dimanche 14 septembre 2014

La faute d’Obama sur « l’état islamique »


Bien sûr, les jihadistes de « l’état islamique » ne sont pas à prendre à légère et comment ne pas condamner les horreurs qu’ils font en Syrie ou en Irak, leurs premières victimes sont les habitants de ces pays. Mais la réponse dessinée par le président étasunien et suivie par la France est une erreur.



Etats-Unis, Russie : même logique

Bien sûr, l’humanisme pousse à vouloir intervenir contre les monstres qui décapitent les journalistes, et martyrisent les populations qui refusent de se soumettre à eux. Néanmoins, comme le soulignait Jacques Sapir dans « Le nouveau 21ème siècle », le droit d’ingérence est trop souvent le cache-sexe de l’impéralisme arbitraire du fort sur le faible. C’est malheureusement exactement ce que Barack Obama a illustré dans son discours de la semaine, où il a affirmé « nous traquerons les terroristes qui menacent notre pays, où qu’ils soient (…) nous n’hésiterons pas à agir contre l’état islamique en Syrie, comme en Irak », même s’il va bien moins loin que Georges Bush, en se limitant à des frappes aériennes.

Le raisonnement est douteux. L’état islamique ne menace pas les Etats-Unis mais l’Irak et la Syrie, même s’ils ont exécuté deux citoyens étasuniens. A moins qu’Obama ne considère que s’attaquer aux citoyens étasuniens revient à s’attaquer aux Etats-Unis, dans un raisonnement qui ne serait pas sans rappeler celui de Poutine pour la sphère d’influence russe. Ensuite, les Etats-Unis sont quand même extrêmement mal placés pour jouer au gendarme de la planète, après une guerre injustifiée qui a fait un million de victimes en Irak, qui explique sans doute en partie l’essor des jihadistes aujourd’hui, et une redite plus respectueuse du droit international en Lybie, mais dont la conclusion n’est pas meilleure,

Un choc arbitraire des civilisations


Même si un certain nombre d’états arabes donnent une caution non occidentale à la coalition, le processus suivi n’est pas le bon. Comme le souligne remarquablement Jean-Pierre Chevènement, toute intervention devrait procéder d’un vote respectant les règles des Nations Unies. On ne peut se prétendre les gendarmes de la planète si on ne suit pas les règles internationales ! La police doit veiller au respect de la loi, y compris dans les affaires internationales. Elle n’est pas censée intervenir de manière arbitraire sans le moindre mandat, comme Washington a trop tendance à le faire depuis des décennies.

En outre, il y a un grand risque de faire apparaître cette coalition comme téléguidée par les Etats-Unis, et essentiellement occidentale, donc une forme de nouvelle guerre des religions où les chrétiens viendraient se battre contre les musulmans, sachant que les islamistes chercheront sans doute à présenter les états arabes engagés avec les occidentaux comme des vendus à l’Occident, d’autant plus qu’ils ne sont sans doute pas sans arrières pensées dans ce combat. C’est d’ailleurs le grand problème de ses interventions occidentales, c’est qu’elles sont un argument de recrutement pour les jihadistes qui peuvent prétendre défendre leur religion et leur civilisation contre les interventions occidentales.

Bien sûr, on aimerait pouvoir stopper les persécutions menées par les jihadistes, mais les dernières années démontrent malheureusement que la lutte contre les tyrans, même si elle provoque leur chute, comme en Irak et en Lybie, peut provoquer encore plus d’horreurs, comme l’état islamique. On aimerait que cette leçon soit davantage méditée, surtout par celui qui a eu bien abusivement le prix Nobel de la paix.

23 commentaires:

  1. @ Laurent Pinsolle
    Vous êtes mal placé pour donner des leçons de morale alors que vous n'avez pas fait un SEULE papier sur les interventions de la France au Mali et en Centrafrique... Je ne vois pas pourquoi la France qui combat les djiahdistes au Mali ne devrait pas participer à cette coalition. En gros votre message aux chrétiens c'est débrouillez vous tous seuls mourez. Et les Kurdes pareil.

    RépondreSupprimer
  2. "C’est d’ailleurs le grand problème de ses interventions occidentales, c’est qu’elles sont un argument de recrutement pour les jihadistes qui peuvent prétendre défendre leur religion et leur civilisation contre les interventions occidentales."

    L'islam sunnite ce n'est pas la religion majoritaire en Irak, reinsegnez vous. Vous n'avez pas l'impression d'être un peu ignorant sur le sujet ?

    RépondreSupprimer
  3. Comment comparer 50 années d'ingérence américaine et en la même matière la Russie d'après la chute du mur en 89 ? Quand l'un s'étend et ne cesse d'agir, l'autre se disloque. De quoi parle t-on ? D'accord sur le reste, absolument, les Etats-Unis déstabilisent la région. Mais à quelles fins ?

    RépondreSupprimer
  4. "les Etats-Unis déstabilisent la région. Mais à quelles fins ?"

    Les USA ne savent pas gérer ce problème pas plus que n'importe qui d'autre. Le jihadisme n'est pas une pure création des USA, même si les USA n'arrangent pas la situation, c'est un phénomène global, comme le communisme révolutionnaire l'a été. C'est pas avec une vision simpliste que le problème peut être résolu.

    http://aboudjaffar.blog.lemonde.fr/2014/09/03/calife/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur l'invasion de l'Irak et les fioles de M. Powell, vous auriez une explication ? On pourrait notamment et également parler du rôle des USA en Amérique centrale et du Sud...

      Supprimer
  5. Je suis d'accord sur l'idée qu'il y'a mieux à faire que d'intervenir directement. Tout ce qu'on touche se transforme en désordre.

    On mediatise beaucoup les interventions aeriennes U.S qui ont apporté un soutien, mais la reprise du barrage de Mossoul est principalement le fait d'Irakiens avec du materiel livré par la Russie. Mais c'est trop dur à relayer pour nos medias toujours en pamoison devant les Etats Unis...

    Pour moi il faut absolument que cette affaire soit réglée par les Irakiens, les Syriens et les Iraniens. Ces deux derniers me semblent incontournables. Et la meilleure aide à leur donner serait déjà de cesser de leurs mettre des bâtons dans les roues.

    Vouloir les mettre hors jeu dans cette affaire montre l'hypocrisie et l'arrogance de cette alliance "mondiale" contre l'E.I. Les exactions de ce même E.I en Syrie n'a pas eu droit à la même considération.
    A mon avis les USA craignent surtout l'augmentation de l'influence de la Russie et de l'Iran dans la région.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'importe quoi. Sans les bombardements américains les Kurdes n'aurait pu rien faire.

      Supprimer
  6. Les Etats-Unis ne savent faire rien d'autre depuis 1941 que bombarder.

    Bombarder St-Nazaire, bombarder Lorient, bombarder Cherbourg, bombarder le Havre, bombarder Dresde, bombarder Hambourg, bombarder Monte-Cassino, bombarder Osaka, bombarder Hiroshima (avec quelle manière !), bombarder le Viet-Nam, bombarder le Cambodge (avec quel résultat ! Encore bravo !), bombarder l'Irak, bombarder la Somalie, bombarder l'Afghanistan, re-bombarder l'Irak (vraiment bravo !)...

    Le plan d'Obama est surtout stupéfiant par son non-dit : les USA n'ont plus les moyens d'une intervention terrestre coordonnée avec l'aviation. Les USA ne savent pas quoi faire. Mais les USA vont quand même en profiter pour bombarder la Syrie et Assad, soutenu par Moscou.

    Allez-y les gars, vas-y François, de toutes façons, c'est encore la Russie qui sera "sanctionnée" !


    Olivier

    RépondreSupprimer
  7. Ei ou état satanique en Irak des djihadistes de satan aucune relation avec l'islam.L'application de la charia islamique ordre d'ALLAH pour le monde entier après ces punitions d'ALLAH Ebola en Afrique inondation en Pakistan feu de forêt en Californie ouragan Odile en Mexique typhon en Chine météorite en Nicaragua au président Obama d'appliquer la charia islamique aujourd'hui pour éviter la vengeance d'ALLAH par un cataclysme historique en Usa et dans le monde ou tempête solaire cataclysmique si la fin du monde aux non musulmans de convertir a l'islam pour éviter l'enfer ce message pour le président Obama

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que veut dire ce galimatias ?

      Supprimer
  8. Ca a pas loupé, un excité de la charia explique ici les ouragans et Ebola par Allah.

    RépondreSupprimer
  9. http://www.france5.fr/emissions/c-dans-l-air/diffusions/11-09-2014_261139

    RépondreSupprimer
  10. Anonyme14 septembre 2014 10:49

    "Sur l'invasion de l'Irak et les fioles de M. Powell"

    Ca n'a aucun rapport, idiot. Là, il est évident que l'EIL n'est pas une invention d'Obama, ni la menace de ce jihad bien plus puissant qu'Al Qaida et les massacres en cours. Par ailleurs, l'état irakien demande une aide militaire qu'a déjà apportée les US cet été pour freiner l'avancée de l'EIL. Poutine n'a rien apporté comme aide sérieuse pour endiguer l'EIL. C'est quoi ton plan, de laisser l'EIL faire ?

    RépondreSupprimer
  11. "les USA vont quand même en profiter pour bombarder la Syrie et Assad, soutenu par Moscou."

    N'importe quoi, il s'agit de bombarder l'EIL, qui lui bombarde allègrement en ce moment les populations civiles, pas Assad.

    Qu'est ce qui faut pas lire comme âneries...

    RépondreSupprimer
  12. @ Fiorino

    J’ai dis que je soutenais l’intervention au Mali car il s’agissait d’une demande du gouvernement en place sans passer par dessus leur tête, contrairement à ce que fait Obama ou les Etats-Unis. Votre second commentaire n’a ni queue ni tête. Je n’ai jamais dit que les sunnites étaient majoritaires en Irak.

    @ TeoNeo

    Merci pour ces précisions

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non Obama a fait pareil, le gouvernement malien était autant légitime (ou illégitime irakien) si non je vous signale qu'il y a un milliers des français islamistes qui combattent en Irak, donc hollande a raison d'aller la bas pour LES combattre.

      Supprimer
  13. LP

    Mais les kurdes et l'Irak demandent une aide, comme au Mali, où est la différence ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'autant plus que le président malien de l'époque n'était pas particulièrement légitime.

      Supprimer
  14. Je pense que l'objectif de Hollande est participer pour éliminer les djiahdistes français et les empécher de revenir.

    RépondreSupprimer
  15. S'il fallait intervenir, c'était dès début juin le moment de le faire, il est trop tard maintenant, d'après le patriarche des Chaldéens, interviewé par la RTBF en marge d'une réunion à Anvers. Même si une intervention tardive est toujours la bienvenue.
    Cette intervention serait plus légitime d'après moi si elle était initiée par des pays arabes laïcs (Egypte, Jordanie, Liban, Syrie) que par les USA qui sont responsables de la situation qu'ils ont créé depuis 2003.

    RépondreSupprimer
  16. Je suis entièrement d'accord avec cet article. Les USA ont ouvert la boite de pandore (ou, pire, les portes de l'enfer) en 2003 en chassant manu militari Saddam Hussein du pouvoir et en procédant à une brutale "débaasification" de l'Irak. Tout ce qu'ils entreprendront à présent en Irak ou en Syrie ne fera qu'aggraver le mal.

    Voir aussi l'analyse de Stephen Walt sur Slate.fr

    http://www.slate.fr/story/90967/etats-unis-irak-faire-plus-mal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bref donc le message et laisser les terroriste y compris français massacrer les chrétiens en toute tranquillité, heuresement que vous êtes pas au pouvoir. Voici un article sur la désastreuse politique arabe de la France :
      http://www.causeur.fr/la-politique-arabe-de-la-france-une-somme-d%E2%80%99echecs-et-de-turpitudes-29244.html

      Supprimer
  17. Nous n'avons pas a priori à nous mèler de cette histoire, puisque seuls les Etats-Unis en sont responsables. Ils devraient assumer la totalité de la responsabilité et des conséquences. Il n'existe pas non plus de "camp occidental" dont nous ferions partie, il n'existe qu'un camp israelo-anglo-saxon dont on voudrait nous faire croire qu'il agit dans notre intérèt.

    L'intervention récente de Dominique de Villepin (le dernier ministre des affaires étrangères potable) sur BFMTV était excellente sur ce point

    http://www.bfmtv.com/politique/dominique-de-villepin-chez-bourdin-833729.html

    Il s'est attiré ensuite des commentaires haineux de Finkelkraut sur la même chaine je crois.

    RépondreSupprimer