cest par respect pour mes collègues, que je ne leur en met pas. Comprendra qui peut.

      Supprimer
  22. @ Gaston

    Je crois que les personnes qui s’intéressent à ces sujets ont forcément tendance à s’emporter (cela a pu m’arriver dans le passé) car on veut que les choses bougent, mais parfois, on peut aller au-delà du convenable.

    Notre pays irait bien mieux si nous avions le plein emploi (via protectionnisme, changement de fiscalité, définanciarisation et investissements financés par la monétisation). Cela changerait tout. Pas du tout d’accord sur la colonisation de la France. Sur les fonctionnaires, je crois que l’on compare des choux et des carottes. Par exemple, nous avons le taux d’encadrement le plus faible d’Europe dans le primaire par exemple… Les salaires de nos professeurs sont loin d’être mirobolants par rapport au niveau d’étude.

    @ J Halpern

    Je suis bien d’accord. S’il faut être juste (et éviter les traitements de faveur), je crois qu’il faut cesser de monter les uns contre les autres. Pendant ce temps, rien ne change…

    RépondreSupprimer
  23. invectives !!!
    Informez vous sur les injustices au sujet des 10% du PIB par rapport à nos voisins étrangers, ces 10% du PIB (200 milliards)
    PLOMBENT notre COMLPETITIVITE;
    Tout le reste c'est du bla bla.

    Lisez le livre d'Agnès VERDIER MOLINIE "60 milliards récupérables par an ......

    Si vous êtes objectifs, vous serez édifiés !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La France est le 2eme pays pour les dépenses publiques.

      Mais les dépenses publiques ont deux composantes : les dépenses de l'Etat, et les dépenses sociales (retraites, santé).

      Pour les dépenses de l'Etat, la France est dans la moyenne européenne, et derrière...le Royaume-Uni, par exemple.

      Ce sont donc les dépenses sociales, et en particulier les retraites, qui sont plus élevées en France qu'ailleurs (ou moins élevées ailleurs qu'en France). Dans certains cas, cela vient du fait qu'au Royaume-Uni par exemple, une partie des retraites est financée par le privé (Scottish Widows, ou...AXA).

      ______

      La revanche du plombier polonais ; et bientôt celle du mineur chinois ?

      http://www.nytimes.com/2013/06/02/opinion/sunday/chinas-economic-empire.html?pagewanted=2&_r=1&hp

      " The perception is that China is now unavoidable and, consequently, the only option is to be accommodating — offering everything from a generous investment environment to essentially dropping human rights from the agenda. “We don’t have any stick. We can just offer carrots and hope for the best,” a senior European official told us.

      Greenland, a massive resource-rich territory largely controlled by Denmark, is a case in point. Last year, it passed legislation to allow foreign workers into the country who earned salaries below the local legal minimum wage (the minimum wage there is one of the highest in the world). Chinese representatives had made it clear that Chinese state-owned banks and companies would invest in the high-risk, costly exploitation of Greenland’s vast mining resources only if the modification of local regulations would allow the arrival of thousands of low-wage Chinese workers.

      The Arctic territory didn’t have too many alternatives. No other country is in a position to become Greenland’s strategic partner for its future development, given the business risks involved in the Arctic region and the scale of the investment needed in a territory bigger than Mexico but without a single highway. An American oil company couldn’t have handled the task alone. The Chinese state capitalist system, by contrast, allows multiple state-owned companies to work together, making it possible for the China National Petroleum Corporation, for instance, to extract oil while China Railway builds basic infrastructure.

      Greenland’s leaders accepted China’s terms because they likely believed these costly projects might never go ahead if the Chinese didn’t get involved; only China has the money, the demand, the experience and the political will to proceed."

      Une politique de grand travaux, qui enverrait piocher les chômeurs italiens ou espagnols, serait donc infaisable en Europe, mais faisable en Chine...?

      Un petit problème de doctrine, peut-être.

      Supprimer
    2. 2eme pays européen
      fiancé par le privé sur cotisation de chacun, of course...mais cotisation pas comptée comme impôt.

      Supprimer
  24. @ Olaf

    Je n’ai jamais dit qu’il fallait appliquer les méthodes éducatives que j’ai connues dans ma jeunesse. Je vous rassure, la canne anglaise n’est plus officiellement pratiquée, ni le bonnet à deux pointes, dans les classes, ni le coup de pied gentiment donné (c’est une image !!!!) ni le tirage d’oreilles, ni la claque m’enfin, ni les cheveux tirés, tout ça appartient à la société sauvageonne d’antan bien sûr. Par contre, c’est quand même cette société que abhorrez, qui a fait, ne vous en déplaise, la société moderne où vous vivez aujourd’hui.

    Le seul risque que vous encourez aujourd’hui, c’est peut être la rencontre, avec un sauvageon, qui gentiment vous soulagera de votre portable, bijoux et valeurs.
    Comme dirait James : Tout va très bien Mme la Marquise !
    Voyez-vous à mon époque, on pouvait laisser grande ouverte sa porte, personne ne se serait permis d’entrer sans y être invité. C’était mon époque !
    Vous aurez la vôtre !

    Enfin, c’est quand même curieux, que vous puissiez interpréter autrement, un vécu personnel ?
    Comme s’il fallait reconquérir ce gestuel passé. Je vous rassure, c’est fini.
    En conclusion, soit vous êtes malhonnête sur les propos tenus ou soit vous ne savez pas lire ! Le plus étonnant, c’est qu’un anonyme, a suivi bêtement. Comme quoi, la connerie est communicative.

    RépondreSupprimer
  25. @ Halphen : Je persiste, il y a trop de fonctionnaires, comme il y a trop de députés, de sénateurs et de ministres. Lorsque l’on compare notre situation, avec les autres pays européens, nous sommes les champions de la fonction publique. C’est-ce côté jacobin d’en vouloir toujours plus …
    Le paradoxe c’est que nous avons plus de députés que les Etats-Unis !
    Vous voulez plus de fonctionnaires ? Qui va les payer l’exigence ?
    On est encore dans le Yaka, le Faukon …
    Déjà certaines fonctions libérales, réduisent leur temps de travail pour s’éviter de la fiscalité. (c’est le cas de certains praticiens, ils travaillent quatre jours au lieu de cinq jours). De plus, les fonctionnaires sont ingouvernables, c’est un état dans l’Etat. Ils prennent en chantage le reste de la société pour le moindre incident. Une agression dans le métro, le bus, l’école où sur les lignes SNCF et c’est tout une chaîne qui bloque, sans aucun respect pour les autres, qui sont agressés eux-aussi et qui ne peuvent se permettre cette entrave sociale.
    Dans notre société, il y a ceux qui ont des problèmes, des difficultés, ceux sont les fonctionnaires et puis, bien après, il y a les autres ...

    RépondreSupprimer
  26. les métiers manuels comme plombier serrurier sont mal vus en France, il y a donc un déficit de main doeuvre, les prix ont augmenté, avec une demande de personnel qualifié à l'étranger

    Camille

    RépondreSupprimer
  27. le métier comme plombier dépend beaucoup d'argent pour avoir une bonne publicité vraiment c'est la domaine de fou

    RépondreSupprimer
  28. vraiment il paye beaucoup pour avoir des bon positions sur les moteurs de recherche

    RépondreSupprimer
  29. oui oui mais tous le domaine de dépannage doit avoir un truc de fou pour bien référencer

    RépondreSupprimer
  30. la cuisine est plus facile que sa vraiment

    RépondreSupprimer
  31. Les plombiers dans la région parisienne sont très professionnels et expérimentés

    RépondreSupprimer
  32. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  33. Tous les domaines de dépannage sont en services de tous le mondes pour leur confort

    RépondreSupprimer
  34. De nos Jours il est difficile de trouver un plombier de qualité, sérieux et pas cher
    En effet, Le pire ce n’est pas que le tarif très cher du plombier, le pire est de faire appel à un plombier cher et incompétent ! C’est pourquoi il est conseillé d’abord de se renseigner sur son plombier pour ensuite le comparer avec d'autres plombiers ou d'autres devis de plomberie afin de bien faire son choix

    Toni

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Oui c'est difficile de trouver un dépanneur de plomberie de qualité, sérieux et pas cher mais se n'est pas impossible car toujours comme il y'a les mauvaises personnes aussi il y a les bonnes.

      Supprimer
  35. Bonjour,
    Oui serrurier paris c'est vrai toujours il y a les mauvaises personnes et il y a les bonnes dans le domaine de dépannage surtout à Paris.

    RépondreSupprimer
  36. Serrurier paris !
    Si vous voulez connaitre tous les tarif des serrurier sur paris que ce soit pour un changement de serrure ou pour une ouverture de porte c'est ici

    RépondreSupprimer
  37. Aussi vous pouvez connaitre tous les tarifs de dépannage vitrerie dans notre entreprise

    RépondreSupprimer
  38. Travaux de terrassement pas cher, profitez d'un devis gratuit en ligne

    RépondreSupprimer
  39. N’hésitez surtout pas à nous contacter pour plus d’information ou pour passer une commande. Nous disposons de professionnels qualifiés ayant une expérience significative dans le domaine de la pose de parquet

    RépondreSupprimer
  40. Pour utiliser un isolant thermique, il faut prendre en compte sa conductivité, sa densité, et très important sa perméabilité. L’épaisseur de l’isolant thermique a bien entendu son importance.

    RépondreSupprimer
  41. On peut parfois se tromper lors de l’achat des équipements et des autres accessoires requis pour effectuer le ravalement de façade et la peinture. Pour en avoir l’assurance, ce site offre un service qui vous facilitera la tâche. Grâce à notre initiative, vous pouvez demander un devis gratuit, exempt de tout autre engagement.

    RépondreSupprimer
  42. De nos jours, les services en lignes tels que ce site propose une assistance qui ne peut être négligée si on souhaite vraiment construire pour durer. Un simple clic suffit pour vous assister à demander un devis de construction

    RépondreSupprimer
  43. Vous avez sur ce site la possibilité de demander un devis gratuit pour l’entretien, la réfection, et le désamiantage de votre toiture.

    RépondreSupprimer
  44. N’hésitez surtout pas à nous contacter pour plus d’information ou pour passer une commande. Nous disposons de professionnels qualifiés ayant une expérience significative dans le domaine de la pose de parquet. Pour obtenir une solution durable, un seul clic vous promet de jouir d’un service en ligne gratuit et fiable.

    RépondreSupprimer
  45. production chemise soie sur mesure

    RépondreSupprimer
  46. aussi avec le plombier Drancy, vous pouvez trouver le meilleur service

    RépondreSupprimer
  47. La métier de plomberie est très difficile

    RépondreSupprimer
  48. Thanks for another wonderful pst. Where else could anybody get that type of info in such an ideal way of writing?
    Serrurier sur Créteil, sérieux et honnête

    RépondreSupprimer
  49. Notre plombier est à votre service 24h/24, 7j/7

    RépondreSupprimer
  50. Plombier plombier,... et encore plombier.

    RépondreSupprimer
  51. La politique ne doit pas être mélangé avec tout les sujets.
    Merci de conserver ce topic propre !

    RépondreSupprimer
  52. http://artisanschauffagiste.com/plombier34/plombier-montpellier.html

    artisan par cher pour tous vos besoins de plomberie sur Montpellier

    RépondreSupprimer
  53. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  54. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  55. http://devis-france-demenagement.fr/devis-demenagement/

    RépondreSupprimer
  56. Déménagement et transport des piano sur paris

    RépondreSupprimer
  57. Déménagement et transport pas cher sur Paris

    RépondreSupprimer
  58. Le serrurier Villeneuve saint georges peut également intervenir à n’importe quel moment de jour et de nuit sur la grande majorité des marques de serrures du marché comme Fichet, Vachette, Bricard ou Picard dans le cadre d’une ouverture de porte blindée


    serrurier Villeneuve saint georges

    ouverture de porte Villeneuve saint georges

    serrurier fichet Villeneuve saint georges

    volet roulant Villeneuve saint georges

    RépondreSupprimer
  59. Notre entreprise plombier Paris professionnels et compétents
    dans le domaine de plomberie et réparation. appelez nous en ca d'urgence rapidement pour vous dépanner sanitaire à paris

    RépondreSupprimer
  60. Notre entreprise plombier Paris pas cher professionnels et compétents
    dans le domaine de plomberie et réparation. appelez nous en ca d'urgence rapidement pour vous dépanner sanitaire à paris
    Plombier dépannage et réparation rapide .plombier disponible sur tout Iles de France entretien dégorgement , réparation plomberie. dépannage plomberie installation plomberie. Plombier.Sanitaire robinet chasse D eau évier toilette lavabo siphon joint tout sur la plomberie sanitaire et dépannage en plomberie

    RépondreSupprimer
  61. Nos plombiers d'urgence interviennent dans toute l'Ile-de-France pour dépanner vos problèmes de plomberie.

    RépondreSupprimer
  62. Notre vitrier Paris 8 est disponible 7jours/7 et 24 heures/24

    RépondreSupprimer
  63. Demandez un devis totalement gratuit sans engagements. Les chirurgiens les plus compétents sont à votre service tous les jours de la semaine.

    RépondreSupprimer
  64. Les chirurgiens les plus compétents vous guident dans le processus de guérison lors d'une intervention esthétique.

    RépondreSupprimer
  65. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  66. Serrurier d’urgence Beausoleil intervient pour votre sécurité à des prix attractifs et pas chers. Nous vous offrons une excellente qualité, des tarifs raisonnables et un bon service. Nous vous garantissons les meilleurs rapports qualité prix. Pour toute information complémentaire sur nos tarifs et nos prestations, n’hésitez pas à nous contacter au 04 22 490 100

    RépondreSupprimer
  67. SOS Serrurier Nice peut intervenir pour un remplacement de cylindre suite à une effraction, pour la réparation ou la rénovation d’une porte ancienne, pour la pose d’une porte blindée ou coupe-feu, l’installation d’une serrure 3 points, ou simplement pour refaire une clé. SOS Serrurier Nice, est à votre écoute pour vous proposer la formule qui vous conviendra le mieux. En tant que professionnel, le serrurier est à votre service.

    RépondreSupprimer