vendredi 6 octobre 2017

Sorel-Sutter, Pina, Boudjahlat, Bougrab : ces femmes qui défendent la République

Comme le soutenait Bernard Maris, la France, le pays de Marianne, c’est aussi un rapport aux femmes, l’égalité et la protection de leurs droits, sans pour autant tomber dans certains travers anglo-saxons. Et aujourd’hui, suivant la voie de Chevènement ou Polony, beaucoup défendent nos valeurs. Un grand merci à Malika Sorel-Sutter, Céline Pina, Fatiha Boudjahlat ou Jeannette Bougrab.


Mariannes des temps modernes

Il y a déjà 10 ans, Malika Sorel publiait « Le puzzle de l’intégration », un livre remarquable qui s’opposait frontalement à la vision communautariste anglo-saxonne alors développée par Sarkozy dans son livre « La république, les religions, l’espérance », avant d’invoquer en début de mandat le caractère supérieur du curé ou du pasteur sur l’instituteur. Depuis 10 ans, Malika Sorel-Sutter défend le modèle d’assimilation à la française. Ses ouvrages, ses écrits et son passage au Haut Commissariat à l’Intégration ont fait d’elle une figure de la défense de notre modèle national, intervenant régulièrement, notamment sur le FigaroVox, pour dénoncer les remises en cause de notre modèle républicain.




Mesdames, merci de vous battre pour une certaine idée de la France et de la République. Vous êtes les Marianne de notre époque, réveillant les consciences, dans un combat pourtant difficile. Vous entretenez l’espoir que nous retrouverons le chemin de notre modèle républicain, malgré les effarantes dérives de quelques uns. Un immense merci pour tout ce que vous faites.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire