samedi 15 juillet 2017

Ce que dit la phrase du patron de l’UDI sur son salaire

Il y a près de 10 ans, Hervé Mariton affirmait déjà qu’il faisait partie de la classe moyenne supérieure. En 2017, c’est au tour de Jean-Christophe Lagarde, patron des députés UDI, d’oser affirmer qu’il gagne moins que le salaire moyen des Français ! Décidément, les anciens UDF ont bien du mal à évaluer leur rémunération par rapport à ce que touchent ceux qu’ils sont sensés représenter.



Une vision complètement déformée de la réalité

Les chiffres sont sévères avec le député. Le salaire médian des Français dépasse à peine 1 700 euros par mois, quand le salaire moyen est sous les 2 000 euros par mois. Selon l’INSEE, on rentre dans les 10% qui gagnent le plus à partir de 5 246 euros par mois. Et l’accès au 1% les plus riches commence à 7 350 euros nets par mois pour un célibataire et le double pour un couple. Résultat, avec ses 7 209 euros bruts par mois, Lagarde est confortablement dans les 10% les plus riches, pour ne pas dire plus... En effet, chose que Le Quotidien a oublié, les députés touchent aussi 5 840 euros par mois d’indemnité représentative de frais de mandat, auquelle s’ajoute la gratuité du train et de la téléphonie.

Bref, avec plus de 13 000 euros de traitement mensuel et quelques avantages en nature, les députés font partie, assez logiquement, des très hauts revenus, proche du 1% qui touchent le plus, mais en aucun cas des classes moyennes, comme certains osent l’affirmer. Pourtant, il est probable que le député UDI est sincère quand il dit gagner moins (en salaire horaire) que la moyenne des Français, aussi ridicule soit-il. Mais cela indique sans doute une profonde déconnexion avec la réalité, une incapacité à saisir la situation matérielle réelle de ses concitoyens, sans doute renforcée par l’explosion des plus hauts salaires, qui donnent l’impression à un député qu’il est loin du sommet.

Quelle drôle d’époque vivons-nous ! Une époque où l’infobésité, ce trop plein de tout pour un temps trop rapide, et les inégalités font complètement perdre pied à une partie des élites qui en viennent à penser sincèrement être proche de la moyenne, tout en gagnant 7 fois plus ! Comment espérer qu’un tel député mène une bonne politique avec une vision si déformée de la réalité ? 

8 commentaires:

  1. Macron et son gouvernement sont des escrocs en train de dépouiller le livret A qui est l'épargne des revenus modestes. Le macronisme est une honte, une duperie d'échelle industrielle.

    RépondreSupprimer
  2. Des minables et des salauds... bien dans la moyenne de l'air du temps

    RépondreSupprimer
  3. Si Monsieur LAGARDE estime être mal payé (cela doit lui convenir quand même vu sa longue "carrière" politique), il peut toujours démissionner et aller voir dans le privé.

    RépondreSupprimer
  4. Et les journalistes des grands médias se gardent bien de corriger, car eux aussi aiment faire croire qu'ils appartiendraient à la classe moyenne.

    C'est pourquoi ils dénoncent comme des attaques contre la classe moyenne des mesures qui ne touchent en réalité que la classe supérieure, les CSP+

    On peut citer le plafonnement des allocations familiales, ou encore la réduction d'impôt pour l'emploi de personnes à domicile.

    Ivan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme pour l'heure il est plutôt question de mesures en faveur des hauts revenus, on dira que ce sont des gestes en direction de la classe moyenne.

      Ivan

      Supprimer
  5. @ Ivan

    C’est juste que certains journalistes sont CSP+ (je me souviens de délires de présentateurs de Canal Plus de la grande époque évoquant leurs petits moyens), mais une grande majorité a été précarisée du fait de la captation du marché publicitaire par Google puis Facebook.

    Mais d’accord sur le discours employé. Mais sur le budget actuel, le masque se lève…

    RépondreSupprimer
  6. Connaissez-vous l' « elite anxiety » ? C'est la nouvelle maladie qui ne frappe que les riches : l' « anxiété des riches ».

    1- Quelle est la priorité des riches ?

    Réponse :

    La priorité des riches est d'éviter que 80 % des citoyens se révoltent contre les 20 % des citoyens les plus riches. En clair : les riches veulent éviter qu'il y ait une révolution.

    2- Comment les riches ont-ils réussi à empêcher le déclenchement d'une révolution ?

    Réponse :

    Les riches ont donné aux 80 % des citoyens le « tittytainment » (le pain, et aussi les jeux). Les riches ont donné aux classes populaires et aux classes moyennes :

    - une alimentation suffisante (le RMI, le RSA, les Restos du Coeur, les soupes populaires, les « food stamps »)

    - des jeux pour détourner l'attention. Concrètement, c'est le divertissement (la télévision, la coupe du monde de football, les rencontres sportives). L'organisation des Jeux Olympiques est très importante pour le pouvoir politique : ça permet de distraire le peuple, de détourner son attention. Pendant que le peuple regarde les Jeux Olympiques, il ne fait pas la révolution.

    Le « tittytainment » est une idée de Zbigniew Brzezinski. Source : Hans-Peter Martin, Harald Schumann, « Le piège de la mondialisation », Solin Actes Sud, page 12.

    3- Aux Etats-Unis, et dans les pays occidentaux, les riches ont maintenant un nouveau problème : l'automatisation et l'intelligence artificielle vont détruire la moitié des emplois existants.

    « Avec l'automatisation et l'intelligence artificielle, presque la moitié des emplois américains n'existeront plus dans 20, 30 ans. »

    Cela provoquera des bouleversements : au mieux une révolution, au pire la fin du monde tel que nous le connaissons, le chaos.

    Les investisseurs à l'origine de ces bouleversements voudront être barricadés si le "Grand Soir" survient... à défaut de chercher à l'éviter. Les riches ont donc commencé à se chercher un refuge : ils ont choisi la Nouvelle-Zélande.

    Lisez cet article :

    Comment les milliardaires anxieux de la Silicon Valley comptent échapper à la fin du monde.

    https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/030439458585-comment-les-milliardaires-anxieux-de-la-silicon-valley-comptent-echapper-a-la-fin-du-monde-2102100.php

    RépondreSupprimer
  7. C'est plutôt au delà de 2780 (33 3360/12) euros par moi de revenus pour une personne seule qu'on rentre dans les 10% les plus riches. Le chiffre que vous citez correspond en effet au ménage moyen, qui comprend plus d'une personne, et Lagarde faisait bien référence à ses revenus personnels.

    RépondreSupprimer