samedi 27 août 2016

Burkini : la faute du conseil d’Etat, les sophismes de Raphaël Enthoven et la complaisance de Thomas Sotto

Hier, le Conseil d’Etat a jugé que l’arrêté d’interdiction du burkini de Villeneuve-Loubet porte « une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle ». Après des semaines de débat, et sous les applaudissements de la majorité des média, ce jugement est une honte pour l’institution.



L’effarant relativisme d'une partie des élites

Je serais curieux de connaître le sexe des juges du Conseil d’Etat qui ont porté un tel jugement. Comment notre plus haute cour de Justice peut émettre un jugement aussi aberrant ? Car faire de l’interdiction du burkini une « atteinte grave aux libertés fondamentales » est proprement révoltant. Comment peut-on faire de ce vêtement, qui manifeste un refus d’intégration, une ségrégation des femmes et la promotion d’une forme extrémiste d’islamisme, un symbole des libertés fondamentales ? C’est une forme de perversion de la pensée inquiétante de la part d’une telle institution. Même s’il y avait malheureusement matière juridique à un tel jugement, le faire au nom des libertés fondamentales est méprisable car c’est préserver les libertés fondamentales de ceux qui veulent faire reculer celles des femmes.

Naturellement, Raphaël Enthoven s’est rangé du côté de ceux qui refusent l’interdiction du port du burkini, même s’il a commis un texte amusant appelant les défenseurs du burkini à demander l’autorisation du port du bikini en Arabie Saoudite. Mais le philosophe ultra-libertaire et ultra-libéral s’est aussi livré à un exercice oratoire assez osé, lui permettant d’affirmer qu’en matière de burkini, résister, ce serait permettre. Dans un raisonnement alambiqué, où il rappelle pourtant le sens de ce vêtement, et le fait qu’il est une contrainte, il refuse l’interdiction car il ne faudrait pas permettre la victimisation de ceux qui le défendent et « les ennemis de la liberté prospèrent quand on renonce à une liberté, même quand c’est celle de se nuire ». Mais ne peut-on pas accepter la polygamie ou l’excision avec de tels raisonnements du moment que l’on trouverait des femmes pour dire qu’elles l’ont fait totalement volontairement ?

Europe 1 ne s’est pas arrêtée là avec l’interview effarante du grand imam de Bordeaux, Tareq Oubrou, un défenseur du burkini, par Thomas Sotto. Naturellement, les journalistes peuvent avoir une opinion, mais quand on réalise une interview, on doit être capable d’en faire au point en partie abstraction et questionner son invité. Vendredi, Thomas Sotto a été d’une complaisance qui n’a d’égale que celle des médias publics des régimes totalitaires. Non seulement il n’a pas posé la moindre question dérangeante à Tareq Oubrou, mais il lui a passé les plats, comme s’ils étaient les acteurs d’un duo répété à l’avance, le « journaliste » rappelant à l’Imam les arguments illustrant sa thèse au lieu de les questionner. Jamais un tel échange ne devrait être appelée une interview. Un contre-exemple de journalisme.

La tonalité de certains médias est assez écœurante. Certains veulent clore le débat. Bien sûr, ils ne sont sans doute pas très sûrs de la portée de leurs arguments, mais cela est profondément antidémocratique. Dans un pays comme la France, il est légitime de discuter de l’interdiction du port du burkini, ce maillot militant, porteur à la fois d’une vision de la femme inacceptable mais aussi d’une vision aussi extrémiste qu’agressive de l’islam, même si les anglo-saxons ne le comprennent pas. Même si une partie des médias soutient de facto l’interdiction, il est tout de même effarant qu’une telle part des rédactions parisiennes semblent vouloir défendre la discrimination des femmes et la tolérance pour les islamistes. Heureusement, le débat ne devrait pas s’éteindre après le jugement du Conseil d’Etat.

Ce jugement démontre aussi la dérisoire inutilité de la synthèse à la Hollande, qui donne le spectacle d’un gouvernement qui ne fait rien mais qui commente de manière contradictoire. Mais on peut penser qu’il sera difficile de ne pas agir maintenant. Les choses sont claires : ceux qui ne veulent pas du burkini devront déposer une loi. Un test pour leur courage et leurs convictions. 

41 commentaires:

  1. Le comportement des politiques et des médias en connivence suscite comme l'exaspération tel que l'exprime fort justement Jacques Sapir dans une livraison de son blog. Cette connivence n'est pas neuve mais date au moins de la campagne référendaire de 2005 voire 1992.
    L'annulation de l'arrêté anti-burkini de Villeneuve-Loubet par le Conseil d'Etat est bien fondé en droit étant donné les motifs énoncés dans celui-ci. D'autres arrêtés autrement motivés par un simple avis de trouble à l'ordre public les rendent inattaquables. C'est ainsi que l'on luttera avec succès conte toute les tentatives d'imposer, dans l'espace public, des comportements et usages à caractères religieux par des minorités qui nous testent sur nos idées et références, pour remettre en question le pacte fondateur de la République et de l'Etat en France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quel trouble à l'ordre public ???

      c'est justement ce que le CE a contesté

      Supprimer
    2. Informez-vous avant de répondre superficiellement.

      Supprimer
  2. "Comment peut-on faire de ce vêtement, qui manifeste un refus d’intégration, une ségrégation des femmes et la promotion d’une forme extrémiste d’islamisme, un symbole des libertés fondamentales ?"

    Quel refus d'intégration ? Quelles sont les lois qui qualifieraient ce qu'est un refus d'intégration ? Vous racontez comme d'habitude n'importe quoi, vous êtes un grotesque crétin.

    Il n'y a aucune promotion d'islamisme radical dans le voile, pas plus que de catholicisme radical chez une nonne voilée.

    Un vêtement symbole de liberté ou pas ne veut rien dire. Rien n'interdit le port de tenues sado-maso dans la gay pride...

    "Je serais curieux de connaître le sexe des juges du Conseil d’Etat qui ont porté un tel jugement."

    Et le sexe des maires à l'origine des arrêtés municipaux ?

    Ces arrêtés sont évidemment contraires à loi et totalement flous, car mentionnant nulle part le mot burkini qui n'est par ailleurs qu'une marque commerciale. Il n'y a eu aucun trouble à l'ordre public et les arrêtés sont tellement vagues qu'un policier est bien embarrassé pour leur application.

    "polygamie ou l’excision avec de tels raisonnements du moment que l’on trouverait des femmes pour dire qu’elles l’ont fait totalement volontairement"

    L'interdiction de l'excision concerne les mineures, rien interdit une femme majeure de se faire exciser.

    Rien n'interdit à des personnes de vivre de façon polygame ou polyandre, seul le mariage polygame ou polyandre est interdit.

    Une loi concernant l'interdiction du burkini ne passerait pas le conseil constitutionnel car elle serait discriminatoire. Seule une modification de la constitution permettrait une telle loi.

    RépondreSupprimer
  3. Herblay, arrêtez cette farce pantalonnesque de parler au nom de liberté des femmes pour précisément les priver de la liberté de s’accoutrer comme elles le souhaitent.

    Ne prenez pas la posture du féministe, alors que vous n'êtes qu'un vieux con paternaliste depuis votre naissance.

    Les féministes sont contre l'interdiction du burkini, y compris les femen, et connaissent le sujet de la liberté féminine bien mieux que vous.

    Parlez plutôt de la circoncision des enfants mineurs qui est une atteinte évidente à l'intégrité physique. Seuls des hommes majeurs devraient pouvoir décider de leur circoncision.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 99% des circoncisions sont pratiqués sur les enfants musulmans, ils vous taxeront de paternaliste.

      Supprimer
  4. "Même s’il y avait malheureusement matière juridique à un tel jugement, le faire au nom des libertés fondamentales est méprisable car c’est préserver les libertés fondamentales de ceux qui veulent faire reculer celles des femmes."

    Quel charabia infect ! Quand bien même il en existe qui veulent faire reculer les libertés des femmes, rien ne justifie leur privation de liberté fondamentale tant qu'aucune infraction n'a été constatée.

    Pour le moment, je vous signale que c'est vous le délinquant qui prône l'infraction des lois et l'atteinte à la liberté des femmes de s'habiller comme elles l'entendent.

    C'est donc vous le liberticide au regard des lois démocratiquement votées en respect de la constitution qui détermine ce que sont les libertés fondamentales.

    Arrêtez votre hypocrisie d'apprenti dictateur, vous ne faites pas le poids, vous n'êtes qu'un pauvre maboule décérébré castré par des années d'idéologie nationaliste et chauvine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, les ayatollahs sont de sortie....

      Supprimer
    2. "Pour le moment, je vous signale que c'est vous le délinquant qui prône l'infraction des lois et l'atteinte à la liberté des femmes de s'habiller comme elles l'entendent.

      C'est donc vous le liberticide au regard des lois démocratiquement votées en respect de la constitution qui détermine ce que sont les libertés fondamentales."

      Jusqu'au 16 janvier 1975, Simone Veil était donc une belle salope.

      Supprimer
  5. "Ah, les ayatollahs sont de sortie...."

    Vous parlez de vous même, en tant que représentant du fanatisme laïcard le plus ringard et obscurantiste qui soit, je suppose...

    "Je serais curieux de connaître le sexe des juges du Conseil d’Etat qui ont porté un tel jugement."

    2 ministres se sont exprimés contre la prohibition du burkini et ce sont des femmes, tout comme les associations féministes. Donc l'argument de la liberté des femmes de Herblay tombe complètement à l'eau avec ou sans burkini.

    Les maires à l'origine des arrêtés anti-burkini sont des hommes de droite, expression du phallocratisme discriminateur le plus caractérisé.

    Cerise sur le gâteau, même les femmes non musulmanes sont brimées pour leur tenue vestimentaire, étonnant non ?

    http://www.huffingtonpost.fr/2016/08/25/burkini-vence-piscine-pareo_n_11705278.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si vous nous disiez qui vous êtes...au moins votre prénom...le vrai...car votre logorrhée permanente pro-islamique est fatigante, surtout cachée derrière l'anonymat...

      Supprimer
    2. ah, au fait, encore une info: la terre est ronde !!

      Supprimer
  6. D'accord avec Laurent sur la faute du Conseil d'Etat. On peut comprendre que celui-ci, sur cette Mairie en particulier, ne perçoive pas un risque réel de trouble à l'ordre public. Cela lui suffit pour dénoncer juridiquement l'arrêté. Mais il n'a aucune raison d'invoquer la privation de liberté. Ce faisant il jette de l'huile sur le feu en prenant position sur un débat qui le dépasse et dont il n'est pas l'arbitre.

    Le débat, il n'est pas clos. Il va se poursuivre selon un processus démocratique, et il aboutira très probablement à une loi d'interdiction de la Burkini (64% de français défavorables !), et sans doute de beaucoup plus, en tout cas je le souhaite.

    Merci Laurent de contribuer à alimenter ce débat, malgré l'hystérie et la folie de ceux qui ne pensent pas comme vous. J'apprécie notamment votre travail de documentation. En particulier quand vous relayez la voie de femmes de tradition musulmane comme Fatiha Daoudi qui je pense sont mieux placées que nous tous pour savoir de quoi on parle.

    Je laisse les tarés se déchainer sur ce message, je n'y répondrai pas.

    Bien cordialement

    RépondreSupprimer
  7. Ce qui est choquant c'est que Bernard Stirn, fils du préfet de la Haute-Garonne en 1968 et leader de la révolte au lycée Pierre de Fermat, qui est également l'arrière petit neveu du capitaine Dreyfus, ait pu statuer à l'interdiction des spectacles de Dieudonné au nom de la défense de l'ordre public, alors qu'il n'y avait pas eu de violences, statue aujourd'hui que le burkini ne porte pas atteinte à l'ordre public malgré l'affaire de Sisco...
    Nous avons tous compris que le procureur avait reçu l'ordre d'innocenter le burkini et de démontrer qu'il y avait eu appropriation de la plage, mais tout ceci est du même tabac que les "déséquilibrés" atteint d'une nouvelle forme de psychose la "allaouakbarite aigue" qui les pousse comme le syndrome de la Tourette a crier des choses à l'insu de leur plein gré...

    RépondreSupprimer
  8. L'attitude d'une certaine gauche et de la PRETENDUE Ligue des Droits de l'Homme me fait sourire. Dès qu'il s'agit de taper sur la religion catholique, ces personnes ne sont pas en reste, mais dès qu'il s'agit de s'élever en défenseur de l'Islam, alors là, elles sont au premier rang ! Elles devraient toutefois réfléchir au fait que si notre pays étaient gouverné par des islamistes, nos libertés démocratiques et sociétales seraient vite balayées (voir ce qui se passe en Iran, Arabie Saoudite ou même dans des pays musulmans dis "modérés"). Si on laisse faire, ces extrémistes (oui extrémistes), vont grignoter peu à peu des droits en France et vont imposer l'inacceptable. D'autre part et n'en déplaise à certain(e)s, historiquement la France est une terre chrétienne. En outre, voit-on construire à la pelle des Eglises dans les pays musulmans ? Non ! Tout est dit... Quant au crétin qui s'évertue à défendre l'indéfendable sur ce blog (mondialisation, UE, islamisme radical), il n'a franchement rien à foutre d'autre ? Il critique Laurent, mais ce dernier a une réflexion bien supérieur au gogol qui n'arrête pas derrière son écran à écrire des co..ries ! Oui, Gogolito, tu t'es reconnu !

    RépondreSupprimer
  9. "Il critique Laurent, mais ce dernier a une réflexion bien supérieur au gogol qui n'arrête pas derrière son écran à écrire des co..ries ! Oui, Gogolito, tu t'es reconnu !"

    Le problème c'est que c'est toi le débile mental qui contribue à rendre la France totalement ridicule avec ton guru gogoliste anti-liberté.

    "Nous avons tous compris que le procureur avait reçu l'ordre d'innocenter le burkini"

    Pour la bonne raison qu'il n'y avait aucun burkini à Sisco. Vous voyez donc bien à quel point vous êtes d'une stupidité sidérale du fait de votre hystérie complètement débridée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la prochaine étape: le délit de blaspheme ....

      Supprimer
  10. @ Cording

    Attention, mêmes si les partisans du port du burkini ont porté une offensive cette semaine, la parole n’est pas aussi uniforme que sur l’Europe par exemple. Même Libération vient de publier le meilleur plaidoyer pour interdire le voile (j’en parlerai demain)

    @ Troll islamistophile et ultralibéral

    Merci de vous discréditer de la sorte.
    Refus d’intégration : le port du burkini ne fait pas vraiment partie des traditions Françaises, non ?
    Islamisme radical dans le port du burkini, je persiste : ultraminoritaire et poussé par la frange la plus extrême
    Le burkini est un symbole de privation de liberté des femmes
    Pas sûr sur la constitutionnalité d’une loi contre le burkini. On l’a fait pour la burka et le voile (de manière plus limitée) avant
    Les féministes, contre l’interdiction ! Vos affirmations sont ridicules. Beaucoup de femmes et de féministes sont contre justement (cf mes papiers)
    La liberté du port du burkini n’est pas une liberté fondamentale, d’autant plus que cet habit prison existe depuis seulement quelques années.
    « Atteinte à la liberté des femmes de s’habiller comme elles l’entendent » : atteinte au choix, imposé ou volontaire de quelques femmes seulement. J’accepte parfaitement des restrictions de ma liberté : c’est le principe de la vie en société, qui impose quelques normes sociales et contraintes

    @ Axel, Olivier, L’Indépendant & Anonyme 15h07

    Merci. Et en effet, il ne faut pas céder un pouce aux fanatiques aidés par les ultralibertaires à courte vue

    RépondreSupprimer
  11. "Et si vous nous disiez qui vous êtes...au moins votre prénom...le vrai...car votre logorrhée permanente pro-islamique "

    Ah, tu veux savoir si je m'appelle Mahmoud ou Mohamed, ou bien Siegfried, tu veux voir si mes papiers sont en règle, tu veux jouer au flicaillon du dimanche ? Ton Adolfo Ramirez ?

    OK, commence toi en premier, AUSWEIS !!!

    http://www.dailymotion.com/video/x44ddc_adolfo-ramirez_shortfilms?GK_FACEBOOK_OG_HTML5=1

    RépondreSupprimer
  12. Pour une fois je ne suis absolument pas d'accord avec vous .

    Tout d'abord la laïcité et les us et coutumes ni la loi en France n'ont jamais proscrits les signes de religion dans le lieux publics , mais dans les services publics.

    Donc on ne peut interdire ni le voile , ni le burkini sur une base de laicité

    La burka a été interdite parce que le fait de cacher son visage a été caractérisé comme présentant des dangers pour la sécurité

    Le trouble a l'ordre public nu port du burkini sur les plages n'est pas plus démontrable que celui du port du voile dans la rue ,, c'est d'ailleurs la conclusion du conseil d'état ... au contraire c'est si on venait à l'interdire qu'on prendrait le risque de passer une part importante des musulmans dans les bras de Daech , en effet Daech passe son temps a expliquer qu'il n'y pas de places pour les musulmans en terre de Kufars

    Avec ce genre d'arrêté ou pire de loi , on fait donc pleinement le jeu de Daech.

    Pour finir j'aimerai bien qu'on m'explique en quoi le port du voile dans les rues ou du burkini pose problème ?? a part de rendre visible la religion du ou de la porteuse ?

    Partout ailleurs qu'en France cela ne pose de problème a personne, La France est en train non pas de se ridiculiser mais d'apparaitre comme un pays profondément raciste , sur une base d'exclusion des musulmans de la communauté nationale sous prétexte d'un fantasme de racines judo chrétienne ...

    M Joxe nous rappelait récemment que nos arrière grand mere bonnes catholiques ne seraient pas sortis dans la rue sans leur foulard , et ne seraient certainement allées se baigner en bikini ..... alors franchement les racines chrétiennes c'est vraiment un argument stupide .

    Le monde occidcental a un problème a régler avec une infime minorité de personnes qui se réclament d'un Islam extrémiste , une veritable secte, qui comme toute secte a une capacité d'aimant sur les personnalités fragiles et en particulier les jeunes.

    Nos politiques et nous tous devrions réflechir à la manière de diminuer et d'éradiquer dans l'esprit de nos jeunes cette emprise , mais ce n'est certainement en ostracisant tous les musulmans vivant en France, en les désignant à la vindicte populaire et en hurlant sur plages "rentrez chez vous " a des femmes portant un foulard qu'on y arrivera

    Voilà donc pourquoi je pense que vous commettez une énorme erreur d'analyse

    RépondreSupprimer
  13. une petite chose a ajouter

    est ce qu'on veut que la France apparaisse comme l'équivalent en négatif des pays du Golfe et de l'Iran

    La bas obligation de secourir la tete et de montrer son corps

    Ici obligation d'aller tete nue et en bikini ?

    C'est ridicule , la France ce sont des valeurs de liberté , de respect de coexistence .

    Si on continue dans cette voie on retourne vers l'obscurantisme et demain les guerres de religion ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours aussi superficiel. Approfondissez votre connaissance du sujet avant de vous exprimer.

      Supprimer
    2. pas beaucoup d'arguments dans votre message , superficiel , en quoi ?

      Supprimer
  14. "Toujours aussi superficiel. Approfondissez votre connaissance du sujet avant de vous exprimer."

    Hum... Je crois bien que vous ne faites que votre portrait en négatif dans cette injonction.

    RépondreSupprimer
  15. Pourquoi s'exciter sur le burkini alors que la loi sur le niqab n'est pas respectée? Si la gauche et une bonne partie de la droite sont passées au communautarisme, on ne peut rien faire. Ce sera peut-être la guerre civile, sinon, le modèle allemand. Et si nous commençons à nous entretuer, les partis de gouvernement pourraient instaurer l'état d'exception, c'est-à-dire la dictature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si peu de temps après le 14/07, ce n'est pas un hasard, c'est voulu et premedité pour provoquer une fois de plus la société. cela fait suite, comme vous dites, a la polémique sur le niqab.
      Entre la "Goche" paralysée par son courant Islamogauchiste et la droite qui sent la bonne opportunité, cela va durer un moment. Avec ça, les tarés a la manoeuvre actuellement sont aux anges.

      Supprimer
  16. @ Laurent Pinsolle
    Ok il y avait Tuot auteur d'un rapport francophobe qui incite la France à s'adapter à l'islam et non pas l'inverse. Mais la décision du Conseil d'Etat est normale. On peut pas interdire au gens d'aller à la plage habillées c'est une question de liberté point barre. Tant que vous ne comprendrait pas que le problème est démographique. Les musulmans français en majorité sont des fans du modèle anglosaxons il faut vous mettre cela dans la tête, les anglosaxons n'hésiterons pas à les utiliser pour faire passer la France comme un pays raciste. Eux par contre n'ont pas plus de 20% de naissances de culture musulmane. Ils contrôlent leur immigration.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, effectivement, il y a clairement une volonté de manipulation au moins des US et de la presse de gauche britannique de ces minorités.

      Et les pays d'origine veulent le faire aussi, à commencer par la Turquie. Jusqu'à récemment, les Allemands avaient très raisonnablement interdit la double nationalité, mais ce n'est hélas pas le cas des Français.

      Bref, vivent la Pologne, la Hongrie, la République tchèque, la Russie, le Japon et la Corée. L'Italie catholique, aussi, un peu.

      Supprimer
    2. Hop !

      https://www.rt.com/news/357409-netherlands-turkey-coup-meddling/

      Immigration, the gift that keeps on giving.

      Supprimer
  17. Bon billet de Laurent Herblay. Les lois qui protègent la liberté sont utilisées par les ennemis de la liberté. La confusion intellectuelle et les sophismes cherchent à masquer la soumission. Rappelez-vous la guerre civile au Liban, quand on parlait du camp islamo-progressiste, qui relevait l'oxymore?

    RépondreSupprimer
  18. Laurent, merci encore une fois pour ce que tu dis et ton attention aux femmes, ds le bon sens du terme.
    Pascale F

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour,
    je ne suis pas d'accord avec votre position Laurent Herblay. Le conseil d'état n'a pas jugé l'affaire sur le fond mais sur la forme. Et sur la forme le Conseil d'Etat réaffirme le fait que ce n'est pas aux maires de restreindre les libertés publiques, sauf dans un cas très précis et prouvé, de trouble à l'ordre publique.

    "Le juge des référés a suspendu l’arrêté sur un fondement purement juridique. Il n’a pas examiné si au fond l’arrêté était conforme au droit, mais si les pouvoirs du maire étaient suffisants pour prendre une telle mesure. Et il est exact que si les pouvoirs de police du maire s’étendent à la garantie du « bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publiques », cela ne lui permet pas de fonder une interdiction sur d’autres considérations, telles que la défense de la laïcité ou de la cohésion nationale. En d’autres termes, le maire ne peut se substituer au législateur. "

    RépondreSupprimer
  20. "le port du burkini ne fait pas vraiment partie des traditions Françaises, non ? "

    Le bikini date de 50 ans, donc niveau tradition c'est raté, ou alors à partir de quand commencent les traditions qui vous plaisent ? Si la date de péremption est de 50 ans, alors tout ce qui précède doit être mis à la poubelle. En fait, vous êtes comme Daesh, éradiquer toute l'histoire d'un pays au nom des "traditions" que vous choisissez.

    Ce sont des sales pourritures de votre genre, comme Hitler, Heidegger et les nazis, qui racolaient sur le thème des traditions germaniques pour massacrer les autres au nom de la Kultur allemande.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La tradition de l'Europe, par rapport au monde islamique, c'est le respect des femmes.

      Si vous lisez les historiens, tous les voyageurs turcs, etc, en Europe étaient surpris de leur liberté et de la déférence à leur égard, tel lettre notant par exemple avec surprise que l'empereur s'arrêtait pour saluer et laisser passer une dame.

      Par ailleurs vous êtes insupportable à lire. Aucun argument, une ignorance crasse et une agressivité qui vous discrédite à chacun de vos messages.

      Supprimer
  21. "La tradition de l'Europe, par rapport au monde islamique, c'est le respect des femmes."

    Bravo, vous avez loupé le test de Turing !

    Depuis quand les femmes ont le droit de vote, de compte bancaire, de s'accoutrer comme elles veulent, de ne pas subir un mariage arrangé en Europe, de contraception, d'avortement, de ne pas être brulée pour sorcellerie... ?

    Allez raconter vos sornettes à deux balles à des historiennes de la condition féminine en Europe, elles vont se marrer comme des bossus...

    Manifestement, vous connaissez aussi mal l'histoire européenne que celle de la condition féminine.

    C'est la connerie de vos assertions d'ignorant qui est crasse et agressive, puante de la vacuité des Ilotes.

    RépondreSupprimer
  22. "Les lois qui protègent la liberté sont utilisées par les ennemis de la liberté. La confusion intellectuelle et les sophismes"... blablabla

    Niveau sophisme orwellien, vous battez les records. Interdire un maillot de bain au nom de la liberté, c'est juste hénaurme ! Plus c'est gros, plus ca passe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est de dire qu'il s'agit d'un maillot de bain qui est juste hénaurme!

      Supprimer
  23. @ Lea L

    Si, notre conception de la société proscrit le voile à l’école (après un long débat, bien plus calme et posé que celui de 2016) et nous avons également interdit la burka.

    Le trouble à l’ordre public et le problème, ce sont la manifestation d’une soumission inégalitaire des femmes et un prosélytisme agressif.

    Que les pays anglo-saxons ne comprennent pas, cela ne me surprend pas (c’est le thème de mon premier papier sur le sujet) : ils n’ont pas la même conception de la société que nous (ultraindividualisme). Je n’ai pas évoqué les racines chrétiennes dans mes papiers et mes commentaires il me semble.

    C’est cette infime minorité d’islamistes qui utilisent le burkini pour nous provoquer et tester nos limites. Nous devons leur dire que nous ne cèderons pas. Et cela ne vise pas les musulmans car il n’y a que très peu de porteuses de burkini.

    Le négatif des pays du Golfe : un peu exagéré quand même ?

    Je ne demande pas l’adoption du bikini : elles peuvent venir en robe longue et tee-shirt manches longues.

    @ Fiorino

    Toujours pas d’accord avec vos raisonnements. Nos chiffres sont proches de ceux de la Grande-Bretagne (et encore, ils ont laissé rentrer beaucoup plus d’immigrés que nous depuis 15 ans)

    @ Jard

    Heureusement, les partis évoluent plutôt dans le bon sens ici. Sarkozy a fait un 180° sur ce sujet. Un point positif : l’Allemagne discute de nous suivre sur la burka.

    @ Pascale F, Jacques

    Merci

    @ Anonyme 22h47

    Le Conseil d’Etat s’est discrédité en parlant de libertés fondamentales à mes yeux

    @ Troll ultralibertaire et islamistophile

    Ma phrase sur les traditions illustrait le fait que le port du burkini manifeste un refus de s’intégrer, point que vous contestiez.

    Il est sans doute « interdit d’interdire » pour vous

    @ Anonyme 00h26

    Merci. C’est un point évoqué par Todd et Maris notamment

    RépondreSupprimer
  24. Merci de cette discussion (y compris parfois de ses outrances, qui sont riches de sens) et merci de m'avoir fait découvrir ce blog à son occasion. Je ne suis certes pas gaulliste et sans elle, je ne serais sans doute jamais arrivé ici.

    Deux ou trois remarques et/ou compléments:

    1) Il y a un parallèle que personne n'a osé faire jusqu'ici. Sans même parler de chemises brunes, pour éviter le point Godwin, le port de "KKKkinis" serait-ils un trouble à l'ordre public? Probablement car ceux qui le porteraient afficheraient ainsi les idées du KKK qui incitent à la haine contre les noirs. Or le burkini, à travers son nom qui est une provocation en lui-même, est le signe manifeste d'une revendication non pas musulmane mais salafiste. Il renvoie à la charia, c'est à dire à une doctrine islamique du passé qui incite toujours de nos jours à la haine, notamment à la haine des juifs, des homosexuels et des athées.
    Tous les musulmans ne revendiquent pas le retour à la charia, loin de là, mais tous ceux qui le font réclament la peine de mort pour les homosexuels et les athées. Il suffit de les interroger sur le sujet pour voir au mieux leur embarras, et plus souvent leur haine assumée.

    2) Les athées en particulier, qu'on entend fort peu jusqu'ici, représentent environ 40% des français. Combien de temps garderont-ils leur calme face à la haine et aux menaces des islamistes? C'est une dimension du problème qui me semble importante mais sous-estimée.

    3) Personne n'ose le dire, mais dans les pays du Maghreb, de très nombreux intellectuels témoignent du fait que les salafistes sont financés par les milliardaires du pétrole qui sont très conscients que les ressources du pétrole ne sont pas éternelles et qui se sont lancés dans une politique impérialiste qui s'appuie sur la version wahhabite de l'islam. Evidemment, quand 90% de la presse est tenue par d'autres milliardaires, qui ont eux aussi des intérêts pétroliers et/ou qui leur vendent des armes, normal qu'elle hésite à en parler. Mais au moment où la France vient de leur vendre pour plus d'un milliard de contrats d'armes, comment s'étonner que sa presse minimise le problème salafiste tandis que la presse anglosaxonne, elle, s'empresse de voler à leur secours, dans l'espoir, peut-être, d'être agréable aus saoudiens et de récupérer lesdits contrats d'armement?

    J'imagine que ces remarques vont me valoir des tombereaux d'injures, mais je serais heureux, Laurent Herblay, de lire votre avis.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  25. si on continue encore 1 mois ces débats effarants sur le port du voile , on va finir avec une nouvelle St barthélemy , déjà hier un restaurateur de Tremblay ( Restaurant le Cenacle) a refusé de servir 2 femmes voilées en se justifiant que tous les musulmans étaient des terroristes .... et je n'en rajoute pas VERIFIEZ

    donc vraiment je pense qu'il est urgent de se réveiller de ce cauchemar , non les femmes qui portent le voile ou le burkini ne sont pas toutes des dangereuses terroristes , non les musulmans ne sont pas tous des genes dangereux

    Ce débat était ridicule, il devient dangereux

    pendant ce temps que fait on pour empêcher le prochain attentat car les terroristes oui ils existent et eux ils sont vraiment dangereux

    RépondreSupprimer
  26. Lea L, nos compatriotes musulmanes qui portent le voile se réclament toutes de la charia, c'est à dire d'une doctrine islamique du passé qui prévoit la peine de mort pour les homosexuels et les athées.
    Or les athées et les non-croyants, c'est près de la moitié des français.
    Si vous ne me croyez pas VERIFIEZ.

    Il est difficile de proclamer par la manière dont on s'habille qu'on est pour la charia, donc en faveur de la peine de mort pour la moitié des français, et de se poser en victimes de l'intolérance.

    RépondreSupprimer