lundi 17 juillet 2017

L’impasse FN mise à nu

Avant les présidentielles, certains soutenaient que le FN pouvait parvenir un jour au pouvoir. Pendant la majorité de la campagne, Marine Le Pen était en tête des sondages, entre 25% et 28%, et même si elle était donnée perdante au second, la progression réalisée en quelques années remettait en cause la théorie du plafond de verre. Mais après les élections, l’impasse du FN semble éclatante.


Structurellement minoritaire et peu crédible

Dans les prochaines années, nul doute que les frontistes continueront à nous abreuver des plus de dix millions de voix de Marine Le Pen au second tour des élections présidentielles face à Macron, un record pour le FN. D’abord, il faut souligner que face à l’ancien ministre d’un gouvernement ultra-impopulaire, un tel score, qui plus est avec 4 millions de personnes se déplaçant pour voter sans voter pour elle ou pour Emmanuel Macron, montre aussi que plus de 24 millions de personnes ont refusé de voter pour le FN et à peine 10 millions s’y sont résignés, face à un adversaire qui était peut-être le meilleur pour lui permettre de rassembler un maximum d’électeurs, sans grand enjeu.

Le bilan de cette séquence électorale est accablant pour ceux qui récusent la théorie du plafond de verre. Avec 21% des voix, Marine Le Pen fait à peine 3 points de mieux qu’en 2012, moins qu’aux régionales ou aux européennes intermédiaires. Et après son débat calamiteux d’entre deux tours, on peut penser qu’elle ne ferait même plus 21% aujourd’hui, et n’atteindrait même plus le second tour. C’est ce que semble indiquer les scores des élections législatives, où le FN a fait moins qu’en 2012, à 13,2%, avec à peine 3 millions de voix, qui relativisent grandement les 10 millions de voix du second tour que le FN brandit pour ne pas admettre les limites de leur parti et de leur dirigeante.

Pourtant, le contexte était idéal pour le FN, qui avait une occasion unique de s’imposer comme la principale force d’opposition au président de la République, en étant son opposé le plus clair, et en l’ayant affronté au second tour. Le FN aurait du effacer une droite qui a du mal à se distinguer de Macron, trop proche sur bien des questions. Mais non, c’est LR que les Français ont préféré comme première opposition à Macron et la France Insoumise lui conteste l’alternative radicale. Le FN a raté une nouvelle occasion historique de changer de statut politique, et pour un parti qui a quand même 45 ans, toujours dirigé par un Le Pen, on peut penser qu’il ne sortira jamais de son statut protestataire.


D’ailleurs, souhaite-il vraiment en sortir ? Plus soucieux de ses intérêts que de ceux des Français, le FN défend une proportionnelle intégrale, qui lui garantirait un nombre plus important et moins fluctuant d’élus et de subsides, tout en lui refusant à jamais le pouvoir. Mais l’impasse est tellement évidente que les Français pourraient bien également réserver le même sort au FN qu’au PS…

17 commentaires:

  1. L’évolution des sondages montrent à mon sens que, si Marine Le Pen avait mené une campagne plus intelligente et plus cohérente, elle aurait pu briser ce fameux plafond de verre.
    Mais aujourd’hui le FN est plongé dans une crise car ce parti est divisé en deux courants : celui de Filippot et celui de Marion Maréchal, et il semble que ce soit le second qui soit en passe de l’emporter. De toute façon, il sortira affaibli de cette séquence. Mais prenons garde de ne pas l’enterrer trop vite comme nous l’avions imprudemment fait entre 1998 et 2002, après la scission de Brunon Megret. J’espère pour ma part que la France Insoumise prendra le leadership de l’opposition au néolibéralisme européen, et de ce point de vue l’affaiblissement du FN est une opportunité pour LFI.

    RépondreSupprimer
  2. Il est clair que le FN de MLP a échoué alors que les conditions étaient optimales même si le plafond de verre se relève à cette occasion. C'est tout le problème quand on s'appelle FN et le Pen qui pose un problème rédhibitoire. Ils sont les rentiers des malheurs de notre pays, empêchent toute authentique alternance donc la crise qu'ils connaissent peut-être de bonne augure.
    Cependant il est non moins clair que les LR ne seront jamais vraiment la seule opposition à Macron tant le programme de Macron est le leur. Une opposition est crédible lorsqu'elle est totale et pas à moitié ou partielle et donc à ce jeu-là seule la France insoumise de JLM et les siens tireront leur épingle du jeu. C'est donc eux qu'il faut "travailler au corps" pour leur montrer que nulle alternative politique, économique et sociale ne peut avoir lieu dans le cadre de cette Europe. Ce doit être une priorité aussi que de leur démontrer qu'on ne peut courir 2 lièvres à la fois : la sortie de l'euro, condition indispensable mais pas suffisante comme l'exprime Jacques Sapir, et une bien hypothétique et irréaliste, inutile, 6è République.

    RépondreSupprimer
  3. Vous n'arriverez pas au pouvoir en traitant par le mépris le FN.

    Et on se demande ce qui vous permet d'afficher un tel mépris. Qu'avez-vous donc réalisé de si splendide, qui vous permettrait de prendre quiconque de haut ?

    Se réclamer du gaullisme ne vaut pas transfert du prestige de l'homme au képi.

    RépondreSupprimer
  4. C'est toujours la même rengaine sur le "plafond de verre" et cela devient un peu lassant à la longue. La vérité, c'est qu'aucun parti souverainiste n'est à l'heure actuelle suffisamment crédible pour se voir confier la responsabilité politique de gouverner la France. Majoritairement, les Français ne veulent pas sortir de l'euro et encore moins quitter l'Union européenne (Asselineau, le candidat du "Frexit", l'a appris à ses dépens en obtenant un score ridicule). Pour que les choses changent, il faudra que la situation économique se dégrade fortement et que la crise migratoire atteigne un stade critique. Dans cette hypothèse, le "plafond de verre" pourrait rapidement exploser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les partisans du Frexit constituent une population tellement hétérogène qu'elle pourrait éventuellement s'unir autour d'un référendum pour la sortie de l'UE mais en aucun cas pour élire un président. Personnellement aux présidentielles je ne pourrais voter ni pour Mélenchon parce qu'il est partisan du passage au fédéralisme, ni pour Dupont-Aignan Young Leader de la FAF, ni pour Asselineau qui arbore le drapeau de l'ONU et de la francophonie, ni pour Le Pen agent du sionisme, de la fm et des forces les plus réactionnaires. La sortie de l'UE ne se fera pas par les urnes.

      Supprimer
  5. S'il continue comme cela, Macron sera le grand briseur de plafond...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qu'on attend de lui. Pour l'instant, il marche sur l'eau, il a la baraka, mais la réalité finira un jour ou l'autre par le rattraper.

      Supprimer
    2. Marcher sur l'eau? Dans ce cas Tony Blair marchait sur l'eau il y a 20 ans. Les Anglais ont réélu Blair en étant conscients du caractère imposteur du personnage, simplement parce qu'ils voulaient une pause dans la casse sociale Tory. Le masque tomba avec l'Irak, alors même que le PM briton ne faisait qu'appliquer le traditionnel alignement inconditionnel anglais sur Washington. Il y a le même effet "par défaut" chez Macron, du fait d'une lassitude face aux promesses non tenues LRPS. Reste à savoir quelle pourrait être sa faute majeure à lui.

      JZ

      Supprimer
  6. @ Moi

    Mais peut-elle mener une campagne intelligente et cohérente ? La situation actuelle rebat les cartes en effet.

    @ Anonyme 9h43

    En effet, Mélenchon semble tirer son épingle du jeu, malgré des angles morts (et notamment une Sixième République qui risquerait de favoriser les idées opposées)

    @ Marc-Antoine et Anonyme 12h01

    Lassant, mais vérifier en 2017 lors des présidentielles et des législatives. Pas sûr qu’une grave crise favorise MLP et le FN tant ils se sont décrédibilisés

    RépondreSupprimer
  7. Concernant la Sixième République, rien n'est écrit. Il s'agit avant tout de mettre en chantier une vraie refonte de notre démocratie. Les dernières élections ont bien montré l'illégitimité du pouvoir qui en sort. Les lobbys sont aujourd'hui bien trop influents.

    RépondreSupprimer
  8. "Lassant, mais vérifier en 2017 lors des présidentielles et des législatives."

    Oui, mais ce n'est pas un scoop. Tous les sondages annonçaient que MLP serait présente au second tour et elle l'a été (de justesse certes), tous les sondages annonçaient qu'elle serait largement battue dans tous les cas de figure et elle l'a été. Attention de ne pas l'enterrer trop vite (comme on avait enterré Mitterrand après son deuxième échec de 1974) car une nouvelle explosion du chômage couplée à une aggravation de la crise migratoire pourrait rapidement regonfler ses voiles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En terme d'habileté de stratège politique, il y a quelques étages d'écart entre MLP et Tonton. Des difficultés peuvent donner à MLP un peu plus d'élus locaux... mais pour l'Elysée je doute un peu. Soit MLP garde son vernis ouvriériste et se coupe de sa base, soit elle l'abandonne et le FN devient un LR de plus, perdant du coup la capacité à incarner un vrai changement. La seconde piste est à mes yeux la moins pire stratégiquement pour le FN mais elle ne fera pas selon moi office de route vers l'Elysée.

      JZ

      Supprimer
  9. On ne choisit pas un camp politique en fonction des chances qu'il a d'être victorieux, ou alors c'est par opportunisme ou qu'on pense qu'on a quelque chose à y gagner. Que m'importe de soutenir un camp ayant plus de chances de succès s'il ne représente pas mes idées ?

    RépondreSupprimer
  10. @ Vincent Nantes

    La Sixième République de LFI produirait pire il me semble

    @ Marc-Antoine

    Je pense qu’elle s’est décrédibilisée pour très longtemps. Son score doit être mis en perspective avec ce qu’est Macron, ses idées, son passé, qui le disqualifiaient largement.

    @ Toutatis

    Je suis bien d’accord

    RépondreSupprimer
  11. Je rappelle que le score de Marine Le Pen (34%) est le meilleur jamais obtenu par un parti "antisystème" sous la cinquième République. Quant à Macron, ses idées libérales et européistes font consensus au sein de l'"UMPS" qui reste encore majoritaire.

    RépondreSupprimer
  12. le célèbre "plafond de verre" s'élève vous ne pensez pas .... Ne soyez pas si définitif dans vos propos sur le fn ... cela bouge et bizarrement je vous trouve assez proche des idées de Philippot ...
    Il est bien Mélanchon mais... il est écartelé: Il est internationnaliste ou patriote ? En conséquence Il se plantera sur les problèmes d'immigration...

    Lenormand

    RépondreSupprimer
  13. Tel/whatsapp: +229 61 82 42 84

    Grand féticheur SORCIER dit PAPA DJAKPATA Voyant féticheur VODOUNON donneur de portefeuille Magique d'argent peut intervenir dans les domaines suivants :Jeune étudiants diplômé homme d'affaire femme vous qui avez besoin d'argent pour réaliser des projet et réaliser vos rêve plus de soucis pour avoir de l'argent contactez votre Marabout sorcier féticheur PAPA VODOUN pour vos portefeuille Magique valise d'argent .

    Portefeuille Magique pour vos affaire qui donne 20.000€ par semaine .
    Portefeuille mystique magique qui donne 50.000 € $ par jour et mois pendant 1 ans
    Portefeuille Magique qui vomis de l'or et de l'argent par jour 10.000€$ par jours 2 ans
    VALISE MYSTIQUE MULTIPLICATEUR DE BILLET DE BANQUE QUI DONNE 200.000€ PAR JOURS PAR MOIS
    VALISE MAGIQUE MYSTIQUE QUI DONNE 500.000€ PAR MOIS PAR JOURS POUR HOMME D'AFFAIRE POLITIQUE
    VALISE MAGIQUE DE BANQUE MULTIPLICATEUR DE BILLET DE BANQUE DES EUROS € DOLLARS PAR JOURS
    STATUETTE QUI VOMIS DE L'OR ET DE L'ARGENT
    voici mes contacte
    Tel/whatsapp: +229 61 82 42 84
    tel/viber:+229 61 82 42 84
    tel: +229 61 82 42 84
    Email: maitredjakpata@gmail.com
    Email:hebiossomaitre@gmail.com
    site web :https://maitredjakpata.wixsite.com/retour-affectif

    RépondreSupprimer