vendredi 21 avril 2017

En 2017, mon vote utile, c’est NDA

Comme en 2012, cette année aussi, j’ai décidé de voter pour Nicolas Dupont-Aignan. Il me semble aujourd’hui le meilleur président que la France pourrait se donner et tous ceux qui le pensent auraient intérêt à le dire haut et fort plutôt que de chercher à peser très aléatoirement sur la sélection du second tour.



Dépasser le vote prétendument utile

Bien sûr, pour qui souhaite un profond renouvellement, voter pour les héritiers de Sarkozy et Hollande est totalement impossible : tant Fillon que Macron représentent sans doute une aggravation des politiques menées ces dix dernières années, une accélération de la déconstruction de notre modèle social. Fillon, ce serait une politique économique folle, dépressive, à contre-temps même de ce que dit le FMI aujourd’hui. Si Macron est moins extrémiste dans sa volonté de coupe des dépenses publiques, son agenda fiscal et sur le droit du travail n’en est pas moins extrémiste.

Et les deux principales alternatives aux dires des sondages ne sont guère plus réjouissantes. D’une part, le moins que l’on puisse dire est que leur discours est de plus en plus flou sur la question fondamentale de l’Union Européenne et de l’euro. Et quand c’est flou, il y a un loup, comme nous l’a bien montré la Grèce de Tsipras. En outre, bien d’autres propositions de Mélenchon posent problème, et les dirigeants du FN, outre toutes les limites de leur parti, montrent une incapacité effarante à défendre les idées qu’ils inscrivent à leur programme, les démonétisant, comme s’ils préféraient rester sous leur plafond de verre.


Enfin, Nicolas Dupont-Aignan a livré un très bon discours mercredi soir à Paris. Il a défendu une vision de la France et un projet avec lesquels je suis assez largement d’accord. Voilà pourquoi dimanche, comme en 2012, il sera à nouveau mon vote utile pour la France.

47 commentaires:

  1. Personnellement, je voterai pour Mélenchon, mais pas parce qu’il a une chance d’être au second tour puisque j’ai pris cette décision il y a bien longtemps, lorsqu’il était à 10% dans les sondages. La dynamique de sa campagne n’a fait que me renforcer dans ma décision.

    Je ne voterai pas pour NDA car je suis un homme de gauche et qu’il est fondamentalement un homme de droite, qui a voté Sarkozy en 2007. Sur l’UE et l’euro, il est tout aussi flou que les autres, il est même en retrait par rapport à ses prises de positions d’il y a quelques années.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de flou dans ses positions ecoutez le ! Je pose une question : d'où vient l'argent de Melenchon ? Nous à Debout La France on rame pour payer les salles,les affiches et nous n'avons pas d'hologrammes !

      Supprimer
  2. Votez donc pour NDA, ca fera une voix de moins pour MLP et puis NDA est un clown assez amusant, il mérite quelques voix en obole.

    RépondreSupprimer
  3. Son programme est un peu plus raisonnable que celui de Marine Lepen, mais il commet l'erreur comme elle(ou comme M. mélenchon ou comme M. TSIPRAS pour la Grèce à un moment donné) de croire qu'on peut renégocier les traités européens pour les améliorer, dans l’intérêt de la France. En outre son projet de monnaie commune, partagé avec certains responsables économiques du FN, couplé à des monnaies nationales ne tient pas la route. En gros il consiste à établir des parités fixes des monnaies nationales par rapport à l'Euro qui seul serait côté sur le régime des changes flottants (ce serait un système différent du SME ou du serpent monétaire où les monnaies nationales étaient traitées par les marchés, ce qui a abouti à l'explosion du SME en 1992, 1993). Mais si les marchés ne traient plus les monnaies nationales il en résulte que les financements des États devraient se faire en euros et non pas en monnaie nationale. Dans ce cas il faut oublier un financement direct de l'Etat par la banque de France souhaité aussi par NDA ou Mme Lepen. Ce serait un système tout aussi contraignant que l'Euro, voir plus car les pays qui accepteraient des parités plus élevées par rapport à la monnaie commune, l'Euro, accepteraient d'avoir un handicap par rapport à ceux qui auraient des parités moins élevées. Voir un article de Romaric Godin à ce sujet:

    http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/presidentielle-2017-le-retour-a-l-ecu-voulu-par-le-fn-est-il-serieux-628563.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, Romaric Godin n'est plus à la Tribune. Plus de soupe chaude pour lui non plus...

      Supprimer
  4. Si je ne votais pas pour Mélenchon, je voterai Asselineau. Lui au moins, il est clair sur l'UE et sur l'Euro, il n'a pas changé et il n'a jamais soutenu Sarkozy...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis le premier à reconnaître que l'expression de Nicolas Dupont-Aignan peut parfois manquer de clarté.

      Maintenant, il n'y a aucun doute que les précautions de langage prises par Nicolas Dupont-Aignan ne sont que cela et n'indiquent pas un manque de clarté.

      Quoiqu'il en dise, Nicolas Dupont-Aignan préconise toujours la sortie de l'euro même s'il insiste pour présenter ce mouvement comme une transition vers un système de parités stables et ajustables.

      Comme certains, je regrette que Nicolas Dupont-Aignan n'y aille pas plus franco et utilise le terme de "sortie" ou "d'abandon de l'euro" dans toute sa brutalité : de toute façon, NDA mène une candidature de témoignage, pour imposer ses thèmes, et non pour être élu.

      Quant à sa vision de l'UE, là aussi, il faut prendre garde à ne pas se laisser intoxiquer par la propagande de François Asselineau. Les positions de Nicolas Dupont-Aignan sont on ne peut plus claires (et à vrai dire claires depuis plus longtemps que celles de Jean-Luc Mélenchon, qui a longuement bafouillé avant d'en arriver à son plan A- plan B). Et lui présente un projet de traité alternatif concret.

      Enfin, quant au reproche que vous lui faites d'avoir soutenu N Sarkozy... Il faut aussi se remettre dans le contexte. Nous sommes en 2007, au second tour de la présidentielle où Nicolas Sarkozy, dont l'inspirateur principal de la campagne s'appelle H Guaino, qui a promis de prendre en compte la France du Non, fait face à la candidate assez catastrophique qu'était Ségolène Royal. On a beaucoup reproché à NDA ce soutien affiché. Pour ma part, je pense que NDA, même s'il ne se faisait aucune illusion, avait avec ce soutien le souci d'échapper à la caricature d'anti-sarkozyste qu'on tentait déjà de lui accoler.

      De toute façon, il faut quand même se souvenir que cet épisode a désormais 10 ans... Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts et il me paraît un peu ridicule de le critiquer pour cela (d'autant que Nicolas Sarkozy s'est personnellement comporté d'une manière très digne ces derniers temps, plus en tout cas que les deux finalistes des primaires LR).

      Supprimer
    2. C'est une blague cette histoire de traité rédigé par NDA. Vous croyez que les traités européens peuvent être rédigés ainsi, par une seule personne ? C'est le résultat de négociations. Son traité n'aurait aucune chance d'être accepté, c'est l'équivalent du plan A de Mélenchon. Il n'est pas plus clair sur l'UE et l'euro que le candidat de la France Insoumise.

      Supprimer
    3. Il est bien évident que NDA n'a jamais compté faire adopter son projet de traité tel quel. Ce projet ne tresse que les grandes lignes, ce n'est qu'un exemple.

      Sur le fond, je pense que vous avez tort d'assimiler le projet de Jean-Luc Mélenchon à celui de NDA. LA situation actuelle, c'est un système européen qui impose des politiques "ultra-libérales" (je suis plus nuancé, mais simplifions). Système auquel s'oppose et Mélenchon et NDA. Mais Mélenchon, lui, propose un système européen qui impose des politiques gauchistes (d'ailleurs assez incohérentes) pour remplacer celles ultra-libérales. Cela, effectivement, cela n'a aucune chance de se produire. Mais NDA, lui, ne fait que proposer un système de coopération qui ne dicte en rien la politique actuelle. Son projet est cohérent et acceptable alors que celui de Mélenchon ne l'est structurellement pas.

      Après, bien sûr qu'à supposer que NDA soit élu, il est très possible qu'il ne parvienne pas à renégocier les traités. C'est même à mon sens probable. Mais pour autant, cela ne veut pas dire qu'il ne soit pas utile de proposer une renégociation, ne serait-ce que pour, politiquement, montré au si bien aux Français et aux Européens sa bonne volonté.

      Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que NDA n'a jamais eu la moindre chance d'être élu. Lui reprocher de proposer quelque chose qui n'a "aucune chance d'être accepté" n'a donc absolument aucun sens, vous vous vous trompez de débat.

      Franchement, les débats pour savoir, d'entre le projet présidentiel de NDA (moins de 5% des voix) et de FAsselineau (moins de 1% des voix), c'est juste absurde, et c'est ça que vous faites semblant de ne pas voir.

      Supprimer
  5. Il a défendu son modèle pour la France soit,mais même au pouvoir, il ne pourra que la défendre car sans sortir proprement de cette zone administrative qu'est l'UE de Bruxelles et retrouver une monnaie nationale, il ne pourra rien faire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes mal renseignés. Nicolas Dupont-Aignan a beaucoup de défauts, mais les reproches que vous lui faites sont infondés.

      Déjà parce qu'il est évident que Nicolas Dupont-Aignan ne sera pas élu. Ensuite, parce que vis-à-vis de l'UE de Bruxelles et de l'euro, il a toujours dit qu'il voulait réformer la première pour retrouver la souveraineté, et la quitterait s'il n'y parvenait pas et quitter le second.

      Supprimer
    2. Soyons honnêtes, ce n'est pas réaliste. Si un candidat eurosceptique arrive au pouvoir, il devra prendre des mesures extrêmement rapides contre la spéculation et la fuite des capitaux. Et vous savez comme moi que nécessité fait loi. On n'aura pas le temps de renégocier quoi que ce soit à supposer même que cela soit seulement possible . Maintenant je comprends que cacher cette réalité en ne disant pas ouvertement qu'on sort de l'euro puisse être une meilleure stratégie électorale quand on connait le conservatisme maladif des Français.

      Supprimer
  6. Karim Cheurfi s'en était déjà pris à des policiers.

    L'assaillant des Champs-Elysées, Karim Cheurfi, avait déjà été condamné en 2005 à 15 ans de réclusion pour trois tentatives d'homicide volontaire, visant un policier ainsi qu'un élève gardien de la paix et son frère selon l'AFP. 

    Selon les médias français, dont BFM TV, France 3 et L'Express, il s'agit d'un homme de 39 ans, né en Seine-Saint-Denis, nommé Karim Cheurfi. Titulaire de la carte grise du véhicule utilisé pour l'attentat, il était connu pour des faits de violences à l'encontre de représentants de l'autorité en France.

    Il avait été condamné en février 2005 à 15 ans de réclusion pour trois tentatives d'homicide volontaire, dont deux visant des policiers.

    Il était encore dans le collimateur de la DGSI (Direction générale de la sécurité intérieure) ces derniers mois pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers, rapportaient vendredi matin plusieurs médias français.

    http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3139008/2017/04/21/Karim-Cheurfi-s-en-etait-deja-pris-a-des-policiers.dhtml

    RépondreSupprimer
  7. De 2007 à 2012, Nicolas Sarkozy était président de la République. François Fillon était premier Ministre.

    De 2007 à 2012, le premier Ministre François Fillon avait supprimé 12 469 postes de policiers et de gendarmes.

    Et aujourd'hui ?

    Aujourd'hui, le candidat François Fillon promet … d'embaucher des policiers et des gendarmes, alors qu'il avait supprimé 12 469 postes lorsqu'il était au pouvoir !

    27 octobre 2016 :

    A la question "Vous avez supprimé 12.469 postes de gendarmes et policiers entre 2007 et 2012, est-ce que vous regrettez ?", posée par Jean-Jacques Bourdin sur RMC-BFMTV, Sarkozy a répondu : "non".

    "On croulait sous les dettes et les déficits, il fallait faire des économies, il fallait réduire les effectifs dans la fonction publique", a-t-il expliqué, alors que les policiers manifestent à travers la France depuis dix jours pour demander plus de moyens.

    http://www.bfmtv.com/politique/supressions-de-postes-de-gendarmes-et-policiers-pas-de-regrets-de-sarkozy-1052731.html

    RépondreSupprimer
  8. Le virage à droite de NDA à 180°, ses propos scandaleux sur les immigrés (plus de soins en france, délais de carence, ...) et l'abandon de thèmes majeurs comme la reprise du contrôle de notre souveraineté monétaire et la lutte contre la finance me font maintenant regretter de l'avoir soutenu à une époque. Il n'aura bien sûr pas ma voix qui ira probablement à J.Cheminade.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @RST

      Il n'a jamais été un fervent défenseur de l'immigration autant que je m'en souvienne. Du reste je pense aussi que la cote d'alerte est largement dépassée en France, et qu'être opposé à l'immigration est aujourd'hui plus que rationnel.

      Supprimer
    2. @ RST

      D'accord avec Yann : l'immigration devrait être prise en compte sérieusement.

      Mais là où je ne vous suis pas, c'est sur votre choix pour Cheminade, alors que, lisant votre blog, j'aurais pensé que vous iriez vers Asselineau, qui, selon moi, prétend à exercer une Présidence de transition.

      Bien à vous,
      Olivier

      Supprimer
  9. Laurent,

    Je te remercie vivement pour ce soutien, cet engagement. Il fait chaud au coeur des militants DLF qui ont observé avec tristesse ta prise de distance.

    RépondreSupprimer
  10. Le risque du vote que Laurent appelle "utile" mais que je considère "pas utile" c'est de se retrouver dans une situation où nous en reprenons pour 5 ans avec Bruxelles, l'euro et l'OTAN.
    J'espère seulement pour ma part que les souverainistes se retrouveront entre les deux tours, mais surtout ensuite à diriger la France, en ayant gommé les excès tels ceux que RST nous signale.

    Pour ma part je suis néanmoins très heureux de voir qu'un certain nombre d'idées que je défends depuis longtemps (telles que le financement de l'investissement et des déficits publics, ainsi que le rachat des titres arrivant à échéance par la Banque de France) ont été repris par plusieurs candidats, dont NDA, malheureusement un peu tardivement à mon avis.

    RépondreSupprimer
  11. Moi je sais que je ne voterai pas pour :
    - JL Mélenchon : immigrationiste et communautarisme (quoiqu'il en dise);
    - F.FILLON : jamais mis les pieds dans une entreprise ni dans une fonction publique pour travailler; veut quitter les jupes des USA pour allers se réfugier dans celle de Poutine infoutu de (re)créer une 3ème voie internationale; discrédité sur le plan éthique;
    - ML LE PEN: immunité ouvrière....
    - B.HAMON: je n'ai absolument pas digéré le relativisme sur les femmes dans certains cafés. Immigrationiste et communautarisme aussi;
    - E.MACRON: pas la stature. je n'ai absolument pas digéré la sortie sur le colonialisme et la France;
    - N. ARTHAUD: pas ma tasse de thé;
    - Ph. POUTOU: pas ma tasse de thé;
    - J.LASSALLE : inaudible et incompréhensible;
    - J.CHEMINADE:inaudible et incompréhensible;
    il n'en reste plus que 2: N.DUPONT AIGNAN & F.ASSELINEAU !
    Pourquoi pas pour le 1er tour mais cela ne me règle pas mon problème du 2ème tour (j'envisage le fait qu'aucun des 2 ne passera. Si déjà ils arrivent à 5% mais bon...)
    Bon début de WE
    Sylvie

    RépondreSupprimer
  12. http://www.nda-2017.fr/projet

    "Mettre fin immédiatement au processus d’accession de la Turquie à l’UE

    Retrouver la maîtrise de nos lois, de nos frontières, de notre budget

    Dénoncer les traités européens, suspendre l’application des dispositions les plus contraires à l’indépendance de la France

    Renégocier sur la base de notre traité
    alternatif"

    Vraiment je n'y comprend rien :

    Il serait possible de dénoncer les traités européens sans en suspendre les dispositions les plus contraires à l’indépendance de la France ?

    Et tout en conservant les autres dispositions ?

    On pourrait vraiment bloquer l'entrée de la Turquie dans l'UE après en être sorti nous-même ?

    Et d'ailleurs, pour quoi faire ?

    Pourquoi les 27 (bientôt 26) autres états membres auraient-ils envie de négocier "sur la base" du traité alternatif de NDA ?

    Comme dirait Asselineau, c'est clair comme du jus de chique.

    Décidément NDA n'est pas plus sérieux sur les questions européennes que sur l'immigration.

    Ivan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un membre de la secte upr ?

      Supprimer
  13. Voter NDA aurait été utile lors de la primaire de son camp, la droite. Mais dans une élection qui va se jouer entre 4 candidats capables de faire élire une majorité à l'Assemblée nationale, ça revient à voter blanc. Pour un électeur de droite il y aura deux choix, pour un électeur souverainiste deux choix aussi, donc voter blanc au risque de faire gagner l'autre camp, j'avoue ne pas comprendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d’accord. Parmi les 4 candidats en tête je ne vois aucun candidat souverainiste. Ce n’est pas MLP qui change d’avis tous les 4 matins sur la sortie de l’Euro et qui, par exemple, s’est abstenue lors du vote au parlement Européen sur les travailleurs détachés qu’on peut qualifier de souverainiste ! MLP c’est plutôt une arnaque, qui empêche les partis souverainistes d’émerger pour moi !
      Le vote NDA n’est en aucun cas équivalent à un vote blanc et il me semble utile. En effet, si NDA atteint ou dépasse les 5% il sera remboursé de ses frais de campagne et il pourra beaucoup plus se faire entendre et peser dans les débats et les décisions politiques, surtout s’il fait un score proche de celui de Benoit Hamon ou est devant lui.

      EB.

      Supprimer
    2. Si NDA voulait peser dans le débat, il proposerait une alliance à Fillon pour le faire gagner en échange d'une clarification de sa position sur l'Europe, sachant que Fillon n'est déjà pas le plus eurobéat chez LR. Si Macron gagne la majorité absolue en juin grâce à la division de la droite, je pense qu'on n'entendra plus beaucoup NDA, que son parti ait été ou non remboursé.

      Supprimer
    3. @Gérard Bodin
      On entendra plus parler de NDA s’il atteint les 5%, conformément aux règles en vigueur au CSA.
      Le programme économique de FF est une vraie boucherie et est opposé à celui de NDA, qui a mon sens, est plus proche de Montebourg, voire même de Mélenchon que de Fillon.
      FF propose la suppression de 500000 postes de fonctionnaire, la suppression de la durée du travail, c’est-à-dire la suppression des heures sup et la réduction du pouvoir, la réduction de la dépense publique de 100 Milliards, qui va entrainer une récession terrible et une explosion du chômage. Il propose une diminution des charges patronales sans contrepartie notamment les entreprises qui n’en en pas besoin ou qui ne le mérite pas comme pour la grande distribution, les banques, les compagnies d’assurance et les entreprises qui licencient et délocalisent.
      Comment NDA pourrait-il s’associer avec FF, qui a un programme qui augmente les inégalités, le chômage et fait souffrir les Français, c’est-à-à-dire l’inverse de ce que souhaite NDA pour le pays ?

      EB.

      Supprimer
  14. Oui NDA, même s’il peine pour l’instant à rassembler aussi les patriotes de gauche, c’est le vote utile. Si NDA atteint ou dépasse les 5% il sera remboursé de ses frais de campagne et il pourra beaucoup plus se faire entendre et plus peser dans les débats et les décisions politiques.
    F. Asselineau a une position claire sur l’UE mais je le trouve très sectaire et tout ce qu’il dit ne me semble pas exact. Il dit, par exemple, que si ce n’est pas lui qui est élu, les GOPE de la commission seront imposées au peuple Français, avec toutes les régressions sociales qu’elles comportent. C’est faux car les GOPE sont des propositions de la commission et il n’y a aucune obligation pour un gouvernement de les accepter.
    De même F. Asselineau dit que c’est impossible de changer les traités car cela se fait à l’unanimité des états membre. Si c’était impossible de changer un traité de l’UE, les traités de Maastricht, d’Amsterdam et de Lisbonne n’auraient jamais pu être ratifiés. Si la France menace de sortir de l’UE si son traité n’est pas signé, les 26 autres pays, à mon avis, se sentiraient obligés de ratifier le nouveau traité de la France (avec éventuellement des aménagements) car si les parlements des différents pays refusent de signer le nouveau traité la France sort de l’UE et c’est la fin de l’UE. De plus les gouvernements Européens risqueraient de subir la pression de leurs peuples pour que le nouveau traité soit signé car, ces derniers pour la plupart ont en marre de l’austérité et des dérégulations.

    EB.

    RépondreSupprimer
  15. @ Anonyme 9h34

    MLP n’était en aucun cas mon 2ème choix…

    @ Anonyme 9h36, Yann & Ivan

    Je pense en effet que l’il faudrait être plus radical sur la question européenne et prôner une sortie immédiate et complète
    http://www.gaullistelibre.com/2017/01/le-brexit-cest-bien-le-debut-de-la-fin.html

    @ Anonyme 10h43

    C’est assez mesquin étant donné le remarquable travail à contre-courant qu’il faisait

    @ Moi

    On peut parfois faire des erreurs

    @ A-J Holbecq

    Je ne crois pas trop à un changement en 2017 : Mélenchon ne sera pas au second tour, et même s’il l’avait été face à MLP, il n’était même pas 100% sûr que nous sortions de l’UE et de l’euro avec l’une comme l’autre…

    @ Sylvie

    Je partage largement votre avis. Bon vote dimanche !

    @ Gérard Bodin

    Je ne me sens pas de droite. Et MLP n’est pas sérieuse et beaucoup de raisons de s’opposer à elle et à son parti, comme je l’ai plusieurs fois souligné. Une alliance avec Fillon n’a pas de sens : contradiction sur l’europe ainsi que sur l’économie

    @ EB

    Merci ! Je suis bien d’accord.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "@ Anonyme 10h43

      C’est assez mesquin étant donné le remarquable travail à contre-courant qu’il faisait"

      Comment ça, mesquin ? Il s'est fait virer à cause de ce travail, oui.

      L'histoire de la soupe chaude est une référence à la sortie de NDA sur le Figaro, lors de l'émission de jeudi.

      Supprimer
    2. @Laurent Herblay
      Vous dites "On peut parfois faire des erreurs". C'est vrai, mais vous êtes plus indulgent avec les flous et les erreurs de NDA qu'avec ceux de Mélenchon.

      Supprimer
  16. Pour ma part je vais voter Mélenchon. NDA et lui ont une vision européenne assez proche.
    Après, je trouve que NDA a beaucoup cédé à la démagogie de la droite extrême, surinvestissant les sujet de l'insécurité, de l'autorité policière et la submersion migratoire.

    Je ne dis pas qu'il n'y a pas de sérieux problèmes de vivre-ensemble à résoudre, qu'il n'y a pas un angélisme de gauche à vouloir tout excuser ou accueillir tout le monde.

    Mais je trouve qu'il se complaît, à l'instar de MLP, dans la démagogie anxiogène et autoritariste.

    Cette optique, qui ignore les problématiques sociales et la nécessité d'intégration des banlieues, m'apparaît dangereuse et inefficace pour ressouder le pays.

    Mélenchon me déçoit parce qu'il ne se hisse pas au dessus du clivage gauche-droite pour rassembler les Français qui souhaitent la rupture avec le néolibéralisme.

    Mais je voterai pour lui car je partage sa vision très écologiste du tournant économique à accomplir.

    C'est LE défi devant nous (dont on a très peu parlé dans cette camapgne et toi Laurent sur ce blog d'ailleurs), et pour cela il faut retrouver notre souveraineté nationale.

    Car réformer cette Union Européenne est une chimère, vu l'emprise des néolibéraux sur ces institutions.

    Il faut aussi combattre et abattre les lobbies qui se sont incruster à la tête de l'Etat et dans les médias et reconstruire les bases saines d'une vraie démocratie qui a l'Intérêt Général pour aiguillon.

    Pour celà, je partage aussi avec Mélenchon l'objectif de la Constituante que je souhaite tirée au sort pour qu'en sortent un paquet de réformes institutionnelles qui garantissent la probité des gouvernants.

    Salutations républicaines

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne suffit pas de signer "salutations républicaines" pour être républicain, il faut aussi s'instruire un peu.

      Si vous voulez en finir avec "les lobbys incrustés à la tête de l'Etat", le premier d'entre eux à supprimer est celui des énergies renouvelables, qui par pur égoïsme fait jeter de l'argent par les fenêtres pour ses engins.
      La France est dans une situation budgétaire tendue, elle dispose de l'électricité la plus propre du monde, il n'y a aucun intérêt (au sens de l'intérêt général, pas au sens des tonnes d'euros que se font les lobbyistes "verts") à fermer des centrales nucléaires comme le veut Mélenchon.

      Et, sur l'immigration, c'est à cause d'irresponsables comme vous que nous sommes dans la situation actuelle, où les partis de gauche deviennent inéligibles à cause de leur position idéologique sur ce sujet.

      Supprimer
    2. S'il y a bien un lobby à la tête de l'Etat, c'est bien celui du nucléaire.
      Celui-ci coûte une fortune, bien plus que les énergies renouvelables, dont le soutien public est bien modeste à côté.
      De plus, ses coûts s'accumuleront sur un temps infiniment long, vu qu'il faudra "gérer" les déchets sur des millénaires.
      Ce sont vous les pro-nucléaires les irresponsables, qui hypotéquez l'avenir de l'homme pour un confort immédiat.
      La sortie du nucléaire, çà ne se discute plus. C'est comment on mène la transition qui peut faire débat.

      Quant à l'immigration, je ne défends pas la politique du regroupement familial du XXeme siècle. Je pense aux réfugiés des guerres massives du Moyen-Orient. Comment vous regardez vous en face en prétextant que la France est trop "pauvre" pour faire une politique d'accueil d'urgence dans des camps type HCR? Vous préférez couler les bateaux en Méditterranée, construire des miradors partout aux frontières avec ordre de tirer sur des familles en détresse?
      Ayez le courage d'avancer vos solutions inhumaines alors!

      Supprimer
  17. "les dirigeants du FN, outre toutes les limites de leur parti, montrent une incapacité effarante à défendre les idées qu’ils inscrivent à leur programme, les démonétisant, comme s’ils préféraient rester sous leur plafond de verre."

    Je crois que c'est plutôt vous souhaitez qu'ils restent sous leur plafond de verre. Mais un jour ou l'autre, sous la pression des évènements (vagues migratoires, terrorisme islamique), il va finir par craquer.

    Quant à la sortie de l'euro, ce sont les marchés financiers qui l'imposeront de facto en faisant exploser les taux d'intérêt sur la dette.

    Et les résultats de dimanche soir vont venir rappeler la dure réalité électorale : aussi estimable soit-il, NDA ne fait pas le poids face à Marine Le Pen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Herblay préférera toujours voter pour le président Ben Abbes, comme chez Houellebecq, plutôt que pour la si méchante Mme Le Pen.

      Les conséquences ? Il se dira que c'est la faute des autres, et vous dira qu'il a écrit un article sur son blog pour dire qu'il ne les voulait pas.

      Supprimer
    2. C'est de l'argumentaire d'abruti çà!

      Supprimer
  18. NDA est un homme politique sincère, estimable et honnête mais pour faire "turbuler" le système il faut prendre un risque avec Mélenchon pour ne pas attendre 5 ans de plus, avant au moins.

    RépondreSupprimer
  19. Bon vote à tous.

    L'essentiel est de voter en conscience sans se soucier du brouhaha médiatique, pour ne pas dire le bourrage de crane.
    Mais il ne faudra pas se plaindre si certains candidats arrivent au pouvoir de la casse sociale qui s'ensuivra. Nous sommes responsables de nos choix.

    RépondreSupprimer
  20. Semblable a un bouchon de liège dans une flaque d'eau voilà l'image que je perçois sur NDA!

    RépondreSupprimer
  21. Notre équipe se tient à votre disposition du lundi au dimenche pour toutes vos demandes de travaux. Appelez-nous ou contactez nous pour tous vos travaux de rénovation ou de créations.
    Plombier Yerres
    Plombier Les Ulis
    Plombier Vigneux-sur-Seine
    Plombier Brunoy
    Plombier Montgeron

    RépondreSupprimer
  22. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer