dimanche 17 mai 2015

Refus de livrer les Mistral : la faute de Hollande




Deux poids, deux mesures

Mais comment notre gouvernement peut ne pas se rendre compte du ridicule complet qu’il y a de refuser de livrer des navires commandés par la Russie en 2011, tout en signant en grande pompe une vente d’avions de chasse au Qatar ? A supposer qu’il faudrait juger les régimes des autres pays (ce que le gaulliste que je suis a tendance à largement refuser), la comparaison entre la Russie de Poutine et le Qatar devrait quand même largement tourner en faveur du premier. La Russie, c’est l’Europe, c’est l’allié qui a permis de vaincre Hitler, c’est une démocratie, très imparfaite selon nos standards certes, mais plus proche de notre façon de vivre que la monarchie absolue qatarie, où la charia s’applique.


Ni russophobie, ni russolâtrie

Voilà pourquoi il est totalement effarant de refuser de livrer les Mistral à la Russie. Voici encore une insulte faite à ce pays qui ne contribuera qu’à renforcer sa crispation légitime vis-à-vis des Etats-Unis et de leurs alliés. Comment donner des leçons de respect du droit à Moscou tout en ne respectant le contrat signé en 2011 ? Comment ne pas paraître purement russophobe quand on refuse de livrer des navires à la Russie mais que l’on vend des avions de chasse au Qatar ? Ce faisant, nous montrons surtout une inconsistence et une inconséquence qui discrédite profondément notre action diplomatique, trop arbitraire et irrespectueuse du droit pour être prise sérieusement par les autres pays du globe.

Ce n’est pas parce qu’on dénonce une nouvelle fois une décision russophobe qu’il faut céder à une forme de russolâtrie. Je crois que dans le contexte actuel, la Russie doit être respectée, et traitée avec davantage d’égard, car c’est un pays important sur la scène internationale. Il faudrait aussi sans doute travailler plus avec elle qu’avec les Etats-Unis pour la sécurité du continent, l’OTAN étant la relique d’un passé dépassé et volontiers impéraliste. Mais on peut refuser tout angélisme avec un régime, qui, s’il est celui que les Russes se sont choisis, et qu’il faut par conséquent respecter, n’est pas pour autant, loin de là, un modèle qu’il faudrait admirer sans la moindre mesure, comme le font certains.


34 commentaires:

  1. Puisque l'on évoque ici le Rafale, un article très intéressant expose les raisons pour lesquelles le Rafale se vend pour l'instant (après une longue attente il est vrai) mieux que l'Eurofighter : http://europeagenda2010.free.fr/article.php3?id_article=242

    En résumé, le Rafale est un programme français, sous l'autorité d'un seul maître d'oeuvre, Dassault. L'Eurofighter est un programme européen, censé réaliser des économies d'échelle, mais dont la conception a dû prendre en compte les exigences de plusieurs partenaires, et dont la fabrication a été répartie en plusieurs chaînes de production, pour ne léser aucun des participants (et permettre notamment aux Allemands d'acquérir des compétences qu'ils ne possèdaient pas). Le résultat est un coût à la tonne équivalent à celui du Rafale, en dépit d'une production presque 4 fois plus importante qui aurait dû permettre une réduction du coût unitaire. À vouloir faire européen à tout prix, on a sacrifié la rationalité industrielle.

    YPB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Anonyme.
      Mais un coût à la tonne très supérieur pour l'Eurofighter Typhoon au Rafale en fait (c'est le Typhoon qui 'se distingue' de tous les autres avions, par son coût à la tonne, pas le Rafale, malgré sa production très limitée) !
      Et ce n'est pas pour avoir voulu "faire européen à tout prix", qu'on a sacrifié la rationalité industrielle, mais par défaillance des britanniques à négocier correctement avec les allemands, les espagnols et les italiens, pour respecter des règles de management de projet élémentaires.
      Regardez Dassault, qui avec son projet européen (oui !) nEUROn tient les coûts parfaitement, un petit peu moins les délais, mais l'écart est bien plus faible qu'avec des projets mal gérés comme l'A400M ou Galileo... qui ne pêchent pas parce qu'ils sont européens, mais parce qu'ils sont mal gérés !

      Regardez par exemple les autres projets européens METEOR, gérés par les britanniques, PHILAE (Rosetta !), géré par les allemands (le DLR équivalent spatial de notre CNES). Lisez donc les autres articles sur ce site, sur la coopération européenne, cela devrait vous intéresser, et ils sont très nombreux sur ces questions de coopération EUROPENNE ! Par exemple "Comment coopérer de façon efficace ? Les exemples Rafale vs Eurofighter, et nEUROn" : http://europeagenda2010.free.fr/article.php3?id_article=223

      Supprimer
    2. Si le Rafale vous intéresse, et il y a de quoi !, vous pouvez lire de nombreux articles sur le sujet, qui changent par rapport au dénigrement dont cet avion a fait l'objet pendant des décennies, surtout en France !!!
      http://www.google.com/custom?q=Rafale+&sa=OK&domains=europeagenda2010.free.fr&sitesearch=europeagenda2010.free.fr

      Supprimer
    3. Laurent Simon, il me semble que vous avez mal lu l'article et mal compris mon propos. Le Rafale, comme l'indique le tableau de l'article, et contrairement à ce que vous affirmez, a un coût à la tonne de 11,2 millions de $, exactement comme le Typhoon (ce dernier étant plus lourd de 17% à vide, son coût unitaire est évidemment plus élevé). Or, le Typhoon, ayant été produit en plus grand nombre, devrait avoir, pour des performances équivalentes, un coût à la tonne inférieur (économies d'échelle). Cela signifie donc qu'il y a eu un problème dans la production du Typhoon. Et je suis bien d'accord qu'il s'agit là d'une défaillance dans la bonne gouvernance d'un projet industriel. Mais cette défaillance n'aurait pas eu lieu si le souci politique de s'engager dans des coopérations européennes ménageant tous les partenaires n'avait pris le pas sur la rationalité économique qui implique que l'industriel le plus compétent maîtrise le projet et que l'on ne multiplie pas les chaînes d'assemblage pour faire plaisir aux uns et aux autres. D'où la conclusion de l'article, à laquelle je souscris pleinement : « vouloir à tout prix faire un accord entre des partenaires n’ayant pas les mêmes compétences donnera toujours des dysfonctionnements majeurs ». C'est cela que j'appelle « faire européen à tout prix » : non pas le fait de rechercher des coopérations fécondes, puisque certaines sont effectivement des réussites, comme vous le rappelez, mais ce primat d'une vision idéologique sur la rationalité économique. N'est-ce pas exactement la dérive qui a présidé à la mise en place de l'euro ?

      YPB

      Supprimer
  2. Ou est le problème Laurent ?
    Todd était au pot de départ de l'ambassadeur du Qatar en France d'ailleurs on ne l'entend jamais critiquer ces Etats ... curieux non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fiorino,
      Lors de ce pot, ils servaient du champagne, au moins :-)?
      Votre obsession de Todd révèle-t-elle un dépit amoureux? Quelle rage :-)...

      CVT

      Supprimer
    2. C'est juste CVT que la Delaume publie très peu mes commentaires. C'est la preuve que ce personnage et ceux qui le soutiennent n'acceptent pas trop la critique. Pour ma part je vous conseille de lire deux articles, le premier montre toute la naïveté de Todd dans les années 90 quand on sait que pratiquement tout les terroristes était algériens ou d'origine algérienne. Le deuxième est de Zemmour qui pour une fois vis bien juste :

      http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/invitons-les-a-devenir-francaises_494992.html

      http://toutsurlachine.blogspot.fr/2015/05/eric-zemmour-emmanuel-todd-le-terminus.html

      Supprimer
    3. @Fiorino,
      Deux questions:
      - Quel rapport entre le blog de Laurent et celui de Coralie?
      - Pourquoi êtes-vous si dur avec Zemmour? Contrairement à ce que vous affirmer, il pose très souvent de bonnes questions! Simplement, c'est un réactionnaire assumé, donc ses solutions ne sont pas d'une pertinence folle...

      CVT

      Supprimer
    4. Simplement qu'on essayé de discuter sur le blog de la Delaume, mais mes commentaires la pluspart du temps ne passent pas, c'est extrêmement pénible. Si non vous avez lu les articles ?

      Supprimer
    5. Et de quelle façon vous commentez sur ce blog ? Façon spam envahissant ou de façon raisonnable ?

      Supprimer
    6. @ Teo Neo
      ça faisait des années que je ne commentait pas. Mais il y a d'autres commentateurs très longs et multiples qui sont passé tranquillement pour défendre Todd bien sûr.

      Supprimer
    7. @Fiorino,
      oui, je les ai bien lus :-), notamment celui de Zemmour. D'où ma seconde question...

      CVT

      Supprimer
  3. @Laurent Pinsolle,
    LA faute de Hollande? S'il n'y avait que celle-là :-(...
    Le discrédit de la France est quasi-total car la parole de Hollande, et par là même celle de la France, est dévalorisé par ce type de décision incohérente et inconséquente.
    Oui, les navires auraient dû être livrés à la Russie, et ce pour une raison très simple: en tant que nation, la France n'a AUCUN conflit avec la Russie! C'est notre appartenance à l'UE qui nuit à nos intérêts: pourquoi diable notre pays devrait se sentir solidaire de la russophobie enragée de la Pologne, des Pays Baltes ou de la Suède? La Russie n'est venue qu'une seule fois sur notre sol, c'était en 1815, suite à la défaite de Napoléon Ier à Waterloo, et c'est tout!
    Nous n'avons aucun compte à régler avec ce pays, qui pourrait nous aider plus tard quand la France recouvrera son indépendance pleine et entière.
    Oui, c'est de notoriété publique, le régime de Poutine est brutal, mais ce dernier a été élu, et surtout, au contraire de nos moralistes droit-de-l'hommistes, il est respectueux du droit international!
    Même nos "amis" des émirats du Golfe ne peuvent en dire autant, surtout depuis l'éclatement de la guerre au Yémen. Sans compter que ces régimes sont infiniment plus rétrogrades et sanguinaires que celui de Poutine...
    Au passage, cela démontre l'absence de principes de notre cher président, qui fait systématiquement les mauvais choix, surtout en ce qui concerne les intérêts du pays, dont il se soucie moins que des courbes de Julie Gayet...

    CVT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'ailleurs en 1815 le Tsar était plutôt protecteur de la France, par rapport aux autres pays.

      Supprimer
  4. "La décision de refuser de livrer les Mistral à la Russie .... est totalement indécente et incohérente."
    Oui, Laurent, elle est indécente et ridicule, puisqu'elle est symbolique. En effet, quel est l'impact de ce refus sur les forces armées russes ? Nul. On ne peut donc que déplorer la bêtise, l'aveuglement mais surtout la servilité d'Hollande, qui avait dans cette affaire, avec ou sans l'UE, le moyen de peser sur la diplomatie internationale. Ce Président, qui traite ses concitoyens de "peureux", sait de quoi il parle. Je rappelle que la peur est très mauvaise conseillère et que la peur n'évite pas le danger. Au contraire.

    DemOs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Demos
      Hollande n'avait aucun moyen de peser sur la diplomatie internationale dans cet affaire, en revanche hollande a pesé est comment en Afrique avec les deux interventions au Mali et en Centrafrique. Mais curieusement sur ce blog on en parle JAMAIS, les intérêt de la France sont dans l'Afrique francophone subsaharienne et c'est là qu'hollande pour lequel je n'ai pas voté a fait un sans faute, c'est là bas l'avenir de la diplomatie française. En s'opposant de façon stérile à l'UE ou ) Washington ça flatte les égos mais cela ne sert à rien, cf De Villepin il a obtenu quoi de l'opposition frontale à la guerre en Irak ? Rien la guerre a été faite, et on pouvait ne pas s'engager sans tout ce cinéma qui n'a apporté rien du tout à la France.

      Supprimer
    2. S'opposer à la deuxième intervention contre l'irak n'a effectivement servi à rien, non pas parce que c'était en soi une initiative stérile, mais parce que cette politique d'indépendance nationale avait été précédée de trop de renoncements et n'a ensuite pas été suivie avec détermination. C'était juste un épisode de nostalgie gaullienne. Dénoncer la politique américaine en 2003 et se mettre à dos les États-Unis pour réintégrer 5 ans plus tard le commandement intégré de l'OTAN était à l'évidence incohérent (cette possibilité avait déjà été envisagée à deux reprises, sous Mitterrand, puis sous Chirac, mais conditionnée à une hypothétique « européanisation » de l'Alliance atlantique, comme quoi on finit toujours par retrouver l'argument européen derrière toutes les idées idiotes…). Mais ce n'était pas du tout une fatalité. Et la France n'y a rien gagné non plus, à l'exception de quelques commandements accordés à des officiers français pour la forme. Pour peser dans la politique internationale, il faut certes des moyens matériels, mais faudrait d'abord en avoir la volonté. Or, l'imaginaire de nos dirigeants et d'une partie du peuple français est peuplé de batailles perdues d'avance. Comme dans les années Trente.

      YPB

      Supprimer
    3. @ Fiorino
      Il ne s'agit pas de "flatter les egos en s'opposant de façon stérile à l'UE ou à Washington". D'abord, les Français, dont je suis, ne sont pas anti-américains, pas plus qu'ils se sentent dans l'obligation de servir les intérêts des USA, qui ne sont pas forcément les nôtres. Il est question de la politique internationale de la France, qui doit promouvoir ses propres intérêts et ses choix, pour ne pas dire ses valeurs. Je ne parle même pas de cet épisode ridicule (pour Hollande himself) au cours duquel notre sous-Président voulait attaquer la Syrie. Un choix stratégique consternant, comme les derniers événements l'ont prouvé, qui s'est terminé par une volte-face où Hollande a perdu la face. Certes, les médias français au service des pouvoirs économique et politique n'ont pas eu l'indélicatesse de relayer les faits, mais ces faits n'auront pas échappé à nombre d'entre nous. Au vu de ses talents de stratège, on est tenté de lui conseiller à Hollande de jouer au jeu de l'oie ou aux dominos. Il sera de cette façon plus efficace pour l'avenir de notre pays.

      DemOs

      Supprimer
    4. @ Demos
      Justement la Hollande a très bien fait les intérêts de la France dans ses interventions africaines en accord avec la majorité de la population des pays concernés. Sur la Syrie je trouve au contraire que certes c'était risqué mais aujourd'hui il peut passer comme celui qui voulait apporter une solution (alors que sans interventions la situation s'enlise de plus en plus). Vous confondez les intérets de la Russie et les intérets de la France.

      Supprimer
    5. Non, pas du tout, aucune de mes réponses ne vous permet de déclarer ce que vous écrivez. Vous n'avez aucun argument propre à le démontrer. Je suis d'abord et avant tout attaché à la promotion des intérêts de mon pays (pas à celle des intérêts des USA) et ne supporte pas les clichés et les lieux communs qui classe les gentils et les méchants dans un camp en en oubliant un grand nombre au passage. Jusqu'à preuve du contraire, nous n'avons aucun ennemi déclaré et il me semble que, dans le domaine de la politique internationale, l'UE devait constituer une puissance indépendante. Or, là comme ailleurs, il n'y a aucune union, ni militaire, ni politique, l'UE se réduisant à sa plus simple expression, n'étant qu'un instrument, un levier anti-démocratique au service de l'ultra libéralisme. Je suppose qu'en tant que libéral convaincu pro-américain, vous ne trouverez rien à y redire et applaudirez des deux mains les traités scélérats (TAFTA, TISA) à venir. Répétez après moi : vive l'atlantisme, vive la soumission de la France aux intérêts des puissants et des multinationales apatrides.

      DemOs

      Supprimer
    6. @ Fiorino

      J'allais oublier une remarque d'importance sur la stupidité de la politique européenne vis-à-vis de la Russie, à savoir que les décisions prises par nos bien aimés dirigeants poussent la Russie à se tourner vers l'Asie, notamment la Chine pour les affaires financières et même militaires (voir les manœuvres navales communes en Mer Noire et en Mer Egée dans les premiers jours de mai). Comment qualifier la bêtise et l'inconséquence des dirigeants de l'UE ?

      DemOs

      Supprimer
  5. @LH,

    Tout à fait d'accord sur ce rapprochement avec la Russie. Il convient de faire le bilan de 50 ans d'impérialisme américain à l'aune de ce que ces derniers eux mêmes appellent les valeurs démocratiques. Souverainisme, liberté, république, maîtrise des frontières, autonomie et indépendance, autant de choix qui rendent impossible de se prononcer en 2017 en faveur de l'UMP ou du PS, ce même par voie d'abstention.

    RépondreSupprimer
  6. @ YPB

    Merci pour ce rappel

    @ Fiorino

    Je peux comprendre qu’on ne publie pas tous les commentaires car y répondre peut-être très chronophage. Après tout, à chacun de choisir ce qu’il souhaite faire de son blog. L’interview de l’Express est du pur Todd, très intéressant, et sur une ligne républicaine de refus du voile. Le papier de Zemmour sur le livre de Todd est un peu schyzophrène car il dénonce chez Todd exactement ce qu’il lui fait. David Desgouilles a pris ce papier de manière négative.

    Vous savez très bien que j’ai approuvé l’intervention au Mali et en Centrafrique. L’opposition à la guerre d’Irak a contribué à limiter la propagation et l’ampleur d’une guerre de civilisation.

    @ CVT

    En effet, s’il n’y avait que cela…

    @ Démos

    Très juste

    @ Anonyme

    Merci. Le choix à faire en 2017 dépendra des personnes, des réalisations et des programmes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que tout cela était en 93 et ses prévisions se sont revelés erronées. Ce n'est pas du PUR Todd c'est la posture qu'il avait à l'époque et qu'il n'aurait pas aujourd'hui car il serait tout suite incendié par Fassin et les autres qui sont ses alliées désormais. Vous aviez vous la date ? Le papier de Zemmour est très bien il démasque bien Todd l'angélique de 93 et l'islamophile d'aujourd'hui.

      Supprimer
  7. Hollande joue le parfait caniche envers ces maitres attlantistes a t-il oublie comment ces derniers se fouttent de la france ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve votre remarque insultante pour les caniches, qui n'obéissent qu'à un maître et sont fidèles, eux.

      DemOs

      Supprimer
  8. Hollande a manifestement cédé aux Américains en refusant cette vente, avec probablement en "contre-partie" les ventes de Rafale : la coïncidence est troublante. Voilà la réalité : la France n'a plus les moyens ou la volonté (les deux ?) d'avoir une politique étrangère autonome.

    RépondreSupprimer
  9. Il aurait aussi fallu rappeler que la décision de Hollande est dictée par les Etats Unis et sa servilité vis à vis de ce pays.

    RépondreSupprimer
  10. En tant que young french leader, Hollande fait son boulot.
    De l'autre le BND allemand espionnant les industriels et politiques
    européens (notamment français) pour le compte des américains, cela
    donne une bonne idée de l'Europe telle qu'elle est : vassalisée.
    L'Europe politique n'a jamais existé et n'existera jamais à part
    peut-être dans le cerveau malade de certains politiciens.

    RépondreSupprimer
  11. Dernière nouvelle :

    http://www.dna.fr/actualite/2015/05/15/mistral-la-france-veut-resilier-le-contrat-pour-pouvoir-les-reexporter

    Ivan

    RépondreSupprimer
  12. @ Fiorino

    Les politiques désastreuses menées depuis n’aident pas… Et Zemmour est caricatural

    @ Ivan

    Merci. C’est effarant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous devriez lire ici on voit très bien que le discours de Todd est exactement le même que celui des Indigènes de la République à quelque chose près :
      http://www.huffingtonpost.fr/liliane-kandel/le-contraire-du-philosemitisme_b_7230998.html

      Supprimer
  13. Si vous avez des questions ou si vous avez besoin d’un renseignement sur nos prestations ? Contactez-nous dès maintenant .Nous sommes toujours à votre disposition : plombier colombes et plombier montrouge et plombier clichy

    RépondreSupprimer
  14. Notre entreprise de plomberie vous assure une main d’œuvre qualifiée et professionnelle dans le domaine de plomberie : plombier malakoff et plombier issy les moulineaux ; plombier clamart

    RépondreSupprimer