lundi 5 juin 2017

L’intéressante mobilisation contre le projet Europacity

C’est un projet colossal, à 3,1 milliards d’euros, pour construire un gigantesque centre commercial et de loisir dans le triangle de Gonesse, dans le Val d’Oise à l’horizon 2024, avec le soutien de l’Etat, qui promet également une gare d’accès par les transports publics, au prix de 701 hectares de terres agricoles. Mais la mobilisation contre ce projet s’organise, comme le rapportait le Monde.


« Des radis, pas des caddies »

On ne peut pas faire plus à contre-temps que ce projet. En effet, les français vont moins dans les grands hypermarchés qui sont les locomotives de ces centres commerciaux géants et se tournent vers des formats plus petits, commerces de proximité, supérettes ou supermarchés. Les distributeurs français annoncent des initiatives pour prendre en compte cette évolution, Casino réduisant la taille de certains hypermarchés et Carrefour voulant faire passer le poids de ses plus grandes surfaces de 58% en 2012 à moins de 50% en 2019. Bref, d’un simple point de vue commercial, il peut sembler aberrant de vouloir créer un nouveau centre commercial dans une banlieue parisienne déjà saturée.

Mais surtout, il n’y a pas que les aspects commerciaux à prendre en compte. D’abord, même s’il ne s’agit pas de tout interdire, on peut diversement apprécier ce que l’édification de ces centres commerciaux a pu faire sur notre paysage, tant d’un point de vue esthétique que commercial, un thème cher à Natacha Polony. Pourquoi l’Etat devrait aider la construction d’un tel projet, qui bénéficierait d’un milliard d’euros de financement public ? Et quand on évoque les 12 500 emplois qui seraient créés, cela ne prend pas en compte ceux qui seraient détruits, dans ce capitalisme si schumpéterien qui ne pense qu’à ce qui ne se préoccupe jamais véritablement de ce qui est détruit.


Enfin, alors que l’excédent commercial agricole de la France ne cesse de se réduire, il est tout de même étonnant de vouloir sacrifier 701 hectares de terres agricoles de première qualité, placées idéalement pour approvisionner la première métropole du pays. C’est pourquoi j’apporte tout mon soutien à cette mobilisation contre ce projet qui ne me semble pas être dans l’intérêt de la France.

9 commentaires:

  1. @LH,

    Excellente mise en lumière d'une révolte d'une partie de la population contre l'Ordre marchand que constitue le libéralisme dans son ADN même. Bravo pour cette initiative qui prend acte du ras le bol de la société de marché et de l'Ordre du marché. Les gens comprennent bien que l'ultra libéralisme n'est que la réalisation parfaite et optimale du libéralisme en marche, cet ordre de destruction des solidarités naturelles entre les hommes entre eux et entre les communautés qu'ils constituent. Voilà un chemin de dépassement du libéralisme, des économismes d'une manière générale, pour un retour vers des valeurs véritables et une société enfin abstraite du discours du faux savoir économique. Le libéralisme n'est pas la fin de l'histoire. Le libéralisme n'est pas dans l'intérêt de la France, il n'est pas dans l'intérêt du monde. Dépassons le libéralisme. Bravo pour cet article !

    RépondreSupprimer
  2. Nouvelle forfaiture :
    https://ruptures-presse.fr/actu/referendum-pietine-pays-bas-ratification-traite-association-ue-ukraine/

    RépondreSupprimer
  3. Heureux de constater notre convergence sur la question de la protection des terres agricoles et de ces grands projets inutiles.
    Des projets qui ne sont pas fait pour répondre à un besoin réel mais pour dégager de nouveaux et conséquents profits à court terme pour les lobbys de l'immobilier et du BTP principalement.
    C'est le même cas de figure qu'à Notre Dame des Landes, où il s'agit de construire un deuxième aéroport alors que l'option rationnelle serait de réaménager l'aéroport existant.
    La situation écologique et la nécessaire souveraineté alimentaire de la France nous oblige à tout faire pour contrer ces projets d'un autre temps.
    Merci Laurent!

    RépondreSupprimer
  4. Sachant que la France est assez en retard sur le plan écologique, le discours de Macron en réponse à Trump laisse à désirer.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Monsieur Herblay,

    Merci pour votre article sur ce nouveau centre commercial.
    Je vous fais un petit résumé de mon parcours et de ce que je pense :

    Je suis formée en force de vente (BTS+ Licence professionnelle). J'ai commencé dans la vente il y a 24 ans. Sur 24 ans, j'ai bossé 17 ans en centre commercial ou en zone commerciale (vous savez ces zones avec des magasins type usines).Avec mon BTS, j'ai accédé uniquement à des postes d'adjointe. Il y a 7 ans j'ai pris un CIF et j'ai passé ma licence pro' en force de vente. Depuis, je suis passée manager animation réseau dans une enseigne qui n'a que des magasins en centre-ville. Et j'ai bien senti la différence de situation, d'atmosphère etc...dans le travail. Le centre commercial c'est assez dur. Vous êtes enfermé(e), lumières artificielles, du travail désarticulé : la semaine rien et le week-end et mercredi vous courrez comme une dingue, l'imposition progressive du travail le dimanche quand vous n'êtes pas tenu(e) de travailler le dimanche (avec 0 compensation salariale ou en terme de planning genre le mercredi pour les mamans...non dans la quasi majorité des cas car si le centre ou la zone est ouverte le dimanche, le dimanche est un jour comme un autre), une clientèle très différente : ceux qui sont dans la panade mais veulent consommer, ceux qui bossent mais qui comptent et ceux qui ne se posent pas trop de question(très, très rare dans la majorité des centres commerciaux de grande banlieue sauf ceux en périphérie carrément aux portes de la capitale). Résultats: des relations difficiles à gérer surtout quand vous êtes vendeuse(eur) que vous avez un fixe qui est au smic, pressurisé(e) pour avoir la variable (selon les ventes et le type d'articles vendus) pour dépasser les 1200€ par mois etc..etc..)
    Depuis que je suis passé en milieu urbain, je respire et les vendeuses et vendeurs que je rencontre sont largement plus épanouis et sereins. Beaucoup sont jeunes et feront comme moi (reprise de formation) et puis il y a celles et ceux qui sont entrés dans le métier dans les années 80 voire 70 et partiront à la retraite. Beaucoup ont fait un passage en centre commercial et sont revenus ou venus au centre ville. Enfin, les emplois créés dans ce futur centre seront surtout des emplois au smic ou au salaire médian. Peu seront du tertiaire/service haute gamme.
    Bonne journée
    Hakima

    RépondreSupprimer
  6. Pourquoi les Français auraient leur mot à dire à propos d'un territoire qui n'est plus en France ?

    RépondreSupprimer
  7. Je trouve scandaleux qu'on détruise des terres agricoles pour construire des centres commerciaux alors que cela est interdit pour construire des logements.

    A qui fera-t-on croire que la France manque de centres commerciaux et pas de logements ?

    Il faudrait peut-être aussi se demander pourquoi tant de consommateurs vont faire leurs courses dans ces centres commerciaux en banlieue.

    Mon avis : ceux qui habitent en ville ne vont pas faire leurs courses en banlieue. Mais comme le logement en ville est hors de prix beaucoup n'ont pas le choix et habitent en banlieue. Ce serait pourtant un problème facile à résoudre, il suffirait d'abolir les normes d'urbanisme malthusiennes pour résorber la pénurie et faire retomber les loyers à des niveaux accessibles pour tous.

    Pour ne rien arranger une fois installées en banlieue les classes moyennes et populaires s'aperçoivent qu'elles sont indésirables en ville : parkings payants, de plus en plus rares et chers, voies d’accès supprimées les unes après les autre par les municipalités.

    Pourquoi iraient elles faire leurs courses dans ces villes qui les ont chassées et qui font tout pour les empêcher de revenir ?

    Ivan

    RépondreSupprimer
  8. Pourtant la transition écologique est paraît-il une priorité de notre nouveau gouvernement.
    Pour rappel, entre 2006 et 2012 en France, l'équivalent de 180 terrain de football était artificialisé chaque jour.
    http://www.gouvernement.fr/indicateur-artificialisation-sols

    RépondreSupprimer
  9. Tel/whatsapp: +229 61 82 42 84

    Grand féticheur SORCIER dit PAPA DJAKPATA Voyant féticheur VODOUNON donneur de portefeuille Magique d'argent peut intervenir dans les domaines suivants :Jeune étudiants diplômé homme d'affaire femme vous qui avez besoin d'argent pour réaliser des projet et réaliser vos rêve plus de soucis pour avoir de l'argent contactez votre Marabout sorcier féticheur PAPA VODOUN pour vos portefeuille Magique valise d'argent .

    Portefeuille Magique pour vos affaire qui donne 20.000€ par semaine .
    Portefeuille mystique magique qui donne 50.000 € $ par jour et mois pendant 1 ans
    Portefeuille Magique qui vomis de l'or et de l'argent par jour 10.000€$ par jours 2 ans
    VALISE MYSTIQUE MULTIPLICATEUR DE BILLET DE BANQUE QUI DONNE 200.000€ PAR JOURS PAR MOIS
    VALISE MAGIQUE MYSTIQUE QUI DONNE 500.000€ PAR MOIS PAR JOURS POUR HOMME D'AFFAIRE POLITIQUE
    VALISE MAGIQUE DE BANQUE MULTIPLICATEUR DE BILLET DE BANQUE DES EUROS € DOLLARS PAR JOURS
    STATUETTE QUI VOMIS DE L'OR ET DE L'ARGENT
    voici mes contacte
    Tel/whatsapp: +229 61 82 42 84
    tel/viber:+229 61 82 42 84
    tel: +229 61 82 42 84
    Email: maitredjakpata@gmail.com
    Email:hebiossomaitre@gmail.com
    site web :https://maitredjakpata.wixsite.com/retour-affectif

    RépondreSupprimer