vendredi 17 avril 2015

UMP : changer la forme pour ne rien faire sur le fond

Nicolas Sarkozy a tranché : pour tenter de faire oublier les affaires associées à son nom, le parti dont il est le président va en changer pour prendre celui des Républicains. Outre le caractère bien optimiste de croire que cela fera oublier le passer, ce choix est significatif à plusieurs titres.



Communiquer pour ne pas réfléchir

Le plus incroyable depuis le retour de Nicolas Sarkozy, c’est de constater combien l’UMP a tout simplement renoncé à réfléchir. La campagne pour la présidence du mouvement avait plus à voir avec l’élection du vainqueur d’un Loft Story vaguement politique que de l’élection du premier parti d’opposition. Tout semble s’être joué sur l’équation personnelle des candidats et quelques postures bien davantage fondées sur leurs caractères plutôt que le fond de leur programme. C’est d’ailleurs la triste pente que prend le combat à venir des primaires, entre un Alain Juppé qui présente un visage plus modéré dans les Inrocks quand Nicolas Sarkozy semble vouloir suivre la voie de 2012.

En revanche, sur le fond, c’est l’encéphalogramme plat. Le président de l’UMP semble préférer les colloques grassement payés à la réflexion. Les quelques idées qu’il a avancées ne sont qu’une resucée de ses campagnes passées, certaines appliquées pendant son quinquennat, d’autres pas. Nicolas Sarkozy n’a pas avancé le début d’une véritable réflexion nouvelle, se contentant de surfer sur les vagues de l’actualité et le mécontentement à l’égard du président actuel. Et Alain Juppé est également en service minimum, semblant uniquement compter sur son équation personnelle, ainsi que celle de son principal adversaire, pour être élu candidat de son camp fin 2016. Bienvenue au Loft de l’UMP.

Le peu de sens qui émerge

Bien sûr, le nom qui a été choisi ne l’a pas été au hasard. « Les Républicains » s’appuie sur deux atouts pour les communiquants de la rue de la Boétie. D’abord, il est enraciné puisque le terme de Républicain a fait partie du nom du parti gaulliste dans les années 50, jusqu’à sa dissolution dans l’UMP. Et la principale composante, plus libérale, de l’ancienne UDF était le Parti Républicain. Les centristes pourraient même y voir un clin d’œil à leur ancêtre du MRP, en fouillant dans notre histoire politique. Mais ce choix s’explique aussi sans doute comme une volonté de marquer une différence avec le FN en disant que la descendance de l’UMP est républicaine, au contraire du parti lepéniste.

Néanmoins, il est probable que cette affirmation, ni claire ni compréhensible pour la plupart des électeurs, n’aura pas le moindre impact sur leurs votes. En outre, on peut penser que l’image de Nicolas Sarkozy est plus abîmée que celle de l’UMP quand on juge les résultats des élections de 2012 et 2015. On peut penser qu’il s’agit d’une faute de communication de changer aussi tard de nom, ne laissant pas assez de temps pour l’installer d’ici à 2017. En outre, il est aussi difficile de ne pas y voir l’expression d’un surmoi étasunien, peu surprenant pour un président qui courrait dans un tee-shirt NYPD… Ne lorgne-t-il pas outre-Atlantique en rebaptisant son parti du nom de la droite des Etats-Unis ?

L’avantage de ce changement de nom pour l’UMP, c’est qu’il permet de s’occuper de la seule chose qui semble désormais intéresser nos politiques : une communication complètement coupée de toute réflexion sur le fond. Difficile de ne pas y voir une bulle qui pourrait exploser en 2017.

39 commentaires:

  1. Comme en France, on adore les sigles, ça ne va pas le faire. Un nom de parti avec un seul terme, ça va être le "R". Un drôle d'R. Ça fait un peu court.

    RépondreSupprimer
  2. @LH,

    Pourquoi faudrait-il réfléchir puisque le programme est connu et validé depuis longtemps. Européisme, atlantisme, libéralisme et dérégulation ; le tout noyé sous le dénie et les promesses qui se transformeront en mesures inverses de celles qui ont été votées. Cela s'appelle la démocratie. C'est le même programme du côté du PS et de quasiment tous ses satellites. Cela confirme par ailleurs que le FN, pas même le programme souverainiste et républicain de celui-ci, est la seule obsession de la sphère médiatico-politique. La cote de NDA ne décolle toujours pas, et je le regrette ; il n'apparaît consécutivement qu'une seule alternative sérieuse et rassembleuse pour les nationaux-républicains face au programme unique qui nous destine à toujours plus d'austérité et toujours moins de démocratie. MLP semble être la seule candidature souverainiste en capacité de gagner 2017, et ce plus encore après ses dernières mises au point énergiques et fort à propos. J'avoue que je ne comprends toujours pas vos prises de positions face à la période particulière que nous vivons et à l'absolue nécessité du rassemblement.

    RépondreSupprimer
  3. H.S., mais hallucinant :

    https://fr.news.yahoo.com/wolfgang-sch%C3%A4uble-france-doit-%C3%AAtre-r%C3%A9form%C3%A9e-force-075956799.html;_ylt=Ajz8DTAy8KcVessazk7q51MSscB_;_ylu=X3oDMTB1ZzVjZDQwBG1pdAMEcG9zAzI0BHNlYwNsbl9MZU1vbmRlX2dhbA--;_ylg=X3oDMTBhN3R1NmhqBGxhbmcDZnItRlI-;_ylv=3

    Ivan

    RépondreSupprimer
  4. Ils risquent de faire les frais de la transformation de "les Républicains" en "les Ripouxblicains" . Tant mieux !
    AJH

    RépondreSupprimer
  5. Avec les casseroles qu'il traine, Les Ripoublicains serait plus adapté.

    Ce qui est farce, c'est de lire ici ceux qui croient que MLP ou NDA feraient mieux.

    Yerres sanctionnée pour manque de logements sociaux :
    http://www.capital.fr/immobilier/actualites/la-liste-noire-des-villes-qui-ne-respectent-pas-leurs-quotas-de-logements-sociaux-1030643?datatables_0.offset=0&datatables_0.sort[]=2&datatables_0.sort[]=desc&datatables_0.sort[]=0#datatables_0

    RépondreSupprimer
  6. Excepté Sarkozy qui pense comme un anglo-saxon et puis quelques autres, la droite française est plus proche du parti Démocrate que du parti Républicain , son rapport à l'Etat y est moins hostile (référendum d'Estrosi sur la privatisation de l'aéroport à Nice).
    Même si beaucoup d'électeurs de droite veulent réduire les prélèvements et la fonction publique le rassemblement que cherche à opérer Sarkozy se fera autour de sujets plus franco-français...
    J'ai le sentiment qu'on va se remanger une campagne façon 2007 , les stars people en moins.

    RépondreSupprimer
  7. LR, elle ère ?

    La marque n'est probablement pas valable, et sous entend que les autres partis ne sont pas républicains :

    http://www.lejdd.fr/Politique/Les-Republicains-l-avocat-Christophe-Leguevaques-attaque-la-marque-deposee-par-l-UMP-728344

    RépondreSupprimer
  8. Vous êtes le premier que je lis à voir l'analogie avec le parti républicain US !

    Merci.
    Olivier

    RépondreSupprimer
  9. Ils devraient s'appeler plutôt "les Publicains". Le "Ré" est de trop.

    RépondreSupprimer
  10. Ce nom est fait pour emmerder les socialistes et leur "front républicain" et pour essayer d'arrêter le jeu de mots "UMPS" qui réussit trop facilement à exprimer l'idée (vraie) que l'UMP et le PS mènent exactement les mêmes politiques.

    En passant, ça va aussi gêner ceux qui détestent tellement la France qu'ils n'arrivent pas à en dire le nom et qui avaient l'habitude de le remplacer par "République".

    Et peut-être Valls aussi qui répète "républicain" tous les 3 mots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le "en passant" étant selon moi involontaire.

      Supprimer
    2. Crois-tu que le jour qu'il suffit de changer le nom d'un fromage de piètre qualité ou d'un liquide vaisselle pour relancer les ventes ? Moi, non. Si on goûte une nouvelle fois le produit et qu'il est aussi médiocre qu'avant, c'est fichu.
      Autrement dit, les nazes de l'UMP vont devenir des nazes républicains, ce qui ne changera pas grand chose, si ce n'est que l'image de ces gugusses jettera le discrédit sur ce merveilleux mot de République.

      DemOs

      Supprimer
    3. @ Demos

      Le but est ailleurs. Les partis et les entreprises qui changent de nom le font pour la même raison que les escrocs de droit commun que la police connaît sous autant d'alias qu'ils ont écumé de villes ou escroqué de victimes.

      J'aimerai aussi être que d'un point de vue comptable l'opération ne pourra pas se solder par des transferts (asymétriques) de dettes et de créances.

      Ivan

      Supprimer
    4. J'aimerai aussi être sûr que ...

      Ivan

      Supprimer
    5. Je le crois pas non plus mais à l'UMP, y en a quelques uns qui ont l'air d'y croire.


      "l'image de ces gugusses jettera le discrédit sur ce merveilleux mot de République"

      Plus que ce que leurs actions ont déjà jeté ?

      Supprimer
    6. Oui, plus de discrédit sur le mot "république", mais pas sur l'institution et la société, car avec les mégalomanes, les cupides, les escrocs et les profiteurs, le mal est fait.

      DemOs

      Supprimer
  11. A lire sur Libération.fr du 14 avril 2015 : Le défi Tsípras par Jean-Michel NAULOT.

    DemOs

    RépondreSupprimer
  12. J'avais lu M-P et maintenant l'air épais pue, dit l'un. La faute à Sarkozy, qui est inculte et ne se sent plus ?

    DemOs

    RépondreSupprimer
  13. @ Anonyme

    Il n’y a pas de validation par quiconque, juste des personnes qui pensent avant tout à elles-même, ne réfléchissent pas vraiment et donc se conforment au prêt-à-penser du moment. Il ne s’agit pas de se rassembler derrière n’importe qui, surtout une extrémiste, incompétente et démagogue. Et je ne pense pas qu’elle soit en position de gagner, comme l’ont montré les départementales

    Pas faux (ils sont sur la ligne d’Hillary Clinton), même si la tendance semble être de regarder vers l’éléphant plutôt que l’âne.

    @ Ivan

    Cela mérite un papier

    @ Olivier

    De rien

    @ Bip

    Je ne pense pas que cela ait le moindre effet

    RépondreSupprimer
  14. @LH,

    Vous dites ;

    "Il ne s’agit pas de se rassembler derrière n’importe qui, surtout une extrémiste, incompétente et démagogue"

    J'entends ce que vous dites. Pourriez-vous indiquer ces éléments aux termes desquels apparaît le caractère extrémiste, incompétente et démagogue de la candidate en cause. Par ailleurs, comment peut-on définir selon vous la notion d'extrémisme.

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  15. Je ne vais pas répondre ici car c'est un débat que j'ai déjà eu des dizaines de fois. Je vous renvoie aux papiers sur le FN et la famille Le Pen où j'ai traité ces points plusieurs fois. Vous pouvez cliquer sur les mots-clés du blog.

    RépondreSupprimer
  16. Vu la sortie passée de leur leader actuel sur la supériorité spirituelle (sic) des prêtres, pasteurs, imams, rabbins et bonzes sur les instituteurs (considérés comme les hussards de la république au début du siècle dernier) et qui prônait alors une laïcité "intelligente" (c'est a dire débarrassée de ses "oripeaux" anti-cléricaux (resic)), le parti devrait plutôt s'appeler les "républicains religieux"...

    RépondreSupprimer
  17. Quels que soient les travaux de plomberie que vous envisagez (débouchage WC, débouchage toilette, débouchage lavabo, débouchage évier, installation sanitaire, assainissement, pompage, curage, recherche et réparation de fuite d’eau ou de gaz …), n’hésitez pas à prendre contact avec nos plombier le plus proche de votre lieu d’habitation : plombier issy les moulineaux ; plombier malakoff ; plombier montrouge ; plombier gennevilliers

    RépondreSupprimer
  18. Notre entreprise de plomberie comporte des artisans plombiers professionnels, qualifiés et compétents dans le domaine de plomberie. Ils sont disponibles de jour comme de nuit : plombier chatenay malabry ; plombier antony ; plombier rueil malmaison ; plombier suresnes

    RépondreSupprimer
  19. Nous vous proposons les meilleurs rapports qualité prix pour tous problèmes de plomberie.
    Vous avez des questions ? Vous avez besoin d’un devis, d’un conseil ou d’une information sur nos tarifs et nos prestations. Nous sommes à votre service et nous nous engageons à vous répondre en moins de 30m : plombier clamart ; plombier meudon ; plombier puteaux ; plombier bagneux ; plombier clichy ; plombier colombes ; plombier boulogne billancourt

    RépondreSupprimer
  20. Notre entreprise de plomberie comporte des artisans plombiers professionnels, qualifiés et compétents dans le domaine de plomberie. Ils sont disponibles de jour comme de nuit : plombier paris ; plombier paris 1 ; plombier paris 2 ; plombier paris 3 ; plombier paris 9 ; plombier paris 10 ; plombier paris 16 ; plombier paris 19

    RépondreSupprimer