lundi 12 janvier 2015

#JeSuisCharlie : merci Jacques Sapir et Olivier Berruyer


Samedi, après avoir lu les effarants papiers de Boulevard Voltaire, je me suis demandé si tous les vrais démocrates n’étaient pas Charlie. Après avoir lu les papiers d’Olivier Berruyer, je peux y répondre par la négative, même si je persiste à pencher plus dans le sens de Jacques Sapir.


Des critiques pertinentes

L’émotion soulevée par le tragique assassinat de douze personnes à Charlie Hebdo peut compliquer toute forme de réflexion sur ce qui se passe. Les premières remises en question que j’ai pu lire ont un caractère volontiers islamophobe et s’en dégageait un semblant de justification absolument révoltant. Heureusement pour notre démocratie et la réflexion citoyenne, Olivier Berruyer, connu pour ses analyses économiques et sa lecture de la crise ukrainienne, propose une réflexion alternative absolument pas teintée du moindre relent xénophobe ou complaisant à l’égard de ce qui s’est passé. Avec « (Mission accomplished) : bien joué à tous » et « (Indécence) Rendons hommage à Charlie Hebdo : boycottons la manifestation du 11 janvier (pour 10 raisons », il propose deux papiers qu’il faut avoir lu.


Dans son premier papier, il fait un parallèle troublant avec les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis, en notant que Manuel Valls utilise la rhétorique de Georges W Bush… Et il dénonce les lois liberticides qui en sont issues, dans un esprit qui semble finalement très fidèle à Charlie Hebdo. Dans un second papier, où il appelait à ne pas manifester pour rendre hommage au journal, il met en garde contre la récupération de la part de dirigeants européens qui bombardent l’Irak, il dénonce la présence du président ukrainien, qui a des soutiens néo-nazis, il rappelle qu’il n’adhère pas à tout ce qu’a fait Charlie Hebdo et critique l’ostracisme à l’égard du FN, sachant qu’il n’est pas plus complaisant que moi envers le parti lepéniste. Il conclut en disant qu’il n’est pas manipulable et en appelle au débat d’opinion.

Malgré tout, #JeResteCharlie

D’abord, je pense qu’il est positif qu’une personne modérée expose, de manière posée et rationnelle, une opinion différente de l’opinion dominante. La démocratie en a besoin et il est positif que l’opposition à cette marche ne vienne pas que des extrêmes. Cependant, l’argumentation d’Olivier Berruyer ne m’a pas du tout convaincu. #JeSuisCharlie, ce n’est pas adhérer à tous les dessins de Charlie Hebdo, ni même une simple majorité. Ce n’est pas non plus une adhésion aux interventions extérieures conduites dans le cadre de l’OTAN par les dirigeants venus à Paris hier. Il me semble qu’il y avait quelque chose de bien plus important qui dépassait largement les dirigeants qui y participaient.

Hier, le message envoyé par les millions de personnes qui ont défilé était plus simplement un message de défense des libertés, un refus de l’horreur des terroristes fondamentalistes. Je n’ai pas vu en germe parmi les manifestants les motifs pour lesquels Olivier Berruyer pensait qu’il fallait boycotter la manifestation. J’y ai vu un message très français d’humanisme, de respect, de défense de nos valeurs. Quels beaux moments que de voir les manifestants chanter tous ensemble la Marseillaise ou de voir des français de confessions différentes rassemblés pour manifester contre ces actes. Il ne me semble pas que les terroristes peuvent se réjouir de cette manifestation, au contraire.

Je crois que la France sort plus sensibilisée aux risques du fondamentalisme islamiste et que ces actes barbares ont soudé l’immense majorité des français de confession musulmane à la communauté nationale dans un rejet de ces horreurs. Paradoxalement, j’ai l’impression que notre pays en sort plus fort, plus soudé, plus rassemblé sur nos valeurs. Bien sûr, il ne faut pas tomber dans l’angélisme et il faudra se demander pourquoi notre société peut produire de telles personnes. Et Sapir a raison de critiquer les déclarations ou les récentes mesures prises par Mariano Rajoy en Espagne ou la tentation de « profiter de l’émotion pour tenter de faire passer l’équivalent d’un ‘Patriot Act’ à la française ».

Jacques Sapir écrit « à mes amis, je dis qu’il faut aller à ce rassemblement, en colère contre les honteuses récupérations, mais qu’il faut y aller quand même. Ce qui est en jeu dépasse ces dites récupérations. Nous pourrons les dénoncer d’autant mieux que nous aurons participé à ce moment (…) Nous n’oublierons pas que sont venus verser des larmes de crocodiles les responsables de la crise en Europe alors que ni Syriza, ni Podemos n’ont été invités ». Mais j’y ajouterai aussi des raisons plus positives. Je crois que les manifestations d’hier étaient bien un moment historique de communion nationale où l’immense majorité des Français se sont retrouvés pour rendre hommage aux victimes de la barbarie en adressant un message d’unité nationale et de défense de liberté. Et même s’il y a de la récupération, je crois que les dirigeants présents hier étaient surtout dans une utile fonction représentative.

Même si je penche plus encore que Jacques Sapir en faveur de cet incroyable mouvement #JeSuisCharlie, je remercie Olivier Berruyer, qui joue un rôle utile et fondamental d’alerte pour les Français et qui permet de sortir d’un unanimisme qui n’est jamais un service à rendre à la démocratie.

53 commentaires:

  1. Je trouve le pathos actuel complètement ridicule. Nous aurions vécu un évènement d'un importance quasiment galactique...
    La défense de la liberté d'expression constamment revendiquée (cela fait partie des fameuses "valeurs") me parait bien tardive. Cela fait bien longtemps que la liberté d'expression n'existe plus. Je n'ai entendu personne réclamer l'abrogation de la loi Gayssot.
    Et il y a surtout un aveuglement qui me parait largement partagé : le fait que ce qui s'est produit est la conséquence d'actions soutenues par la majorité de ceux qui manifestaient ("Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes"). Parmi ces actions : la disparition des frontières, l'immigration massive incontrolée, l'alignement maintenant complet sur le bloc atlantico-sioniste, qui nous lance dans des aventures militaires qui auront des répercussions sur notre sol, qu'on le veuille ou non.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord avec Toutatis ( mais c'est parce que je suis totalitaire et que mon raisonnement est vicié ).

      Supprimer
    2. J'avais oublié, désolé :
      Thierry_st_malo

      Supprimer
    3. @ Toutatis

      Tout de même, 12 personnes liquidés pour ce qu’elles ont dessiné, dans un pays comme la France. Cela justifie pleinement les près de 4 millions de personnes que nous étions dehors dimanche. Même s’il y a des lois dont on peut discuter (ce qui prouve la liberté d’expression), ce n’est pas comparable à l’assassinat de 12 personnes d’un journal. On ne peut pas non plus rejeter toute la responsabilité sur la société : ce sont des individus qui ont agi et leurs actes étaient barbares.

      Supprimer
  2. Jacques Sapir dit qu'il est possible de critiquer l'islam (et donc à plus forte raison l'islamisme) comme les deux articles de BV.

    Et Berruyer critique les positions de CH comme Gabrielle Cluzel.

    BV débloque parfois un peu, c'est vrai. Mais ne tombez-vous pas ici dans un remake du sketch des Inconnus, sur les bons et les mauvais chasseurs ? (ils en avaient d'autres, d'ailleurs, de sketchs).

    http://quebec.huffingtonpost.ca/abdennour-bidar/lettre-au-monde-musulman_b_5991640.html

    RépondreSupprimer
  3. Ce billet m'a bien fait rigoler.

    Avec 3 gus et 3 kalachs, une vingtaine de morts, les zinzins ont réussi terroriser la France autant que les US lors du WTC, 3000 morts, 2 gratte-ciels effondrés, 3 avions de ligne explosé et un gros trou dans le Pentagone, des dégâts matériels estimés à 17 milliards de dollars.

    Je vous signale que le but d'une action terroriste, c'est de terroriser, avoir le maximum d'impact psychologique et médiatique. Là ils ont fait bingo, same player shoot again. Ils ont dû faire la fête toute la nuit.

    Ensuite, Berruyer le "démocrate", modéré, qui passe son temps à relayer la propagande russe, cette grande démocratie où 100 zozos proches du pouvoir détiennent 35% de la richesse russe. Berruyer le défenseur de la liberté qui censure sur son site toute analyse contraire à son dogme obsessionnel. Essayez de mettre sur son site les analyses de Présumey :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/vincent-presumey/121114/villages-potemkine-pour-militants-occidentaux

    Quant à la manif, avec dans le cortège officiel Erdogan, pour manifester pour la liberté d'expression alors que CH n'a jamais été condamné par la justice concernant ses caricatures.

    Quelles étaient les raisons de cette marche ? Manifester contre les terroristes, ils doivent rigoler comme des bossus...

    Même le FN voulait manifester, pour mieux faire passer le message que l'immigration est la cause des attentats, ce qui est évidemment faux.

    La cause et le financement des jihadistes sont les régimes du golfe, le wahhabisme et de nombreuses ONG salafistes qui correspondent à l'extrême droite fascisante de l'islam, tout comme il y a des institutions d'extrême droite fascisantes chrétiennes, tout comme il y a ou eu du bouddhisme fascisant...

    Résumer l'islam au djihad comme le font les ignares, c'est ne rien connaitre de la diversité des sociétés et cultures musulmanes depuis des siècles qui ont été laminées avec l'assentiment, voire le soutient de gouvernements occidentaux :

    http://www.counterpunch.org/2015/01/09/who-should-be-blamed-for-muslim-terrorism/#.VLL9oBZtqcY.twitter

    Les gouvernements occidentaux et français aussi ont fermé les yeux sur le wahhabisme en échange de juteux marchés :

    "Adieu, la présence dans le royaume d’individus recherchés par la justice française pour les attentats de 1995. Il fallait vendre des chars et des avions, et nous étions bien loin de la rectitude morale si brillamment incarnée par MM. Chirac et Villepin."

    http://aboudjaffar.blog.lemonde.fr/2011/11/27/you-pay-the-prophets-to-justify-your-reasons-notorious-duran-duran/

    Si la manif avait dénoncé le wahhabisme, le financement des ONG salafistes par les fortunes du golfe, là d'accord. Mais on a rien vu de tout ça sur les pancartes brandies. Ils brandissaient des crayons géants au nom de l'information, mais cette manif n'avait aucune information à transmettre.

    Pour de nombreux lecteurs de CH, les caricatures correspondaient à une stigmatisation de la totalité de l'islam. CH n'a pas compris que ce n'est pas ce qu'ils veulent dire avec leurs dessins qui est important, mais ce que les gens comprennent ou plutôt mécomprennent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a que vous qui avez le droit de vous mépendre !

      Dénatruer les propos d'un individu n'est-ce pas finalement le début de la dictature ?

      Critiquer la propagande anti-russe / anti-Poutine ; ce serait être un agent de la propagande pro-russe / pro-Poutine ! la blague.

      La Russie n'est finalement pas différente ni pire que cette "démocratie" européenne où les proches du pouvoirs détiennent la majorité des richesses ET où toutes les décisions politiques actuellement sont prises dans l'unique intérêt des nantis !

      Là, faut qu'on ferme nos gueules et qu'on arrête de critiquer les Russes ! alors.

      Supprimer
  4. Assez d'accord avec vous M. Herblay.
    Mais n'est-ce pas agaçant de voir tous ces chefs d'état si satisfaits d'eux mêmes, sûrs d'être du bon côté, à la fois sublimement pacifiques avec les gentils et superbement martiaux contre les méchants, tout cela alors même qu'ils font des risettes aux monarchies pétrolières ?
    Car ce n'est pas le pur Islam, celui d'al Azhar, qui est le responsable, mais celui promu par ces monarchies, Salafisme et Wahhabisme. À quoi sert de répéter qu'il ne faut pas faire d'amalgame si on se refuse à désigner les vrais responsables pour innocenter les autres.
    On a tout fait de travers pour l'intégration de l'Islam dans la république, alors que beaucoup de musulmans ne demandaient que ça. Avec leur mépris pour les religions, les laïcistes pensaient que tous ces obscurantismes se ressemblaient et qu'il suffisait de faire comme pour le catholicisme. Ce n'est qu'à cause de l'institution du conseil du culte musulman que tous les Français sont obligés de manger halal. On veut favoriser un "Islam modéré" en ne réfléchissant pas que dire à un croyant qu'il a une foi modérée est une insulte. C'est ce qui a permis aux salafistes de persuader les femmes qu'elles ne pouvaient montrer leur foi qu'en se voilant. Le voile n'a-t-il pas été institutionnalisé signe religieux musulman par la loi française ? C'est cette loi qui fait croire aux musulmanes qu'elles renient leur foi si elles ne se voilent pas.
    il vaudrait mieux parler d'un "Islam pacifique" qu'on protégerait des réseaux d'influence et de manipulation financés par les monarchies pétrolières.

    RépondreSupprimer
  5. Pas un mot de la part de Laurent sur la prise d'otages antisémite en plein Paris non mais !!!! 4 morts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut arrêter avec le communautarisme, que ce soit des journalistes ou des juifs, c'est la France qui a été attaquée. J’espère que les leaders juifs auraient eu les mêmes réactions si seuls les journalistes avaient été victimes, et que la manifestation aurait eu la même ampleur.
      Vouloir toujours monopoliser l'attention et se faire passer pour les seuls persecutés dans le monde aggrave les choses.
      Les principales victimes, et cibles, étaient des goys, alors pour une fois si vous pouvez nous laissez un peu de place ce serait bien aimable...

      Supprimer
    2. @TeoNeo
      Et bien pourquoi pinsolle quand il parle des journalistes n'a pas le droit au mêmes remarques ? Ceci dit ce sont les juifs qui partent de France et on comprend avec des telles remarques. De plus pas un mot sur les autorités turques qui mettent en taule les journalistes mais que Berruyer aime bien défendre car selon lui victimes d'"islamophobie". Donc vos rémarques vont à Pinsolle qui parle de journalistes. Je n'ai pas conaissance d'une telle manifestation lorsque merah a assasiné des enfants juifs dans une école. Sur ça continuez avec vos débats en vous prenant pour des antisysteme vous ne risquez rien, ni berruyer ni vous.

      Supprimer
    3. Pour Toulouse je pense que c'est un autre probleme. Merah était en province n'a pas attaqué le coeur "bobo" et extrêmement influent de la France il faut admettre.
      Les islamistes se sont peut être mis a dos la seule frange de la population complaisante envers l'islamisation, la bourgeoisie parisienne mondialisée.

      Supprimer
    4. @TheoNeo+ Florino
      Je ne crois pas que le fait de ne pas seulement avoir une pensée pour les membres de Charlie Hebdo mais aussi pour la policière de 26 ans et les 4 personnes de confession juive, dont le seul tort a été d’être au mauvais endroit au mauvais moment et/ou de confession juive, c’est faire preuve de communautarisme. Je dirais plutôt que c’est marquer sa solidarité avec l’ensemble des victimes. Je trouve que Florino a raison.
      Je ne vais pas l’accabler pour cela mais je trouve aussi dommage que Laurent Herblay n’ait pas eu un mot pour ces 5 personnes. En effets ces terroristes ne se sont pas seulement attaqués à la liberté d’expression mais aussi à la liberté de conscience et à la liberté tout court, que permettent les régimes démocratiques.

      EB.

      Supprimer
    5. Arrêtons de chercher des poux. Il n'a pas eu de mot pour le policier non plus. Le magasin casher était une cible d'opportunité mais la nouveauté, le fait marquant, était l'attaque de la presse libre qui était l'objectif de cette expédition.

      Supprimer
    6. @TheoNeo
      Effectivement un terroriste qui choisit de tuer de sang-froid 4 personnes innocentes dans une épicerie Cacher, ce n’est qu’« une cible d'opportunité », rien de plus. En somme c’est juste une anecdote. C’est sans intérêt ! On voit bien que ce n’est pas un de vos proches, qui s’est fait tuer !

      EB.

      Supprimer
    7. Désolé de choquer. J'essaie de voir les choses telles quelles sont sans trop me laisser diriger par les emotions. Même si j'ai les boules. Mais ce que j'ai ecrit ne veut pas dire, bien sur, que la communauté juive ne doit pas bénéficier d'une protection renforcée en proportion des menaces qu'ils subissent. Mais ceci n'est pas une nouveauté.

      Supprimer
  6. Lundi 12 janvier 2015 :

    Cent Houellebecq pour cinq Zemmour !

    « Soumission », le dernier livre de Michel Houellebecq, s'est écoulé à 250 000 exemplaires depuis sa sortie le 7 janvier, jour de l'attentat contre "Charlie Hebdo".

    Profondément affecté par la mort de son ami Bernard Maris, l'un des journalistes assassinés à Charlie Hebdo, Michel Houellebebq avait décidé jeudi 8 janvier de suspendre la promotion de « Soumission », son nouveau roman.

    Le livre, sorti le 7 janvier, le jour même du passage à l'acte des frères Kouachi, était promis à une polémique sans fin. Et pour cause, l'écrivain y décrit une France dirigée par le chef d'un parti musulman. Un sujet rendu encore plus sensible par les événements tragiques de ces derniers jours.

    Reste que le livre fait un véritable carton dans les librairies. Le premier tirage de 150 000 exemplaires est déjà épuisé. Un deuxième de 50 000 exemplaires a été livré vendredi 9 janvier. Et un troisième de 50 000 exemplaires est diffusé depuis ce lundi matin.

    http://www.lepoint.fr/culture/cent-houellebecq-pour-cinq-zemmour-12-01-2015-1895752_3.php

    RépondreSupprimer
  7. BA

    Houellebecq, Zemmour, Finkielkraut sont des imbéciles néfastes entretenant et faisant enfler une psychose paranoïaque islamophobe, en gagnant un max de pognon avec, un beau trio de raclures de première catégorie.

    J'arrive même pas à comprendre comment Maris pouvait fricoter avec Houellebecq. C'est un peu comme Chouard avec Soral.

    Rappeler quand même la publication sur CH d'un article de Misrahi totalement odieux de bêtise et quelques autres petites choses...

    "Au lieu de contribuer au progrès de l’humanité, [les fils d’Allah] passent leur temps avec le derrière en l’air à prier cinq fois par jour", et que ceux-ci " se multiplient comme des rats."

    "Non, Charlie Hebdo enfonce le clou en 2005. Un journal danois, ayant une tradition fasciste, et ayant été reconnu dans un rapport de 2004, par l'European Network Against Racism comme étant d'extrême-droite, décide de publier des dessins représentants des musulmans, les assimilant au terrorisme. A leur tour, alors que le journal connaît des difficultés économiques, ils viennent au secours de ce journal "au nom de la liberté d'expression " en publiant les fameuses "caricatures" . Les réactions chez les musulmans sont d'abord l'incompréhension, l'indignation, puis il est vrai, une colère terrible. Mais il faut se demander aussi quel était le but de ces journaux, et le sens de leur silence quant à la jubilation de l'extrême-droite, qui comme aux Etats-Unis firent circuler à ce moment là par exemple des images représentant un musulman sodomisé par un chien."

    "Sous la direction de Philippe Val, Charlie Hebdo allait en fait devenir l'un des principaux relais français des thèses de Samuel Huttington, visant à soutenir les guerres d'Irak, et d'Afghanistan, et plus généralement la politique étrangère américaine. Cette ligne, est proclamée et rendue publique en 2006 par le journal, qui signe le "Manifeste des Douze, Ensemble contre le nouveau totalitarisme" rejoint entre autres par Bernard Henri Levy."

    "Alors, tout naturellement, la liberté d'expression pour Philippe Val, c'est à géométries variables. Luttant contre le nouveau nazisme, il s'autorise le droit de faire le ménage, en virant le carricaturiste Siné -qui a osé s'écarter de la ligne en faisant une blague sur la conversion au judaïsme de Jean Sarkozy- et le départ contraint du sociologue, un peu trop de gauche, Philippe Corcuff. Ce dernier, marginalisé, décida de partir, expliquant notamment que Charlie Hebdo se fourvoyait dans la "fabrication de complot", s'engageant "dans une croisade de la Civilisation (“européenne”) contre la Barbarie (“musulmane”).""

    " Interrogé par Pascal Clark lui demandant si Dieudonné lui aussi ne pouvait pas revendiquer le "droit au blasphème", Philippe Val répondait, "non" parce qu'il n'y a "pas de prosélytsme dans la religion juive"."

    http://danactu-resistance.over-blog.com/article-affaire-charlie-hebdo-reaction-a-l-imposture-110357116.html

    Il serait temps de lire ou relire Elias :

    "Dans cette petite ville d'Angleterre, formée de lotissements successifs, les tensions sont multiples entre les habitants et les nouveaux venus. Les premiers considèrent les seconds comme des étrangers qui ne partagent pas leurs valeurs et ont le sentiment qu'ils menacent leur mode de vie. Ils les tiennent à distance dans la vie courante, les écartent des lieux de décision, des associations de loisirs, des clubs et des églises. Et ce rejet se perpétue sur deux ou trois générations, entretenu par les rumeurs et les commérages. Or nul racisme ici au sens propre, nulle menace de chômage à cette époque _ les uns et les autres sont des ouvriers ou des petits bourgeois et travaillent dans les mêmes usines."

    http://www.fayard.fr/logiques-de-lexclusion-9782213599557

    RépondreSupprimer
  8. J'ai du mal à croire au caractère opératoire de ce « moment historique de communion nationale ». Cette manifestation a quelque chose du défilé militaire du 14 juillet 1939… Je crains qu'il n'en découle les mêmes illusions sur la force et l'unité de la France. L'unanimisme affiché est tellement fragile, tellement fabriqué, qu'il a déjà commencé à se lézarder : les incidents qui ont émaillé les débats ou la minute de silence dans les établissements scolaires (tous n'ont évidemment pas été recensés, le sous-signalement des problèmes étant une vieille tradition de l'institution) sont éclairants à cet égard.

    En attendant, les instruments même de notre existence en tant qu'État-nation se délitent, comme l'a rappelé Michel Goya récemment :

    « Ils sont quatre et ils assurent la défense de la France dans son ensemble et celle de chacun de ses citoyens. Ce sont les ministères régaliens – Défense, Affaires étrangères, Justice et Intérieur – et ils sont en danger de mort. La France ne leur consacre plus que 2,8 % de la richesse qu’elle produit chaque année, contre 4,5 % à la fin de la guerre froide et 6,5% en 1960 » (http://lavoiedelepee.blogspot.fr/2014/09/apocalypse-bientot.html).

    YPB

    RépondreSupprimer
  9. Le piège où ne pas tomber est aussi de ne pas défendre la liberté d'expression à géométire variable, comme l'explique Glenn Grinwald (un vrai journaliste)

    https://firstlook.org/theintercept/2015/01/09/solidarity-charlie-hebdo-cartoons/

    RépondreSupprimer
  10. Toutatis12 janvier 2015 08:30

    "la disparition des frontières, l'immigration massive incontrolée"

    Ah ouais ? Mais les gars à kalach étaient français et celui qui a planqué les otages pour les sauver dans la chambre froide de la boutique kasher était un immigré maliens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les cartes d'identité ont été crées par wagons entiers. Cela ne veut plus rien dire.

      Supprimer
  11. "Les cartes d'identité ont été crées par wagons entiers. Cela ne veut plus rien dire."

    Les types sont nés en France et parfois un ou les 2 parents aussi, ils ne parlent souvent pas l'arabe, ne connaissent en fait souvent pas grand chose, voire rien, de l'islam et cultures des pays dont leurs parents ou grands parents sont originaires. Quand ils se disent musulmans, c'est l'islam salafiste intégriste enseigné dans les quartiers par des types à peu près aussi ignares qu'eux concernant les diverses cultures musulmanes et courants philosophiques ou théologiques des "islams" allant de l'Atlantique au Sud-Est asiatique depuis des siècles.

    Leur "imam" c'était un guignolo inculte :

    http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Le-petit-delinquant-devenu-emir-puis-infirmier-a-Paris-687526

    C'est comme si le christianisme était représenté et enseigné par un Témoin de Jéhovah ignorant les divers courants théologiques et philosophiques, l'histoire des "christianismes", catholiques, orthodoxes, protestants... ses penseurs, Saint-Augustin( un berbère ), Saint-Thomas d'Aquin, Savonarole... et diverses controverses.

    Quoi de commun entre le soufisme et le salafisme ?

    Connaissent ils Abu-l-Ala al-Maari, Omar Khayyam, Abdennour Bidar... ?

    Une religion isolée de la connaissance de tout son contexte social, culturel, philosophique et historique ne peut être qu'une secte d'abrutis décérébrés.

    Combien d'occidentaux tombent dans des sectes indianisantes en connaissant rien des littératures, philosophies, divers courants religieux d'Inde ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre description me semble exacte. Et elle montre quelle a été la folie d'accueillir tous ces gens alors qu'on n'avait ni les moyens ni l'envie de s'en occuper.

      Supprimer
  12. ça n'a pas pris un jour.
    Après la grande manifestation pour la liberté d'expression, on lance des poursuites pour apologie du terrorisme contre Dieudonné pour avoit écrit sur sa page facebook "Je me sens Charlie Coulibaly".
    Ils ont plusieurs personnalités (schizophrènes) ou quoi ?

    http://tempsreel.nouvelobs.com/charlie-hebdo/20150112.OBS9775/charlie-hebdo-enquete-ouverte-a-l-encontre-de-dieudonne.html

    RépondreSupprimer
  13. What if they were Christian, Mr Herblay ?

    http://www.telegraph.co.uk/news/religion/11340029/What-if-the-terrorists-were-Christian.html

    D'autre part, il faut peut-être accepter qu'il y a besoin d'une certaine pression à l'intégration.

    RépondreSupprimer
  14. @Laurent Pinsolle,
    Je ne suis ni d'accord avec Sapir (c'est rare...), ni avec Berruyer (rare aussi): j'apprécie les raisons des doutes du premier cité, et surtout le fait qu'il n'est pas dupe des intentions des organisateurs.
    Mais surtout, je suis profondément déçu par la posture snob et infantile du second, particulièrement quand il tenté de salir la mémoire de CH avec Olivier Cyran, laissant entendre que feu CH était un journal raciste, et donc pas digne d'être soutenu. Ensuite, dans un autre billet, sur les dix raisons qu'il a donné de ne pas venir, trois m'ont paru scandaleuses: comparer les 12 morts de Charlie Hebdo avec les morts au Pakistan (140 écoliers tués) sont oiseuses, car le Pakistan est un pays MUSULMAN, pas la France! Sans compter que, comme disait Rousseau, "Tel philosophe aimera les Tartares pour se dispenser d'aimer ses semblables": désolé, mais 12 de mes compatriotes sont morts à cause d'une religion exogène qui fait tant de dégâts de par le monde, en touchant ce que nous avons de plus français: notre liberté de conscience et de critiquer les religions! L'une des demandes constitue surtout un hymne à l'autocensure, bref la fin de la liberté d'expression!!
    Je suis partagé sur ce qu'il se passe en ce moment: vu l'ampleur des manifestations, on peut difficilement parler de récupération, car les motivations pour y participer étaient trop diverses, donc peu significatives. Toutefois, convoquer l'UOIF est un SCANDALE, sachant qu'ils ont harcelé CH et voulu le censurer...
    Enfin, notons le piètre score de Marseille, ville censément "musulmane" (33% minimum d'habitants en moyenne): 70 000 personnes sur près d'un millions d'habitants. Ca, c'est la vérité du terrain: notre pays a des territoires perdus non seulement pour la République, mais surtout pour la Nation, ce qui augure d'une guerre civile à venir si la France veut continuer à vivre....


    CVT

    RépondreSupprimer
  15. Si on a peur de la récupération, nous sommes fichus...

    Car tout peut faire l'objet d'une récupération pour les intérêts des un et des autres et à ce compte, ne faisons plus rien ! ne disons plus rien. C'est mieux.

    Taisons-nous, restons immobiles... ah, non ! même ça, ça peut être récupéré ! mince !

    RépondreSupprimer
  16. Aujourd'hui 12 janvier, lendemain de l'Immense Marche d'Union Nationale, les tags #JeSuisCharlie et#CharlieHebdo ont disparu de la liste des "tendances" sur Twitter. Pour mon propre blog j'en suis réduit à me rabattre sur #quoideneuf :-).

    Thierry_saint_malo

    RépondreSupprimer
  17. Regardez, M. Herblay :

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/12/01016-20150112ARTFIG00323-chateauroux-un-lyceen-blesse-par-d-autres-eleves-apres-avoir-defendu-la-laicite.php
    "Les trois agresseurs «se sont sentis attaqués dans leur religion (...) ils ont décidé de se venger», note Fabien Lascaux, le proviseur du lycée contacté par Le Figaro.fr. Interrogé sur la teneur des échanges et sur une éventuelle apologie des attentats, le proviseur assure qu'il n'en a été question «à aucun moment» et parle uniquement «d'une incompréhension de nos libertés fondamentales». «Je ne veux surtout pas d'amalgame. Il faut arrêter que ces gamins mélangent les choses. Ils sont dans l'ignorance. […] Pas de communautarisme: nous sommes des citoyens du monde», assure de son côté le père de l'élève blessé."

    Encore un coup des intégristes bouddhistes, sans doute.

    RépondreSupprimer
  18. CVT

    Cyran confirme la dérive néo-cons de CH avec Val, le dossier est pesant , CH a clairement été la tribune de caricatures issues d'un journal Hollandais fascistoide et de celle de Misrahi faisant l'apologie de Fallaci :

    "Au lieu de contribuer au progrès de l’humanité, [les fils d’Allah] passent leur temps avec le derrière en l’air à prier cinq fois par jour", et que ceux-ci " se multiplient comme des rats." Une rhétorique qui ne se cache même pas d'être raciste, digne de l'Europe des années 30, s'attachant même à dresser un portrait physique écoeurant de l'Arabe en général, lorsque Fallaci dit "[qu'] Il y a quelque chose, dans les hommes arabes, qui dégoûte les femmes de bon goût."

    Un journal danois, ayant une tradition fasciste, et ayant été reconnu dans un rapport de 2004, par l'European Network Against Racism comme étant d'extrême-droite, décide de publier des dessins représentants des musulmans, les assimilant au terrorisme. A leur tour, alors que le journal connaît des difficultés économiques, ils viennent au secours de ce journal "au nom de la liberté d'expression " en publiant les fameuses "caricatures" . Les réactions chez les musulmans sont d'abord l'incompréhension, l'indignation, puis il est vrai, une colère terrible. Mais il faut se demander aussi quel était le but de ces journaux, et le sens de leur silence quant à la jubilation de l'extrême-droite, qui comme aux Etats-Unis firent circuler à ce moment là par exemple des images représentant un musulman sodomisé par un chien.

    http://danactu-resistance.over-blog.com/article-affaire-charlie-hebdo-reaction-a-l-imposture-110357116.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anonyme 21:07,
      le papier de Cyrano était hors-sujet, et surtout, il n'est pas juge, que je sache! Et puis, la vraie question n'était pas là: CH a été massacré pour avoir exercé son droit au blasphème, droit que Cyran considère comme raciste à l'instar des lobbies musulmans.
      A titre personnel, c'est l'orientation atlantiste de Ph.Val, ajoutée à un européïsme délirant de sa ligne éditorial qui m'ont conduit à déserter le journal lors du référendum en 2005. Toutefois, la caution anticléricale méritait qu'on se batte pour elle: j'ai soutenu leur combat contre les attaques des associations islamiques (oui, islamiques et pas islamistes) lors de l'affaire des caricatures danoises. Critiquer, voire insulter des religions est l'un de nos biens les plus précieux, quitte à choquer les croyants!
      J'ai malheureusement l'impression que vous voulez nous ramener deux siècles en arrière quand vous considérez qu'insulter l'islam, c'est insulter ses croyants: ce procédé est parfaitement LACHE, ABJECT, DEGUEULASSE et MEPRISABLE. Plus grave, il conduit à imposer de fait un ordre religieux, celui de la charia, au nom du "respect" des croyants: c'est de la TYRANNIE!
      ECRASONS L'INFAME!!!


      CVT

      Supprimer
    2. @ anonyme
      Rien sur le fait que les imam danois ait fait le tour du monde arabe avec des fausses caricatures encore plus insultantes pour envenimer la situation.

      Supprimer
  19. Abd_Salam12 janvier 2015 19:06

    "Dénatruer les propos d'un individu n'est-ce pas finalement le début de la dictature ?

    Critiquer la propagande anti-russe / anti-Poutine ; ce serait être un agent de la propagande pro-russe / pro-Poutine ! la blague."

    Où ça je dénature les propos d'un individu ? Un exemple ? Nulle part.

    Censurer la critique de la critique de la propagande anti-russe / anti-Poutine comme le fait Berruyer, c'est quoi ? C'est de la propagande.

    RépondreSupprimer
  20. Tout ça pour 3 Breiviks français, au mode opératoire bancale, pour au final mobiliser plus de gens dans la rue que pour une Victoire en coupe de monde.
    A croire qu'en France, ce pays à jamais dépressif, faut vraiment tuer des gens pour que les gens positifs produisent le mieux qu'ils peuvent : brandir des petites pancartes pour protester.

    Que de belles perspectives d'avenir...


    Olivier

    RépondreSupprimer
  21. Il fallait aller à cette manif, j'y ai été, tout ce que vous en dites est exact. Avec son billet des 10 raisons de ne pas y aller, Berruyer a complètement dérapé. C'est Sapir qui a vu juste, la nécessité de participer et la révolte devant la manip de récupération politicienne. Maintenant, la menace vient du gouvernement, il faut empêcher un "Patriot Act" à la française.

    RépondreSupprimer
  22. @ Anonymes

    Berruyer et Sapir ne sont pas sur la même ligne que Bd Voltaire, loin de là.

    @ Abd Salam

    Merci pour vos réponses

    @ Anonyme 11:03

    La manifestation n’était pas un blanc-seing pour ces dirigeants, qui étaient là principalement dans une fonction de représentation de ce que pensait le peuple.

    @ Fiorino

    Il ne vous a pas échappé que la manifestation de dimanche rendait hommage à toutes les victimes des atrocités de la dernière semaine, et donc bien sûr aux victimes du supermarché casher.

    @ YPB

    Le journal de France 2 s’est terminé ce soir sur la Marseillaise chantée par les foules d’hier soir. Oui, c’était bien un moment historique. Cette image était belle.

    @ CVT

    Certaines raisons me semblaient en effet critiquables

    @ Olivier

    Je persiste à y voir un motif d’espoir, comme le montrait le journal de France 2

    @ Jacques

    Berruyer a fait fausse route, sans doute par hostilité à des médias trop unanimes pour ne pas être suspect de son point de vue. Mais il pose aussi de bonnes questions (même si d’autres sont contestables).

    RépondreSupprimer
  23. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  24. ", le message envoyé par les millions de personnes qui ont défilé était plus simplement un message de défense des libertés, un refus de l’horreur des terroristes fondamentalistes." (Laurent)

    Complètement d'accord avec toi, Laurent. Nous aurions pu passer des heures et des heures assis à ratiociner, à discutailler, à soupeser des arguments, à expliquer pourquoi il ne fallait pas défiler, mais nous avons choisi d'agir. Agir pour dire notre affection aux victimes, qui faisaient, pour quelques-uns, partie de notre vie, pour montrer physiquement que nous n'avons pas peur, que nous rejetons la barbarie. Nous sommes Charlie et nous serons peut-être Charlie demain, si des fanatiques reviennent pour tuer à nouveau, mais nous ne reculerons pas d'un millimètre sur nos valeurs, nos principes, nos idées, notre héritage commun. Que les grincheux passent leur chemin et que nos dirigeants se mettent maintenant au travail ici et dans le monde plutôt que de faire des discours pompeux.

    DemOs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je complète mon message en disant que nous n'avons nul besoin de lois ou de décrets nouveaux, liberticides. Il suffit juste que nos dirigeants aient du courage et une vision pour la France ici et dans le monde et qu'ils y mettent les moyens. C'est vrai qu'il est plus facile de renforcer les contrôles que de prendre des mesures concrètes pour la prison, les jeunes déboussolés, plus facile aussi que de se positionner au plan international contre ceux qui jouent un double jeu en soutenant le terrorisme international.

      DemOs

      Supprimer
  25. Je pense en effet qu'il fallait manifester pour la Republique et en solidarité avec les familles des victimes contrairement a ce que dit Berruyer. Par contre...

    Il denonce un grave problème qui est le deux poids deux mesures dans le respect de la liberté d'expression. Ce qui est permis à Charlie ne l'a pas été pour Dieudonné.
    Est ce que la liberté d'expression differe selon la communauté concernée ?
    Ce problème doit être posé sur la table.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. euh, le racisme ou l'anti-sémitisme ne sont pas des opinions en France. Aux USA, oui ; les législateurs ont tranché :

      - affirmer que les "nègres" sont inférieurs aux blancs est une opinion et à ce titre, c'est protégé par la liberté d'opinion.

      En France, non. Les propos haineux ou méprisants ne sont pas des opinions.

      Supprimer
    2. En France, on a le droit de moquer des habitudes ou des traits de caractères, ou des opinions...

      Attribuer des tares ou une forme de toute puissance, ou des complots à une catégories de populations ne relève pas de la liberté d'expression.

      Supprimer
    3. Certains propos de Dieudonné ne sont pas des opinions et meritaient sans doute une action. Mais je me souviens qu' au depart, on l'a persécuté pour bien moins que ca ce qui a fait apparaitre son antisémitisme.

      Charlie Hebdo utilisait bien l'alibi de l'humour pour dessiner le prophète des musulmans, veneré par tout un pan de l'humanité, nu en position de levrette...C'est une opinion ça ?

      Moi je veux bien qu'on insulte 1 millard d'humains sous le pretexte de l'humour mais il faut être juste et de ne pas faire de traitement de faveur pour d'autres communautés. Aussi choquants que soient les sketches de Dieudonné, qui n'est que l'exemple le plus mediatique. C'est comme cela que c'est percu par les musulmans et c'est une source d'antisemitisme tout comme l'inaction de l'occident envers les exactions de Netanyahu, venu parader dans Paris comme si c'était son jardin appeler nos compatriotes, de la même confession que lui, à deserter la France.

      Supprimer
    4. Dessiner le prophéte dans une position obscène tient de l'opinion...

      C'est irréverencieux, et surtout, ça souligne les contradictions des musulmans : interdiction de l'idôlatrie ; mais ils idôlatrent le prophéte !

      Se sentir insulter à la place de quelqu'un d'autre est une double insulte à la religion ! (insulter en lieu et place d'un individu précis ; et faire comme si un propos ou un dessin pouvait égratigner "dieu"...) ;
      - sans oublier que les musulmans (mais pas qu'eux) veulent imposer un interdit islamique aux non-musulmans !
      (et pourquoi on punirait pas les musulmans qui ne font pas le carême le vendredi ? tiens)

      Il semblerait que nous, occidentaux nous-mêmes ne maîtrisons pas nos propres concepts !
      Ça fait égalité avec les musulmans, tu me diras !

      Supprimer
  26. "Et même s’il y a de la récupération, je crois que les dirigeants présents hier étaient surtout dans une utile fonction représentative."

    Les dirigeants présents hier ne manifestaient pas en faveur de la liberté d'expression (dont ils se méfient au plus haut point et qu'ils cherchent à réduire) mais étaient avant tout unis par une peur bleue de l'islamisme.

    C'est ce qui explique que des ennemis irréductibles comme Netanyahou et Abbas aient pu marcher ensemble alors que leur seul point commun est la crainte des islamistes.

    RépondreSupprimer
  27. @ Démos

    Merci

    @ TeoNeo

    Merci. Pas faux, mais notez que j’étais contre l’interdiction, même si je combats ce qu’il dit

    @ Marc-Antoine

    Leur présence représentait aussi un soutien à la liberté d’expression de facto

    RépondreSupprimer
  28. La pire crainte de Berruyer (n° 4 dans sa liste) commence déjà à se vérifier :

    http://www.journaldugeek.com/2015/01/13/david-cameron-veut-interdire-applications-de-messageries-chiffrees/

    Interdire le chiffrage des communications c'est interdire aux citoyens d'utiliser librement les mathématiques. C'est pire que de censurer les traités de physique fondamentale sous prétexte de lutter contre la prolifération nucléaire.

    La droite française n'est pas en reste qui réclame elle aussi une nouvelle aggravation de l'arsenal législatif qui chez nous permet au gouvernement d'espionner la vie privé des citoyens.

    Toujours sous le prétexte bidon et insupportable de lutter contre le terrorisme. Dans le dernier numéro de la Voix Du Nord (édition papier) on apprend que la police à Roubaix ne fait pas respecter la loi anti-burka parce que "la priorité, c'est la lutte contre le trafic de drogue"

    Au moins pour la burka ils osent le dire. On aimerait qu'ils soient aussi francs pour les vols, les cambriolages, les agressions...

    Ivan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a rien de surprenant à ce que nos gouvernements à la con ne fassent que la seule chose qu'ils sachent faire :

      - limiter les libertés.

      C'est plus simple que de recruter plus de policiers ET former les policiers notamment aux différentes technologies, et de fournir aux enquêteurs du matériel de pointe pour lutter contre les seules menaces !

      Quand on a un marteau pour seul outil, tous les problèmes sont des clous...

      Supprimer
  29. L'interdiction du chiffrage des communications privées passera aussi chez nous comme une lettre à la poste, si ce n'est déjà fait, puisque les français sont des veaux comme disait le grand Charles. Mais les professionnels obtiendront forcément une dérogation, sinon ils seront exposés sans défense à l'espionnage économique, au piratage, etc.

    Il est même souvent question d'obliger les professionnels à employer précisément les outils qu'on veut interdire aux particuliers.

    Le terroriste dormant lambda se roulera par terre. Il lui suffira de se mettre à son compte et de s'inscrire au registre du commerce pour échapper à l'interdiction de communiquer confidentiellement avec autrui.

    Ivan

    RépondreSupprimer
  30. @ Laurent
    "Leur présence représentait aussi un soutien à la liberté d’expression de facto".

    C'est toute l'ambiguïté de cette manifestation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a aucune ambiguïté dans cette manifestation...

      Ne projetez pas vos propres considérations sur l'événement justement, sinon vous ne pouvez pas le reprocher aux autres, ceux qui sont tentés de récupérer à leur compte...

      Supprimer
  31. Les allemands savent que le flicage généralisé des communications privées comme en France ne sert à rien contre le terrorisme, cela ne les empêche pas de vouloir suivre.

    http://www.lefigaro.fr/international/2015/01/15/01003-20150115ARTFIG00360-acces-aux-donnees-merkel-rouvre-le-debat-outre-rhin.php

    Ivan

    RépondreSupprimer