vendredi 25 septembre 2015

L’affaire Volkswagen, concentré de notre époque

L’immense scandale généré par la révélation du trucage des tests anti-pollution par le constructeur allemand n’est pas seulement un fait divers exceptionnel. On peut également y voir une forme de synthèse de bien des dysfonctionnements de nos sociétés actuelles.



La triche, taille XXL

L’affaire est incroyable. Aujourd’hui, le groupe allemand, propriétaire d’une pléiade de marques (Audi, Seat, Skoda, Porsche, Bentley, Lamborghini ou Bugatti), a admis avoir mis en place un logiciel sur les moteurs diesel équipant environ 11 millions de ses voitures dans le monde pour contourner les tests antipollution. Il est fort possible que cette tricherie aille bien au-delà des Etats-Unis, même si c’est là que le pot aux roses a été découvert puisque ces moteurs sont d’abord vendus en Europe. D’ailleurs, le ministre des transports d’outre-Rhin a admis avoir été « informé qu’en Europe également des véhicules équipés de moteurs diesel de 1,6 et 2,0 litres sont touchés par les manipulations dont on parle ». Plusieurs enquêtes ont rapidement été lancées, en Allemagne, en France et au Mexique.



Les conséquences pour le constructeur sont désastreuses. Le groupe risque une amende de plus de 10 milliards de dollars aux Etats-Unis. En outre, cela ne prend pas en compte tous les risques légaux dans un pays qui a la poursuite facile et où les clients pourraient bien porter plainte contre le constructeur afin de monnayer ces fausses promesses. Encore pire, ce scandale pourrait teinter l’excellente image du groupe et de ses marques, facteur clé de leurs succès. Ici, les dégâts sont incalculables. La bourse a réagi vivement, avec un recul du titre de 35% en 2 jours. Son patron a été contraint de démissionner, même s’il faut noter qu’il touchera une retraite de 28,5 millions d’euros et qu’il pourrait doubler ce montant dans le cadre d’un départ négocié, le double de sa rémunération de 2014.

Le voyou qui en vaut 1000 ?

La seule rémunération du patron du groupe est déjà la parfaite illustration de l’explosion des inégalités, étant donné qu’il a gagné, sur la seule année 2014, près de 1000 fois le salaire minimum de son pays ! En soit, une telle proportion est déjà sans doute totalement indécente. Elle le devient plus encore quand, contraint au départ du fait d’une faute grave de l’entreprise qu’il dirige, son départ s’accompagne de l’équivalent d’un gain à une super-cagnotte de loterie, entre 28 et 60 millions d’euros ! Ce n’est pas comme s’il n’avait pas eu les moyens de mettre un peu d’argent de côté à son poste, où il gagnait autour de 15 millions d’euros tous les ans ! Cette affaire semble indiquer que pour les grands patrons aujourd’hui, qu’ils réussissent ou pas, de toutes les façons, ils gagnent, et pas des queues de cerise.

On peut également voir dans cette affaire le comportement révoltant d’une multinationale qui triche avec des règles pourtant importantes, puisqu’elles touchent à la santé des hommes. Un rappel utile pour tous ceux qui ne veulent pas appliquer un minimum de principes de précaution, notamment avec les OGMs vendues par Monsanto. Même si on pense que Volkswagen n’a que faire de la santé de ses consommateurs, on aurait pu croire que le souci de sa réputation aurait pu le pousser à ne pas faire cela. Alors, pour un groupe qui a déjà une image épouvantable, comme Monsanto… Enfin, cela pose également la question des normes, de leur application, de leur complexité, et des moyens que l’Etat se donne pour s’assurer qu’elles sont suivies. Ici, il semble que protocoles et contrôles n’étaient pas les bons.

L’affaire Volkswagen en dit long sur les excès de notre époque, les comportements effarants qu’elle peut parfois susciter, que ce soit la rémunération pharaonique des dirigeants ou les pratiques malhonnêtes que suscite la quête déraisonnée du profit. En somme, l’oubli du collectif. 

28 commentaires:

  1. Il faut savoir que le moteur en question est du type TDI. En fait il s'agit d'un vieux moteur qui a été conçu avec une faible puissance et polluant. C'est connu de toute personne qui s'intéresse à la voiture. En clair il est invendable dans ces conditions. Comment le rendre puissant et propre. C'est simple , on augmente fortement la compression dans le moteur , par la programmation électronique et en changeant les injecteurs. Pour la fumée , il faut bidouiller au moment de l'homologation. Et voila le tour est joué. VW continue de vendre un vieux clou sans investissement dans un nouveau concept moteur. Que croyez vous que font ceux comme Mercedes qui se vantent de leur Blue Efficiency. La aussi on injecte de l'urée pour cacher la suie de l'échappement. Est-ce que la suie a disparu ? Bien sûr que non. Et tous ceux qui crient au scandale dans les ministères, ce sont eux qui ont homologués ces poêles à suie que sont ces diesels trafiqués.

    RépondreSupprimer
  2. On peut signaler aussi l'état et ses administrations qui ont joué de connivence avec des tests très laxistes, même le gouvernement allemand semblait au courant avant la révélation.

    On peut rappeler le rôle de l'état "stratège", la marotte des souverainistes "stratèges" à 2 balles, qui a favorisé le diesel en France par exemple, alors que la France produit que peu de carburant diesel et que rendre propre un diesel revient à fabriquer une usine à gaz bien trop couteuse.

    Nos diésélistes comme Renault ou Peugeot ne vont sortir indemnes de cette affaire qui aura montré que le diesel est un moteur du passé ingérable sur le plan des émissions nocives. L'arbitrage fiscal en faveur du diesel est à la fois une connerie économique et une connerie écologique. L'état stratège nous le met bien profond une fois de plus.

    RépondreSupprimer
  3. Je m'inscris en faux contre le qualificatif de truquage. C'est simplement une interprétation de la norme édictée. Or, il est incontestable que, pendant le test, le niveau de pollution exigé est respecté. Que cela n'ait aucun sens physique est un autre problème. C'est d'ailleurs ce qui se plaidera probablement. Cela fait partie des dérives de notre société. On impose des normes, souvent des arrières-pensées protectionnistes et on feint de s'apercevoir que les gens trichent. Ce n'est pas VW qui doit être incriminé mais ceux qui ont rédigé la norme sans préciser les conditions d'essai et de mesure.
    Dans tous les domaines sans exception, à commencer par la finance, les gens s'appuie sur une interprétation des normes. Or, cette interprétation est possible car les régulateurs la rendent possible. Si on veut plus de rigueur, il faut rendre les règlements incontournables. Or, l'action des lobbies est justement d'intervenir aupres des régulateurs pour favoriser les intérêts qu'ils représentent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'importe quoi, vous n'y connaissez rien, même VW a reconnu qu'il s'agit d'une fraude caractérisée, puisque le logiel anti-pollution était volontairement désactivé en mode de conduite normale.

      Avec votre raisonnement, un logiciel désactivant le freinage ABS en mode de conduite normale serait donc légal.

      Vous êtes encore plus tordu que ceux VW.

      Supprimer
    2. C'est un truquage pour la morale mais sur le reste vous avez raison attendons le procès de toute façon VW a les moyens de se payer les meilleurs avocats du monde .

      Supprimer
  4. Bonjour,

    Votre remarque ci-dessus me fait doucement sourire ...
    "et des moyens que l’Etat se donne pour s’assurer qu’elles sont suivies. Ici, il semble que protocoles et contrôles n’étaient pas les bons."

    Tout le monde savait (y compris les écolos) ... ce n'est en aucun cas une question de moyens d'état.

    On peut appeler cela comme on veut : Hypocrisie, Jean-Foutisme, Copinage, Corruption, petits Avantages entre Amis...

    Mais certainement pas un manque de moyens

    En passant, la vraie question est : pourquoi cela sort maintenant ? pourquoi cela vient des américains ? pourquoi ils flinguent les allemands ? Quelle relation avec le TAFTA en cours de négo ?

    On (associations, certains politiques encore raisonnables... côté européens) flinguent les normes sanitaires US en matière alimentaire par exemple...
    Que les US flinguent en retour les allemands, là ou cela fait mal, sur leur écologie... il n'y a qu'un pas que je franchis allégrement...

    Dans le monde, il n'y a jamais eu de fumée sans feu...
    Et dans le monde actuel, il est particulièrement important de retourner la pièce, pour voir la face cachée, qui est souvent la vraie ...

    RépondreSupprimer
  5. @ Exvil

    Merci pour ces précisions

    @ Anonymes

    Les choix des gouvernements des 40 dernières années n’ont pas grand chose à voir avec l’Etat stratège promu par le Général de Gaulle. On est seulement dans des réactions

    Il est tout de même illusoire de refuser de voir le rôle de la limite mise aux moyens de l’Etat : dans bien des domaines, il manque de bras pour assurer le respect des normes

    @ Cliquet

    Là, cela va quand même au-delà de l’interprétation de la norme. Il y a quand même de la malhonnêteté, comme l’a reconnu VW

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "n’ont pas grand chose à voir avec l’Etat stratège promu par le Général de Gaulle"

      En attendant, c'est l'état, stratège ou pas, qui a déterminé une fiscalité débile sur le diesel et approuvé des contrôles anti-pollution tout autant débile. C'est pas un manque de moyens qui l'empêchaient de faire mieux. Les normes de contrôle sont approuvées par l'état et les coûts de contrôle le sont par les entreprises. Il y a donc eu connivence et laxisme de l'état pour se contenter de contrôles inefficaces. VW a tout simplement profité de ce laxisme.

      Suffit pas de sautiller comme un cabris en parlant d'état stratège quand ceux qui le représentent sont des nuls.

      Supprimer
    2. Dans le domaine médical, il y a tout autant de failles de la part des contrôleurs étatiques, Mediator, PIP, amiante...

      Alors votre état stratège est surtout un état corrompu.

      Supprimer
    3. Un problème sur un moteur VW ne condamne pas le diesel en soi.

      Pour avoir un Etat stratège, il faut avoir un Etat maintenant ses compétences. Par exemple, le service de contrôle des mines, qui a été sous-traité au début des années 2000 par les débiles dans votre genre, et dont les compétences seraient utiles ici.

      S'il y a des problèmes de contrôles insuffisants dans certains cas, cela montre d'une part...que les contrôles sont nécessaires ; d'autre part, qu'on ne peut pas faire confiance aux industriels. Il y a une minorité de fraudeurs, donc il faut les contrôler. N'en déplaise aux débiles néolibéraux.

      http://www.nytimes.com/2015/09/25/opinion/dewey-cheatem-howe.html
      "There are, it turns out, people in the corporate world who will do whatever it takes, including fraud that kills people, in order to make a buck. And we need effective regulation to police that kind of bad behavior, not least so that ethical businesspeople aren’t at a disadvantage when competing with less scrupulous types. But we knew that, right?

      Well, we used to know it, thanks to the muckrakers and reformers of the Progressive Era. But Ronald Reagan insisted that government is always the problem, never the solution, and this has become dogma on the right.

      As a result, an important part of America’s political class has declared war on even the most obviously necessary regulations. Too many important players now argue, in effect, that business can do no wrong and that government has no role to play in limiting misbehavior."

      Supprimer
    4. Quand l’État a commencé à favoriser fiscalement le diesel seuls les véhicules utilitaires en étaient équipés, principalement les camions et les tracteurs agricoles. Le but était de matraquer les automobilistes sans susciter de réaction des professionnels, plus combatifs et mieux organisés.

      Mais comme le paysan de la fable l’État a tellement taxé l'essence qu'il a fini par tuer la poule aux œufs d'or, quand les taxis, puis les autres automobilistes, sont passés au diesel, se réfugiant ainsi dans une niche fiscale qui ne leur était pas destinée à l'origine.

      Ivan

      Supprimer
    5. Il faut aussi replacer les choses dans leur contexte, à l'époque, le paramètre environnement n'avait aucun droit de citer dans les débats, et l'écologie ne présidait aucune décision.
      (cela dit, ça n'a pas encore changé vraiment... on fait semblant de tenir compte de la protection de l'environnement).

      Ensuite, la décision de favoriser le diesel était surtout une manoeuvre pour favoriser les constructeurs français.

      Bref, il est totalement faux de dire que le prix du diesel était "une niche fiscal" non destinée à tout le monde, au contraire.

      Supprimer
    6. La fiscalité du diesel automobile n'avait aucune justification économique, c'était le résultat du lobbyisme des diésélistes, capitalisme de connivence. C'était d'autant plus débile que la France ne produisait pas de carburant diesel, l'exemple même de ce que peut produire le protectionnisme qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez.

      Maintenant, se rajoute l'aspect écologique qui augmente largement le coût d'un moteur diesel "propre" dont il faut changer de surcroit souvent les composants anti-pollution, pièces et main d’œuvre d'entretien accrus.

      L'état stratège, voir aussi le Ponzi des licences de taxi, a fait conneries sur conneries et ce n'est pas l'UE qui lui a imposé de les faire dans le secteur des taxis ou des diesels.

      Dans mon domaine, j'ai vu des conneries encore plus graves, et ce sont les US qui ont tiré la sonnette d'alarme, sinon, ça aurait continué des décennies balayage de la poussière sous le tapis.

      Supprimer
  6. tant que la mode sera au très court terme, avec des rentabilités du capital extravagantes, des états qui soutiennent voire facilitent les opérations d'évaporations des bénéfices et la consolidation comptable, et autres joyeusetés fiscales (ou peut être qui ne sont plus en mesure d'arrêter quoi que ce soit) on aura droit avec voir prospérer des escrocs, voyous, voleurs de haut vol..

    en France je cite toujours l'exemple des CIR - CICE et pacte de responsabilité" qui sont l'expression même de l'époque d'intox et de filouterie organisée avec les groupes privés sous prétexte de soutien à la soi disant compétitivté" payée par" les classes moyennes " (autre formule à la con)... je peux faire plus long si nécessaire...

    l'autre exemple symbolique de l'époque qui nous concerne directement c'est cet escroc de juncker que personne ne conteste autant que ce PDG et qui pourtant a participé directement, en tant que dirigeant d'état, à priver d'autres états comme la France de recettes publiques......et l'énormité de la situation est que le Luxembourg, état de 1.5 millions de personnes, absorbe les richesses de 500 millions d'autres (mais pas en exclusivité puisque Irlande, Belgique, Autriche participent à ce braquage..)

    et des fumiers de ce type qui n'exaspèrent personne, mais qui sont aux commandes du grand foutage de gueule de notre époque, il y en a un paquet, ils ne sont que rarement devant les caméras, car ceux qui sont filmés sont juste les guignols qu'on exhibe pour nous raconter la dernière fumisterie sur le taux de chômage où je ne sais quoi d'équivalent..

    la plus marrant de l'histoire, c'est que tous ces types qui dirigent des centaines de millions d'individus, ne savent rien, ne sont responsables de rien dès qu'ils sont pris en train de voler, à se demander ce qu'ils ont foutu tout ce temps là à part boire des cocktails ...
    Stan


    RépondreSupprimer
  7. faudra bien un jour qu'on arrête d'admirer massivement tous ces gens qui se foutent maintenant ouvertement de nos gueules....et qui nos prennent pour leurs torches cul...

    Stan

    RépondreSupprimer
  8. @ Anonyme

    Mais justement, ce n’est pas un Etat stratège qui a mené cette politique. C’est l’Etat PS ou UMP, qui navigue à courte vue sur l’écume de l’actualité. Libre à vous de fermer les yeux sur les manques de moyens de l’Etat dans bien des domaines. Le privé peut aussi créer des absurdités complètes, comme les facs pharaoniques des Etats-Unis, au coût délirant, dénoncé par The Economist, qui avait noté l’envolée des effectifs administratifs. Le privé n’est pas mieux que l’Etat

    @ Anonyme 6h26

    Merci

    @ Ivan

    Bien vu. Il faut mettre fin à ce clientélisme et traiter tous les citoyens équitablement

    @ Abd_Salam

    Pas faux

    @ Stan

    C’est juste, mais j’ai peur que ce ne soit pas totalement conscient

    RépondreSupprimer
  9. http://plombiers-paris-75.com/plombier-gagny-93220.html

    RépondreSupprimer
  10. http://plombiers-paris-75.com/plombier-trembla-enfrance-93290.html

    RépondreSupprimer
  11. http://plombiers-paris-75.com/plombier-villepinte-93420.html

    RépondreSupprimer
  12. Revenons à un peu de logique:que les contrôles donnent des résultats optimistes sous la pression des lobbies ,d'accord ...Mais WW ne les a pas trouvés assez optimistes puisqu'il a triché avec l'aide d'un logiciel...C'est la preuve de sa malhonnêté et que ses véhicules sont plus polluants que les autres...Je ne vois pas pourquoicertains mettent sur le même plan la relativité de ces contrôles et une fraude délibéré...On a l'impression que pour certains tout ce qui est allemand est parfait ;;même la fraude

    RépondreSupprimer
  13. http://vitrier-sainte-genevieve-des-bois.urgence-plombier-electricien.fr/
    http://vitrier-viry-chatillon.urgence-plombier-electricien.fr/
    http://vitrier-montgeron.urgence-plombier-electricien.fr/
    http://vitrier-bretignysurorge-91220.urgence-plombier-electricien.fr/
    http://vitrier-savigny-sur-orge.urgence-plombier-electricien.fr/
    http://vitrier-saint-michel-sur-orge.urgence-plombier-electricien.fr/
    http://vitrier-brunoy-91800.urgence-plombier-electricien.fr/
    http://vitrier-vigneux-sur-seine.urgence-plombier-electricien.fr/
    http://vitrier-yerres.urgence-plombier-electricien.fr/
    http://vitrier-palaiseau.urgence-plombier-electricien.fr/
    http://vitrier-massy.urgence-plombier-electricien.fr/

    RépondreSupprimer
  14. http://vitrier-palaiseau.urgence-plombier-electricien.fr/

    RépondreSupprimer
  15. http://vitrier-yerres.urgence-plombier-electricien.fr/

    RépondreSupprimer
  16. http://vitrier-vigneux-sur-seine.urgence-plombier-electricien.fr/

    RépondreSupprimer
  17. http://vitrier-brunoy-91800.urgence-plombier-electricien.fr/

    RépondreSupprimer
  18. http://vitrier-savigny-sur-orge.urgence-plombier-electricien.fr/

    RépondreSupprimer
  19. http://vitrier-bretignysurorge-91220.urgence-plombier-electricien.fr/

    RépondreSupprimer
  20. http://vitrier-sainte-genevieve-des-bois.urgence-plombier-electricien.fr/

    RépondreSupprimer