dimanche 30 septembre 2012

Europe, Bilderberg, Trilatérale : la nouvelle aristocratie


Dans « Circus Politicus », Christophe Deloire et Christophe Dubois ne se contentent pas de décrire la remise en cause de la démocratie, ils décrivent dans le détail les cénacles souvent assez mal connus où gravitent les élites européennes et mondiales, sans verser dans l’hystérie complotiste.

Opération transparence sur les cénacles ocultes

« Circus Politicus » est sans doute un des meilleurs livres pour en savoir davantage sur le Bilderberg ou la Trilatérale, ces cénacles discrets où l’élite de l’élite se côtoie et sur lesquels certains projettent des fantasmes. Dans une enquête fouillée qui révèle les patrons, les journalistes ou les hauts fonctionnaires qui y participent, les auteurs affirment : « il semble clair que le Bilderberg a été créé pour que l’Europe ne s’éloigne pas des Etats-Unis et surtout pas de ses entreprises ».

Ils parlent également du American Committee on United Europe (ACUE), une organisation comparable qui a existé de 1948 à 1960, dont l’objectif était de promouvoir une organisation européenne unie, dissoute peu après la naissance de la CEE. Les auteurs lèvent le voile sur les programmes d’influence des grands pays, et notamment le International Visitor Leadership Program des Etats-Unis qui invite tous les ans des leaders internationaux (dont 40 Français) pour leur faire découvrir le pays. Ils soulignent également que la France dispose d’un programme équivalent.

On retrouve la même méfiance à l’égard de la démocratie. David Rockefeller (à l’origine de la Trilatérale), disait dans Newsweek en 1999 : « ces dernières années, il y a eu une tendance vers la démocratie et l’économie de marché dans de nombreuses parties du monde. Cela a réduit le rôle des gouvernements, ce à quoi les hommes d’affaires sont favorables ». Il rapporte l’intervention d’Elisabeth Guigou à la Trilatérale de 2008 : « Sauvez l’Europe de la tyrannie des référendums ». Ils notent également la forte présence d’anciens de Goldman Sachs : Rubin, Paulson, Monti, Prodi, Draghi.

Les auteurs dénoncent un système où « le rôle des électeurs consiste à entériner la politique choisie pour eux par d’autres et qui sera bientôt la seule possible ». Mais ils ne cèdent pas aux sirènes complotistes, citant Pascal Lamy : « si on passe du temps dans un milieu, on finit par en adopter les codes et les croyances, qu’il s’agissen d’ouvriers ou de patrons ». Ils reprennent une citation d’Henry Ford : « c’est une chance que les gens ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin ».

La tour de Babel européenne

Ils citent Martin Pigeon, membre du Corporate Europe Observatory, qui soutient que : « le système de gouvernement européen n’est pas confronté à l’espace public ou de manière très fragmentée (…) Le seul peuple, c’est les lobbystes (…) C’est un biais massif ». Pour les auteurs, « le sentiment (légitime) de servir l’idéal européen les convainc qu’en politique, il y a d’un côté la vérité et de l’autre, l’erreur. La Commission détient et défend la vérité, tandis que ceux qui la critiquent sont naturellement dans l’erreur ». Pour eux, les journalistes succombent au syndrome de Stockholm.

Taquins, ils citent le commissaire en charge de la communication : « nous considérons qu’il n’existe pas d’opinion publique vers laquelle nous puissions communiquer de manière uniforme. Donc nous adoptons nos éléments en fonction de la sensibilité nationale ». Ils dénoncent les lobbys (OGM) et citent Pascal Canfin : « l’idée que la Commission soit conseillée uniquement par des banquiers d’affaires et, notamment, par les banquiers d’affaires américains pour changer les règles en matière bancaire me semble complètement surréaliste après la crise financière que l’on a connue ».

Ils soulignent comment l’Europe utilise la Cour de Justice pour étendre ses pouvoirs avec l’arrêt Costa / Enel (1964), qui affirmait la primauté du droit européen sur le national et l’arrêt Internationale Handelsgesellschaft qui étend cette primauté aux règles constitutionnelles le 17 décembre 1970, quelques jours après la mort du Général. Ils dénoncent la procédure de ratification express du traité de Lisbonne (Congrès 4 février, conseil des ministres et Assemblée le 6, Sénat le 7). Même Jean-François Poncet souligne que « en temps normal, l’Assemblée Nationale et le Sénat auraient disposé de plusieurs semaines pour procéder à son examen. L’importance et la complexité du traité de Lisbonne auraient justifié un tel délai ».

Heureusement, par son arrêt du 30 juin 2009 sur le traité de Lisbonne, la cour de Karlsruhe, met des limites. Et en 2011, sur le plan grec, elle affirme qu’il y a « atteinte au suffrage universel quand le Parlement se dessaisit de sa responsabilité en matière budgétaire d’une façon telle que lui ou le Parlement suivant ne puisse plus exercer sa responsabilité (…) On ne peut justifier aucun mécanisme durable reposant sur un traité international s’il aboutit à ce qu’un Etat doive répondre de décisions prises par d’autres Etats, surtout quand elles ont des effets difficilement prévisibles ».

Les auteurs sont sévères avec Nicolas Sarkozy, aussi discret lors des conseils que volubile en conférence de presse. Ils rappellent que les propos scandaleux de Viviane Reding sur les roms n’ont pas été suivis de conséquences. Citant Pascal Canfin sur la régulation financière : « il y a un grand écart entre les discours des dirigeants sur la moralisation et les réelles négociations. La France s’est montrée la plus libérale, même plus que la Grande Bretagne », ils soulignent l’imposture du discours de Toulon. Ils notent enfin l’absentéisme de quelques figures comme Rachida Dati et Marine le Pen.

Sans tomber dans les excès complotistes, les auteurs délivrent un livre essentiel sur l’éloignement entre les élites et le peuple, que Bruno Le Maire résume bien : « il y a une élite européenne qui parle à une élite européenne. Ces gens se parlent entre eux et oublient qu’il y a du chômage ».

Source : « Circus politicus », Christophe Deloire et Christophe Dubois, Albin Michel

39 commentaires:

  1. Y a t-il dans cet ouvrage une réflexion à propos des médias, des Think Tank et autres fondations atlantistes ou pro-UE, et de leur capacité d'infiltration des lieux de pouvoirs ?

    Y a t-il enfin des développements sur les détenteurs principaux de capital au sein des "entreprises" - je crois que c'est le mot adapté - et groupes de presse, journaux, médias en général - télé, radio - ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est même l'objet du livre..Un chapitre est consacré au think tank français le "Siècle", haut lieu de réunion de la nouvelle aristocratie dominante,européiste bien sûr, réunissant la plupart des politiques en poste, des patrons de grandes entreprises, des journalistes mainstream, de grands argentiers etc..L'excellence démocratique à l'oeuvre, tous les derniers mercredi de chaque mois. Place de la Concorde, juste en face de l'Assemblée Nationale..

      Supprimer
    2. Le Siècle... le Siècle... vous voulez dire ce haut lieu de copinage et de cooptation de la ploutocratie, des journaleux, et des politicards stipendiés, et dont Mélenchon en bon frère-maçon qu'il est prétendait ne pas connaitre jusqu'à l'existence, et ce alors même que l'ensemble de l'appareil PS (Hollande, Valls, Jospin, Aubry, Fabius, Lang, Kouchner, Guigou, et même Chevènement) auquel il a appartenu plus de trente ans (et appartient toujours) est membre permanent ?

      On ne saurait mieux se f.... de la g.... du monde.

      http://www.youtube.com/watch?v=3CbBZRVmeSw

      Supprimer
  2. J'avoue enfin mal comprendre le reproche d'assiduité fait à MLP. Quel défaut politique primordial faut-il attacher nécessairement à ce constat ?

    1. Elle est présente sur le terrain, aux côtés des français non ?
    2. Les autres députés européens FN sont parmi les plus assidus il me semble(mais quelle leçon en tirer : sur le fond peu de chose à mon sens).
    3. Les taux de présence à Strasbourg de bon nombre de socialistes ne sont pas mirobolants et inférieurs me semble t-il, pour un certain nombre, à celui de députés FN - idem à doite.
    4. Auriez-vous des infos sur le taux de présence de NDA à l'assemblée nationale en 2011 (googlisez...)? NDA est un excellent député !

    RépondreSupprimer
  3. A Aldebaran voici un rapport qui nous montre que les " grands censeurs" sont les premiers mauvais éleve!!

    "Il est vrai que les chiffres sont accablants (1). Lors des sessions plénières (12 par an à Strasbourg, du lundi soir au jeudi soir, et 4 supplémentaires à Bruxelles du mercredi au jeudi), Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon sont parmi les 20 députés (sur 754) les plus absents : 56,5 % de taux de présence pour la première, 61 % pour l’autre, ce qui leur permet, en restant juste au-dessus de la barre des 50 %, de ne pas perdre la moitié de leur indemnité de 304 euros par jour de présence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas faux même si en la matière F. Hollande, notre président normal, a battu tous les records avec un taux de présence au parlement européen de 22% !

      http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2012/06/marine-le-pen-et-jean-luc-mélenchon-en-dépit-de-tout-ce-qui-les-sépare-idéologiquement-ont-des-points-communs-outre-qu.html

      Quoi qu'il en soit je me réjouis de voir notre hôte enfin se saisir d'un sujet d'une importance fondamentale, par une analyse sérieuse - et réaliste - des évènements tels qu'ils se présentent à nous, tant il est vrai que là se trouve être la quintessence des rapports de forces politiques internes aux états, ou éventuellement extérieurs à ceux-ci. Il est vrai qu'il y a peu ces sujets étaient traités avec une certaine désinvolture, alors qu'ils revêtent des considérations d'un tout autre ordre, tellement l'influence des groupes de pression susmentionnés est significative et déterminante.

      A cette occasion on ne peut pas ne pas rappeler l'intervention brillante et prophétique, face à une histoire qui s'accélère, d'un homme (d'un vrai résistant devrait-on dire, ce qui ne manquera pas de choquer la bien-pensance, ce qui est tout à fait jouissif) à la stature et vision politique d'un véritable chef d'Etat - Lui - et dont je persiste à penser que, s'il avait été en charge des affaires de ce pays au tournant des années 80, notre situation ne serait pas aussi objectivement calamiteuse qu'elle ne peut l'être aujourd'hui, après trente longues années d'utopies mortifères, de mensonges éhontées, de lachetés quotidiennes, d'erreurs grossières d'analyses, de tromperies savamment orchestrées.

      Ce qui prouve bien s'il le fallait encore, et surtout par l'absurde, que ceux qui prétendent du haut de leur tas d'immondices et de médiocrité délivrer des brevets de saine gouvernance sont définitivement disqualifiés, puisque ceux-là même qui ont fait la démonstration qu'ils étaient de sinistres incapables, sinon d'authentiques traitres à la cause de la patrie qui les a vu naitre.

      http://www.youtube.com/watch?v=TlRR0cUsVa0

      Supprimer
  4. présent ou absent ne veut strictement rien dire mous pouvons être présent et roupiller les yeux ouverts et absent en ayant un vote adéquat quand il le faut ou lycée de Versailles

    RépondreSupprimer
  5. @ Aldébaran

    Le livre fait 450 pages, donc mon résumé ne fait qu'effleurer les sujets qui sont évoqués en détail (Bilderberg, Trilatérale, GS...). Il est très fourni sur les associations atlantistes. En revanche, il ne parle pas du tout du capital des grandes entreprises et des médias.

    Sur MLP, il est dit qu'elle fait partie des 20 députés tous pays confondus les moins assidus (sur plus de 700), ce qui révèle, à mon sens, une posture protestataire. Son père n'est pas plus présent et il n'y a qu'un seul autre élu. Donc le FN participe très peu et en outre, fait des grosses boulettes puisque MLP a voté un traité atlantique qui est totalement contradictoire avec ses prises de position.

    @ Anonyme

    Merci pour les précisions.

    @ Julien

    Pas du tout d'accord avec votre jugement concernant ce discours, il y a des points avec lesquels je suis en total désaccord. En outre, au global, la forme est (logiquement) trop extrémiste pour pouvoir emporter l'accord d'une majorité, cantonnant ce discours à la marge de notre système politique, et en faisant donc le meilleur ennemi d'un système qui peut compter sur lui pour stériliser les voix d'opposition sans parvenir au pouvoir.

    Voici un discours remarquable, qui m'a guidé politiquement depuis 20 ans, Philippe Séguin le 5 mai 1992 à l'Assemblée Nationale :

    http://www.youtube.com/watch?v=JKZKBivJKeA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas vu l'énorme coquille M. Pinsolle.

      Vous reprenez à votre compte un grossier mensonge de campagne (issu d'ailleurs de la mouvance du FdG, ce qui ne devrait surprendre personne) à travers le pseudo-vote des députés frontistes concernant le Traité transatlantique. Ce faisant vous réalisez ce que vous reprochez incessamment à MLP et à son parti de faire : mentir, exagérer, manipuler.

      Gollnisch remet d'ailleurs les pendules à l’heure en rétablissant la matérialité des faits, en dévoilant au passage les méthodes de ses adversaires :

      http://www.gollnisch.com/2012/04/17...

      En effet, sur tous les TEXTES ADOPTES sur ce sujet - non sur les "propositions de résolution" et autres "amendements" sans portée législative aucune (et la nuance est de taille) - soit trois textes adoptés en séance pleinière en 2006, 2008 et le dernier en date en 2009, AUCUN des députés Front national n’a voté UNE SEULE FOIS pour.

      Pas un (ils étaient cinq à l’époque). Au contraire : soit certains n’étaient pas présent lors du votes, soit tous ceux qui étaient présents ont voté résolument contre, systématiquement. Il n'y a jamais eu une seule abstention.

      http://www.europarl.europa.eu/sides...

      http://www.europarl.europa.eu/sides...

      http://www.europarl.europa.eu/sides...

      Supprimer
    2. Problème sur les liens précédents :

      http://www.gollnisch.com/2012/04/17/le-grand-marche-transatlantique-et-le-fn-au-sujet-dune-legende-urbaine/

      http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P6-TA-2006-0238&language=FR

      http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P6-TA-2008-0256&language=FR

      http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=TA&reference=P6-TA-2009-0193&language=FR&ring=A6-2009-0114

      Supprimer
  6. @ LP,

    "il y a des points avec lesquels je suis en total désaccord"

    Lesquels je vous prie ?

    Ensuite que vous vouliez mettre sur le même point une déclaration de 4min. faite dans une enceinte hostile (et pour cause) avec celle d'un exposé de 2h25 dans des conditions totalement différente est pour le moins tendancieux : l'un et l'autre des exercices imposent des contraintes de temps fort différentes et par conséquent des tonalités qui le seront tout autant.

    Le discours de Séguin est certainement d'une pertinence argumentative en tout point remarquable, néanmoins une contradiction d'envergure pointe : comment, à l'issue du référendum perdu, a-t-il pu demeurer dans un parti dont la ligne officielle - dont il ne s'est jamais départi depuis - était précisément de ratifier un traité à visée fédéraliste qui entérinait une telle perte de souveraineté nationale, un tel recul des fondements démocratiques, et, concomitamment, un tel reniement des idéaux républicains de ce pays ?

    Comble de l'ironie, dans les semaines qui ont suivi, n'a-t-il pas été président d'une Assemblée Nationale qui, à la suite de l'introduction en droit du Traité de Maastricht, n'était plus, selon ses pensées mêmes, par conséquent qu'une Assemblée fantoche avec un pouvoir législatif et décisionnel amoindri ?

    Le manque de cohérence est, particulièrement en politique, rédhibitoire.

    Toute chose par ailleurs que vous seriez bien en peine de démontrer (à tout le moins sur cette question fondamentale) vis à vis de celui que vous aimez à dépeindre, au même titre que la bien-pensance de gauche qui s'est totalement fourvoyée, comme un "extrémiste" de droite. Comprenne qui pourra.

    RépondreSupprimer
  7. @LP,

    Sauf erreur de ma part, elle a voté des textes venant amender le fameux traité transatlantique, et non le traité lui-même. Il nous faudrait les textes précis et le vote des amendements en question, ainsi que leur contenu, afin de pouvoir trouver un point d'accord sur cette question.

    Sur votre réponse à Julien.

    Vous parlez de forme extrémiste dans votre réponse ; là encore, je comprends mal.

    On a crié la liberté républicaine de tout son souffle et avec fureur parfois dans ce pays. Je ne vois pas en quoi d'ailleurs, et ce dans l'hypothèse ou un caractère "extrémiste" pourrait être reconnu s'agissant de la forme considérée, en quoi celle-ci emporterait un extrémisme - lequel ? - au fond. Mais probablement que vous ne vouliez pas sous-entendre cela, et que j'anticipe ou m'égare.

    Pour ma part, je me méfie bien plus du discours techno masquant le mépris de la démocratie et du peuple que de l'émotion manifeste qui transparaît dans les mots du discours vif et emprunt de conviction, de JMLP. Je dis de l'émotion, mais je devrais ajouter de la colère, celle d'un patriote qui a 16 ans voulait se battre aux côtés des résistants, me semble t-il. Quel homme complexe, quel parcours.

    J'ai le souvenir de plaidoiries pénales retranscrites en audio, ou l'avocat - non Laurent, pas Tixier -, brillant, inspiré, et qui fut d'ailleurs le fondateur d'une revue prestigieuse, y allait de toute sa fougue, et même jusqu'à la colère, afin de conjurer le prononcé de la peine capitale. Faut-il parler d'extrémisme dans ce cas également?

    Ce qui m'étonne au fond, dans ce passage, c'est de voir cette homme qui, très jeune député et vieux lion de la politique, à encore la voix chevrotante en intervenant, alors qu'il s'adresse à un Président de la République qui pourrait être son fils.

    Je vois pour ma part dans cette intervention la sincérité et l'émotion d'un homme que je ne suis évidemment pas quant à certains propos qui furent les siens, mais qui laisse apparaître une franchise d'âme et une pureté de sentiments qui ne peuvent laisser indifférent.

    Réécouter Laurent, et dites-moi si je me trompe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... où... cet... en intervenant à la tribune,... réécoutez......

      Supprimer
  8. De mon temps, on appelait ça "lutte des classes". La bourgeoisie, classe dominante "en soi" se construit en "classe pour soi" au travers des relations d'affaires et des clubs où les bourgeois devisent des affaires du monde et s'essaient à l’ingénierie sociale. Pour une reformulation récente de cette problématique, voir l'excellente "Sociologie de la bourgeoisie" des époux Charlot à La Découverte.
    Cette approche n'a nul besoin de soupçonner des forces occultes et des loges secrètes. L'organisation de la bourgeoisie s'étale au contraire au grand jour sous les yeux de qui veut voir. A l'inverse, les "complotistes" ne" veulent pas voir cette structure pourtant transparente ; ils recourent à des principes maléfiques qui leur évitent sans doute d'aller au fond des choses.

    RépondreSupprimer
  9. Que MLP soit plus présente au parlement européen, qu'est-ce que cela changerait à cette chambre d'enregistrement comme en a fait et exprimé Jean Luc Mélenchon peu de temps après son élection sur son blog et qui de ce fait en est, trop peu, revenu de son fédéralisme européen. L'idéologie de ce parlement est un ultralibéralisme et une hostilité aux parlements nationaux et à toute idée nationale, donc toute souveraineté populaire.
    Tout est bon pour entretenir une hostilité systématique envers elle!

    RépondreSupprimer
  10. J'ai moi aussi lu ce livre il y a peu, c'est un travail remarquable de décryptage de l'oligarchie européo-mondialiste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faites gaffe, vous allez bientôt parler comme Le Pen père ! En effet, lui parle de camarilla euro-mondialiste.

      Il est tout à fait symptomatique au passage, et un extraordinaire révélateur de l'absolue pertinence des thèses et visions du Front national, tant sur l'Europe, l'Euro, le mondialisme, les frontières, la politique étrangère, la Nation, la patrie, lorsque ceux qui les fustigeaient (ou à peu près) en les taxant d' "extrémistes" ou d' "anti-républicaines", sont les mêmes exactement qui, seulement quelques années après, les reprennent dans les idées et dans les mots presque intégralement.

      Supprimer
  11. Ce qui m'étonne: Merkel poursuit clairement la tendance prônée par Bilderberg: Décisions préparées en petit cercle, composé de personnages politiques et d'experts, le parlement (Bundestag) n'a qu'à approuver. Les députes récalcitrants subissent des fortes pressions exercées par leurs supérieurs ou parfois par Merkel personnellement.

    Pourtant, Merkel est très appréciée, les sondages le prouvent.

    RépondreSupprimer
  12. @ Julien

    J’ai autre chose à faire que décortiquer un discours de JMLP, aussi court soit-il. Je l’ai écouté une fois, j’ai mieux à faire que le faire que l’écouter de nouveau.

    Séguin a porté des idées et les a bien représentées, même s’il n’a pas réussi à les amener au pouvoir. A défaut de changer son présent, il a fécondé l’avenir et de cela, je lui serai éternellement reconnaissant. JMLP a pourri notre passé, il pourrit notre présent ainsi que certaines idées auxquelles je crois, leur barrant les portes du pouvoir. Je le combats, comme je combats sa fille. Je ne vais pas reprendre cette discussion.

    L’absolu pertinence des thèses du FN. Comme sur l’ultralibéralisme dont il a été un promoteur constant de 1972 à 2011 par exemple ?

    Le FN est un parti d'extrême-droite anti-républicain.

    @ Aldébaran

    Je ne le juge pas uniquement sur une intervention, mais globalement et certains passages restent choquants.

    @ J Halpern

    Encore une fois, bien d’accord. Merci pour la référence (pas sûr que j’ai le temps de le lire, malheureusement).

    @ Anonyme

    Elle est élue et responsable devant le peuple. Elle n’est pas uniquement là pour toucher son salaire et les différents avantages dus à son mandat.

    @ Robert

    C’est plus compliqué. Elle ne cède pas aux euro-obligations par exemple, voulait la décote sur les obligations grecques pour les banques que refusaient France, BCE et Commission.

    RépondreSupprimer
  13. @ LP,

    Il convient de retirer les masques cher Laurent.

    Et pour ce faire il me suffit de vous poser une question : quel est le seul homme politique - le seul - qui est fait mention du groupe Bilderberg pour dénoncer ses agissements lors de l'une de ses interventions ? Pourquoi donc tous les autres ne l'ont-ils jamais fait ? Répondez déjà à cette question.

    "JMLP a pourri notre passé, il pourrit notre présent ainsi que certaines idées auxquelles je crois, leur barrant les portes du pouvoir."

    Vos idées comme vous dites sont plus sûrement barrées des portes du pouvoir par les groupes de pressions susmentionnés aux intérêts convergents. Et par des personnages sans doute beaucoup plus proches de vous (physiquement s'entend) que vous ne le croyez. Or tous ceux-là, ces lobbys, ces oligarchies, détiennent les médias de masse (idéologiquement ou matériellement).

    Les mêmes médias qui vous ont permis, si j'ose dire, de vous faire votre avis sur JMLP et son combat, son parti, en toute manipulation et subjectivité donc. Posez-vous la question si, déjà, vous n'auriez pas été victime d'une gigantesque, et par conséquent incroyable (littéralement), campagne de propagande.

    "L’absolu pertinence des thèses du FN. Comme sur l’ultralibéralisme dont il a été un promoteur constant de 1972 à 2011 par exemple ?"

    Je vous ai déjà expliqué en quoi cet amalgame est une pure mystification, dans la mesure où la politique prônée par le FN depuis toujours s'inscrit fondamentalement dans un cadre national, comme de la réhabilitation de l'idée même de frontières, détruite par l'idéologie dominante.

    Elle s'oppose donc, par principe, aux dogmes portés actuellement par les mondialistes acquis à l'idéologie néolibérale, aux préceptes du libre-échange et de l'ouverture économique, à ceux du dépassement des frontières (et donc de leur abandon), au renoncement de notre substrat culturel et identitaire, à l'atomisation des individus afin d'en faire de vulgaires consommateurs décérébrés.

    "Le FN est un parti d'extrême-droite anti-républicain."

    Vous pourriez le répéter mille fois que cela n'en ferait toujours pas une vérité. Mais peut-être ai-je tord, et que ce dernier ait raison...

    « Un mensonge répété dix fois reste un mensonge; répété dix mille fois il devient une vérité. » - Adolf Hitler

    RépondreSupprimer
  14. @LP,

    "Je ne le juge pas uniquement sur une intervention, mais globalement et certains passages restent choquants."

    "J’ai autre chose à faire que décortiquer un discours de JMLP, aussi court soit-il. Je l’ai écouté une fois, j’ai mieux à faire que le faire que l’écouter de nouveau."

    "En outre, au global, la forme est (logiquement) trop extrémiste pour pouvoir emporter l'accord d'une majorité, cantonnant ce discours à la marge de notre système politique"

    Où est cette fameuse logique évoquée dans une des citations ?

    Comment rendre justice à une intervention et donner ainsi avec rigueur et sérieux un avis sur un discours quand on fait montre à son propos d'un état d'esprit amenant à dire "J’ai autre chose à faire que décortiquer un discours de JMLP" ?

    Non ?

    Dernière chose :

    "Le FN est un parti d'extrême-droite anti-républicain"

    Il manque à votre phrase "à mon sens", à défaut une telle affirmation mérite un peu mieux et appelle une nécessaire démonstration de cette idéologie à l'oeuvre, que vous ne prenez pas même la peine de définir.

    Les statuts de ce parti sont anti-républicains ? Son programme politique est anti-républicain et d'extrême droite ? A quelle définition consensuellement admise faites-vous référence - ne me dites pas que vous récusez unilatéralement et d'un revers de main l'Université ?

    Quant au fameux plafond de verre j'avoue là également mon expectative face à une affirmation de nouveau péremptoire méritant d'être un peu plus fondée. Ce plafond aurait-il tout autant de consistance que la fameuse main invisible du marché ?

    Est-ce à dire que la nature même du programme de MLP est constituée de particules fines rendant impossibles sa pénétration jusque dans certains esprits, et interdisant ainsi un score supérieur à un pourcentage que vous voudrez bien d'ailleurs indiquer ?

    Nous voilà donc avec cette belle idée des idées arrêtées par du verre. Les idées sont libres, comme les individus, et elles font leur chemin, comme les individus qui les portent - elles n'appartiennent à personne, tout comme le Gaullisme qui est notre bien commun ; j'ajoute que les thèses républicaines de MLP ont déjà fait leur preuves.

    Pour moi elle une digne représentante de ce républicanisme civique français que le Che a fièrement défendu avant de rentrer dans le rang "socialiste"(du parti socialiste, précisons)

    J'avoue ne pas être opposé, là encore, à une explication rationnelle et détaillée relative à ce fameux plafond de verre, à ce moment même ou vous actez vous mêmes les évolutions intervenues au sein de ce parti depuis l'avènement de MLP.

    RépondreSupprimer
  15. @ Julien & Aldébaran

    Mais je m'en fiche qu'un homme politique cite Bilderberg ou pas. C'est plus une conséquence du système qu'une cause à mon sens.

    J'ai mon libre-arbitre sur toutes les questions que je traite (je crois que ce blog démontre que j'ai une pensée propre, avec des idées qu'on ne peut pas complètement mettre dans une case). Il en est de même sur le FN. Je me renseigne depuis plus de 20 ans sur ce parti. J'ai fait de nombreux papiers qui illustrent les nombreux dérapages du parti de MLP.

    Vous détournez le débat sur l'ultra-libéralisme du FN. C'est une critique qui n'en reste pas moins fondée. En 2007, JMLP plaidait pour une tranche marginale d'IR à 20%...

    FN parti d'extrême-droite et anti-républicain. Je vous renvoie à mes nombreux papiers sur le sujet. J'en ai déjà suffisamment parlé.

    Le plafond de verre est à 18/20%, comme le montrent les résultats de 2002, 2011 et 2012.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @LP,

      Il était à 12 ou 14 il y a 5 à 10 ans, le fameux plafond... (je votais le Che à cette époque)

      Vos articles économiques sont remarquables LP, un coup de pied dans la fourmilière euro-mondialiste ; un sacré coup de crayon sur leur petit bréviaire gorgé d'inanité ; on découvre sur votre blog des articles faisant état de références précises, d'arguments pertinents et efficaces, bref, une bouffée d'oxygène économique et politique.

      Nous sommes à l'heure du rassemblement LP, c'est maintenant que ça se joue, sur les 10 ans qui viennent.

      Vous ne pourrez faire sans MLP ; je ne suis pas sûr que l'inverse soit aussi vrai.

      Pour ma part, je choisis le SIEL et le rassemblement Bleu Marine.

      Supprimer
    2. Vos souvenirs sont bien mauvais alors. Il était à 19,2 (16,9 + 2,3) en 2002, dans un contexte bien moins porteur. MLP a fait 17,9 dans un contexte bien meilleur, avec un effet de nouveauté et des médias qui ont accrédité la dédiabolisation. Le plafond de verre se situe donc entre 18 et 20% et il n'a pas bougé en 10 ans, signe qu'il ne bougera et que cette aventure finira, heureusement, dans une impasse.

      Supprimer
    3. @LP,

      Vouloir comparer la capacité à rassembler et à arriver au pouvoir du FN du père et de celui de la fille, après avoir relever des évolutions notables et bienvenues, n'est-ce pas considérer qu'il est possible, en arithmétique, d'additionner des carottes et des navets ?

      Votre raisonnement tiendrait si, en tout premier lieu, la structuration sociologique de l'électorat de l'un se trouvait être celle de l'autre.

      Or, en la cause, et c'est d'ailleurs ce qui dénote l'évolution de ce parti, quoi que vous en disiez, les électorats (tous) sont dans un total mouvement de recomposition.

      Ce qui est vrai pour sa base sociologique est d'ailleurs confirmé par l'arrivée de cadres issus de quasi tous les courants politiques.

      La théorie du plafond de verre, dont les bases scientifiques ne nous sont, là encore, pas dévoilés (mystères d'Eleusis ?) , ne tient que par la conviction militante - fort respectable par ailleurs - qui est la vôtre.

      Je vous confirme donc qu'on ne peut ni additionner, ni soustraire, ni diviser ou multiplier entre eux, carottes et navets.

      Les circonstances politiques ont changé, les structures et les capacités politiques ont évolués, l'électorat s'est recomposé,lors de ces 15 dernières années ; dès lors, tenter de tirer des conclusions par projection de chiffres à 15 ans d'écart, dans une telle période de bouleversement, ne me semble pas avoir de pertinence scientifique (à considérer que la sociologie politique relève de la science - sens dur)

      Pourriez-vous d'ailleurs nous dire ce qui distingue le programme de DLR du Programme de Marine ?

      J'ajoute enfin et en dernier lieu que je n'ai jamais vu pour ma part une idée s'arrêter face à un plafond de verre.

      Elle est la force souverainiste et républicaine majoritaire dans ce pays. Ne créons pas des oppositions artificielles dans une période où tous les patriotes se doivent d'être rassemblés.

      Je vous ait déjà indiqué que pour ma part je suis sympathisant du SIEL.

      Cordialement.

      Supprimer
    4. Bien d'accord sur la recomposition à venir. Sur le plafond de verre, je vous ai donné des chiffres, objectifs qui démontrent ma thèse. On pourrait ajouter que le FN a fait, en 2012, légèrement moins qu'en 1997 aux législatives. Il n'y a aucun progrès.

      Justement, les bouleversements devraient lui permettre d'aller plus loin.

      Elle stérilise des voix sans aucun avenir.

      Supprimer
    5. @LP,

      "Elle stérilise des voix sans aucun avenir"

      Proposition intéressante qu'il convient de verser au débat.

      Dans un premier temps j'avoue m'interroger sur la phrase elle-même, soit le fait de stériliser des voix sans avenir.

      Qu'est-ce qu'une voix sans avenir ? Les voix ont un avenir ? Lequel ? Elles auraient au surplus un libre arbitre de nature à leur permettre d'en envisager un - non-stérile - ?

      Enfin, la stérilisation d'une voix, là encore, j'avoue que le propos passe mes connaissances en matière de "voix".

      C'est de l'efficacité d'une force politique qu'il nous faut discuter, et à ce titre, eu égard aux dernière élections Présidentielles, il me semble que les chiffres parlent - si vous me permettez cette figure de style.

      Comment analyser au regard de votre grille de lecture les résultats de DLR ?

      Je déduis enfin de tout cela que l'on peut rendre fertile des voix nantis d'un avenir incontestable, ce qui, malheureusement, ne me renseigne pas sur les termes de votre équation du départ.

      Je maintiens encore qu'une comparaison de chiffres à 20 ans d'écart quand les chevaux ne sont plus les mêmes - reste la casaque -, que les spectateurs et les turfistes ne sont plus les mêmes, que les règles de course ont été changées, que le terrain et le tracé du parcours sont différents, et que les commissaires de courses ont été remplacés, mais, qu'effectivement, le lieu s'appelle toujours Longchamp, ne me semble pas permettre de garantir, sur ce seul et dernier motif, une comparaison pertinente susceptible de faire toucher tiercé dans l'ordre.

      Vous m'excuserez, j'suis très PMU : à chacun ses habitus de classe.

      Cordialement.

      ps : doit-on évoquer les processus hyper-démocratiques de redécoupage électoraux juste avant d'appeler l'électeur à se prononcer, ou pas ?

      pps : je vous accorde une thèse, mais j'ai toujours rien vu en matière de démonstration.

      Supprimer
  16. errata :

    ...relevé... dévoilées... évolué... programme... ai...

    RépondreSupprimer
  17. Il est toujours cocasse de voir certains arguer du fait d'un plafond de verre dont est victime indéniablement le Front national pour expliquer les raisons de son échec et motiver le cas échéant leur refus d'une éventuelle alliance, quand dans le même temps les mêmes participent méthodiquement et avec un acharnement certain à la construction dudit plafond. Cela s'appelle en sophistique un raisonnement circulaire.

    Ceux là aiment à crier avec les loups. Soit les médias mainstream détenus par la ploutocratie bancaire et financière, les organisations plus ou moins occultes de cooptation, les associations et groupes de pression communautaristes et anti-républicains par essence, les chancelleries étrangères dont le but est de nous asservir etc...

    Les voilà bien accompagnés.

    RépondreSupprimer
  18. @ Julien

    Le FN n'est pas la pauvre victime innocente d'un méchant plafond de verre consécutif au mauvais traitement des médias. Les déclarations et les choix de ses chefs consécutifs expliquent ce plafond de verre.

    Un plafond de verre injuste peut parfaitement sauter, comme sur Maastricht ou le TCE, où, malgré plus de 90% des médias derrière ces traités, la moitié des Français ont bravé le tabou et voté "non". Ici, le plafond de verre reste plus bas, à juste titre (cf tous mes papiers sur le sujet).

    RépondreSupprimer
  19. @ LP,

    A la commission Trilatérale ou la réunion Bilderberg, qui tirent les ficelles du grand théâtre mondial en coulisses, vous pourrez rajouter le B'nai B'rith, qui déclara persona non grata le Front national dès le milieu des années 80, soit bien avant les "dérapages" - que le Système nomme comme tels - que l'on attribue à son ancien président.

    Le "serment" éponyme, cabalistique, passé par les anciens caciques du RPR et de l'UDF à son endroit, est d'ailleurs un secret de polichinelle pour qui s'intéresse un tant soi peu à la politique de ses trente dernières années. Ou alors il faut être Mélenchon pour feindre de l'ignorer, comme pour le club du "Siècle" !

    http://www.ladepeche.fr/article/2012/10/02/1454573-une-organisation-juive-a-empeche-des-alliances-droite-fn-selon-jean-marie-le-pen.html

    Marine Le Pen et jadis son père, sont objectivement dans le même situation que de Gaulle lors de son éviction par, je l'affirme, de mêmes forces !

    Ils ont contre eux :

    1/ tous les partis politiques, dont de hauts dirigeants ont été corrompus puisqu'ayant fait allégeance à des réseaux de puissance ennemis de la nation française,

    2/ tous les syndicats salariés, la plupart sous contrôle des partis surnommés,

    3/ tous les syndicats patronaux (ce qui signe ici l’absolue tartufferie des précédents cités),

    4/ de nombreuses chancelleries étrangères, principalement atlantistes,

    5/ tous les médias de masse idéologiquement issus de la gauche "progressiste" et pseudo-libertaire, en réalité affiliés au néoconservatisme le plus cristallin (Libération et le Nouvel Obs., l'un détenu par la banque Rothschild l'autre par Perdriel, en sont des exemples fameux)

    6/ tous les groupes de pression communautaristes (Crif, Licra, Ldh, Sos machin, Mrap etc...), dont l'un des plus puissants, sinon le plus puissant (500.000 membres à travers le monde), le B'nai B'rith, est interdit d'accès au non-juifs dois-je le préciser (on se rappellera à cette occasion le scandale absolu qu'avait provoqué le bal autrichien de Marine Le Pen supposément interdit aux juifs, ce qu'il n'était d'ailleurs pas. Le deux poids deux mesures est ici invraisemblable)

    7/ accessoirement toutes les loges maçonniques, qui sont devenus abusivement les récipiendaires des valeurs de la République, et ne manquent pas à cette occasion de délivrer des brevets de vertu aux uns et aux autres, c'est à dire l'onction suprême.

    Dans ces conditions espérer une victoire prochaine aux futurs élections nationales relèverait du plus pur exploit. Je rappellerai donc à notre hôte, en espérant qu'il puisse continuer à en dormir la nuit, que de Gaulle n'est absolument pas arrivé au pouvoir en 58 par des moyens démocratiques. Que n'entendrais-je de votre part si l'on envisagea un seul instant une prise de pouvoir équivalente à l'avenir par de mêmes sincères patriotes ?

    Vous qui vous prétendez gaulliste et qui ne cessez de crier avec la bien-pensance moralisatrice, vous auriez certainement soutenu Mitterrand contre le grand Charles en 58 pour exactement les mêmes raisons qui vous poussent à combattre farouchement Le Pen aujourd'hui. Mes aïeux quelle médiocrité !

    RépondreSupprimer
  20. Ici Pierrot, rêveur équitable du Québbec

    Bravo pour cet article sur le complot aristocratique moderne

    Dans le cadre de mon vagabondage poétique
    blogs-musée pertinents mais aléatoires
    pour mon oeuvre pertinente mais aléatoire
    permettez-moi de vous offrir une de mes chansons
    en hommage aux vagabondages aristocratiques de l'esprit

    VAGABONDER LA VIE

    COUPLET 1
    j’ai chanté
    en marchant sous la pluie
    on aurait dit des larmes
    de joie du ciel

    qui tombaient
    le long de mes cheveux gris
    comme pour me donner
    des nouvelles

    on est une gang en haut
    qui trouve ça beau
    mais parfois on s’ennuie
    d’vagabonder la vie

    REFRAIN
    un peu d’gruau
    d’ans poches
    pas d’sac à dos
    lourd comme une roche

    rien qu’ma guitare
    parce qu’une chanson
    ça fait pleurer les murs
    dans une maison

    les chaises berçantes
    frileuses dans un salon
    les humains autour d’une table de cuisine
    qui soudain de fraîcheur s’illuminent

    COUPLET 2
    j’ai marché
    les étoiles dans la nuit
    on aurait dit des lampadaires
    au-dessus d’ma vie

    qui lèchaient
    mes vieux souliers troués
    comme s’y voulaient
    m’jaser

    on est une gang en haut
    qui trouve ça beau
    mais parfois on s’ennuie
    d’vagabonder la vie

    COUPLET 3
    j’ai dormi en p’tit bonhomme
    mon homme
    sous le chaud soleil
    du midi

    qui m’a parle
    des étoiles et de la pluie
    de ma guitare
    et de mes vieux amis

    on est une gang en haut
    qui trouve ça beau…
    que ton rêve soit béni,
    ami, d’vagabonder la vie

    Pierrot
    vagabond céleste

    www.enracontantpierrot.blogspot.com
    www.reveursequitables.com

    www.demers.qc.ca
    chansons de pierrot
    paroles et musique

    sur google,
    simon gauthier, conteur, video vagabond celeste

    merci:)))

    Pierrot, rêveur équitable du Québec

    RépondreSupprimer
  21. merci d’accueillir si généreusement
    ma chanson VAGABONDER LA VIE
    sur votre blogue:)))

    puis-je me permettre
    de vous partager
    DES NOUVELLES
    DU CONTEUR INTERNATIONAL
    SIMON GAUTHIER

    ET DE SON SPECTACLE
    LE VAGABOND CELESTE
    racontant sur scène ma démarche poétique

    et

    PRESENTÉ
    EN EUROPE

    courriel du
    1ER MARS 2013

    Allo Pierrot, je suis en France.
    Je rentre demain au Québec.

    Il fait froid et humide partout, même dans les lieux publics.
    Il fait gris et un brin de soleil redonnerait du tonus à tout le monde!

    Je voulais te dire que j’ai raconté (ou plutôt) le vagabond céleste est
    passé et a été entendu
    à Quévin (près de LOrient en Bretagne)
    Il a été entendu à la prison de Béthune (Nord de la France) et pas un
    prisonnier ne s’est levé durant le spectacle (comme il est de coutume) les
    gardiens mon dit que c’est la première fois qu’ils voyaient ca!)

    et le Vagabond à passé à Lille avec son et éclairage, 3 rappels!
    Les gens sont restés longtemps
    et plusieurs larmes d’espoir brillaient dans le noir.

    Plusieurs messages me sont parvenus pour te dire merci!
    Merci!
    Merci!
    ++++

    Autrement la tournée me rentre dans le corps. Un bon brin de fatigue et de
    grippe à la gorge.
    De bonnes tisanes et des amis pour guérir
    +

    +++
    J’espère que tu vas bien et que ton travail de vulgarisateur âme, société,
    gens et pays oeuvre d’art
    va bien!

    On se voit sous-peu
    en mars, si la vie le veut!
    pour aller plus loin!

    Bonne journée
    Simon :+)

    —–
    REPONSE DE PIERROT
    A SIMON GAUTHIER
    CONTEUR INTERNATIONAL DU QUEBEC

    Cher Simon

    Je te prédis un succès international
    parce que tu es un poète-passeur:)))

    Bravo Simon
    longue vie à ta vie d’artiste
    et de conteur international

    Pierrot
    vagabond des mots

    http://www.reveursequitables.com
    http://www.enracontantpierrot.blogspot.com

    http://www.demers.qc.ca
    chansons de pierrot
    paroles et musique

    sur google,
    Simon Gauthier, conteur, video vagabond celeste, promotion

    merci

    pierrot
    vagabond des mots et des routes

    RépondreSupprimer
  22. QUI EST SIMON GAUTHIER
    CONTEUR INTERNATIONAL
    DU QUEBEC?

    Simon Gauthier est arrivé au conte comme on tombe amoureux, avec fougue et passion. Depuis plus de douze années, il captive tous les publics par son imaginaire débridé, son énergie incandescente et sa sensibilité de poète.

    Natif de Sept-Îles, diplômé de l’UQAM en animation et recherche culturelle, Simon Gauthier est conteur professionnel depuis 1998. C’est après avoir vu le conteur Michel Faubert en spectacle, en 1997, que Simon a eu la piqûre pour ce métier. On peut dire que cette soirée de contes a été un point tournant dans sa vie professionnelle ; en effet, le lendemain de cette veillée mémorable, Simon s’est littéralement plongé dans la littérature de contes et a ainsi dévoré toute la section « conte » de la bibliothèque de l’UQAM, que ce soit les contes traditionnels du Québec ou ceux d’autres traditions. Cette nouvelle passion poussa Simon à se lancer impétueusement dans une aventure qui sera sa première tournée de conteur et qui le fera voyager sur toute la rive nord et la Côte Nord du Saint-Laurent, de Québec à Natashquan. Année marquante pour Simon Gauthier tout autant que pour les habitants de Natashquan, puisque c’était l’année même de l’ouverture du dernier tronçon de la route 138, de Havre-Saint-Pierre à Natashquan !!! En cet été 1997, Simon donnera donc quarante-deux spectacles, dont six à Tadoussac, au Café du Fjord, endroit mythique où s’étaient déjà produits Richard Séguin, Richard Desjardins, Claude Dubois et autres Fred Fortin de la chanson québécoise.

    Dès l’été suivant, en1998, Simon entreprendra une série de quelques dizaines de représentations de spectacles de contes qui auront lieu à la salle du CIMM (Centre d’interprétation des mammifères marins) à Tadoussac. Jusqu’à l’été 2003, Simon passera ainsi ses étés à Tadoussac et fera quelques dizaines de prestations, de fin juin à début septembre, soit durant la haute saison touristique.

    En 2000, Simon a fondé un festival de contes à Tadoussac, Conteurs en rafale, festival dont il assura l’organisation et la direction artistique jusqu’en 2004.

    Depuis 2004, bon an mal an, Simon effectue de trois à cinq tournées en France, d’une durée moyenne de deux à trois semaines chacune, présentant ses spectacles aussi bien dans des festivals qu’en salles ou en milieu scolaire. Il a aussi conté en Belgique, en Suisse, aux Pays-Bas, au Burkina Faso, en Tunisie et au Maroc. Bien sûr, il se produit régulièrement au Québec et a aussi conté en Ontario et en Nouvelle-Écosse.

    Simon Gauthier est un conteur établi et reconnu, tant par ses pairs que par le public, autant au Québec qu’en France. Un conteur phare nommé Auteur Nord-Côtier de l’année (Salon du livre de la Côte-Nord 2002) et récipiendaire du titre d’ambassadeur de la Côte-Nord (Les Grands Prix du tourisme québécois 2001).

    Le vagabond céleste

    RépondreSupprimer
  23. LE VAGABOND CELESTE

    Durée

    1h10


    Simon Gauthier raconte l’abandon, l’abondance et le succès d’un homme qui avait tout pour être heureux. Mais un soir, il décille. Pierrot rêve de tout changer; il troque sa maison contre une paire de bottes, pour aller plus loin dans sa vie.

    Depuis, il marche le Québec. Réel, intense et actuel, Pierrot le vagabond enlumine la conscience des gens qu’il croise. Le rencontrer, c’est recevoir un grand souffle de poésie qui nous étreint, comme des bras chauds venus nous réconforter durant une nuit d’hiver, sans abri. Du bonheur à travers le froid. Un récit émouvant porteur d’avenir.



    Textes

    Simon Gauthier



    Direction artistique

    Daniel Gaudet

    RépondreSupprimer
  24. JOURNAL LE REFLET DE TADOUSSAC
    VOLUME 7, NUMERO 34
    MERCREDI 29 AOUT 2012

    CRITIQUE

    DÉDÉTORIAL
    LE VAGABOND CELESTE DE SIMON GAUTHIER
    Bien fatigué, j’y suis allé avec la peur de m’endormir.
    Finalement je voulais que ce récit ne puisse finir afin de ne
    pouvoir partir pour continuer mes rêves.
    Quelle prestation! C’est l’histoire inspirée d’un personnage qui
    est passé par Tadoussac et que plusieurs ont eu la chance de
    côtoyer. Dans un premier temps il a séjourné trois semaines
    à l’Eau Berge puis il est revenu pour repartir sur la route de
    ses rêves. C’était un petit «grand homme» à chapeau, barbe
    blanche et guitare en bandoulière qui composait des chansons
    sur les gens rêveurs essayant de réaliser leurs rêves. Plusieurs
    personnages de Tadoussac ont noirci son cahier.
    Son Histoire remonte à plusieurs années alors qu’il était bien
    installé dans le nord de Mtl plus précisément à Val David. Là-bas,
    il avait tout pour être heureux, maison, femme, famille
    et argent…...
    Un matin il s’est levé pour annoncer autour de lui qu’il laissait
    tout et partait sans le sous, vivre ses rêves. On a cru à un
    coup de déprime, on a tenté de le retenir mais devant ses
    arguments on a fini par le comprendre et lui souhaiter bonne
    chance dans son rêve. Pendant 5 ans il a fait les quatre coins
    du Québec sans rien demander à personne. Les hasards de
    la vie le guidaient au quotidien. Il attendait qu’on lui offre
    une «raye» pour avancer, sinon il marchait inlassablement.
    Jamais il a demandé à manger ou coucher, c’était... quand on
    l’invitait!
    Simon Gauthier l’a rencontré par le biais de Richard Fontaine
    qui lui aussi à sa façon, vagabondait ici et là avec ses pinceaux
    comme compagnons de route.
    Depuis, selon Simon ce «Vagabond Céleste» a balancé sa
    guitare à la rue pour s’installer dans une petite chambre
    dénudée près de l’Oratoire St Joseph, et il parcours les
    bibliothèques. A date il a à son actif une maîtrise et plusieurs
    doctorats en poche sur le rêve.
    Son nom est Pierrot (mais lequel?) Un monument existe
    encore en son honneur, rue St-Paul dans le bas le la ville de
    Mtl.
    Fondateur des Deux Pierrots dans le vieux, cette
    boite mythique des plus fréquentée encore, est le seul endroit
    qui ait survécu aux Boites à Chansons qui nous ont donné
    nos grands: Claude Léveillé, Vigneault, René Claude, Claude
    Gauthier, Raymond Lévesque, etc
    Si Pierrot en quittant, gloire, succès et argent pour vivre ses
    rêves est un message d’espoir, un baume sur le mal de vivre
    qui nous guette, Simon Gauthier par son spectacle nous a fait
    découvrir quelqu’un de chez nous porteur de bonheur.
    Simon offre à quiconque veut découvrir plus intimement
    ce personnage, de venir dans vos maisons, vos salons, vos
    verrières vous présenter cet être lumineux.
    Est-ce le présage que notre conteur national se prépare à
    parcourir les routes du monde avec dans son pack sac Pierrot
    le Vagabond Céleste disposé à vous faire du bien à l’âme et
    vous brasser les idées?

    RépondreSupprimer
  25. L’OPINION D’UNE SIMPLE SPECTATRICE
    Bien sûr, l’avoir croisé à Natashquan au moment même
    où il rencontrait celui qui serait le personnage principal
    de son conte a ajouté beaucoup de magie au voyage
    onirique dans lequel m’a emporté Simon Gauthier ce
    mercredi¸15 août 2012 à Tadoussac.
    Pourtant, cela n’est pas nécessaire car le Vagabond
    Céleste transporte n’importe quel spectateur sans que
    celui-ci ne sourcille un instant, car nous apparaissent au
    travers de la voix du raconteur et de celle du musicien qui
    l’accompagne, Benoit Rolland, de «sacrés personnages»,
    au sens de personnes extraordinaires, dont on aime tirer
    exemple, car elles nous aident à vivre mieux.
    Lors de cette envolée entre réalité et rêve, entre un
    village et l’univers, entre ce que l’on est et ce que l’on
    voudrait être, on sourit, on rit parfois, on pleure même...
    Mais surtout, on touche du bout des doigts l’essence
    même de la vie: l’amour universel.
    Hier soir, mon esprit a grandi de cette bouleversante
    rencontre avec la vie d’un homme merveilleusement
    mise en mots par Simon Gauthier, et je souhaite qu’il en soit
    de même pour vous

    WWW.SIMONGAUTHIER.COM

    RépondreSupprimer