lundi 12 juin 2017

Macron résignation plutôt que Macron-mania


Des borgnes au pays des aveugles

Bien sûr, il y a de vrais enthousiastes à l’égard du nouveau président de la République, que l’on retrouve notamment dans l’intelligentsia politico-médiatique qui ne recule devant aucune exagération dans ses unes ou tribunes pour tresser les louanges de l’hôte de l’Elysée, dont le discours est pourtant tout aussi vieillot que périmé, et ne sert qu’une petite minorité. Mais ce qui est frappant dans le vote d’hier, c’est le fait que, finalement, seulement 15% de l’électorat s’est déplacé pour soutenir ses candidats. Bref, nous sommes très loin de l’enthousiasme des grands moments de la Cinquième République, de l’avènement de la nouvelle république gaullienne, au tournant à gauche de 1981.

La victoire de la République En Marche est avant tout une victoire par défaut, sans réelle adhésion, du fait d’un rejet des autres partis. Le Parti dit Socialiste, s’effondre, beaucoup de ses sortants étant éliminés dès le premier tour, anciens ministres, premier secrétaire ou candidat à la présidentielle. Les Républicains parviennent à repasser le cap des 20%, mais ils devraient perdre la moitié de leurs députés, signe qu’ils ne forment pas une opposition solide, n’ayant obtenu les voix que d’un français sur dix. Le bilan des deux autres principales formations d’opposition n’est guère brillant, avec un fort recul par rapport au premier tour des présidentielles, soit un plus fort recul encore en voix. 


Le record historique d’abstention en dit long. Les Français se montrent pour moitié indifférents à la composition de l’Assemblée, un tiers a voté contre lui et seulement un sixième expriment leur soutien. La fragmentation actuelle du paysage politique lui donnera une forte majorité, mais il faut sans doute en retenir que cette majorité n’est qu’une résignation, faute de mieux, pour l’instant.

34 commentaires:

  1. Il ne reste plus grand-chose à part LREM. Et lorsque la bulle Macron éclatera, il ne restera plus rien du tout. La nature ayant horreur du vide, il se passera forcément quelque chose. Mais quoi ?

    RépondreSupprimer
  2. Bref, le "dégagisme" continue jusqu’à l'éclatement de la bulle! Pour l'instant c'est l'UE de Bruxelles qui se frotte les mains...!

    RépondreSupprimer
  3. « Si nous voulons que tout reste tel que c'est, il faut que tout change »
    Giuseppe Tomasi di Lampedusa
    Je cite tout spécialement un auteur italien car la montée de En Marche présente de frappantes analogies avec celle de Forza Italia.

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Il y a tout de même des raisons de se réjouir de ces résultats : échec du FN, échec de la droite LR, effondrement du PS… Et nous avons échappé au programme thatchérien de Fillon (casse de la sécu, retraite à 65 ans...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'indépendant12 juin 2017 à 13:57

      Vous n'êtes pas difficile. Les rares bons députés sont en passe d'être battus : NDA, Myard, Poisson, Lassalle. Catastrophique.

      Supprimer
    2. Léger problème : le programme concocté par l'actuel président ressemble à s'y méprendre à ce "programme thatchérien de Fillon" qui, à juste titre, vous faisait si peur...

      Supprimer
  6. L'échec du FN est surtout la conséquence de la nullité de ses dirigeants, et plus particulièrement de sa présidente, Marine Lepen.Cela dit dans les années à venir la nécessité pour la France de retrouver les instruments juridiques de la souveraineté va de nouveau réapparaitre et la recette du "système" "il faut tout changer pour que rien ne change" qui a très bien marché en 2017, finira tôt ou tard par être "bousculée" car quand quelque chose ne marche pas la nature a, en effet, horreur du vide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfaitement d'accord avec vous, il va falloir qu'un "vrai" parti de droite réapparaisse. Le FN sous sa fore actuelle ne pourra pas survivre et c'est tant mieux. Mais, sous peine de catastrophe, il faudra bien donner à ses millions d'électeurs le moyen de s'exprimer et d'être entendus.

      Supprimer
  7. Voilà à quoi mène un régime présidentiel, 30% des voix et 80% de sièges à l'AN, the winner takes all.

    RépondreSupprimer
  8. En inversant le calendrier électoral, Lionel Jospin a transformé le scrutin législatif en simple sas de validation de la présidentielle. Il n'est pas étonnant que les Français en tirent les conséquences. Il sera en revanche intéréssant de voir si les élections locales se transformeront en élections de vote sanction comme ce fut le cas sous NS et FH.

    JZ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour cela encore faudrait-il qu'il y ait un parti d'opposition capable de présenter des candidatures locales. Ce n'est pas gagné.

      Supprimer
  9. cela montre clairement le problème démocratique de la 5ième république, et c'est vrai la constitution de la 5ième est à remplacer si on veut renouer avec une vraie démocratie.

    RépondreSupprimer
  10. Duflot, Hamon, Cambadélis, Lamy, Mennucci, Guigou, Cosse, explosés façon puzzle !
    Yade, Guaino, adieu !
    NKM, Lamour, Legaret, ciao au 2ème tour.
    NDA, Philippot, Collard certainement ciao aussi au 2ème tour.

    La grande lessiveuse insipide Macron est passée par là.
    PS et FN ont du souci à se faire.
    FI peut afficher des illusions de façade mais bon...
    Les Rep limitent la casse et n'ont qu'à faire le dos rond pendant 5 ans. Mais comme ils sont d'accord avec le Mac au niveau économique, il va falloir qu'ils soient sacrément hypocrites quand même pour repasser devant.

    Sans parler des 51,3% d'abstention des français dégoutés aussi bien des anciens que des nouveaux.
    ça me fait penser à la façon dont ça se passe en grande entreprise : un tout petit noyau dur qui a tous les pouvoirs, qui s'appuie sur un petit cercle de débilos, de lèches bottes, de soumis ou d'arrivistes et qui dégoute tout le reste de la boite.

    Macron dit "cul bordé de nouilles" ou dit "le gars à qui on pardonne tout passqu'il est tellement sympaaaa" ou l'archétype du cadre-sup-dirlo de la République, âme damnée de l'actionnaire planqué par derrière, qui lui n'a pas fini de se marrer et qui n'a pas fini de s'étonner de la connerie de l'être humain, et du mélange talent-baraka-sans complexe de son Mac de service.

    ***Jacko***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis moins d'accord avec les FI et le FN. Le FN est à un tournant mais en 5 ans il a largement le temps de se refaire la cerise. Il ne faut pas oublier qu'en 2007 Sarko pensait l'avoir marginalisé ... mais dès 2012 le FN égalait son meilleur score à une présidentielle. Surtout que comme vous dites les LR sont dans une position inconfortable entre ceux voulant être constructifs avec Macron et d'autres dans l'opposition même si d'accord avec certaines orientations. Conséquence le FN peut devenir le plus gros parti à droite, dans une droite éclatée. Surtout si des LR se rapprochent du FN, ça semble être un souhait même un objectif du FN.
      Quant aux FI le fait important est qu'il soit devant le PS et ses alliés. Ca parait pas dur mais le PS est un vieux parti très structuré avec des barons. Donc ça n'est pas si anodin. En plus comme en Marche c'est certainement le parti/mouvement le plus jeune avec le plus de novices. Les scores ne sont pas si mal mais c'est l'absention qui coute cher à ce parti. Surtout que ce parti visait les endroits les plus populaires donc ceux avec l'abstention la plus forte ça n'aide pas surtout pour les législatives.
      Il faudra voir les élections à venir notamment européennes qui peuvent être intéressantes. Pour se faire une idée surtout si En Marche commence à donner des signes de faiblesses à ce moment la ça peut donner des résultats surprenants.

      Supprimer
    2. Au niveau du FN, j'attends de voir les prochains épisodes et notamment ce que fera Philippot, qui ne sera certainement pas élu député. Aura-t-il les couilles de partir et les moyens de monter un autre parti ? à voir. Et puis, il n'attire pas non plus des tonnes l'électeur.
      Je pense que le FN va rentrer dans une traversée du désert, même si effectivement MLP sera certainement élue députée et qu'ils garderont toujours une base solide entre 12 et 20% selon les périodes.
      Mais ils resteront toujours un épouvantail, surtout s'ils gardent le nom FN et la marque Lepen. Et s'ils abandonnent le nom FN et virent les Lepen, ils explosent en vol, donc...

      Quant à FI, la France populaire et rurale ne les porte quand même pas aux nues. C'est plus bobo-land.
      Mais bon, Mélenchon sera certainement élu député et pourra continuer à faire le malin pendant 5 ans avant de partir déprimer en retraite.

      Les élections européennes seront certainement intéressantes sociologiquement, mais pas politiquement.

      ***Jacko***

      Supprimer
    3. Boboland pour FI c'est un peu vague (Méluche est quand meme arrive en tete chez les jeunes et en deuxieme position chez les employés, ne l'oublions pas). A la limite les bobos de "gauche" ont voté FI, les bobos libéraux pour Macron. Ca fait beaucoup de bobos pour un pays...

      Supprimer
  11. Revoilà les stratèges de comptoir, dont Herblay qui n'ose pas tout à fait écrire que le résultat n'est pas si mauvais mais le pense très fort (et se trompe, comme à son habitude de boussole qui indique le sud).

    RépondreSupprimer
  12. Disons surtout que l'opposition antilibérale a été nulle : trop divisée et passant son temps à se tirer dans les pattes les uns des autres plutôt qu'à critiquer le programme de Macron.
    Macron est vraiment le candidat de l'establishment, pas seulement des médias et de la bourse. On voit bien que Mélenchon ou Herblay sont contents que Macron soit élu plutôt que Marine, Marine contente que Macron soit élu plutôt que Mélenchon. Les problèmes d'une grande majorité des Français, victimes du néolibéralisme, notre élite s'en fout : du moment qu'elle profite du système…

    RépondreSupprimer
  13. Les candidats FN se comportent parfois de manière plus honorable et responsable qu'un quelconque Herblay :

    "#98801 et #98802 : en Nouvelle-Calédonie, le FN invite à voter LR et UDI
    Le Front National, éliminé au premier tour, appelle ses électeurs de Nouvelle-Calédonie à voter au second tour pour la candidate LR dissidente Sonia Backès et le candidat UDI Philippe Gomès. Une condition pour cela: qu'ils s'engagent «sur l'honneur à ne jamais accepter l'indépendance de la Calédonie Française et à contribuer pour les échéances à venir à constituer une alliance de toutes les forces politiques favorables à l'unité de la République française et au maintien de la Calédonie dans la France face aux extrémistes indépendantistes antifrançais».

    Dans moins de 18 mois, au terme des vingt années du processus de décolonisation progressif de l'accord de Nouméa, les Calédoniens se prononceront pour ou contre l'indépendance, lors d'un référendum d'autodétermination programmé en novembre 2018."


    selon le Figaro.

    Cela n'étonnera personne que ces gens du FN sachent se comporter, à l'occasion, de manière plus estimable que ce pauvre monsieur Herblay.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof !

      Dans une circonscription c'est divers droite contre divers droite et dans l'autre c'est régionaliste contre UDI.

      C'est pas tout à fait la même chose que si le FN appelait à faire barrage à Macron dans tous les cas. D'ailleurs j'aimerais que JLM aussi appelle à faire barrage à Macron dans tous les cas.

      Mais on peut toujours rêver...

      Ivan

      Supprimer
    2. Déjà plus courageux : dans la 1ère du Nord (celle de Roger Salengro, Pierre Mauroy et Bernard Roman) le candidat FN éliminé au 1er tour Eric Dillies appelle à voter au second pour le FI Adrien Quatennens.

      http://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-pas-calais/nord/lille-metropole/lille/legislatives-lille-eric-dillies-fn-appelle-voter-candidat-lfi-adrien-quatennens-1274973.html

      Ivan

      Supprimer
  14. Il n'y a que quatre candidats élus au 1er tour, mais les médias nous parlent de raz-de-marée LREM.

    On veut donc nous démobiliser d'autant plus que rien n'est encore perdu.

    Ivan

    RépondreSupprimer
  15. @ Moi

    On peut raisonnablement espérer que l’après-Macron sera mieux. Et, en effet, il y a plusieurs raisons de se réjouir en effet.

    @ Anonymes

    Ce régime qui donnera une forte majorité à Macron sera aussi celui qui permettra à une vraie alternative d’en avoir une également. La vraie démocratie, est-ce ce que nous avions sous la Quatrième République ?

    @ Jacko

    Assez bon résumé et analyse intéressante de l’avenir

    @ Bowthan

    Difficile de savoir ce qui va se passer. Je crois que le champ des possibles est grand ouvert, plus que jamais peut-être

    @ Albert

    J’ai voté blanc au second tour puisqu’aucun ne me réjouissait

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "On peut raisonnablement espérer que l’après-Macron sera mieux."
      Vous nous aviez déjà promis que les choses allaient s'améliorer. Ces élections prouvent que vous aviez tort. Je ne vois guère de raison de se réjouir. Allez dire ça à ceux qui vont être licenciés ou s'appauvrir à cause de la politique qui va être menée.
      Je vois bien la situation aux prochaines présidentielles : comme le FN sera plus extrémiste et plus fort encore à cause de la colère des plus modestes, comme les partis antilibéraux seront toujours affaiblis par leurs divisions et leurs ambiguïtés, Macron sera réélu triomphalement comme seule alternative crédible au fascisme.

      Supprimer
  16. Jusqu'ici, je pensais que la bonne stratégie était de faire barrage à Macron au 2e tour, maintenant je pense l'inverse. J'espère qu'il aura plus de 480 députés, ce qui donnera une AN non représentative et trop peu légitime.

    Le scrutin majoritaire avait au moins le mérite d'envoyer des élus locaux à l'AN et qui était le porte-voix des habitants. Mais maintenant que le cumul des mandats est interdit, il n'y a aucun intérêt. La meilleure solution est le système Grec: proportionnelle intégrale avec un bonus de siège pour la liste qui arrive en tête. De cette manière, l'AN est plus représentative, et on évite les soucis de la 4e république.

    Pour contrer l'abstention, soit on rend le vote obligatoire, soit on fixe un délai de 6 mois minimum entre des élections nationales. La campagne des législatives a été inexistante et Macron et Phillipe se sont juste cantonnés à prendre quelques postures. Aucune décision prise, voir même de pseudo décision.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai oublié de dire un truc. Je vois déjà ce qu'il va se passer dans les 5 ans. Il y aura un bloc des marcheurs de droite et un bloc des marcheurs de gauche qui vont se former (européistes de centre droite contre européistes de centre gauche). Soit la reformation de l'UMP et du PS, mais avec d'autres visages. 15 ans de perdu...

      Supprimer
  17. http://www.telegraph.co.uk/news/2017/06/12/tory-labour-mps-plot-secret-deal-ensure-soft-brexit/

    "Senior Cabinet ministers are engaged in secret talks with Labour MPs to secure cross-party backing for a soft Brexit, it has emerged.

    Some of the most senior members of Theresa May's team have been discussing how to force the Prime Minister to make concessions on immigration, the customs union and the single market.

    There have also been discussions of a cross-party Brexit Commission to agree common ground between the parties and ensure an orderly withdrawal from the EU.
    Mrs May is understood to have been “aware” of the plot for several days but so far has done nothing to stop it."

    et ce n'est pas sa veste aux récentes élections qui va lui permettre de s'y opposer, à supposer qu'elle le veuille. Quoiqu'en dise the Economist...

    RépondreSupprimer
  18. "La vraie démocratie, est-ce ce que nous avions sous la Quatrième République ?"

    En tous cas, c'est certainement pas cette V ème à bout de souffle complètement archaïque et en décalage total par rapport à tout ce qui se fait dans les autres pays développés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Singer les autres n'est pas une solution pour "sortir du lot"! On commence a le constater, la France se "détruit" pour se mettre au niveau des autres! On appelle cela: "réformes"!

      Supprimer
  19. @ Anonyme

    Raisonnement intéressant. Par principe, je n’aime pas trop la proportionnelle, qui donne un pouvoir colossal aux partis

    @ Anonyme 6h32

    Merci pour le lien. On verra ce qui arrivera

    @ Anonyme 7h50

    Je reviendrai dessus

    RépondreSupprimer
  20. "Par principe, je n’aime pas trop la proportionnelle, qui donne un pouvoir colossal aux partis"
    là on aura un parti qui aura 80% des députés avec 16 ou 17% des voix des électeurs potentiels. Est-ce mieux ou plus démocratique? Grand temps de changer de ces institutions monarchiques de la 5ième. Et je ne vois pas pourquoi dans un monde qui change, elles devraient être figées ad vitam eternam.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si les gens ne sont pas capables de s'unir, vous pouvez mettre tous les systêmes institutionnels que vous voulez, mais vous ne réglerez aucun problème.

      Les responsables de ce fiasco sont les partisans de la vraie alternative économique, qui ne sont pas foutus de se rassembler.

      Supprimer
  21. Tel/whatsapp: +229 61 82 42 84

    Grand féticheur SORCIER dit PAPA DJAKPATA Voyant féticheur VODOUNON donneur de portefeuille Magique d'argent peut intervenir dans les domaines suivants :Jeune étudiants diplômé homme d'affaire femme vous qui avez besoin d'argent pour réaliser des projet et réaliser vos rêve plus de soucis pour avoir de l'argent contactez votre Marabout sorcier féticheur PAPA VODOUN pour vos portefeuille Magique valise d'argent .

    Portefeuille Magique pour vos affaire qui donne 20.000€ par semaine .
    Portefeuille mystique magique qui donne 50.000 € $ par jour et mois pendant 1 ans
    Portefeuille Magique qui vomis de l'or et de l'argent par jour 10.000€$ par jours 2 ans
    VALISE MYSTIQUE MULTIPLICATEUR DE BILLET DE BANQUE QUI DONNE 200.000€ PAR JOURS PAR MOIS
    VALISE MAGIQUE MYSTIQUE QUI DONNE 500.000€ PAR MOIS PAR JOURS POUR HOMME D'AFFAIRE POLITIQUE
    VALISE MAGIQUE DE BANQUE MULTIPLICATEUR DE BILLET DE BANQUE DES EUROS € DOLLARS PAR JOURS
    STATUETTE QUI VOMIS DE L'OR ET DE L'ARGENT
    voici mes contacte
    Tel/whatsapp: +229 61 82 42 84
    tel/viber:+229 61 82 42 84
    tel: +229 61 82 42 84
    Email: maitredjakpata@gmail.com
    Email:hebiossomaitre@gmail.com
    site web :https://maitredjakpata.wixsite.com/retour-affectif

    RépondreSupprimer