samedi 21 juin 2014

Remerciements et nouveau projet


L’annonce de mon départ du bureau national de Debout la République a suscité encore plus de réactions que je l’imaginais. Mais j’ai été agréablement surpris par la tonalité de ces réactions, la plupart du temps positives. Aussi je tiens à vous remercier pour votre soutien dans ce moment, mais aussi plus globalement, et vous tenir également au courant des projets d’évolution du blog.


Un blogueur n’est rien sans ses lecteurs

Dans un moment lourd que la décision de s’éloigner de sa famille politique, il est extrêmement réconfortant de recevoir autant de messages de soutien, sur le blog, les réseaux sociaux, par SMS ou mel. C’est ce qui explique aussi que mes réponses soient assez laconiques, du fait d’un manque de temps pour répondre de manière complète aux messages reçus et je m’en excuse. Si j’ai fait ce que j’ai fait, ce n’était pas tellement en pensant aux réactions que cela allait susciter, c’était parce que je pensais que c’était juste, légitime, et porteur d’un questionnement qui pourrait être utile au mouvement, à un moment où il peut se le permettre, sans risque. Mais il est vrai que je pensais que les réactions que cela allait susciter seraient plus négatives, d’autant plus qu’il y avait le précédent de septembre 2012.

Bien sûr, en principe, il vaut mieux laver son linge sale en famille et non sur la place publique. Mais d’abord, je ne mets pas tout sur  la place publique. Ensuite, je le fais à un moment qui ne porte pas à conséquences, tout en ayant su garder pour moi certaines choses à des moments autrement plus délicats. Enfin, si j’ai choisi une interpellation publique, c’est aussi du fait des limites de l’action en coulisses, qui ne m’a pas semblé permettre d’ouvrir un débat sur les deux questions fondamentales que je pose dans mon papier, la ligne du mouvement, notamment par rapport au FN, et son organisation (et notamment le respect d’un minimum de démocratie interne). Evidemment, j’aurais pu partir discrètement, sans faire la moindre vague. Mais je n’aurais pas pu alors pointer les points qui méritent débat à mon sens. C’est parce que je suis encore attaché au mouvement que je m’en éloigne de la sorte, pour susciter un débat qu’un départ effacé n’aurait sans doute pas déclenché. Je ne voulais pas partir pour rien.

Je profite aussi de l’occasion pour remercier l’ensemble des lecteurs, des commentateurs, de ceux qui relaient, et les nouveaux contributeurs. En effet, un blog n’est rien sans ses lecteurs : c’est un témoignage, un partage de convictions, une défense d’idées, mais aussi une proposition de dialogue à travers les échanges qui y ont lieu. C’est un moyen de faire de la politique, complémentaire du militantisme traditionnel, qui ne saurait être remplacé. Et il est bien évident que l’audience ou les réactions suscitées par ce que l’on écrit compte, même si cela n’influence pas forcément ce que l’on écrit (je persiste à écrire sur des sujets dont je sais qu’ils semblent générer peu d’intérêt) et cela explique sans doute que je publie tous les jours depuis plus de sept ans, si l’on compte le premier blog que j’ai créé.

Et si la persistance est un trait de mon caractère, la reconnaissance nourrit sans doute aussi la motivation pour continuer depuis si longtemps. Le blog s’est installé dans le Top 20 du classement des blogs politiques d’ebuzzing, malgré un positionnement sans doute un peu pointu et une méconnaissance complète des leviers de ces classements. Merci donc à vous tous de lire mes écrits, de les commenter et de les partager, ce qui explique sans doute une position aussi flatteuse. Car quand on écrit, on souhaite forcément être lu et tous les témoignages de lecture sont autant d’incitations à continuer à écrire.

Le projet de blog collectif


Je l’avais annoncé il y a quelques mois déjà : je souhaite faire de ce blog une aventure collective. Cela a déjà commencé avec la publication de papiers d’une bonne dizaine d’autres auteurs. Après, le projet n’a pas avancé aussi vite que je le souhaitais originellement, pour des raisons principalement personnelles. Et je ne pourrais pas non plus le faire avancer fortement dans les deux à trois prochains mois. Mais le projet est loin d’être oublié. Il est d’autant plus important pour moi que je fais une pause militante et je compte bien accélérer la cadence à partir de la rentrée. Pour mieux signifier l’importance de ce projet, j’ai apporté quelques modifications visuelles pour réduire la personnalisation du blog (suppression de ma photo) et mettre en avant sa dimension collective.

Ce n’est que le prélude à des modifications visuelles plus importantes et nécessaires pour améliorer la circulation dans les différents papiers. Je m’y attèlerai à la rentrée. Mais pour pouvoir fonctionner, ce projet ne devra pas uniquement s’appuyer sur de nouvelles plumes, mais aussi sur des personnes qui sont plus intéressées par l’organisation, de manière à m’aider à faire tourner le blog, l’ouverture à des billets invités demandant un surcroit de travail que je ne peux pas réaliser seul, à moins d’arrêter d’écrire, ce que je ne souhaite pas. Aussi, n’hésitez pas à me contacter si vous êtes intéressés pour y participer. Il existe un groupe secret sur Facebook où nous pourrons échanger cet été avant de mettre progressivement en place une nouvelle organisation à partir de la rentrée.

Bien évidemment, cette aventure s’adresse aux républicains des deux rives car je crois qu’il est essentiel de pouvoir se parler, d’échanger pour, un jour, j’espère, pouvoir offrir autre chose que l’horrible choix entre PS, UMP et FN. Et encore merci à tous les lecteurs et pour tous les récents messages de soutien.

38 commentaires:

  1. Gilbert Perrin
    À l’instant ·

    quand la chine s'éveillera écrivait Alain Peyrefitte ! la CHINE s'est réveillée, et investit chez NOUS....

    ET, QUAND les "gens d'en bas" s'éveilleront ? ils sont de la trempe de ceux qui ont fait la FRANCE, dans la résistance .... et sont redevenus dans l'ombre (on les y a replacés, il étaient sortis de l'ombre, on les y a remis ?), on les a écartés, on parle d'esclavagisme, on y est et demain, ce sera pire, les français ne seront plus maitres chez EUX....
    DISCUTONS EN !!!! à chacun de s'exprimer, "gens d'en bas OSEZ"comme tout un chacun, vous avez le droit de vous exprimer, le droit de penser, le droit d'agir. PROFITEZ EN pendant qu'il est encore TEMPS de la FAIRE...
    APRES ?
    Chers amis, agissez, il est plus que temps !!!!

    RépondreSupprimer
  2. @LP,

    "pouvoir offrir autre chose que l’horrible choix entre PS, UMP et FN"

    Rejeter le FN de MLP - qui partage avec DLR de nombreuses options programmatiques - du côté de l'UMPS, est un contre-sens politique de premier ordre ; c'est enfin une impasse stratégique pour les nationaux républicains, puisque c'est, par le choix de la division, assurer la victoire des euro-mondialistes UMPS dès 2017. Se couper du parti souverainiste qui en valeur absolue et relative a la plus forte progression électorale depuis 2011 n'a pas de sens, sauf à vouloir faire échouer ce courant politique. Par ailleurs, le fait qu'il soit le premier parti chez les jeunes est un indice d'avenir et de pérennité qui ne peut attester que de la nécessité d'un rapprochement. Le MRC, DLR, les autres mouvements souverainistes, ne peuvent que rejoindre une structure commune d'action pour une victoire dès 2017. Moi qui ai clairement un positionnement gaullo-chevènementiste (DLR-MRC) je ne comprends pas ce refus d'alliance. Et vive le gaullisme d'extrême gauche.

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le programme officiel est une chose (ça fait partie du discours), l'idéologie peut en être une autre (et elle peut être voilée). Si la 'meneuse' va à un bal avec des pangermanistes anti-juifs, j'ai du mal à croire qu'elle soit aussi bien républicaine que patriote ...

      Levelche

      Supprimer
    2. Lecture dans les âmes ? Procès moscovite ? De Gaulle a pris tout le monde, toutes les bonnes volontés, sachant parfois même les engagements idéologiques explicites de certains. Rien de concret donc (sur le fameux bal un jugement est intervenu dernièrement il me semble...), voilà sur quoi tient une défaite en 2017 pouvant se jouer à 0,5 ou 1% des voix.

      Supprimer
    3. @ Georges

      Il faut laisser le temps au temps... Pour ma part j'observe attentivement les évolutions du FN et je n'exclus rien pour l'avenir. Mais là où je ne puis être d'accord avec vous, c'est quand vous précipitez pour affirmer que les jeux sont faits et que MLP représentera les souverainistes en 2017. Qu'elle commence par écarter complètement la vieille garde de Papa et Goldnish, couper tous ses liens avec Soral et Cie, qu'elle abandonne ses amalgames contre les population installées d'origine immigrée, qu'elle assume haut et fort un discours d'unité nationale. Rien de tout cela n'est impossible, mais pas inéluctable non plus...

      J'ajouterai que pour dîner avec le Diable, il faut avoir une longue cuillère... Quand nous en aurons une, nous pourrons imaginer peser dans une alliance, ce qui n'est aujourd'hui pas le cas : ce ne serait qu'un ralliement.
      Enfin, s'il est probable que le changement politique passe par des alliances, à renoncer à être nous-même, il n'est pas sûr que nous facilitions la tâche de nos hypothétiques alliés.

      Supprimer
    4. @J. Halpern,

      Je suis pragmatique J. Je suis MRC-DLR, chevènementiste, gaulliste de gauche ou d'extrême gauche, et rien n'est changé à cela. Je ne milite pas chez MLP, je n'en ai pas l'intention. Il y a juste que je ne veux pas de l'UMPS en 2017. Et croyez bien que si vous avez un autre candidat à proposer qui peut gagner 2017, dispose du soutien populaire pour cela ainsi que d'une structure partisane constituée et "performative", ça me va tout aussi bien. Il y a juste, qu'à ce jour, MLP et son parti me semblent être les meilleurs "véhicules politiques" pour faire gagner le camp souverainiste en 2017. Rien de plus.

      Supprimer
  3. Je suis entièrement d'accord avec Georges mais vous êtes un homme de conviction je vous souhaite donc bonne réussite pour vos projets et bon courage .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Patrice,

      Merci Patrice.
      Tout cela m'apparait pourtant comme une évidence, c'est tout simplement mathématique, une règle de simple logique. Je finissais par croire à la lecture des commentaires être hors des règles de la plus élémentaire logique. Par ailleurs, il est évident que la résistance unifiée pendant la 2WW était bien plus hétérogène idéologiquement (action française et autres...jusqu'aux communistes) que ne le sont MLP, DLR et le MRC, ou encore le SIEL, et même le PG. Je suis donc très étonné des positions que je lis ici, ce d'autant plus qu'il n'y aucune démonstration probante quant au fameux non républicanisme de MLP, auquel personne ne croit sérieusement - pas même les médias qui lui sont le plus opposés -, il suffit de reprendre ses déclarations abordant courageusement tous les sujets ainsi que son programme pour en être convaincu. Arrêtons la mauvaise foi, le temps n'est plus aux calculs politiciens mais au rassemblement. Toutes les forces souverainistes seront utiles. Cela peut se jouer, comme dans bon nombre d'élections nationales, à 0,5 ou 1 %.

      Supprimer
  4. Christine Delcros21 juin 2014 à 10:40

    Bonjour Laurent,

    Je suis contente que vous ayez ressenti du réconfort suite aux nombreux soutiens reçus dans votre combat pour l'intérêt de notre pays. Pour ma part, j'ai décidé de faire une pause militante et de ne plus relayer les posts de mon parti à part les vôtres . Je n'ai aucun poids mais je rêve qu'à plusieurs nous nous mobilisions pour amener Nicolas Dupont-Aignan à réfléchir. En tout cas, c'est ce que je souhaiterais sous peine de quitter définitivement le parti . Je vous renouvelle donc tout mon soutien et une bonne continuation pour votre blog
    Cordialement,
    Christine Delcros

    RépondreSupprimer
  5. Cher Laurent, DLR a besoin de toi et j'espérais que ton blog, à l'approche des élections de 2017, puisse devenir un "think tank" souverainiste. J'espère donc que cette brouille avec NDA n'est que passagère mais je suis d'accord avec le commentaire précédent, il faut que différents courants, maintenant que ce parti est devenu mature, puissent s'exprimer et que toutes les propositions soient débattues.
    La question qui me taraude en permanence est néanmoins celle ci : en 2017 vaudra t-il mieux - pour la France - participer à une majorité souverainiste ou se retrouver dans une opposition souverainiste fractionnée, ce qui ne manquera pas de se passer si les souverainistes sont divisés ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le "je suis d'accord avec le commentaire précédent " fait référence à un commentaire sur FB qui était le suivant : //" Pour avoir pu exprimer les choses au sein du parti sans avoir eu besoin de recourir à une mise en retrait du BN pour créer un électro-choc il aurait fallut permettre la création de courants internes. Ainsi les débats seraient restés au sein du CN et cela aurait permis aux différentes sensibilités de s'exprimer plus distinctement voire de se comptabiliser. Si on ne trouve pas de place pour exprimer des positions en partie différentes de celles de la direction, la seule solution offerte reste le départ ou la mise en retrait. A trop avoir peur des divisions on crée aussi les conditions pour faire partir des militants au lieu de les conserver en leur offrant une tribune. L'avenir dira si c'était une bonne tactique, à la fois en terme de développement mais aussi d'image de parti défendant la démocratie."//

      Supprimer
    2. ,,,@ A-J

      "vaudra t-il mieux - pour la France - participer à une majorité souverainiste ou se retrouver dans une opposition souverainiste fractionnée"

      Le problème n'est pas me semble-t-il sur le principe mais sur l'orientation. Celle du FN n'est pour le moment pas acceptable sur plusieurs points. Nous verrons comment cela évolue, mais l'urgence présente n'est pas de nous diviser en suppositions sur les hypothétiques conditions du 2e tour de 2017. C'est de construire un mouvement républicain central qui aura les moyens de peser sur cet avenir, et pas seulement de le commenter.

      Supprimer
    3. @Joël
      Je dis seulement que les souverainistes doivent essayer de se coordonner et se regrouper au lieu de se diviser. Divisés, ils ne gouverneront jamais la France et nous ne quitterons ni l'UE ni l'euro.
      Je n'ai pas voulu dire pour autant qu'aujourd'hui il fallait passer des accords avec eux. Comme tu le dis ailleurs il vaut mieux pour le moment développer notre propre programme, notre propre stratégie et nous faire entendre. Mais un moment il va bien falloir faire comme CdG l'a fait lors du CNR: accepter nos différences.
      Que Laurent s'éloigne de DLR c'est son droit le plus strict, mais j'aimerais qu'il n'utilise pas l'écoute de son blog à nous séparer des autres souverainistes.
      La dispute récente entre MLP et son père montre une importante fracture au sein du FN... et je suis bien certain que c'est la branche " RBM" qui triomphera et non quelques excités bas du front.

      Supprimer
  6. Christine, MOI je m'éloigne par la censure pratiquée par certains élites à DLR ???, je dis bien à DLR des suffisants, des petits chefs, des arrivistes ??? Quel dommage, n'est ce pas du dialogue que peut ressortir un programme POUR TOUS !!!!

    RépondreSupprimer
  7. Bien que souvent en opposition avec la politique que vous proposez, principalement sur les questions européennes, je me sens assez proche de vos idées, simplement parce-que le gaullisme social a un sens pour vous et moi. Bloggeur moi aussi, avec bien moins d'affluence, je trouve votre projet de blog collectif intéressant.

    Je vous soutiens dans votre recul vis à vis de DLR qui semble tomber dans un jeu de partis en suggérant une (pseudo-)-alliance avec le FN. Car, contrairement à ce que certains lecteurs écrivent, le gaullisme n'a jamais compté sur la peur de l'autre pour se développer, ce qui le différencie fortement du FN.

    Ce que j'attends prochainement de tous les mouvements souverainistes, dont vous même, est de lancer une grande et large campagne médiatique autour du traité économique transatlantique. Le rejet de ce traité peut être une victoire fondatrice pour un souverainisme social, qu'il soit national ou européen.

    RépondreSupprimer
  8. viens à la maison Laurent (au pg) ;) on a besoin d'un nouveau CNR

    RépondreSupprimer
  9. Il faut du courage pour quitter un poste à responsabilités dans les circonstances actuelles.

    RépondreSupprimer
  10. Laurent,

    au risque de me répéter sur votre article expliquant sur votre pause militante, je vous soutiens à 100%. Pour moi, le plus honteux est que vous n'ayez aucune audience médiatique (à part france 24) alors que vous pouriez faire être de haut niveau en débat notamment.

    Bien naturellement je continurais à suivre votre blog tous les jours.
    Vous parlez de vous réunir à plusieurs. J'aimerais savoir si vous alliez particier à la naissance du think tank Les éconoclastes. http://leseconoclastes.fr/ avec Olivier Berruyer et Olivier Delamarche.
    Cela vous permertrez d'avoir peut être une audience sur BFM buiness et par la même occasion de faire de la pub pour votre blog.

    Sylvain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laurent avec les éconoclastes , je trouverai ça très bien, en effet.
      Mais je ne suis pas certains qu'ils le veuillent.

      Supprimer
  11. Gilbert Perrin
    À l’instant ·

    François Hollande remis au pas par les généraux

    Début juin, la France a frôlé une situation inédite. Elle a failli être le seul pays au monde à avoir une armée sans état-major. François Hollande a, en effet, fait face à une fronde des quatre généraux chefs d’état-major des armées (des trois armes et le chef d’état-major des armées) qui avaient présenté leur démission pour protester contre la divulgation de propositions de coupes supplémentaires de 6 milliards d’euros dans le budget de la Défense au cours des trois prochaines années. Et Hollande a fait marche arrière toutes. Un politique n’a peur que d’une chose : de généraux en colère.Et de se fendre d’un discours lors de la réunion du 2 juin du Conseil de défense et de sécurité nationale : « le caractère primordial de notre effort de défense afin de renforcer notre influence internationale… »

    Imaginons un instant que le président chinois Xi Jinping dise lors d’une réunion : « le caractère primordial de notre effort de défense afin de renforcer notre influence internationale… », ou Poutine dire que le but principal de l’armée russe soit de renforcer l’influence de son pays dans le monde. Ce serait la mobilisation générale dans tous les pays d’Occident.C’est l’aveu même d’un état d’esprit et d’une politique impérialiste d’un autre âge. C’est cet état d’esprit qui transparaît dans tous les discours de Barack Obama, et qui fait que l’Armée US est disséminée à travers le monde, y compris en Europe « pour renforcer l’influence des Etats-Unis ».

    Faut-il rappeler à M. Hollande, que l’armée sert avant tout à défendre le pays et que toute conquête militaire est, en principe, interdite par les lois internationales ? Que cette grandeur de pacotille ne sert à rien si l’armée n’a même plus ni les moyens, ni la structure, comme aujourd’hui, pour défendre son territoire ? Et enfin, qu’il y a tellement de moyens d’être grand et influent sans aller taper sur d’autres au profit d’autres pays ou de multinationales ? De Gaulle n’a fait la guerre à personne, et pourtant…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. copier-coller de http://sans-langue-de-bois.eklablog.fr/francois-hollande-remis-au-pas-par-les-generaux-a108305134

      Supprimer
    2. merci de le préciser

      Supprimer
    3. Quand on fait partie des U.E.S.A (U.S.A + U.E) on peut se permettre d'être expansionniste et de dire aux autres gouvernement comment ils doivent faire et de provoquer sciemment (ou tenter de provoquer) des problèmes économiques par des sanctions ou embargo qui touchent donc les civils.
      Tout pays hors des U.E.S.A qui ferait le quart de ca serait traité en etat voyou.
      Le pire c'est que plus la France joue les petits fayots et suit la ligne atlantiste, plus elle se fait marcher dessus, plus ses interêts se retrouvent bafoués (TAFTA, espionnage, pillage par amendes interposées etc...)
      Les USA semblent traiter ses vassaux aussi mal que ses rivaux.

      Supprimer
  12. Ca permettra peut être à LP d'avoir un peu de temps pour revoir certains dogmes simplistes. Pondre un billet par jour sur des sujets traités parfois superficiellement n'est pas une bonne idée.

    RépondreSupprimer
  13. Oui, Laurent, je trouve que vous avez eu raison de quitter le bureau national de DLR pour essayer de faire bouger les lignes et ainsi contribuer à faire de DLR un grand parti.

    La déclaration de NDA : «je pourrais prendre Marine Le Pen comme premier ministre si elle reste sur une ligne républicaine irréprochable», a fait beaucoup de mal à DLR. Elle a contribué à freiner la progression de ce dernier et a empêché également notamment une parti importante des électeurs de gauche, qui généralement détestent le FN de se rallier aux idées de DLR.

    Le soutient de NDA à Robert Ménard, même si ce dernier ne fait pas partie du FN et le manque de réactivité de NDA pour exclure du bureau national Marion Sigault ont aussi porté préjudice à DLR.

    Il est temps afin que DLR devienne enfin un grand parti, que NDA corrige «ses erreurs» et affirme haut et fort qu'il ne prendrait jamais Marine Le Pen dans son gouvernement, ni quelqu'un «d'égalité et réconciliation», lié à cette horreur qu'est Alain Soral.

    EB.

    RépondreSupprimer
  14. Laurent Pinsolle doit faire attention à ne pas laisser publier et plus longtemps prospérer sur son blog des accusations punies par les tribunaux qui dans les attendus de leur jugement rendu le 12 juin dernier, dans le procès opposant MLP à SOS Racisme, en ont reconnu le caractère gravement mensonger et diffamatoire, sous peine de faire l'objet d'un signalement de son blog, accompagné de mesures d'astreinte.

    Il est donc à cette aune courtoisement mais fermement invité, dans son intérêt judiciaire bien compris, à procéder à la suppression sans délai du commentaire du dénommé "Levelche", posté à 15:14 ce jour, ayant trait au bal de Vienne.

    Charles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le commentaire ci-dessus est représentatif de la manière du Front National de gérer le débat, je crains fort que cela renforce les pires prévention que nous avons exprimées à son égard.
      Espérons que le nommé "Charles" ne soit qu'un provocateur de plus, et ne représente pas la ligne du FN.

      Supprimer
    2. Vous n'allez quand même pas prendre ce genre de commentaires au sérieux ? Vous avez vu ce pathos ?
      Et puis, entre nous, hein, des gens comme ça il y en a dans toutes les populations statistiquement significatives, même au Front de Gauche :-) Vous ne le saviez pas ?

      Sancelrien

      Supprimer
    3. Ta gueule Halpern. T'es qu'un trou du cul. Je suis pas du FN dont les orientations politiques et idéologiques sont totalement contraires aux miennes, mais comme je fais la séparation entre d'une part mes convictions et mes attaches politiques personnelles, et d'autre part mes devoirs de citoyen respectueux du Droit et des décisions de justice, attaché à faire primer l'honnêteté intellectuelle et l'esprit de justice sur les considérations partisanes, je fais simplement observer à Laurent Pinsolle qu'en tant que directeur de la publication il est juridiquement responsable de tout ce qui se publie sur son blog, et qu'à ce titre il est tenu en particulier de faire respecter la jurisprudence emportée par la décision condamnant SOS Racisme (voir infra), et sous le coup de laquelle tombe le commentaire diffamatoire visé plus haut. Laurent Pinsolle n'aura donc pas l'excuse de l'ignorance et de ne pas avoir été prévenu.

      Charles

      http://www.frontnational.com/2014/06/sos-racisme-et-m-sopo-condamnes/

      Supprimer
    4. "Je suis pas du FN"

      Un bon point pour le FN.

      Supprimer
  15. NDA devient de plus en plus populiste démagogue prêt à raconter ou faire n'importe quelle ânerie pour faire de l'audience, une sorte de Le Pen soft qui fait tourner sa boutique racoleuse. Pour que les électeurs en soient à porter de façon croissante leurs voix à MLP ou NDA, pour qu'une grève SNCF soit faite pour de mauvaises raisons contre une réforme totalement bancale qui n'a rien d'une libéralisation, montre l'état de déliquescence intellectuelle de la France, au pouvoir comme dans l'opposition. Le pauvre de Gaulle doit se retourner dans sa tombe en voyant des guignols décervelés se réclamer de lui :

    "Le sourerainiste n’a pas hésité, en tous cas, à prendre le risque d’aggraver encore l’image qu’ont nos concitoyens des membres de la classe politique, prêts à n’importe quelle surenchère irresponsable pour attirer sur eux les projecteurs de l’actualité."

    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1205969-dupont-aignan-passe-la-frontiere-avec-une-kalachnikov-pourquoi-ce-coup-de-com-est-pourri.html

    RépondreSupprimer
  16. Laurent Pinsolle,

    Vous ne devez pas voir dans votre geste, un conflit quelconque avec DLR, mais plutôt un acte qu'on pose, une manière de dire autrement les choses. Vous nous livrez un diagnostic et vous nous invitez - nous militants de ce parti - à y apporter des réponses. Cela ne relève pas de la volonté de nuire, au contraire, mais de la volonté de nous interroger sur ce que nous sommes et ce que nous voulons, et de répondre à la question qui, visiblement, vous a hanté : "qu'est-ce qu'être un parti républicain, gaulliste, à l'heure de l'Union européenne et du Front national ?"

    En tant que militant, très attaché à DLR - il me semble qu'un parti est nécessaire parce qu'il ancre la pensée politique dans le concret - je trouve votre geste utile et courageux et ne le perçois ni comme une rupture, ni comme une manière de "laver son linge sale". Quand les choses semblent bloquées, il faut parfois prendre de la distance, réfléchir à part et alimenter la vie de cette réflexion. Ce que vous faites.

    Votre positionnement n'est pas unique. Il y a actuellement une nébuleuse intellectuelle que je qualifierais volontiers d'humaniste qui cherche, comme vous, à concilier ces deux principes fondateurs : "les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit" et "le principe de toute souveraineté réside dans la nation" qu'on cherche trop souvent à dissocier l'un de l'autre et qui pourtant vont ensemble. Vous participez pleinement de ce mouvement. Un parti comme DLR ne peut qu'en tirer du profit.

    RépondreSupprimer
  17. A propos de blog je trouve personnellement que 2 articles par jour, celui de LP et celui de l'invité, ca fait un peu lourd à digérer. Pourquoi pas alterner ?
    De plus ca donnera du temps libre pour LP et permettra plus de lectures et de commentaires pour l'invité.

    RépondreSupprimer
  18. Pourquoi êtes vous aussi hostile à Poutine ? N'est il pas au moins un nécessaire contre poids aux USA. Le régime des libertés est il pire en Russie que chez nous ? Je n'en suis pas sur. Bravo pour votre blog.

    RépondreSupprimer
  19. Il pense qu'il serait intéressant pour l'amélioration du site, de créer des conférences vidéos avec des intellectuels souverainistes de tout bord (gaullistes de droite, de gauche, bonapartistes...etc)

    RépondreSupprimer
  20. c'est bien ça le truc ...trouver le miterrand à droite qui va avaler le bœuf FN et le digérer afin de se sortir de cette droite qui ne fait que singer la gauche républicaine depuis 40 ans. LP a fait son choix ce ne sera pas celui-ci...où va-t-il aller ? je pense que c'est une erreur totale ce départ, un refus de se salir les mains . bonne chance tout de même vous allez en avoir besoin au pays où tout est tiède et tempéré : )

    RépondreSupprimer

  21. @ Georges

    Cf papiers de dimanche et lundi. Beaucoup de reproches, tous factuels et illustrés.

    @ Patrice

    Merci. Nous ne sommes pas pendant la SGM et je ne pense pas que la France a besoin de la famille Le Pen.

    @ Christine

    Merci

    @ A-J H

    On verra. Je vais beaucoup discuter dans les mois qui viennent. Il n’y aura pas de majorité « souverainiste » si le FN en fait partie. Cf papiers des jours suivants.

    @ Gaël Patton

    Merci. Bien d’accord sur le traité transatlantique.

    @ Sylvain

    Il ne me déplaierait pas de recontrer Olivier Berruyer, que j’apprécie.

    @ RB

    Merci

    @ Léonard

    Vous avez complètement raison. Merci

    @ TeoNeo

    Pas faux. C’est une idée.

    @ Patrice

    Disons que sa politique a des aspects positifs et négatifs. Je ne suis ni russo-béat, ni russophobe.

    @ Anonyme

    Bonne idée

    RépondreSupprimer