mercredi 28 octobre 2015

La très discrète remontée de Hollande dans les sondages

Bien sûr, alors que François Hollande pointe à la troisième position des sondages pour le premier tour de l’élection présidentielle, ceci peut sembler incroyable. Pourtant, pour qui prend le recul et prend la peine d’étudier une année de sondages, on y décèle une évolution surprenante.



Une avalanche de sondages à sens unique ?


Et si on remonte encore plus loin, en septembre 2014, Marine Le Pen était donnée entre 28 et 30%, contre 24 à 25% pour les candidats possibles de l’UMP, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, François Hollande étant seulement à 16 ou 17%, la présidente du FN étant même donnée gagnante contre le président sortant, par 54% des voix ! De manière amusante, un an après, le Figaro publiait un même sondage en oubliant de noter le grain de trois points du président de la République. Bref, on peut voir dans ces résultats la persistance d’une perspective d’élimination dès le premier tour pour Hollande, ce qui semble logique avec son bilan et l’image assez désastreuse qu’il a auprès de la grande majorité des Français.

Quelques tendances souterraines

Malgré tout, une prise de recul sur ces chiffres permet néanmoins de relativiser un tel jugement. D’abord, il faut souligner toutes les limites des sondages, guère prédictifs à ce stade, et qui se sont souvent trompés. Mais il faut noter un léger recul de Marine Le Pen, passée de 28 à 32% au tournant de l’année à un score de 26-27%. Bien sûr, cela reste un score très important, et la décrue est faible, et potentiellement seulement temporaire, mais elle n’est pas totalement neutre. Car ce qui frappe dans l’évolution des sondages, c’est le resserrement entre les trois grands candidats. Il y a un peu plus d’un an, la présidente du FN avait 12 à 13 points d’avance sur le président de la République. Aujourd’hui, il n’y a plus que 6 points d’écart, deux fois moins qu’il y a un an. Un constat étonnamment non constaté.

En effet, le président de la République, lui, est passé de 16-17% à 20-21%, soit un gain de quatre points. Et avec un score de Nicolas Sarkozy assez stable, oscillant entre 22 et 25%, on assiste en réalité à une sorte de convergence des trois premiers candidats probables à l’élection présidentielle, créant ainsi une situation beaucoup moins prévisible qu’elle ne peut le sembler pour qui ne voit que la stabilité du président sortant à la troisième place des sondages. Et parce qu’un autre sondage indique que 67% des Français sont méfiants à l’égard de Nicolas Sarkozy, qui doit encore affronter des affaires peu reluisantes. Il n’est donc pas évident que François Hollande soit celui qui sera forcément éliminé en 2017. A dire vrai, cette convergence semble démultiplier le champ des possibles pour l’élection présidentielle.


28 commentaires:

  1. C'est assez classique que les écarts se resserrent au fur et à mesure qu'on se rapproche de l'échéance, mais ce qui est frappant, c'est tout de même que tous les sondages donnent Hollande éliminé dès le premier tour. Je ne crois pas à une amélioration durable d'ici 2017 de la situation économique. Mais même si le chômage baissait légèrement, le bilan de Hollande sera irrémédiablement mauvais, avec plus d'un million de chômeurs supplémentaires durant son quinquennat. Et je vous rappelle une nouvelle fois que jamais, hors période de cohabitation, un président sortant n'a été réélu depuis le général de Gaulle en 1965.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh il y aura bien un petit attentat au début 2017 qui sera traité à la gloire de Hollande ;-)

      Supprimer
    2. Rappelez-vous que, en 2002, Chirac a été réélu alors qu'il n'avait eu que 19,88 % des suffrages au premier tour. Le FN est la chance des mauvais présidents : il permet d'éluder le débat politique sur le bilan et le programme du candidat dit "républicain", qui peut se permettre de détruire la démocratie et le bien public parce qu'il se pose en sauveur face à la menace brune. Il est évident que, en 2017, le PS va faire sa campagne sur la diabolisation de Marine. Le but stratégique, c'est que cela soit bénéfique à celle-ci au premier tour, ce qui permettrait d'éliminer Sarkozy et tout débat, et de compter sur la peur qu'elle suscite chez une majorité de Français au second tour. Le PS est sûr de voir sa stratégie soutenue, comme en 2012, par une bonne partie de ses soi-disant opposants : Mélenchon, les écologistes, l'extrême gauche, le centre et la droite anti-libérale représentée par ce site.

      Guadet

      Supprimer
    3. J'espère bien qu'il va faire sa campagne sur la diabolisation de MLP ceci ne fonctionne plus je pense qu'il aurait plus de chance sur son bilan .

      Supprimer
    4. Supposer que l'arnaque de 2002 se reproduira en 2017 est à mon avis risqué... Les trahisons de Hollande sont fortement ancrées dans certaines têtes, par ailleurs, 2002 était une "surprise", un choc même. Pour 2017 on nous dit clairement que MLP sera au deuxième tour, cela à mon avis change également beaucoup de chose sur la réception des résultats le jour J.

      Supprimer
    5. @Ano
      "il permet d'éluder le débat politique"

      quel debat politique, cela sera surement Juppe-Hollande,
      Dupont et Dupont en accord sur absolument tout, pret a toute les compromissions pour attirer le vote communautaire Muzz (qui a fait elire Hollande) et pour continuer le cauchemar EU/Euro.

      Supprimer
    6. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    7. @ Guadet,
      Je sais bien que Chirac a été réélu en 2002, c'est bien pour ça que j'ai tenu à préciser qu'aucun président sortant n'avait été réélu HORS PÉRIODE DE COHABITATION. Car en période de cohabitation, le vrai sortant, celui qui détient le pouvoir, c'est le Premier ministre, en l'occurrence Lionel Jospin.

      Supprimer
    8. @ Moi 28 octobre 2015 15:27
      Je ne voulais pas vous contredire là-dessus mais seulement faire remarquer que les 21% de Hollande dépassent ce avec quoi Chirac a été élu en 2002. Il ne faut donc pas le considérer déjà comme mort politiquement.

      Guadet

      Supprimer
    9. @ Guadet,
      En 2002, il y avait beaucoup de candidats, c'est pour cela que Jospin et Chirac avaient fait des mauvais scores. Mais si Chirac s'est retrouvé devant Jospin, c'est grâce à la cohabitation.

      Supprimer
  2. Avec les casseroles que traine MLP, le FN apparait pour ce qu'il est, un parti au moins aussi magouilleur que l'UMP.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Andrieux 3 ans de prison un ferme Kaltenbach 2 ans 1 ferme tous deux socialiste alors les supposés casseroles ....

      Supprimer
    2. @Patrice
      Justifier les casseroles des uns par celles des autres est sans doute la pire des façon de justifier un acte. Une action est juste ou injuste au regard d'une éthique et non pas au regard du nombre d'occurrence de cette action.
      Le problème est que le Front National nous vend son éthique et si cette dernière s'avère n'être qu'une vitrine, il perdrait toute crédibilité sur cette thématique, surtout qu'il tend à opposer sa supposée virginité face à la "gangrène" qui rongerait les autres partis.

      Supprimer
    3. Le FN se présente comme un parti de rupture par rapport aux autres partis de gouvernement, avec ses casseroles il se "normalise"...

      Supprimer
  3. Concernant Andrieux et Kaltenbach, il s'agit de malversations personnelles. Dans le cas du FN, c'est directement le parti et la tête du parti qui sont impliqués, comme dans le cas de Sarko, UMP et Bigmallion.

    Ça fait une grosse différence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec vous sur les fonctionnements d'appareils. Par contre, je crois également que l'organisation des partis favorise ou non certaines pratiques... On parle souvent au PS du placement des "militants" dans certaines sections qui au final sont employés par les élus locaux qui ont pu profiter des voix des dits militants pour parvenir tête de liste du parti. Il s'agit également d'une forme de corruption qui pointe également une forme d'immoralité dans le fonctionnement. Au final, je trouve cela assez intéressant de comparer le type de casseroles des partis car cela nous informe sur "qui ils sont" et "d'où ils viennent".

      Supprimer
  4. http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2015/10/les-banlieues-une-bombe.html?xtor=RSS-19

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que je ne saisi pas trop l'idée de juste lâcher un lien vers un autre site sans explications ou commentaires. Pour être franc, je ne sais pas trop si vous voulez nous faire partager une tranche de rire façon "troll" ou bien si vous faites de la propagande. Pour ma part, Rioufol, j'ai dû mal à en lire plus de 3 lignes. Je trouve cela mauvais et haineux à plusieurs niveaux. Les commentaires provoquent une certaine ambiguïté: rire ou pleurer? Lorsque je lis que le problème de l'Islam c'est qu'il s'agit d'une religion prosélyte... Il me semble qu'en dehors du judaïsme moderne, pour les religions les plus influentes, toutes ont une vocation prosélyte. Cela est tout à fait représentatif du parti pris qui sous couvert "analytique" (très mauvaise) essaie de nous vendre une lecture assez haineuse.

      Supprimer
    2. Mais vous êtes encore là, vous ?

      C'est fou.

      Supprimer
    3. Je ne sais pas qui vous êtes, les anonymes sont nombreux.

      Supprimer
  5. Les sondages ne sont plus vraiment ( si ils ont ete) tres utiles.

    1/ Hollande est sur d'etre au second tour si il arrive a faire monter suffisament le FN ( meme sans lui, si l'invasion continue, l'europe ne va pas tenir d'ici 2017, cela va faire aider le FN, si l'euro se met a trembler a cause du Portugal, cela va aider le FN, si il y a un attentat reussi (tres probalble) de Daesh a Paris avec des centaines de morts, cela va profiter au FN), ils ont des chances d'evenement favorables avant 2017

    2/ les sondeurs sont toujours a la peine avec le FN et corrigent en comptant le fait que les gens n'ose pas avouer qu'il vont en fait mette un papier FN dans l'urne.Seulement a mesure que le FN est "normal" les gens n'en n'ont moins a foutre de l'avouer (surtout avec la chienlit actuelle) donc je presume que les sondeur sur-corrige, le FN pourrait etre beaucoup plus bas (ou plus haut qui sait).

    RépondreSupprimer
  6. Les prochaines élections présidentielles sont en avril-mai 2017, dans 18 mois... D'ici là, de l'eau peut avoir coulé sous les ponts.

    Les sondages sont un business qui fait travailler tout un petit microcosme (c'est bien pour la courbe du chômage tu me diras) : instituts, politiques, assistants de politiques, journaux, TV, internet, commentateurs, commentateurs des commentateurs...
    Une belle machine à cash.

    Ils sont rarement (jamais ?) neutres car commandités par des donneurs d'ordre avec des objectifs bien précis.
    Un très bel outil de manipulation.

    ça permet également aux instituts de se faire de la pub pour remporter des marchés business.
    L'élection présidentielle est pour eux une vitrine de choix.

    Quand on voit comment ils peuvent se planter à quelques jours d'une élection, alors à quelques mois ou années...
    C'est comme dans le tarot, les coquillages, la boule de cristal, chacun y voit ce qu'il veut bien y voir.

    Voyons déjà ce que vont donner les résultats des élections régionales dans un mois et les comportements des uns et des autres. ça risque d´être intéressant.

    ***Jacko***

    RépondreSupprimer
  7. Voici un autre type de sondage :

    http://4.bp.blogspot.com/-bbVAJ64yTiw/VjClr-zcX2I/AAAAAAAAClg/nsZxDogrXjM/s640/0001.jpg

    produit par Tribalat lors d'une journée de travail LR d'après le site concerné ( http://corto74.blogspot.fr/2015/10/le-probleme-des-banlieues-il-est-la.html )

    Vous ne vous rendez peut-être pas bien compte, dans votre Sud-Ouest...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'exploitation de ce type de données est souvent source de sur-interprétation et de confusion.
      1) Quelle est la source? C'est un point important...
      2) Quelle est la méthodologie, c'est également essentiel pour la compréhension de l'objet d'étude...
      3) Qu'est-ce qu'un jeune d'origine étrangère? Pour le coup il faut m'expliquer...
      Ici, on n'a pas vraiment une analyse à visée scientifique mais il y a une idée à peine voilée derrière la tête. Même si je conçois pleinement qu'initier une étude nécessite une idée, l'exploitation des données ici est totalement orientée.
      Un jeune d'origine étrangère c'est quoi? Un jeune qui a un ascendant immigré? Sur combien de générations?
      Si l'on regarde des chiffres issus d'instituts nationaux, on constate que 27 % des enfants qui naissent ont au moins un grand parent issu de l'immigration hors UE mais également que la moitié de ces 27% sont nés de couples "mixtes".
      Que fait-on de ces gens? On les met dans quelle case?
      Ramené aux chiffres que vous présentez, ce qu'il en ressort très clairement (si les chiffres présentés sont crédibles) c'est la ghettoïsation des populations qui ont des ascendances immigrées. Par ailleurs, ce que je vois aussi c'est qu'avec la moitié des naissances qui ne sont pas de "souche" sont issues de couples mixtes... L'idée du grand remplacement qui est avancée traite comment quelqu'un qui est issu de la mixité? On les classes comment? Comme étranger? Ou alors on fait comme à une certaine époque, on organise des échelons de pureté?

      Supprimer
    2. D après la dernière vidéo de zemmour, c est surtout que les populations de ces quartiers changent souvent et qu ils accueillent les dernièrs arrivés, d où beaucoup d étrangers, rien de trop anormal

      Supprimer
  8. " Much ado about nothing " comme dirait Shakespeare !
    Beaucoup de bruit pour rien! dans le microcosme parisien.
    Les élections régionales vont être un test partiel grandeur nature, plus que tout sondage.

    RépondreSupprimer
  9. Rappelez-vous qu'en 2002 jusque dans les derniers jours Jospin était donné présent au second tour. Ces sondages ne sont que des bavardages de commentateurs, sondeurs, journalistes et politiciens qui n'ont rien d'autre à dire aux français qu'à se contempler le nombril.

    RépondreSupprimer

  10. @ Moi

    On verra bien

    @ Guadet

    Bien vu

    @ Thomas

    J’ai l’impression que les pièces de son puzzle se rassemblent. Merci pour les réponses à certains anonymes ou pas

    @ Anonyme 9h00

    Merci

    RépondreSupprimer