samedi 19 novembre 2016

L’ayatollah Aphatie toujours plus extrémiste


Jean-Michel Aphatie s’est récemment imaginé président. Mais si l’on suit la teneur de ses propos, on en vient à se demander s’il ne serait pas plus extrémiste que Marine Le Pen… Car il semble décidément avoir un problème avec la démocratie. Déjà, en 2012, il s’était indigné des contraintes législatives de la campagne présidentielle, qualifiant de « bêtise » la période d’égalité de temps de parole. Suite à l’élection de Trump, il a carrément déclaré qu’il fallait « s’interroger quelque fois sur le suffrage universel », comme l’a rapporté David Desgouilles dans le Figaro.




Mais outre une vision sino-poutienne de la démocratie, il semble aussi avoir un côté djihadiste, puisqu’il s’est permis de dire « l’esprit politique français est fabriqué par le souvenir de Louis XIV, de Napoléon et du Général de Gaulle. Quand on fait de la politique en France madame, c’est pour renverser le monde. Et bien, ça, ça n’entraîne que des déceptions. Moi, si un jour je suis élu président de la République, savez-vous quelle est la première mesure que je prendrais ? Je raserais le château de Versailles ». Certes, vendredi, il a dit que c’était une blague, mais il a attendu 8 jours pour réagir, et il ne semblait guère plaisanter alors. Et ce genre de remarque ne semble pas incohérent dans sa bouche…

11 commentaires:

  1. Les gens médiocres détestent la grandeur. L'histoire de France est comme une insulte à leur insignifiance.

    RépondreSupprimer
  2. @LH,

    "Mais outre une vision sino-poutienne de la démocratie"

    Qu'est-ce qu'il a encore fait Vladimir ? Il n'a pas une vision américaine ou plus précisément clintonienne de la démocratie, c'est entendu.

    Mais Vladimir est russe.

    L'important n'est-il pas que les citoyens russes soient satisfaits de leur dirigeant ? Pourquoi faudrait-il que Poutine ait à rendre des comptes à d'autres que ceux qui l'on élu et semblent se satisfaire de son élection ?

    https://fr.sputniknews.com/russie/201604271024580682-poutine-cote-popularite/

    Très sincèrement je ne comprends pas. L'ONU doit interdire au peuple russe d'élire Poutine et, postérieurement à cette élection, lui interdire d'être satisfait de cette élection ?

    Le Président russe ne doit-il pas être élu par le peuple russe ?

    Non, décidément je ne comprends pas.

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. @ 1984

      Je veux bien croire que Poutine soit très populaire en Russie et qu’il gagnerait les élections, même si elles se tenaient de la même manière qu’en France. Mais voilà, même s’il y a des élections et que le pays est une démocratie, c’est une démocratie autoritaire, avec des manœuvres d’intimidations, pour ne pas dire plus, qui ne correspondent pas à ma vision de la démocratie. L’ONU n’a pas de rôle à avoir ici et je ne vois pas ce qui pourrait vous faire penser que je pense le contraire.

      Poutine est peut-être le bon dirigeant pour la Russie, mais si je ne suis pas putinophobe, je suis pas non plus putinofan, qui refuse d’envisager qu’il ait le moindre défaut. J’ai une vision de la démocratie qui n’est vraiment pas celle de Poutine.

      Cordialement,

      Supprimer
  3. Se type est tout simplement une honte humaine , mais comme beaucoup de ses collegues . pujadas elkabach quatremer leparmentier cohen legrand salamé ravanello guetta sotto pulvar etc ... A noter que les "journaliste star" de i télé n’étaient pas en gréve eux ...

    RépondreSupprimer
  4. Sa voix est reconnaissable entre toutes et , quand je l'entends , je zappe .

    RépondreSupprimer
  5. @ LH
    Merci d'en parler. Mais j'aurais aimé que vous nous disiez si ce n'est pas aujourd'hui symptomatique des mandarins de la politique et des médias.
    Pour moi qui travaille dans le domaine du patrimoine architectural historique français, sa sortie sur Versailles ne m'a pas étonné. Au château même, les installations d'artistes contemporains, et le saccage de l'intérieur d'une aile pour installer un décor bling-bling, témoignent de la volonté d'une destruction pour le moins symbolique du lieu.
    Et la manière d'Apathie de se croire seul intelligent même quand il a tort :
    « On est sans cesse en train de culpabiliser les médias, on parle de bobos, des élites, des sachants. Ah! On condamne l’intelligence dans ce pays… quelle bêtise! »
    À l'époque de Louis XIV, on pensait que le génie d'un prince était de savoir s'entourer de gens intelligents ; aujourd'hui, on pense que c'est d'être persuadé d'être le seul intelligent et que tous ses opposants sont des idiots. Je sais bien que "Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet" (Courteline), mais quand les imbéciles sont au pouvoir, c'est embêtant.

    Guadet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Guadet

      C’est juste. Sa vision est sans doute assez symptomatique de la partie la plus extrémiste d’une partie des élites de ce pays, qui en viennent à une forme de haine de la France et de vision parfaitement totalitaire, qui en vient à rejoindre certains aspects des djihadistes. C’est pour cela que j’emploi depuis assez longtemps le terme d’ayatollah pour décrire ces personnes.

      Supprimer
  6. Ce qui prouve que tous les anciens garçons de café ne sont pas sortis indemnes de la "philosophie" du café du commerce...

    RépondreSupprimer
  7. Apathie, Elkabbach, voire dans une moindre mesure Bourdin et Cie, on peut continuer à les écouter ou pour se marrer, ou pour halluciner, ou pour s'énerver, ou comme sociologue, voire anthropologue, mais ils ne sont pas sérieux ces gens-là.
    Ce qui est dingue c'est qu'ils se sentent tellement protégés et imbus d'eux-mêmes qu'ils n'ont plus de filtre.
    Ils sont lamentables, pathétiques, la lie de leur profession qu'ils ravagent méthodiquement.
    ça en devient même pathologique chez Apathie il me semble, problèmes de santé mentale à l'horizon.
    Le système sait parfaitement utiliser les frustrés qui ont éternellement des choses à prouver, prêt à se damner et à vendre père et mère pour quelques minutes d'antenne radio ou TV.
    C'est la même chose dans n'importe quelle société privée sauf qu'au niveau des medias, on est condamnés à se les payer pendant des dizaines d'années.

    ***Jacko***

    RépondreSupprimer
  8. La stupidité n'est jamais une excuse...dans le temps on expliquait à l'école aux cons qu'ils étaient cons...aujourd'hui on croit à la déclaration suicidaire du recteur Gauthier "tous les petits français sont intelligents"...

    RépondreSupprimer
  9. Ni Napoléon ni de Gaulle n'ont eu besoin de raser Versailles. Le modèle d'Apathie serait plutôt Mao.

    RépondreSupprimer