dimanche 18 février 2018

La bulle délirante des Uber, Tesla & co



Les chiffres totalement fous des licornes

Difficile de ne pas être pris de vertige par le grand écart entre les valorisations boursières et leurs résultats financiers. Les résultats 2017 annoncés récemment par Tesla sont accablants : 1,96 milliards de pertes pour 11,76 millards de chiffre d’affaires et seulement 1550 Model 3 livrées au 4ème trimestre, tout en assurant pouvoir en produire pas moins de 5000 par semaine au second trimestre. Comment ne pas être sceptique sur la rentabilité d’une telle accélération alors que la hausse de 68% des revenus en 2017 a encore creusé ses pertes, trois fois moins importantes en 2016 ? Tesla continue de ressembler à un shéma de Ponzi avec ses avances demandées pour des livraisons bien incertaines…

Sachant que les marchés attendaient trois fois plus de livraisons de Model 3, on aurait pu imaginer un krach de l’action de celui qui envoie une voiture dans l’espace en perdant près de 2 milliards. Mais non, si l’action a perdu 10% un moment, elle s’est vite reprise et les marchés évaluent la valeur de l’entreprise à 56 milliards ! Deux fois plus que Renault, dont les seuls bénéfices représentent près de la moitié du chiffre d’affaires de Tesla, et qui réalise près de 60 milliards de chiffre d’affaires. De même Tesla vaut plus que Ford, ses 150 milliards de chiffre d’affaires et près de 7 milliards de profits ! Warren Buffet n’a-t-il pas dit que les marchés sont « exubérants et irrationnels » ?

Uber a également annoncé ses résultats 2017 et des pertes de 4,5 milliards sur l’année (contre 2,8 en 2016). Sur le 4ème trimestre, l’entreprise a touché 2,2 milliards sur les 11 milliards de CA généré par ses services, tout en perdant 1,1 milliard : en clair, quand Uber touche 100, elle en dépense 150, dont près de 30 comme dépenses exceptionnelles du type rémunération des actionnaires… Bien sûr, les marchés peuvent se raccrocher à la croissance de l’entreprise, de l’ordre de 60%, mais comme pour Tesla, il est difficile de ne pas se dire qu’il s’agit seulement du même type de bulle qui portait tout ce qui touchait à la radio avant le krach de 1929 ou Internet avant celui de 2001.

Il y a une petite once de logique dans cette confiance effarante des marchés à l’égard des licornes : ils ne veulent pas passer à côté des prochains Microsoft, Google ou Facebook, dont la position monopolistique assure des profits colossaux. Si Uber pourrait en avoir le profil, cela est plus discutable pour Tesla, qui est loin d’être seul sur son créneau (Renault notamment) et va bientôt affronter une concurrence plus féroce. Le soutien des marchés a un caractère autoréalisateur car il donne à ses chouchous des moyens totalement décorrélés de leur performance financière. Mais le passif des marchés montre aussi qu’ils sont capables d’erreurs de jugements colossales qui se payent très cher.


Et quand on voit que les marchés valorisent Amazon 700 milliards pour moins de 2 milliards de profits et 60 milliards de chiffre d’affaires, difficile de ne pas en tirer la conclusion que nous vivons une nouvelle bulle totalement extravagante qui finira à nouveau par un krach financier et probablement la faillite de certaines licornes. La seule question qui se pose est de savoir quand.

32 commentaires:

  1. " Par-delà le caractère totalement mégalomane et ubuesque de promouvoir une voiture électrique d’une manière si peu écologique"

    Vous êtes ridicule, il s'agissait d'un lancement prototype pour tester la fusée, pas pour envoyer un voiture dans l'espace. Donc un test nécessaire, avec ou sans voiture dedans.

    Il est par ailleurs probable que Falcon Heavy soit bien plus écologique qu'Ariane et beaucoup moins chère en cycle d'exploitation.

    Vous, c'est niveau le doigt, le fou, la lune et toussa...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas le fait de lancer une fusée qui pose problème, puisqu'il n'existe pas de manière non-polluante pour l'heure de s'engager dans la conquête spatiale, mais le fait de promouvoir un produit "écologique" de cette manière.

      "Il est par ailleurs probable que Falcon Heavy soit bien plus écologique qu'Ariane et beaucoup moins chère en cycle d'exploitation".

      Cela reste à voir. C'est leur discours marketing, mais on n'est pas forcé d'adhérer, ni de croire à ce que raconte sur la question l'Institut Montaigne (http://www.europe1.fr/sciences/selon-linstitut-montaigne-ariane-6-pourrait-faire-un-bide-3513866). D'autant plus que l'on est loin, de part et d'autre, de fonctionner sur le principe de la "concurrence libre et non faussée" : "Les industriels européens assurent que SpaceX peut se permettre de casser les prix sur le marché commercial parce qu'elle facture bien plus cher ses lancements institutionnels à la Nasa ou à l'US Air Force. Dumping ? "Un Falcon 9 vendu au gouvernement américain vaut 100 millions de dollars, contre 50 millions d'euros quand il est proposé à certaines institutions européennes", s'énerve un industriel" (https://www.challenges.fr/entreprise/aeronautique/pourquoi-ariane-6-reste-la-meilleure-arme-face-a-spacex_520002).

      Supprimer
    2. "beaucoup moins chère en cycle d'exploitation" en l'occurrence le premier essai est un échec puisque seuls deux propulseurs sur trois ont été récupérés

      Supprimer
  2. Tout ça retombera vite sur Terre !

    RépondreSupprimer
  3. L'Union européenne, c'est un groupe de 27 nations qui ne sont d'accord sur rien.

    Dimanche 18 février 2018 :

    Le départ du Royaume-Uni va laisser un vide de 12 à 15 milliards d'euros chaque année dans les finances européennes, une perte considérable au moment où l'UE cherche à financer de nouvelles politiques, en matière de défense ou de migration notamment.

    Le commissaire au Budget Günther Oettinger a suggéré que les contributions au budget puissent atteindre 1,1% à 1,2% du PIB de l'Union, contre 1,0% actuellement.

    Les Pays-Bas, le Danemark, l'Autriche, la Suède et la Finlande, tous contributeurs nets, y seraient opposés.

    https://www.romandie.com/news/ZOOM-A-la-recherche-d-unite-post-Brexit-l-UE-face-a-de-nouveaux-defis/891541.rom

    RépondreSupprimer
  4. "mais le fait de promouvoir un produit "écologique" de cette manière."

    C'est votre point de vue, il faut vraiment avoir l'esprit borné des français pour penser aussi ridiculement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "C'est votre point de vue, il faut vraiment avoir l'esprit borné des français pour penser aussi ridiculement".

      Si vous argumentez à l'économie, cela me convient. Je pense donc qu'il faut vraiment avoir l'esprit aussi borné que vous pour penser aussi ridiculement.

      Supprimer
  5. "Je pense donc qu'il faut vraiment avoir l'esprit aussi borné que vous pour penser aussi ridiculement."

    Ca veut rien dire cette phrase, donc j'ai raison, encore un abruti de français qui comprend rien et couine ensuite comme un cochon de ses malheurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, c'est du bon français : parfaitement correct sur le plan grammatical, orthographique et syntaxique. Un simple décalque de votre propre formulation initiale. Ce qui s'appelle répondre du tac au tac.

      Par contre, votre dernier message est fort mal rédigé, dans un français approximatif et relâché (omission de la cédille et de la négation). Ce qui serait le dernier de mes soucis si ces défauts ne rendaient assez grotesque votre prétention à me corriger. L'abruti de l'histoire c'est donc vous, mais je ne compte pas perdre du temps à tenter en vain de vous en persuader.

      Supprimer
    2. Anonyme de 21:57

      Je vois que vous avez fait connaissance avec le troll de service (si du moins vous ne le connaissiez pas déjà). Vous avez toute ma sympathie.

      Pour ceux qui veulent rigoler un peu, voici ce que j'écrivais seulement hier à propos de ce cinglé :

      "… aucune supériorité issue de toutes ces belles études ne se retrouve dans la qualité de tes propos. Parce qu'à chaque fois que tu cherches à la ramener avec ta science tu trouves le moyen de te vautrer. Alors 3 bac+5 pour en arriver là…".

      Plutôt bien vu non ? Le gars qui critique le style ou les fautes des autres alors qu'il écrit comme un pied…

      Sinon, pour ne pas être toujours négatif, je me permets d'attirer l'attention de Laurent et des lecteurs de ce blog qui lisent un peu l'anglais sur l'intérêt des articles de Spiked (http://www.spiked-online.com), une revue britannique tendance gauche eurocritique. Ils publient parfois des papiers de fond de grande valeur, comme cet entretien avec Fred Siegel, auteur de l'important The Revolt Against the Masses: How Liberalism Has Undermined the Middle Class : http://www.spiked-online.com/newsite/article/the-revolt-against-the-masses/20943.

      Voilà, voilà… J'me la joue parfois rustique, mais pas toujours. "Mon âme a son secret ma vie a son mystère" comme dit l'autre.

      Supprimer
  6. Pour Uber je n'ai jamais cru au modèle économique. La technologie utilisée ne donne aucune valeur ajoutée.

    Pour Tesla cela dépend, est-ce qu'il croit à la voiture électrique ou à la voiture autonome ?

    Ivan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. J'ignore s'il y a une demande pour des véhicules autonomes mais la concurrence est déjà rude sur le marché du véhicule électrique et l'on annonce l'arrivée de nouveaux concurrents comme le chinois Borgward. Bref l'avenir de Tesla est loin d'être assuré !

      Supprimer
    3. La demande pour les véhicules autonomes n'est pas un problème.

      Le marché captif de tous ceux qui n'ont pas le permis, à commencer par les moins de 18 ans en Europe et les moins de 16 ans en Amérique du Nord, suffirait à lui seul à justifier les milliards investis par Google, Tesla &co dans cette technologie.

      On ne demandera pas non plus leurs avis à ceux qui roulent en véhicule d'entreprise. Du moment que le risque d'accident est moins grand, l'assurance coûtera moins cher, et comme c'est le patron qui paye, c'est lui qui décide.

      Cdlt

      Ivan

      Supprimer
    4. Suite.

      Les chauffeurs routiers et les livreurs, au mieux, deviendront convoyeurs. Ils devront se battre contre les chauffeurs de taxi qui auront perdu leurs places. D'ailleurs les chauffeurs des personnalités sont déjà en réalité des gardes du corps.

      Les aveugles, malvoyants, alcooliques, toxicomanes, épileptiques, narcoleptiques etc attendent avec impatience la voiture autonome. Cela fait beaucoup de monde.

      Déjà, certains aveugles osent dire qu'ils ne voient pas pourquoi ils devraient attendre des années que la voiture autonome soit 100 fois ou 1000 fois moins dangereuse que le modèle classique s'il est vrai que la Tesla l'est déjà même seulement moitié moins, et qu'alors il n'y a plus, aujourd'hui, de raison valable pour leur interdire de circuler librement en voiture.

      Et...ils ont raison !

      Quant aux menaces de priver de permis nos anciens à partir d'un certain âge, je crois qu'on a tort de ne pas y prêter attention. J'espère seulement qu'ils auront la décence d'attendre que la voiture autonome soit autorisée avant de mettre leur menace à exécution.

      Tout pourrait aller très vite. Quand la presse annoncera que 95% des accidents sont causés par les 5% d'automobilistes qui n'auront pas encore lâché le volant, la patience du public sera épuisée.

      Si Elon Musk veut être le roi de la voiture électrique (qui marche à l'uranium ou au charbon et pas au pétrole ou au gaz) il a tout faux.

      Mais s'il veut être le roi de la voiture autonome... Attention à Google, toutefois.

      Ivan

      Supprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les tenants du tout numérique , je conseille de lire ou d'écouter Philippe Bihouix . Ce qu'il dit est vraiment très intéressant sur la pollution que cela engendre et sur le problème de la surexploitation des métaux rares sans qui le numérique ne peu marcher.

      Pour les curieux , je vous mets une vidéo d'une conférence qu'il a donné à l'école des mines.

      https://www.youtube.com/watch?v=xBueecLLC6A&t=3013s

      Supprimer
  8. "Si vous argumentez à l'économie, cela me convient."

    C'est du bon français cette merdouille incompréhensible ? Non mais vous foutez de la gueule du monde !

    La structure argumentative est complètement absente de la plupart des coms ici, ça démontre un néant complet renforcé par des arguties miteuses sur le style ou les fautes de frappe, bref, que des minables.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Troll habituel de 11:10

      Apprends donc à lire ! Sa phrase est parfaitement correcte et il s'exprime dans un français plus châtié que le tien. Ta forfanterie est vraiment sans limite… Faire quelque chose "à l'économie" signifie "ne pas se fouler", "en faire le minimum", "épargner ses efforts ou ses moyens". Comme l'expression "faire l'économie de…" signifie "se passer de…". C'est si compliqué à comprendre ? Le type que tu critiques ne t'avait en rien agressé initialement (pour sûr, il ne devait pas te connaître…), il se contentait de te contredire en termes parfaitement modérés et courtois. C'est toi qui a cherché gratuitement à le dévaloriser, parce que tu ne peux pas t'empêcher de cracher sur quiconque n'est pas en accord avec toi.

      Pour ce qui est de la structure argumentative, son post initial comptait 196 mots et incluait deux références de bonne qualité. Le tien, auquel il répondait, était long de seulement 77 mots et sans aucune référence pour étayer son propos. "Il est par ailleurs probable", pour te citer, tu t'imagines que c'est de l'argumentation, peut-être ? "Probable" sur la base de quoi ? Le marc de café ou la boule de cristal ? Il a répondu avec une rigueur qui tranchait au contraire avec ton propre je m'en-foutisme. Il a même fourni une source que tu aurais dû citer toi-même pour étayer tes arguments. Et quelqu'un d'autre a renchéri de manière succincte mais précise aujourd'hui (voir le poste de monnezza de 10:26). Tu a aussi en d'autres occasions traité YPB d'ignare alors que son propos est toujours structuré et qu'il est d'une érudition à la limite de la pédanterie (j'ai dit "à la limite", alors pas de mauvais procès SVP, M. YPB…). Ton culot est bien à la hauteur de ta sottise.

      Tu méprises la manière d'écrire des autres aussi bien que le contenu de leurs posts, bien que les tiens soient creux et souvent rédigés avec les pieds. Et tu oses gémir lorsqu'on te rend la pareille ? Tu l'avais déjà fait ici : http://www.gaullistelibre.com/2017/08/le-comite-orwell-denonce-une-democratie.html. Et j'avais eu le plaisir de te renvoyer à ta médiocrité… Le clown qui critique un oubli d'espace de ma part après avoir multiplié les fautes dans ses propres posts !

      Voilà. Mon post était construit et argumenté, comme tu les aimes. Tu es content, j'espère ? Maintenant, à toi de faire dans le grandiose, au lieu de qualifier les autres de minables.

      Supprimer
  9. Lundi 19 février 2018 :

    La jihadiste française Mélina Bougedir libérée par l'Irak, qui ordonne son expulsion.

    La Cour pénale centrale de Bagdad a remis en liberté ce lundi 19 février la jihadiste française Mélina Bougedir qu'elle venait de condamner à sept mois de prison pour "entrée illégale en Irak", sa peine étant couverte par sa détention préventive, a constaté un journaliste de l'AFP.

    Dans la foulée, le justice irakienne a également ordonné l'expulsion de la jihadiste française, arrivée en Irak en 2015 selon ses dires.

    Mélina Bougedir, 27 ans, avait été arrêtée l'été dernier à Mossoul, l'ancien bastion du groupe terroriste Daech dans le nord du pays, avec ses quatre enfants, dont trois ont été rapatriés en France.

    Elle a affirmé en arabe au président de la cour être entrée en Irak en octobre 2015 à partir de la Syrie et que son mari, un Français dénommé Maximilien, qui était cuisinier, a été tué lors de la bataille de Mossoul.

    Fin janvier, les avocats de deux Françaises détenues en Irak pour avoir rejoint les rangs de l'EI et en attente de procès, dont une prénommée Melina et originaire de Seine-et-Marne (région parisienne), avaient alerté le président français Emmanuel Macron sur le fait qu'elles risquaient la peine de mort.

    Quelques jours auparavant, la justice irakienne avait condamné à mort une ressortissante allemande qui avait rejoint l'EI, une première pour une femme européenne. En décembre, un Suédois d'origine irakienne avait été exécuté pour "terrorisme".

    http://www.huffingtonpost.fr/2018/02/19/la-jihadiste-francaise-melina-bougedir-liberee-par-lirak-qui-ordonne-son-expulsion_a_23365162/

    RépondreSupprimer
  10. "Mon post était construit et argumenté, comme tu les aimes"

    Eh bien non, c'est nul. Par conséquent, non seulement toi, mais aussi ta crétinerie se fera écrasée, c'est la sanction du réel comme disent les médecins.

    Je te prédis un avenir de merde, tu vas faire chier toute ta famille de connards. Tu vas finir comme un petit vieux sénile impuissant, voilà ta destinations dans les égoûts de de insignifiance pourrie.

    Tu vas ramper, car c'est ton destin de triste cloporte puant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Eh "Eh bien non, c'est nul. Par conséquent, non seulement toi, mais aussi ta crétinerie se fera écrasée […] ".

      Je n'y crois pas ! On dirait que tu as été fabriqué rien que pour moi…

      SE FERA ÉCRASER, andouille, pas ÉCRASÉE ! Tu ne connais pas le truc consistant à utiliser un verbe du troisième groupe (mordre, tordre, vendre…) pour tester si on est devant un participe passé ou un infinitif ? En plus, si c'était un participe passé, ce qui n'est pas le cas, il ne risquerait pas d'être au singulier ("toi, mais aussi ta crétinerie", ça fait deux, d'où pluriel, ilote…). Tu aurais pu dire : "toi, mais aussi ta crétinerie se feront écraser", ou "toi, mais aussi ta crétinerie seront écrasées". Mais pas ce que tu as écrit. Te traiter de Béotien serait insulter ce peuple.

      "voilà ta destinationS": et ce "s" qui n'a rien à foutre là, il est pas trop beau ?

      "dans les égoÛts DE DE insignifiance pourrie". Égout ne s'écrit pas avec un accent circonflexe, l'ingénieur à deux balles, au contraire de dégoût. Et "de de" est censé signifier quoi ? Tu bégaies aussi à l'oral ?

      Bien sûr, venant d'une personne modeste et aimable, ces fautes seraient bien aisément pardonnables. Mais pas venant de toi !

      "Et bien non, c'est nul. Par conséquent…". Diantre, où a-t-elle bien pu passer ta démonstration magistrale de la nullité de mon argumentaire ? OÙ EST-ELLE ? Tu sais, le truc qui te permettrait légitimement de dire "par conséquent"… Et tu prétends, bouffon que tu es, avoir fait des études scientifiques ? Tu es hermétique à la logique la plus élémentaire et ne sais pas argumenter ni rédiger un texte de plus de quelques lignes sans l'enrichir de fautes grossières indignes d'un lycéen médiocre. Tu étais à ce point en colère ? Marrant, parce que moi on ne me verra pas perdre mes moyens pour si peu. Et puis je croyais qu'un scientifique se devait d'être "sine ira et studio", comme on disait autrefois…

      Par pitié, Laurent, si vous décidez de faire le ménage, n'effacez pas les posts d'aujourd'hui de ce type malade de frustration. Que la trace de son humiliation soit préservée comme un trésor inestimable, une pièce de musée ! Je m'étais dit "S'il me répond, il va faire gaffe et soigner son propos pour ne pas prêter le flanc à la critique". Mais non ! C'était sans compter l'incapacité du rageur à se contrôler. Je l'imagine, la bave au lèvres, aveuglé de haine, torcher sa réponse grotesque rédigée en charabia, en s'imaginant par là me clouer le bec une bonne fois pour toutes…

      Merci, le diplômé en clownerie. Oui, vraiment merci. Et je ne vais pas insulter ta famille, contrairement à ce que tu t'es autorisé à faire. D'abord, parce que ce n'est pas du tout mon style. Ensuite, parce que je ne peux pas imaginer qu'on puisse en trouver d'autres comme toi au sein d'un même groupe humain. Tu es UNIQUE.

      Supprimer
  11. "SE FERA ÉCRASER, andouille, pas ÉCRASÉE !"

    Forme passive au verbe être, donc accord féminin, connard de mes deux illettré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fascinant. À garder dans le formol. Pour l'édification des générations futures. Tous ceux que tu as insultés (oui, l'accord avec le COD placé avant, MOI je le maîtrise, pauvre benêt…) ici sont vengés par l'étalage que tu fais complaisamment de ta sottise.

      Tu écris se fera mordu(e), tordu(e), vendu(e), tondu(e) ? Ou se fera mordre, tordre, vendre, tondre ? Se fera tué(e) ou se fera tuer ? Voir par exemple ici : http://context.reverso.net/traduction/francais-anglais/se+fera+tuer. Ou ici : http://context.reverso.net/traduction/francais-anglais/sera+écrasée+par+un+bus. Mieux encore : https://forum.wordreference.com/threads/se-faire-infinitif-être-participe-passé-verbe-pronominal-à-sens-passif.767971/?hl=fr. Pour confirmer, sur le même site : https://forum.wordreference.com/threads/fr-se-faire-infinitif-pronominal-verb-with-a-passive-meaning.77938/. Je pourrais trouver bien d'autres références en prenant mon temps, mais j'ai autre chose à faire tout de même. Donc je vais vite. Oui, écrire ces longs posts qui te tounent la tête me prend assez peu de temps, même si j'ai pris plaisir à savourer celui-ci. Tout le monde n'est pas comme toi un handicapé de l'écriture.

      Deuxième point que j'avais déjà signalé : s'il s'agissait d'un participe passé, ce serait obligatoirement une forme plurielle, parce que "toi, mais aussi ta crétinerie", cela fait deux choses, pas une.

      Que tu ne voies pas la différence entre "sera écrasé(e)" et "se fera écraser" n'est pas tragique, mais que tu prétendes me faire la leçon malgré tout, c'est surréaliste. Tu en es là d'ignorance et de prétention aveugle ? Tu n'as même pas remarqué les deux fautes mineures que contenait effectivement mon post : j'ai répété un mot en m'embrouillant dans un copié-collé ; j'ai oublié une fois l'espace précédant un ":", espace qui est de rigueur en français (pas en anglais).

      En gros, tu ignores doublement les règles élémentaires de la grammaire… Non seulement tu es médiocre dans certains domaines où tu es diplômé (l'économie, où tu te vautres régulièrement), mais tu viens faire le fier-à-bras là où tu n'y connais rien.

      N'hésite surtout pas à demander conseil à l'avenir auprès d'une personne VRAIMENT compétente (pas une tanche de ton acabit, cela va de soi…) lorsque tu auras un doute. Cela t'évitera peut-être de te retrouver les fesses toutes rouges après une bonne fessée.

      Supprimer
  12. "Anonyme19 février 2018 à 15:29"

    T'es vraiment une sous merde, même pas capable de connaitre les accords d'auxiliaires avec COD placé avant le participe passé.

    https://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-20961.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La preuve ? Quelle phrase ? Vas-y, je t'attends de pied ferme.

      Supprimer
    2. L'accord du participe passé avec le COD placé avant, c'est lorsque :

      1. il y a usage de l'auxiliaire avoir ;
      2. il s'agit d'un participe passé ;
      3. on peut accorder avec un COD placé avant.

      Dans la phrase que tu prétends fautive (c'était tellement délirant que je n'avais pas percuté tout de suite à la première lecture et imaginé que tu te référais à une autre phrase), où est l'auxiliaire avoir, puisque tu utilises le verbe faire… Où est le participe passé, puisqu'on a ici une forme pronominale du type "se faire + infinitif". Avec quel COD veux-tu accorder ton prétendu participe passé ?

      La cerise sur le gâteau : que signifie un "accord d'auxiliaire avec COD" ? C'est le participe passé qui s'accorde, pas l'auxiliaire, bougre d'âne ! Tu me la copieras 100 fois.

      Il n'y a RIEN dans la phrase en question sur quoi appuyer ton délire de Père Ubu et justifier ton orthographe foireuse. RIEN DE RIEN ! Pas plus de foutu COD que de bon sang d'auxiliaire avoir ou de fichu participe passé ! Tu n'es même pas capable de voir ça ?

      Juste une vraie question. Oui, pas rhétorique. Tu écris "il s'est fait ridiculiser" ou "il s'est fait ridiculisé" ? Fais le bon choix, sinon tu te feras ridiculis… Non, laisse tomber. En fait c'est déjà fait. Bonnet d'âne à vie. Soit tu n'as pas les diplômes dont tu te vantes, soit tu as réussi à arnaquer le système pour les obtenir. Heureusement que tu t'es tiré de France pour aller infecter nos voisins. À toi seul, tu suffirais à faire baisser le niveau déjà pas brillant.

      Supprimer
  13. "L'accord du participe passé avec le COD placé avant, c'est lorsque :

    1. il y a usage de l'auxiliaire avoir ;"

    Eh non, crétin inculte, c’est aussi avec le verbe être, dans toutes les circonstances, imbécile !

    https://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-3027.php

    Tu mérites de perdre la nationalité française, petit ordure nullarde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Eh non, crétin inculte, c’est aussi avec le verbe être, dans toutes les circonstances, imbécile !"

      Avec ÊTRE ??? Accord du participe passé avec le COD placé avant ???

      Que dire ? Ce type est trop.

      Citation de la page que tu m'indiques (et il y a de bien meilleures sources pour la grammaire et l'orthographe que celles-ci, mais comme le blaireau que tu es, tu cliques sur les premiers liens que te renvoie Google…) :

      "Avec l'auxiliaire 'être' : le verbe s'accorde normalement avec son sujet". Sujet. SUJET. SUUUUUUUJET !!!!!!!!

      Tu sais lire au juste ? Ceci par exemple, simple clair et précis : http://grammaire.cordial-enligne.fr/manuels/ACCO_PP_1.htm.

      Ou ceci, qui est pour les gamins de 5e (ça devrait te convenir) :
      http://www.pass-education.fr/accord-du-participe-passe-avec-etre-et-avoir-5eme-cours/.

      Ou tu pourrais lire cela, mais tu ne le feras pas parce que ce n'est pas ton niveau : http://www.academie-francaise.fr/questions-de-langue#63_strong-em-participe-pass-accord-em-strong

      Ou tu peux installer sous Firefox un module complémentaire comme Grammalecte (j'ai testé, il te corrige bien la faute).

      Reprenons pédagogiquement.

      "non seulement toi, mais aussi ta crétinerie se fera écrasée [sic]". Où est l'auxiliaire dans ta phrase ? Un verbe être ? Avoir ? Le verbe c'est "faire". Dans tous les cas, tu dirais "se fera vendue" ou "se fera tordue" ? Bien sûr que non, à moins d'être idiot. Ce n'est pas un participe passé par conséquent, c'est pourtant simple ! De plus il y a DEUX sujets ("toi" et "crétinerie"). S'il y avait un participe passé à accorder, il serait au pluriel (feront + masculin pluriel si l'on respecte la règle selon laquelle le masculin l'emporte grammaticalement sur le féminin).

      DONC :

      1. TU NE PEUX PAS ACCORDER LE PARTICIPE PASSÉ AVEC LE COD PLACÉ AVANT, PARCE QU'IL N'Y A PAS D'AUXILIAIRE AVOIR.
      2. IL N'Y A MÊME PAS DE PARTICIPE PASSÉ, MAIS UNE FORME PRONOMINALE FAIT + INFINITIF.
      3. J'AI CITÉ DES RÉFÉRENCES. SORS TES DOIGTS DE LÀ OÙ ILS SONT FOURRÉS ET LIS-LES.
      4. RELIS AUSSI LES SOURCES QUE TU ME CITES, SIMPLET : ELLES ME DONNENT RAISON EN TOUT.
      5. TU TE DROGUES OU QUOI ?
      6. ET TES AUTRES FAUTES QUE J'AI SIGNALÉES, POURQUOI N'EN PARLES-TU PAS ? TU AS COMPRIS QU'ELLES ÉCLAIRENT SUR LA RÉALITÉ DE TON NIVEAU ?

      Laurent, pitié, je vous en conjure à genoux : n'effacez pas ! C'est un moment magique que nous vivons là. Le type qui vous a tant insulté creuse, creuse, creuse… jusqu'à trouver du pétrole. Pourvu qu'il n'arrête pas !

      Supprimer
    2. Pour mon point 2, j'aurais dû écrire : "2. IL N'Y A MÊME PAS DE PARTICIPE PASSÉ, MAIS UNE FORME PRONOMINALE SE FAIRE + INFINITIF".

      Dutroll, si tu n'as pas encore compris que j'ai les moyens culturels et intellectuels de t'atomiser, c'est vraiment que ton cerveau s'est barré très loin.

      Supprimer
    3. Anonyme anti-troll de 23:27 et 23:35

      Vous auriez pu citer aussi :
      https://lemondedufrancais.com/2012/02/17/construction-passive-se-faire-infinitif/

      Supprimer
  14. @ Tous

    Hors de questions d'effacer de tels échanges en effet, tant ils disqualifient le troll (et un peu ses idées), quand la culture, la raison et l'humour est de notre côté.

    RépondreSupprimer